13 novembre 2010

La police de la pensée

En commentaire d’un billet « à ma charge », un type osait de dire, à propos de mes pratiques de blogage : « il n’est pas question ici de politique ou même d’élection. A d’autre. Il s’agit avant tout de briller au classement wikio, de calmer une solitude certaine et de se donner l’impression d’agir en donnant un avis que personne ne lit, tous assis devant la télé. »

L’auteur de ce commentaire aura mérité une médaille pour avoir réussi à concentrer autant de conneries en trois lignes.

Le plus beau n’est pas le « se donner l’impression d’agir » qui pourrait probablement s’appliquer à l’ensemble des blogueurs politiques voire à l’ensemble des militants politiques ce qui n’est pas spécialement flatteur pour les camarades qui vont aller distribuer leurs tracts devant le centre commercial en bas de chez moi.

Le plus beau n’est pas, non plus, l’allusion au classement Wikio, ce qui m’amuse toujours. Je suis un blogueur politique, j’aime bien être lu, Wikio assure la promotion de mon blog, j’en joue. Et j’aime bien quand l’avis que personne ne lit arrive en une d’un site d’information – le seul ? – qui met les blogs en avant. Voir l’illustration. Je ne crois pas avoir à rougir.

Non ! Le plus beau est le passage sur la « solitude certaine ». Comme s’il fallait s’interroger sur les motifs de chacun pour bloguer, pour assister à des matchs de foot, pour aller faire l’aquagym pendant sa pause déjeuner ou jouer au tarot avec des copains ou tout simplement rester une heure, au comptoir, avec des amis.

Et cette affirmation, le « certaine » ajouté à « solitude » comme si un couperet tombait sur un jugement définitif, comme si la solitude était le mal absolu, ne pouvant être recherchée, … La nouvelle mode : taper sur le célibataire.

La police de la pensée.

Alors, je l’imagine, rentrant chez lui à 19 heures, se précipitant sur son ordinateur, bloguant un peu puis passant à table, avec son épouse, discutant 20 minutes en avalant le plat préparé rapidement passé au micro-onde et s’installant, toujours avec son épouse, devant la télé, regarder une émission débile puis allant se coucher espérant désespérément le câlin qui ne viendra pas.

Je pourrais broder, en faire un personnage de blog, un magnifique billet sur la vie monotone d’un internaute crétin, regardant le monde passer dans sa routine abominable et usant des réseaux sociaux pour déverser sa bile sur les gens et se demander si les réseaux sociaux ne sont pas là pour remplir des instants de « solitude certaine ».

Mais, je m’en fous, j’ai mieux à faire. Mes copains m’attendent au bistro.

Sans personne pour analyser mes faits et gestes, à part un patron de bistro surveillant sa boutique.

Sans police de la pensée, sans politburo pour m’indiquer qui je dois fréquenter, juste un patron de bistro virant les casse-couilles.

41 commentaires:

  1. Bah pour sûr il y aura toujours des donneurs de leçon. Sur un point, trop sont assis devant la télé. Et bcp sont assis devant facebook.
    Une quantité de gens ne va lire que des news qui ont le meme avis qu'eux, pour se réconforter.
    Pour taper sur les celibs evidemment c'est idiot.

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme,

    Oui, mais tous ne militent pas à l'extrême gauche...

    RépondreSupprimer
  3. En cette "journée de la gentillesse", tu aurais pu au moins citer son nom (et donner son adresse ?), à ce commentateur vertueux !

    RépondreSupprimer
  4. UN excellent billet. Et vive la vraie vie, quand trop de cons nous polluent nos activités de blogs !

    Bon weekend à toi

    RépondreSupprimer
  5. Pmeance,

    Mais non, je suis le gentil, dans l'histoire...

    FalconHill,

    Merci ! Bon we !

