12 janvier 2010

Guyane : ils ont voté non


Avant de faire un billet à propos du vote négatif, en Guyane, pour plus d’autonomie, je voulais avoir l’avis d’un éminent spécialiste, le gros Tonnégrande. Je lui ai donc posé la question mais je ne sais plus laquelle. Je suis un mauvais interviewer, je note les réponses, pas les questions. La réponse fut : « Ils ont voté contre ! Ah ! Les cons. » Il a repris un verre et m’a laissé interpréter cette réponse qui veut dire globalement : « ils sont cons d’avoir refusé mais ils ont trop peur de perdre du pognon, Kourou, le RMI et tout ça quoi et ne sont pas du tout préoccupé par leur développement ».

Enfin, je crois. S’il passe par là, il pourra s’expliquer. Pour ma part, j’ai mieux faire. Je m’intéresse à la Guyane parce que je passe la plupart de mes « 19-20 » en compagnie de cet homme de bonne famille. Ne me demandez pas ce que je pense du vote en Martinique : je m’en fous. J’ai d’ailleurs fait un sondage au bistro en l’absence de représentant de cette digne colonie. 99% des Français se foutent totalement de leurs territoires outre-marins. Le 1% restant travaille à la Poste.

Christine Taubira, interviewée par Le Monde, semble partager l’avis de Tonnégrande et que Nicolas Sarkozy a trompé les Guyanais. « Mais la ruse première a été, de la part du président de la République, d'imposer deux consultations, alors qu'une seule lui était demandée, et ainsi de faire croire aux électeurs qu'ils auraient une session de rattrapage. »

Tant qu’il trompe les gens au bout du monde.

« Ce rejet d'une possibilité de disposer de plus de libertés et de responsabilités locales correspond effectivement au maintien d'une situation où l'on subit des lois nationales inadaptées à nos économies, à nos sociologies et à notre position géographique. Tant que nous restons dans l'article 73, nous relevons du droit commun, et les décisions pour l'essentiel sont prises en fonction des urgences et des priorités de la société française. Une société qui n'est pas au même stade des réalités historiques, économiques et sociales de la Guyane. »

« Pour la Guyane, une autonomie accrue consacrée à réaliser un projet de développement aurait bien sûr permis de réduire le chômage, de réduire les importations de biens, de marchandises, de rationaliser les modèles de consommation, de créer des richesses, de générer des revenus. »

Il faudra que j’en reparle avec Tonnégrande, au bistro, ce soir. Mais les propos de Madame Taubira me paraissent pleins de bon sens. Mais les électeurs en ont décidé autrement. Ils ne connaitront aucun changement. On fera un nouveau referendum dans 20 ans ?



13 commentaires:

  1. Les commentaires des lecteurs du Monde me semblent plus sensés que ceux de madame Taubira. Apparemment, c'est aussi l'avis des électeurs.

    RépondreSupprimer
  2. Ou alors, elle a raison,et ce sont des assistés sans cervelle ?

    RépondreSupprimer
  3. Il y a aussi que les Antillais sont très bien placés pour connaître le niveau de corruption des raclures qui leur servent d'élites, comme on dit : la perspective de se livrer à eux un peu plus a dû les refroidir, allez savoir pourquoi.

    Et puis, comme il est dit en commentaire chez Suzanne, qui évoque le sujet, ces mêmes Antillais ont sous les yeux l'exemple d'Haïti, ce pays "libre" de tout colonialisme : ça aussi, ça refroidit...

    RépondreSupprimer
  4. Suzanne,

    Tonnégrande a dit "les cons". Il parlait bien des électeurs. Moi, ce que j'en dis...

    Didier,

    Il y a surement pas mal de trucs à les refroidir. Je vais faire du "Sarkozy" : ils ont choisi l'immobilisme. Et nous ferons prochainement de grande manifestation pour protester.

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, j'aimerais bien avoir l'occasion de parler de tout cela avec Tonnégrande, de vive voix et de manière un peu plus approfondie qu'en commentaire de blog...

    RépondreSupprimer
  6. Didier,

    Une seule solution : La Comète. Le problème est qu'on risque d'oublier de parler de "ça".

    RépondreSupprimer
  7. Pour améliorer le développement nécessaire à l'autonomie, il faudrait préparer l'économie de ces territoires.
    Est-ce que cela a été fait depuis un an, je ne le crois pas.

    Facile aujourd'hui de dire qu'ils n'en veulent pas...

    RépondreSupprimer
  8. Stef,

    Ils ont voté non très largement !

    RépondreSupprimer
  9. Moi je m'en fous je vis pas là bas et qui plus est je pense être un précurseur car, déjà sujet Français, je viens de demander à Eric Besson de me naturaliser en tant que Blanc, compte tenu du fait que nos ancêtres étant Gaulois, y'a pas de raison du contraire

    RépondreSupprimer
  10. Tonnégrande,

    J'ai eu le ministère, ta naturalisation est refusée. Une histoire de centimètres en trop, j'ai pas trop suivi.

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  12. Je n'étais même pas au courant du scrutin. Ils ont le droit de vote alors ?
    Quel bordel !
    :-))

    [Plus sérieusement, il y a une bonne remarque en commentaire : l'autonomie ou le plus d'autonomie, ça se prépare en amont longtemps avant d'appeler à l'expression des gens du cru ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  13. Oui, c'est le bordel ! Bon je crois que j'ai fini de répondre à tes commentaires sur ce blog...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.