13 août 2013

La communication de J. M. Ayrault selon ses opposants


Jean-Marc Ayrault, pour sa rentrée après sa semaine de vacances, a reçu 300 jeunes de familles défavorisées à Matignon. J'ai vu des critiques de différents peine-à-jouir, notamment je ne sais plus quelle imbécile se droite qui disait que les gamins auraient été mieux à la mer. 

Je pense que, cette élue de droite va militer pour la création d'un service public des vacances pour permettre l'envoi de tous les mômes se dépayser au moins trois semaines. 

La palme revient pourtant à Éric Ciotti et à l'Humanité (comme quoi...) qui dénoncent une manœuvre de communication. Un 12 août...

28 commentaires:

  1. Jean-Marc Ayrault "n'est pas mon copain" : portant je trouve son initiative très bonne. L'Huma n'est pas mon quotidien (je n'en ai pas) et je ne sais pas ce que ce journal de gauche a pu dire pour apporter une critique négative, donc je me garderai de commenter ce que je ne sais pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On voit ce qu'il a dit dans la photo de Ouest-France que j'ai mise.

      Supprimer
    2. Il faut se mettre dans la peau de ces gamins. Je me souviens de la première fois où je suis allé "à la mer", je devais avoir 4 ans. Cela n'a duré que quelques heures, le temps de pique-niquer aux alentours de Fouras (à une cinquantaine de bornes), de voir le port et son phare, avec mes parents et des voisins qui, luxe inouï, possédaient une voiture (une Juvaquatre il me semble). C'est resté gravé dans ma mémoire.

      Un politicien doit penser au long terme. Certains y parviennent. Je repense à un truc amusant. A 19 ans mon fils avait participé à un challenge culturel à Magné, village près de Niort. Il s'agissait en deux jours de réaliser une peinture "sur place" (les toiles étaient signées au dos par un organisateur avant le départ pour éviter toute triche). Pendant qu'il peignait, il a été interviewé par la députée du coin pendant un bon quart d'heure accompagnée d'un photographe. Aujourd'hui c'est "sa patrone". On peut s'en douter, vu l'endroit : c'est Ségolène Royal. Pour lui aussi, c'est inoubliable. De pareilles actions politiques, pour anecdotiques qu'elles puissent paraître, peuvent marquer durablement un nombre important de personnes même jeunes, et les amener à réfléchir.

      Ceci dit, pour par exemple un natif de Neuilly l'exercice me paraît scabreux. Ayrault a tout de même vécu en HLM autrefois.

      Supprimer
  2. Les deux " Eric " étaient de sortie ce matin. Un vrai festival e conneries.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis con. C'est qui l'autre ? J'ai confondu avec Estrosi !

      Supprimer
    2. Eric Ciotti et Eric Estrosi

      Supprimer
    3. C'est Christian andouille !

      Supprimer
    4. Ciotti et Estrosi forment un excellent duo, s'ils faisaient de la politique ils seraient moins drôle.

      Supprimer
  3. Les deux "eric" devaient être vexés qu'il n'y ait pas eu d'invités de l'Ariane (charmante citée niçoise).

    RépondreSupprimer
  4. Moi, ce qui me surprend plus sur cette photo, c'est la cravate.
    Obligation socio-médiatique ou vraie préférence personnelle ?
    Est ce que s'il avait tombé le veston, il aurait aussi enlevé la cravate ? (car aprés recherche, il me semble que toutes les photos d'Obama sans cravate sont aussi sans veston).
    Fait il si froid a Paris qu'il faut avoir un veston ? (les enfants sont en pantalon...)
    (c'est un message a moitié sérieux : en tant qu'incapable de porter la cravate, je trouve cette image systématique d'un "conservatisme social" pas vraiment bénéfique...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te trouve bien désagréable.
      Y a aucun argument la dedans, je ne voulais pas dire du mal d'Ayrault, ni critiquer l'idée même de cette journée (j'y ai pas réfléchi du tout), mais un gars en costume cravate au milieu d'enfants, ça m'interpelle négativement sur notre société, sur le fait qu'il soit obligé - je pense - de reste en "uniforme du sérieux/de la convention" même a cette occasion.

      Supprimer
    2. Crétin ! Tu aurais voulu qu'il s'habille en père Noël ? Les mômes sont venus voir le 1er ministre. Ce dernier est là pour montrer qu'il bosse.

      Supprimer
    3. Tu es encore plus désagréable à 2h du matin, dis donc.
      Pour moi, on peut montrer qu'on bosse sans cravate, mais bon.. chacun sa vision hein...

      Supprimer
    4. Tu fais partie des connards qui auraient hurlé s'il n'avait pas eu de cravate.

      Supprimer
    5. Ouais, toi aussi d'ailleurs. (moi aussi je veux jouer a dire n'importe quoi sur les gens que je connais pas du tout, ça a l'air marrant).

      S'il avait pas eu de cravate, j'aurai pas hurlé, parce que je l'aurai pas remarqué. Il aurait été en short et débardeur, ca oui, mais j'aurai pas hurlé (si, je te jure, je me connais pas trop mal, je peux me permettre de te contredire, respectueusement, hein). Au pire, j'aurais fait le cynique "Il sait plus quoi faire pour être populaire". Mais le côté "Pour l'image de la France et du Travail, il faut être bien habillé", dans ce contexte la précis, ça m'en balance une sans toucher l'autre (ou le contraire, sait plus très bien).

      Supprimer
    6. Qui te parle de l'image de la France et du travail.

      Bon. Tu es viré. Je n'ai pas que ça à foutre de polémiquer sur vice genre de connerie avec un peine à jouir.

      Supprimer
  5. Ayrault fait évidemment du com, quoi de plus normal pour un politique. Rien à dire le dessus, c'est plutôt sympathique même si le voir jouer du djembé est un peu ridicule mais bon... rien de dramatique.

    En revanche il pourrait faire tomber la cravate... Il a l'air un peu con la assis dans l'herbe avec son uniforme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Argument aussi grotesque.

      Supprimer
    2. Ce n'est pas argument, c'est un avis.

      Supprimer
  6. @vinosse ; Tout à fait. Et d'ailleurs en bon françois, comme dirait l'autre, ça pourrait vouloir dire "petite chiotte" ? Non ? Bon, ok je sors... JBL1960

    RépondreSupprimer
  7. Enfin bon... On a quand même le droit, en tant que citoyen, de trouver ça ridicule ? (Sans le crier sur les toits ou sur les blogs)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans le crier, oui. Mais laisse moi penser aussi qu'il aurait eu 15 fois plus de critiques s'il n'avait pas eu la cravate.

      C'est totalement surréaliste : le type est là pour communiquer sur le fait qu'il bosse.

      Supprimer
    2. Que n'aurait-on pas entendu si Ayrault avait reçu les enfants en short et polo...

      Ce n'est pas cet exercice de comm qui est ridicule c'est tout ce qu'on peut lire sur le Net de la part de "citoyens à qui on ne la fait pas". Et je ne parle pas des gloussements sur sa visite en usine la nuit pour évoquer la pénibilité du travail...

      Citoyens français, vous me fatiguez. J'espère au moins que ce bashing permanent me validera un trimestre de retraite supplémentaire ;-)

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.