    RépondreSupprimer
  6. Ca au moins c'est fait ! Allez on passe à autre chose. Bon KDB avec Trublyonne, ne vous retenez pas de boire un coup à ma santé et à la vôtre.

    RépondreSupprimer
  7. Vigoureuse nasarde, et bien envoyée ! Ce qui m'amuse, c'est que, il y a encore quelques jours (ou semaines : le temps léger s'enfuit sans m'en apercevoir...), ceux que vous visez ici s'auto-congratulaient bruyamment parce qu'ils avaient dépassé les tant de visites mensuelles : pour qui veut faire croire qu'il méprise le Miko, c'est savoureux.

    Quant à l'attaque sur la "solitude certaine", elle est plus vicieuse, mais c'est une attaque-boomerang, si je puis dire. Car s'il est des gens qui donnent l'impression d'être embastillés dans leur petit cercle autiste, ce sont bien ceux-là.

    Enfin bref, comme dirait l'ami Bohren.

    RépondreSupprimer
  8. Yann,

    On boira des coups à ta santé, promis.

    Par contre, je ne passe pas à autre chose. Avec toi et les autres, on prône une blogosphère des copains, de la sympathie, ... Je continuerai donc à réagir à chaque attaque justement parce que je n'en ai rien à cirer, juste pour protéger nos habitudes de blogage.

    Lis donc la réponse que je vais faire à Didier dès que j'ai posté celle-ci.

    RépondreSupprimer
  9. Didier,

    Je suis repassé sur le blog en question, ce matin, pour chercher le commentaire que je cite : je suis plié de rire. Le gugusse fait comme moi : un tas de billets avec plein de liens, tout ce qui faut pour le Wikio.

    Il ne s'est cependant pas rendu compte que pour des problèmes techniques, les liens qu'il fout dans le machin ne peuvent pas être détectés par Wikio.

    Pour ce qui concerne la "solitude certaine" évoquée dans le commentaire mais aussi pointée du doigt dans le billet (ce qui m'amuse beaucoup, je vois beaucoup plus de monde qu'eux et beaucoup plus longtemps...), c'est comme si j'étais accusé de quelque chose. Oh ! Le vilain célibataire.

    Il y a quelques années, on pointait ainsi les homosexuels. Je propose de créer une association pour défendre les célibataires et le droit à l'être, pour dire que ce n'est pas une maladie, on pourrait même faire une journée avec des chars (avec des bistros dessus) pour défiler dans Paris.

    Dans une ambiance festive, hein !

    Quand l'homophobie se transforme en "célibatorophobie" ! Ils sont mignons nos penseurs...

    RépondreSupprimer
  10. C'est qui, le gugusse? J'ai gougueulé la phrase en vain. à moins qu'il y ait un lien que je n'ai pas vu, on ne peut pas savoir et les messes basses, c'est MAL.

    Bon Dieu, skecékon et dérisoire ces histoires de Wikio.

    Parfois je regarde les fenêtres twitter. Des listes de liens, et que je te renvoie ton lien,et le lien de Machin pour chaque article sorti... et tout ça pour que les liens soient pris en compte et pour quoi... et on revote encore sur la page de Wikio... Hommes sandwiches de Wikio que sont ceux qui marchent là dedans. C'est si facile de "monter au wikio".

    RépondreSupprimer
  11. Suzanne,

    Pas si facile. Je crois bien que c'est la première fois, là, qu'un de mes billets monte jusqu'en haut de la page d'accueil (et pourtant je n'ai rien fait pour).

    Pour les messes basses, surveillez votre messagerie !

    RépondreSupprimer
  12. Ton billet fait le yoyo sur wikio. Là (10:42), il est en 5eme place, à 71 pts, et il y a une heure, il avait effectivement >140 pts.

    Bizarre. L'algo wikio serait-il un peu instable ?

    RépondreSupprimer
  13. H16,

    Oui, j'ai remarqué. Quand j'ai fait la copie d'écran, il était premier. Quand j'ai publié le billet, j'ai été voir : il n'y était plus.

