17 novembre 2010

Nicolas Sarkozy a parlé - revue d'effectif

Le sujet du jour (pages 2 et 3, donc) dans Le Parisien de ce matin tournait autour d’un rapport incendiaire de la Cour des comptes à propos de la gestion des transports en Ile de France (ce qui pourrait d’ailleurs être l’objet d’un billet dans la journée). Autant dire que le Rédacteur en Chef de ce quotidien n’a pas jugé que les comptes rendus de l’intervention de Nicolas Sarkozy, hier, intéresseront les lecteurs.

Pourtant, je n’ai pas regardé l’émission (j’en ai eu un compte rendu en direct dans Twitter, ma TL n’avait réellement jamais tourné aussi vite, à croire que les twittos étaient plus concentrés sur ce qu’ils pouvaient dire que ce qu’ils pouvaient entendre) et j’ai lu la presse en diagonale, ce matin.

J’en retiens (de ma lecture en diagonale, il y a deux heures, la tête dans le cul) :
-         un sentiment de lâchage d’Eric Woerth,
-         une « réconciliation » avec François Fillon,
-         la probable abrogation du bouclier fiscal (qui était pourtant une des mesures phares du programme de 2007, il faudra le lui ressortir, il devait nous sauver),
-         la création, en remplacement, d’un nouvel impôt sur le revenu du patrimoine (on peut s’en réjouir, probablement, mais « je n’ai pas été élu pour augmenter les impôts »),
-         la mise en place d’une concertation pour « la dépendance » (ah ? oui, il y avait déjà eu une concertation pour la réforme des retraites…).

C’est à peu près tout, alors ce stade de la rédaction de mon billet, je m’en vais consulter uniquement le premier article en une de Google News à cette heure, à savoir cet article du Parisien (hasard).

L’identité nationale

« La France doit continuer à être ouverte, à être généreuse, elle le sera. Mais si on ne maîtrise pas les flux migratoires, on organise le «collapse» de notre système d'intégration »

Collapse ? « collapse : nom féminin singulier - lors du séchage artificiel du bois, déformation des planches séchées »

Tout est clair ?

Retraites

« Nicolas Sarkozy a affirmé que le système des retraites serait «excédentaire» en 2020 grâce à la réforme qui vient d'être promulguée, ce qui va rapporter 42 milliards d'euros par an selon lui. » Soit… Notez bien ces propos, ils pourront resservir à la prochaine réforme, vers 2015, quand on nous expliquera que le financement n’est pas assuré…

Fiscalité

« L'idée c'est d'engager un vaste débat pour prendre une décision au printemps prochain qui permettrait d'harmoniser la fiscalité française et la fiscalité allemande, parce que je ne veux plus de délocalisations, parce que je souhaite qu'on garde des industries en France. »

J’avais fait un billet à propos de la fiscalité allemande. Elle est incompréhensible…

L’émission a duré 90 minutes. Il me faut maintenant faire un tour des billets des copains, dans les blogs.

Gabale n’a pas tout regardé et éprouve une certaine lassitude. Melclalex estime que le Président se fout de notre gueule en racontant les mêmes sornettes depuis longtemps. Guy Birenbaum (qui a maintenu l’épicerie ouverte pendant l’émission) revient sur « les affaires » (Karachi, Bettencourt et Clearstream).

Stef pense que l’exercice de communication est raté et reste sur sa faim. Yann n’a pas regardé et, comme moi, fais un tour de la presse en insistant sur les commentaires des adversaires politiques. Sarkofrance, fidèle à son habitude, fais le compte rendu le plus complet : je ne peux pas le résumer en deux lignes.

Philippe n’a pas regardé et nous propose un dessin humoristique. Dominique Lemoine (Cap 21, que j’avais rencontré lors d’une visite à Tours) estime avoir perdu son temps. Dagrouik est atterré : du foutage de gueule. David Burlot est vidé après 90 minutes : « Il lui reste 18 mois. A nous aussi. »

Lomig semblait faire du liveblogage est libéral et trouve Nicolas Sarkozy « socialiste ».  Le Coucou n’a pas regardé.

Il a raison, semble-t-il ?

