23 novembre 2010

Julien Guiomar et un blog politique ?

C’est avec un twit de Rimbus, hier soir, que j’ai appris la mort de Julien Guiomar, hier soir, et c’est le billet de El Camino qui me rappelle que je m’étais promis d’en faire un, de billet, pour le blog bistro mais il se retrouve ici, pour rebondir sur mon billet à propos de l’utilité des blogs politiques…

A quoi ça sert de faire un billet quand un acteur (ou une personnalité) qu’on aime bien meurt ? Je suis qui, moi, pour me déclarer autorisé à rendre un hommage ?

Pourtant, je l’aimais bien, Julien Guiomar. D’ailleurs, il jouait dans le dernier film que j’ai vu à la télé, il y a trois semaines (je ne regarde la télé que quand je suis en vacances chez ma mère). Un vieux machin, avec Belmondo. Julien Guiomar jouait le rôle d’un vieil ermite, « oncle » de Belmondo qui avait un rôle de mythomane. « L’Incorrigible » qu’il s’appelait le film, me rappelle Google.

Ca intéresse qui, que j’aime bien Guiomar ? Que je ne regarde pas la télé sauf pendant les vacances chez ma mère ? Que j’utilise Google pour me rappeler le nom du dernier film que j’ai vu ?

J’étais au comptoir de la Comète, hier soir, quand j’ai « reçu » le twit. Il y avait Tonnégrande, le vieux Joël et Nicocerise que j’avais croisé dans le métro. Amusant : on prend les mêmes lignes aux mêmes heures. Sa femme va faire la gueule s’il s’arrête à la Comète tous les soirs. Il y avait aussi le patron. Je leur ai dit : « Ah ! Tiens ! Julien Guiomar est mort. » La plupart ignorait de qui il s’agissait jusqu’à ce que je leur présente la photo « Ah ! Julien Guiomar, tu avais dit Julien Guiomar. »

Et tout le monde de se rappeler de quelques rôles jusqu’à ce que nous évoquions, avec tendresse, l’immonde patron de chaîne de bouffe, dans « l’aile ou la cuisse ».

Je n’ai rien à dire sur Julien Guiomar. Il se rajoute aux autres morts de l’année : Ginette Garcin, Bernard Giraudeau, Bruno Cremer, j’en oublie. Les visages et les noms restent gravés dans nos mémoires.

Yann a fait un billet, hier soir, pour informer ses lecteurs de l’histoire de Nicolas Sarkozy qui traite les journalistes de pédophiles. N’allez pas croire que je stigmatise Yann, hein ! Je prends juste l’exemple d’un blogueur qui a à peu près les mêmes réflexes de blogage que moi. D’ailleurs, si j’avais été chez moi, j’aurais fait un billet aussi. Il l’a fait à 18h50, la nouvelle était fraiche, autant que les lecteurs apprennent l’information par le blog que par la presse. Et ça intéresse google. Mais quel est l’intérêt, au final, de faire un billet de blog purement informatique pour une nouvelle qui fera la une de tous les sites d’information quelques heures après ?

En discutant avec Mathieu, suite à mon billet sur l’intérêt des blogs politiques, on se demandait si la démarche n’était pas, même, contre productive pour la crédibilité des blogs politiques. Pour aller plus loin, FalconHill et Yann font des billets pour dire ce qu’il pense de cette histoire. Je n’en ai pas fait et je les félicite pour avoir trouvé quelque chose à dire sur le sujet. Moi, je n’ai rien à dire sauf que je suis fatigué des expressions du Chef de l’Etat, depuis 2002, le karcher et tout ça… Alors pourquoi faire des billets de blogs, je suppose que les éditorialistes de la presse nationale ou régionale s’en sont donnés à cœur joie. Que dire de plus ?

Mais pourquoi faire un billet pour dire qu’on aimait bien Julien Guiomar alors que j’étais incapable de me rappeler, hier, d’un film où il avait joué pour leur dire de qui il s’agissait ? Il a fallu l’iPhone pour montrer sa tête.

Ca intéresse qui de savoir que j’ai oublié le nom des principaux films avec Guiomar ?

Mais j’aimais bien Julien Guiomar.

19 commentaires:

  1. Une raison évidente de trafic.
    Pour le reste, une simple envie de susciter des réactions, tester le niveau de sensibilité, d'empathie "ah toi aussi tu l'aimais bien!"

    RépondreSupprimer
  2. Quoi ? JUlien Grille-homard ? On voit que tu rentres de Bretagne, toi.

    RépondreSupprimer
  3. Zette,

    Passé les premières années de blogage, le trafic n'a plus aucune importance, à part pour le côté ludique...

    MHMP,

    Heu...

    RépondreSupprimer
  4. Oula, tu te poses des grosses questions existentielles, tu as mangé du Tricatel? :)

    @Zette, pour le trafic, il y a Justin Bieber en ce moment.

    RépondreSupprimer
  5. El Cam,

    Oui et non. Cette histoire de "crédibilité de la blogosphère politique" me titille de plus en plus. Si nous faisons la même chose que les autres, est-ce que les gens vont s'intéresser aux blogs ?