    Une heure après, j'ai été faire mon tour normal de Wikio, il était à nouveau là, puis il a disparu.

    Je suppose que les liens ne sont plus pris en compte après quelques temps, donc le nombre de points baisse puis remonte avec un autre lien...

    RépondreSupprimer
  14. C'est le genre d'attaque où on reproche à l'autre ce dont on souffre. Il espère avoir trouvé un plus seul que lui, ça doit le rassurer !
    :-)

    [C'est amusant comme il est communément admis qu'un célibataire = un solitaire. Comme si, en dehors du couple, il n'y avait pas de vie possible avec des potes et des relations humaines. Effrayant… :-) ].

    RépondreSupprimer
  15. Poireau,

    Et même en creusant plus : en quoi est-ce une tare d'être solitaire ? Il y en a qui en soufrent, j'en parle parfois dans le blog, avec mes petits vieux, mais il y en a qui aiment ça. C'est un choix de vie qui me donne un paquet de liberté que j'utilise soit à rester tout seul soit à voir des potes...

    RépondreSupprimer
  16. Ce sont sans doute les nouvelles valeurs de la nouvelle blogogauche de la vraie gauche que s'attaquer au physique, à l'âge, au sexe... Gros visqueux dégueulasse par ci, poivrot au nez éclaté par là... Fastoche quand on a essoré son maigre stock de réflexion et de vocabulaire.
    C'est de plus en plus à la mode chez les connards qui se la jouent homme du peuple et parler d'en bas. Je ne vois pas de différence entre ça et les joyeusetés racistes primaires.

    RépondreSupprimer
  17. Suzanne,

    C'est à peu près pareil.

    L'andouille qui a écrit le billet à charge a écrit ceci : "Enfin, il est utile de préciser que je ne parle pas là de son poids. C’est interdit. Et si mesquin…"

    Il ne se rend même pas compte qu'il me renvoie ma propre légère surcharge pondérale dans la gueule. Et qu'il mesquin, sans compter la vulgarité...

    RépondreSupprimer
  18. @Nicolas
    11:27 c'est reparti :(

    RépondreSupprimer
  19. Ah oui, tiens ! C'est rigolo, ce truc. (mais ça n'apporte pas beaucoup de visites).

    RépondreSupprimer
  20. Mais c'est qui, ce naze, qu'on le zappe définitivement !?
    Bon, pendant c'temps-là, moi, je suis toujours en rade. C'est pas comme çà que je vais grimper au Miko !!! Ca a beau être la journée de la gentillesse, tout le monde s'en fout que mon blog soit planté !!!

    RépondreSupprimer
  21. Il y a pléthore d'imbéciles solitaires qui adirent troller les blogs sur le net...
    Pour ma part, j'ai bien eu quelques mais d'insultes suite à mon billet de lundi dernier (pourtant pas le plus polémique) me recommandant de me trouver un mec fissa, vu que je devais être une fichue vieille fille mal baisée et aigrie... Je reconnais que ça a fait rire mon chéri, moi un peu moins...
    Bref. J'aime l'idée que bloguer en dérange certain :)

    RépondreSupprimer
  22. Océane,

    Au début, ça me mettait à cran maintenant ça me désole juste de voir comment le monde pouvait être rempli d'abrutis...

    RépondreSupprimer
  23. J'espère que cela va pas te faire perdre l’appétit, à la votre et bon repas!

    RépondreSupprimer
  24. Le miko, c'est le truc qui se suce, non ?

    RépondreSupprimer
  25. Je l'ai rencontré, Nicolas de PMA à la Comète trois heures et on a pas parlé de wikio mais c'est peut-être aussi la faute #auvieuxjacques.

