07 novembre 2011

A la rigueur, un plan...

« François Fillon annonce le gel du salaire du président de la République et des ministres jusqu'au retour à «l'équilibre strict» des finances publiques. «Le salaire des membres du gouvernement et du président de la République sera gelé jusqu'au retour à l'équilibre strict des finances publiques», déclare le Premier ministre. Une mesure destiné à monter que «tout le monde est solidaire», explique François Fillon. »

C’est une des mesures tout à fait caractéristiques de la politique du gouvernement, comme si on allait oublier que le Président de la République s’était octroyé une augmentation de 143% quand il est arrivé au pouvoir et s’est offert un nouvel Airbus juste après.

On pourrait également citer le taux intermédiaire de TVA. Nicolas Sarkozy parlait d’une harmonisation de la fiscalité avec l’Allemagne ? 15 jours plus tard, son gouvernement ajoute un taux au seul impôt qui était à peu près en harmonie.

Benoit Hamon parlait de « mystification » à propos de ce nouveau plan.

Il a raison. Ce plan n’est rien d’autre qu’une vague opération de communication.

A l’opposition de rappeler cette courbe d’évolution de la dette.

Lolobobo nous parle du plan de bite.

Le Post nous informe aujourd'hui que la suite de Nicolas Sarkozy était à 37 000 euros la nuit, contre 1900 pour celle du Premier Ministre Britanique. Et François Fillon nous explique maintenant que "tout le monde est solidaire".
J'espère que les journalistes vont donner aux français les moyens de rigoler.

4 commentaires:

  1. Marde, Sarkozy ne pourra pas renouveler son four à pizza ? L'heure est grave !
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai pas dis bite, j'ai dis Jlyzhour

    RépondreSupprimer
  3. parce que tu crois tout ce qui est écrit ds Le Post ( ou ds le corriere della Serra ) moi pas !Il suffit d aller sur le site du majectic pour savoir que 37000e , y a pas

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour le lien vers la vidéo superbien faite.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...