24 août 2013

Fiscalité verte de merde

Avec mes vacances, je publie peu de billets. La flemme. Ce matin, pourtant, je craque devant la bêtise ambiante. Il parait que des propos sur la fiscalité écologique à l’Université d’été du PS font une vague polémique. Les blogueurs Front de Gauche, par exemple, font une cible facile : ils se sont convertis à l’écologie le jour où Jean-Luc Mélenchon s’est vu dicter une nouvelle voie politique par Sainte Blandine.

Je ne vais pas être méchant mais cela ne m’empêchera de donner le fond de ma pensée : il faut être un bel imbécile pour croire que la fiscalité verte sauvera la planète. Elle revient à dire : « Vas-y mon coco, tu payes des impôts et tu as le droit de polluer. » Le coco en question n’en a que faire, il répercute la taxe sur son prix de vente et c’est le consommateur final qui paye, un peu comme la TVA, quoi !

Bref ! Quand on voit des types qui se prétendent à gauche défendre des idées bien à droite, dans la simple ligne d’un libéralisme exacerbé (tu payes et tu fais ce que tu veux), ça me fait doucement rigoler.


Quand en plus, ils viennent donner des leçons de traitement des électeurs et de sciences politiques, la machine à donner des baffes a envie de se remettre en route. Pauvres crétins qui n’ont que la bave pour exister politiquement… Ces abrutis font tellement fuir les électeurs que le Front National finira par se retrouver au pouvoir. On se demandera alors quelle politique mener pour sauver le monde.

19 commentaires:

  1. Ton inconscient a encore frappé, tu écris "tu as le droite de polluer" au lieu de "tu as le droit de polluer".
    Mais la dessus, je t'absous, c'est un concentré de ta pensée que tu nous as fait partager

    RépondreSupprimer
  2. Pas plus ! Même les américains en reviennent ! ...alors, c'est dire !

    RépondreSupprimer
  3. Payer, toujours payer pour la pollution, seuls les riches peuvent le faire mais éviter de polluer serait meilleur. C'est toute une éducation qui est à mettre en place, les déchetteries sont un bon service mais c'est aussi la porte ouverte aux ordures que l'on ne veut plus chez soi.

    RépondreSupprimer
  4. Ras la casquette de ces polémiques à deux balles.

    RépondreSupprimer
  5. On dirait que le KdB d'hier t'a mis en grande forme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes ! Je vais finir par bloguer en mode tireur d'élite. Ou de litres.

      Supprimer
  6. @jegoun : ce n'est absolument pas ce que j'ai écrit, n’ai jamais pensé l'ombre d'une seconde qu'une autre taxe pouvait sauver notre planète, et ne suis pas un écologiste de la dernière minute, puisque je viens de la gauche alternative, proche d'Utopia. Mais c'est pourquoi j'ai cessé de polémiquer avec toi et t'ignore par mon silence en général : moi, j'aime les échanges libres plutôt que l'assertion de vérités universelles, la possibilité d'un débat plutôt que l'échange d'insultes qui t'es si caractéristique et dans lequel tu entraines si volontiers les autres, ce qui ne m'intéresse pas. je doute que les nuances de ma pensée (que tu tentes si malhabilement de camoufler en faisant si invariablement de moi un portrait de gros con de gauchiste imbécile rejoignant les thèses du FN... Bigre ! bel exploit !) puissent être saisies par un crétin bouffi de certitudes dans ton genre, toi le gars bien plus intelligent et bien plus délicat, tout en finesse et en délicatesses comme chacun pourra en juger à la "lueur de tes écrits" qui ressemblent davantage à des flatulences qu'à une construction intellectuelle, alors que ton esprit si retors voit le mal partout. Et surtout là où il n'est pas, quand cela t'arrange, pour mieux discréditer l'adversaire, qui ressemble fort à un ennemi quand tu parles de moi. Va je ne te hais point : il faudrait que tu aies une quelconque importance à mes yeux pour cela. Mais tu n'es rien, qu'un peu de chair, beaucoup d'orgueil, et une suffisance à ta taille, qui te remplit du vide dont tu disposes pour seul argument fallacieux. J'espère ne plus succomber à l'avenir à tes provocations puériles, dignes d'un gosses de cinq ans qui ne supporte ni la contradiction, ni qu'on ne le regarde pas. Et vire ce com comme à chaque fois que quelqu’un n'est pas d'accord avec toi. m'en fous totalement, J'ai une vie ailleurs, contrairement à toi, tjs sur ton e-phone...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouarf ! Je laisse le commentaire. Relis ton billet. Relis ton commentaire. Plusieurs fois.

      Et réfléchis.

      Supprimer
  7. "J'espère ne plus succomber à l'avenir à tes provocations puériles, dignes d'un gosses de cinq ans"
    Pour répondre à des provocations d'un gosse de 5 ans, il faut avoir (intellectuellement) moins que 5 ans
    Mouarf!!!!
    C'est celui qui dit qui y est!!!

    RépondreSupprimer
  8. Le libéral libertarien Ron Paul a sur le sujet une position qui devrait vous plaire : donner des droits à polluer contre de l'argent est aussi immoral que de monnayer le droit de voler ou de commettre n'importe lequel autre délit ...

    (Je cite mal et de mémoire "The Revolution : A Manifesto", mais c'est l'idée)

    Nathan b

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais douté être plus libéral que les pires enflures.

      Supprimer
    2. L "enflure" c'est R Paul ? qu'a t il fait pour mériter ce terme ?

      Supprimer
    3. Il a des dans débiles.

      Supprimer
  9. Çui qui pollue grave a le droit d'être pollué par quelques balles de plus dans le buffet. Généralement cela évite de polluer encore plus après.

    Ron Paul hué ? j'voudrais voir çà ! mouarf

    Qui qu'est antilibéral ? cémoué ! Çà ne m'empêche pas de dire : camarade, tu es libre de ne pas polluer, ouais !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.