    RépondreSupprimer
  26. @Océane
    moi, j'ai une "Thérèse" qui m'a dit que j'écrivais comme une merde... sympathique ! S'agit-il d'une remarque constructive ? Pas si sûr... mais je n'ai pas supprimé son commentaire. Tout le monde a le droit de s'exprimer, merde !

    RépondreSupprimer
  27. Tout a été dit, en somme. Sauf que j'affirme que ce n'est pas moi l'auteur des phrases incriminées. J'aurais dit : il n'est pas question ici de politique ou même d'érection, pour commencer. Ensuite, je ne sais pas, faudrait voir…

    RépondreSupprimer
  28. Nicolas, ceci n'a rien à voir, mais je pense sincèrement que tu devrais absolument lire
    ceci

    En réalité, je pense que tout le monde devrait lire cet article. Il est hallucinant.

    RépondreSupprimer
  29. OK vous êtes tous d'accord pour trucider en public cette âme perdue. Permettez moi une position dissonante par le biais de trois questions:
    1/ Les non-blogueurs ne comprendront jamais ce qui anime les quelques uns qui y passent leur vie. Plus on explique et moins ils comprennent. C'est un fait, donc pourquoi s'énerver?
    2/ En lisant les nombreux commentaires de ce billet on se rend compte que le " top 20" c'est un petit monde d'initiés, avec leurs codes, leur langage etc .. si ça dérange quelques outsiders, est-ce vraiment si important?
    3/ Et puis franchement Nicolas, si le troll était un mec de l'UMP vous l'auriez tout simplement ignoré. N'est ce pas la meilleure option pour gérer tous les trolls?
    Bon sinon pour l'individu en question, pourquoi une telle colère contre vous Nicolas? ça me dépasse.

    RépondreSupprimer
  30. Franchement, qui n'en a pas connu un comme ça ? C'est sympa, ça permet un article, un débat parfois. Cool.

    RépondreSupprimer
  31. en tous cas... ça fait couler beaucoup d'encre

    RépondreSupprimer
  32. Ce qui est étrange c'est ce droit de taper sous la ceinture, de s'attaquer à la vie privée, au physique, au mode de vie, en assumant totalement ce mélange des genres : taper sous la ceinture, c'est vu comme un truc vraiment vigoureux ("on n'est pas des bisounours, on ose"), autorisé par une certitude morale d'avoir immensément raison.

    Je préfère le blogage bisounours généreux à ce truc qui tourne en vinaigre, cette mesquine attaque jalouse qui me sidère à chaque fosi...

    Un truc m'est revenu en lisant ça : ma mère, qui était "militante", m'a dit un jour, que le libéralisme était insidieux quand il s'attaquait à ta vie privée (heure sup', etc.), et je constate ici comme cette méthode, s'attaquer crassement à ta personne pour s'en prendre à tes idées, est paradoxalement tout aussi inquiétant...

    RépondreSupprimer
  33. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  34. Elc,

    Santé !

    MHPA,

    Il y a de ça...

    Dominique,

    Des gens pensent que je n'ai que ça dans ma vie, alors que c'est eux, souvent...

    Marronnier,

    Oui, tout le monder a le droit de s'exprimer, mais c'est un espace de loisir, je n'hésite pas à virer les commentaires désagréables.

    Le Coucou,

    Faut voir...

    Benjii,

    Merci.

    LG,

    1. Personne ne s'énerve ! Sauf "eux".

    2. Non, ça n'est pas important, il y a juste une bande d'imbéciles qui voudraient en avoir une plus grosse que moi et pensent que je suis obnubilé.

    Remi,

    J'en ai eu ma dose !

    Karine,

    Oui.

    Bal,

    Oui, vive le blogage bisounours ! Mais il ne faut s'affoler : ça n'est une bande de crétins.

    RépondreSupprimer
  35. Ce billet m'avait échappé.

    Ce qui est terrible c'est que en fait que quand on a rien à dire on tape sur la personne. Surtout quand on est courageusement caché.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.