    A la limite, les blogs politiques locaux sont plus intéressants pour le grand public que les blogs tels que le mien.

    Mais je n'ai aucune question existentielle ! Je blogue avant tout pour rigoler avec les copains. Tiens ! Je cite FalconHill et Yann justement parce que ça fait des années que je les suis et suis toujours intéressé par la manière qu'ils utilisent pour aborder un sujet.

    RépondreSupprimer
  6. Quoi ? Jean Noubli est mort aussi ? Celui qui jouait dans L'Année dernière à Perthes-lès-Hurlus, de Marcel Resnais ? Ben merde, alors...

    RépondreSupprimer
  7. Bloguer ou ne plus bloguer that is the question ?

    RépondreSupprimer
  8. Il y en a eu un paquet de morts, cette année… le dernier en date était Musson, qui avait fait six Bunuel, dont un avec Guiomar, je rappelais hier soir, justement.
    ça, c'est pour les mecs.
    Côté gonzesses, Jenny Alpha (dont le nom a servi a donner le nom d'un toubib de Médecins de nuit) est morte aussi ce trimestre : c'était la doyenne des comédiens français. Et ça ferait désordre d'oublier la deuxième rombière de Desailly, Simone Valère.
    Quelques nécros à ma rubrique "Mémoire" sont recherchées via google, et ces jours-ci, c'est Musson qui tient le pompon.
    C'est surprenant le nombre de choses que @jegoun apprend à La Comète. A se demander si, par hasard, il n'y passerait pas chaque jour exprès pour apprendre des trucs.

    RépondreSupprimer
  9. Yann,

    Il n'y a pas de question : bloguer. Tu vois, quand je fais ma revue de blog, le matin (avec un paquet de blogs politiques), je zappe tous les billets qui n'ont que vocation à me fournir une information que j'ai déjà (sauf les billets des copains, hein !).

    Il y a un truc qui m'horripile encore plus, ce sont les gens qui font les "billets de midi" avec une uniquement une information de la veille au soir.

    RépondreSupprimer
  10. Fabien,

    Vu le temps que j'y passe, à la Comète...

    RépondreSupprimer
  11. Bah savoir que tu aimais bien Julien Guiomar çà intéresse tes lecteurs, voilà ! D'ailleurs je l'ai appris par un twitt aussi et j'ai trouvé qu'on en a peu parlé. Pas l'acteur du siècle, certes, mais de bon souvenirs aussi, et c'est déjà pas mal. Pour la une du Wikio, c'est par super vendeur, mais bon !
    Sur le sens du blogging, je me suis posé les mêmes questions: "qui çà intéresse que je parle d'un film ou d'une application dont tout le monde parle" ou "à quoi çà sert de donner mon avis sur un film que j'ai vu en DVD". Réponse: ne pas trop se poser de questions, sinon, sur un blog comme ailleurs, on ne fait plus rien ;)

    RépondreSupprimer
  12. Xapur,

    C'était le sens de mon billet de la semaine dernière, là, c'est un complément : si un gugusse débarque pour la première fois sur un blog qui fait un billet "qui n'apporte rien", il va penser que les blogs sont totalement inutile (la question n'est pas de savoir s'ils le sont vraiment, mais de savoir si la blogo politique ne s'autodétruit pas).

    RépondreSupprimer
  13. Tu ne nous ferais pas une petite crise de mélancolie ?

    RépondreSupprimer
  14. J'avais déjà fais un billet sur la fin de mimi Perrin.
    je montre une affiche à mon fils de 6 ans dans le métro il reconnait Sarkozy pas Fillon. Sarkozy il le connait depuis qu'il a 3 ans. L'omnipotent contre la discrétion.

    RépondreSupprimer
  15. Ouais, ben moi je suis d'accord. J'aimais bien Julien Guiomar. Pas plus que ça d'abord, et on s'en fout d'ailleurs, mais tu as bien fait de publier ce billet. Na !

    RépondreSupprimer
  16. Nicocerise,

    Il faudrait qu'il l'oublie...

    Remi,

    Merci...

    RépondreSupprimer
  17. C'est à dire qu'un actuer breton qui commence sa carrière en 66, forcément, ça te marque !
    :-)

    Les hommages ne servent à rien. J'essayais de le dire quand Bashung est mort [http://monsieurpoireau.blogspot.com/2009/03/bashung-les-mots-pour-le-dire.html] les personnages publiques, quand ils meurent, emmènent avec eux les bouts de vie durant lesquels ils nous ont accompagnés…
    :-)

    RépondreSupprimer
  18. oui triste nouvelle, triste nouvelle, acteur connu mais pas "reconnu", n'as pas eu la carrière méritée, pourtant tout le monde (...) connait son visage, merveilleux dans "la fiancée du pirate", "beau-père" etc etc sa filmographie est longue. il a préférer le choix de ses films à une carrière à la Depardieux, une envergure à la pierre brasseur, merveilleux bien-sur dans "l'incorrigible"... dommage.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.