05 août 2013

La Lanterne sous les projecteurs

Selon la presse, c’est au pavillon de la Lanterne que François Hollande devrait passer ses vacances. Le sujet semble passionner nos amis journalistes. Le Parisien y consacre même une belle infographie pour présenter les lieux. Moi, je suis un blogueur fainéant. J’utilise Google Maps et Google Streets View et rien que l’idée qu’une prise de vue serait faite pendant la baignade m’amuse.

A lire quelques descriptions des lieux sur le web, je dois reconnaître que j’y passerais bien quelques jours de vacances, aussi. François Hollande devrait y débarquer le 12, avec sa compagne. Je suppose que la presse va nous parler des enfants qui vont peut-être le rejoindre, s’ils sont réconciliés avec Valérie Trierweiler… Les paparazzis vont attendre devant le portail, les pauvres, jusqu’à obtenir la photo de véhicules avec les vitre teintées.

Jean-Marc Ayrault, lui, sera de retour au boulot le 12 août. Ils assurent la permanence.

La communication de l’Elysée est étrange puisque tous les journaux disent qu’il veut donner l’impression de travailler. On communique plus à propos de la communication que des vacances elles-mêmes.

A bien y penser, on a l’impression que Pépère entre en prison, certes dorée, mais en prison quand même. Pas le droit de sortir sauf, peut-être, pour des séances de travail ou quelques visites, pour montrer qu’il travaille.

Sur les photos aériennes, on voit le mobilier de jardin. J’imagine Pépère et Mémère, vautrés là, se levant à l’occasion pour une partie de tennis ou pour une rapide promenade dans le parc.

L'entrée du parc, selon Google Streets View
Valéry Giscard d’Estaing communiquait beaucoup sur ces vacances à Brégançon mais cachait une partie de ses loisirs (chasse, safari). François Mitterrand avait aussi une espèce de double vie, pendant ces vacances. On l’imaginait assez facilement avec ses chiens dans sa résidence de Latché et son excursion à Solutré pour la Pentecôte. On ne sait rien de ses vacances avec sa deuxième famille ou dans des hôtels de luxe, en Egypte… On imagine assez bien les vacances de Jacques Chirac à Brégançon, ses bains de foule, ses apéritifs en terrasse. On voit assez bien celles de Nicolas Sarkozy, soit chez des copains riches, soit chez son épouse, faisant du footing, du vélo,…

Tel que c’est parti, on va imaginer François Hollande cloitré au Pavillon de la Lanterne, avec l’image d’un président isolé. Ca me parait être un danger pire que les faits de l’été dernier.

Je vais lui donner des conseils…

Petit 1 : recevoir du monde, de la famille…
Petit 2 : sortir faire des bains de foule avec quelques photographes. Je suis le conseille le marché de Bicêtre. En été, il faut vingt minutes depuis Versailles, par l’A86 puis l’A6b. C’est très sympathique.
Petit 3 : organiser une grosse fête pour son anniversaire (c’est le 12 août, justement). Il fait monter un barnum dans la cour et invite une trentaine ou une quarantaine de personnes. Style barbecue avec lui-même aux fourneaux. Saucisses, merguez, côtes de porc, côtelettes,… Bain de minuit,... le tout avec quelques andouilles qui font fuiter des photos sur leurs comptes Twitter. Ne pas oublier les rallonges et les multiprises pour recharger les batteries des smartphones.
Petit 4 : une messe pour la quinze août. Tant pis s’il n’est pas catho. Il y a bien une église, à Versailles, non ? Tiens ! Qu’ils y retrouvent son ex, la réconciliation et tout ça. Un peu de glamour.
Petit 5 : inviter des mômes. Il a bien des neveux avec des petits gamins ou des trucs comme ça.
Petit 6 : prendre un chien et le promener hors du parc.

Alors qu’il voulait être discret, je me demande s’il n’a pas intérêt à battre des records de communication. De toute manière, les journalistes raconteront des bêtises !

6 commentaires:

  1. Latche (que l'on prononce en une seule syllabe, Latch), et non Latché : un tontonolâtre comme vous devrait savoir ça !

    RépondreSupprimer
  2. À part ça, je trouve cette "affaire" des vacances du gouvernement d'un grotesque absolu : qu'est-ce qu'on peut bien en avoir à foutre, qu'ils partent 15 jours plutôt que 12, qu'ils aillent à 2000 km plutôt qu'à 200 ? C'est vraiment le bac à sable…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. C'est grotesque. Je ne sais pas pourquoi Pépère ou ses communiquants en font un pataquès. Il suffit de demander aux ministres de ne pas faire les cons (et encore...).

      Supprimer
  3. Il faut nommer Nicolas, ministre de la communication et de l'apéro.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.