(billets cités dans l’ordre inverse de l’apparition dans mon Google reader).

24 commentaires:

  1. Bon résumé. Je m'en contenterai.

    RépondreSupprimer
  2. FalconHill,

    Si je peux rendre service !

    Philippe,

    Merci et de rien !

    RépondreSupprimer
  3. Bon résumé oui, de toute façon les détails de l'intervention de NS sont insignifiants...

    RépondreSupprimer
  4. Pas mieux ! What else ? Nothing.

    RépondreSupprimer
  5. M'en tiens au CR de Sarkofrance (qui a viré ma réaction)

    RépondreSupprimer
  6. Les commentaires sont modérés !

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai pas regardé l'interview. je me contente de lire chez les copains les commentaires.

    RépondreSupprimer
  8. Il y a tout de même dans ton billet et ds ton relevé de commentaires, comme un peu de parti-pris avec un brin de manque d'objectivité, n'est-il pas ? :)

    RépondreSupprimer
  9. @ Corto : (sans pour autant répondre à la place de Nicolas) Parceque Sarko, lui, il n'a aucun parti pris et est totalement objectif...
    Tu ne manques pas d'humour, ce matin, M'sieur Corto !!!

    RépondreSupprimer
  10. Corto (et Philippe),

    Si on était toujours d'accord, en politique, ça manquerait de charme. Vois le billet de FalconHill, il semble regretter les paroles de chacun : ben non, les avis sont différents.

    Quelle que soit la majorité (ce n'est pas une question droite - gauche), tous les discours des dirigeants sont creux, plein de promesses, ... Ce que ne manque pas de relever l'opposition (qui a généralement raison, d'ailleurs) et la majorité est obligée de dire "beau discours" !

    RépondreSupprimer
  11. Une nouvelle fois, très bonne analyse de Sarkofrance.

    Durant cette interview, j'ai parfois eu l'impression qu'il est toujours candidat et que depuis huit ans dont trois ans et demi comme président, il est au pouvoir avec la droite.

    Pour terminer que dire à part qu'à chaque fois que je vois Sarkozy à la TV je me dit une chose "Vivement 2012 !". (je ne pense pas être le seul !).

    J'en parle sur mon Blog : http://0z.fr/BBJyg

    RépondreSupprimer
  12. Oui, on attend la fin... Mais ça me fait ça souvent (86, 93, 95, 2002, ...).

    RépondreSupprimer
  13. Pourquoi ne pas parler de tous ses mensonges aux français ;)

    http://www.jeune-garde87.org/2010/11/17/tele-sarko-zapping/

    RépondreSupprimer
  14. Oui oui, j'ai vu ton billet !

    (Hern aussi, d'ailleurs, les gens ne spammez pas trop et essayer de faire des liens clicables, avec un bon vieux code HTML et un A HREF qui va bien).

    RépondreSupprimer
  15. Si on écoute l'entretien du Président de la République, on entend :
    « Et Jean-Louis Borloo un jour rentrera… rendra d’autres services à la France »

    Le Président n'aurait-il pas promis le poste de Premier ministre à M. Borloo en cas de victoire (après un ralliement de dernière minute de celui-ci !) ?

    Vous pouvez consulter la vidéo sur le blog de l'association pour une démocratie directe : « ET SI M. BORLOO ATTENDAIT D’ETRE PREMIER MINISTRE… EN 2012 ! »

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  16. Je n'ai pas écouté, mais je me suis tapé la lecture du résumé de B. Lancar. C'est nettement moins long comme épreuve.

    RépondreSupprimer
  17. Il parait qu'il y avait trois présentateurs pour l'amuser un peu…
    :-)

    [Suppression de l'impôt sur la fortune, 4 milliards d'euros de moins pour le budget de l'Etat. Il parait que c'est urgent… :-) ].

    RépondreSupprimer
  18. Le Coucou,

    Faignant !

    Poireau,

    Chacun ses priorités !

    RépondreSupprimer
  19. Très bon résumé, succinct et efficace.. de mon côté, j'ai proposé un gros plan sur l'entrée de la 2ème MAM (Marie-Anne Montchamp) http://tourl.fr/wja

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.