22 novembre 2011

Le budget de la justice

Alors que les déclarations ridicules se succèdent suite au meurtre "d'Agnès", Marine Le Pen voulant rétablir la peine de mort et, plus récemment, Claude Guéant, voulant nous sortir une nouvelle loi sécuritaire pour les mineurs à six mois de l'élection Présidentielle, l'étude de ce graphique nous en dit beaucoup...

10 ans de droite. 10 ans d'échec en matière de sécurité.

8 commentaires:

  1. heu , une erreur c'est glissée dans ton titre,

    sinon tu as raison, d'autant qu'on ne le dit pas assez, mais que le budget de la justice inclut non seulement le budget des procédures (juges, greffier, etc...) mais aussi, l'ensemble du personnel pénitentiaire, les frais d'entretien des palais de justices, et le budget pharaonique de la construction des prisons....

    il manque gravement de moyens pour qu'on ai une justice qui puisse travailler sereinement et rapidement.

    RépondreSupprimer
  2. Oups, merci.

    Et oui. Le doublement du budget de la justice était au programme de 2007.

    RépondreSupprimer
  3. Cela va de pair avec la situation sinistrée de notre système de santé et l'absence de structures pour accueillir les jeunes non déficients intellectuels, souffrant à des degrés divers de troubles psychiques dont l'exutoire peut prendre beaucoup de formes : l'agression sexuelle est l'une des modalités.
    Pas de justice bien rendue si le système de santé est sinistré.

    RépondreSupprimer
  4. Ouais, bizarre, c'est pas considéré comme un dysfonctionnement auquel il faudrait remédier de toute urgence, le fait que des affaires graves soient jugées avec un tel retard.

    Sinon: un pti projet de loi pour obliger à respecter la loi qui impose de respecter la loi qui exige qu'on respecte la loi?

    RépondreSupprimer
  5. Ap,

    Oui tout est lié.

    CTJ,

    Oui des lois !

    RépondreSupprimer
  6. @Nicolas,
    le tableau que tu es allé chercher chez moi je l'ai découpé dans un rapport de fin 2010 et il concerne des chiffres 2008, soit le 1er exercice plein du premier quinquennat de not' bon mètre.

    @cultivetonjardin,
    lorsque tu parles d'affaires graves "jugées avec un tel retard", je suppute que c'est l'affaire de viol dans laquelle le gamin du Chambon est impliquée. Si je ne m'abuse, elle ne remonte que à août 2010, ce qui fait à peine plus d'un an. Pour une affaire criminelle, ce n'est pas tant que cela.

    A titre de comparaison, souviens-toi, en avril 2010, donc quatre mois plus tôt, le ministre de l'Intérieur (Brice de Clermont, à l'époque) avait mis la main sur un méchant polygame dont les femmes fraudaient les allocs, et à qui il voulait retirer la nationalité française.
    Outre que le monsieur ne pouvait techniquement pas être polygame et que les différentes femmes si elles étaient isolées et démunies pouvaient percevoir des allocations, il fallut chercher bien des poux afin d'apprendre incidemment, au détour d'une dépêche Reuters de lundi:
    http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE7AK05D20111121?sp=true
    qu'il y aurait prochainement un renvoi devant le tribunal, mais pas vraiment pour ces motifs-là… puisque l'on reproche désormais à "l'épouse officielle" (la femme française) une "fraude par fausse déclaration de présence sur le territoire national". Reprocher à une Française d'avoir frauduleusement déclaré être en France, cela revient en clair à dire qu'elle a perçu des aides légales (type AAH ou RSA) pour lesquelles la domiciliation continue est obligatoire, et qu'on a dû trouver des traces d'absence du pays sur son passeport.
    Evidemment que, quand on a envie de chercher, on trouve, et on perd du temps. Je n'ose imaginer les heures de policiers et de greffiers que ça a pu coûter cette histoire!

    RépondreSupprimer
  7. Vivement que la gauche passe qu'on voit la différence ;o)))))))))

    RépondreSupprimer
  8. Merci à tous pour vos coms.

    Minijupe,

    Trop facile !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...