21 décembre 2009

Arbeiter plus


On a retrouvé le panneau « Arbeit macht frei » qui avait été dérobé par « cinq hommes de 20 à 39 ans [qui] ont été interpellés : il s’agirait de repris de justice, n’appartenant à aucun groupe néo-nazi. »

Le panneau « Travailler plus pour gagner plus », quant à lui, reste perdu. Il dort probablement dans une cave de l'Elysée.


44 commentaires:

  1. Ha je me marre, elle est très bonne pour le panneau « Travailler plus pour gagner plus »,

    Très bonne !

    RépondreSupprimer
  2. http://www.bakchich.info/Le-portique-d-Auschwitz-n-est-pas,09630.html

    RépondreSupprimer
  3. Non, non! «Travailler plus pour gagner plus» a été volé et revendu à la ferraille, mais on nous le cache!

    RépondreSupprimer
  4. Tassin,

    Merci.

    Le Coucou,

    Ah ! Les vaches !

    RépondreSupprimer
  5. @Tassin trés bon !

    il y a vraiment des gens qui ont volé le portail d'Auschwitz ?!

    RépondreSupprimer
  6. Excellentisssime!
    "Mehr arbeiten und mehr verdienen" sur le fronton de l'Elysée, ça serait sehr Klass, nicht wahr?

    RépondreSupprimer
  7. Très drôle !
    Un nouveau fronton pour les préfectures ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  8. Gaël;

    Oui,

    Hermès,

    Ca aurait de la gueule...

    Poireau,

    Ouais.

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  10. Incroyable cette histoire.

    Ils auraient fait cela pour l'argent.

    Ma question qui voudraient acheter cela?

    RépondreSupprimer
  11. Ca ferait très joli dans un salon.

    RépondreSupprimer
  12. Tiens, c'est la première fois que je te surprends à faire dans le (très) mauvais goût.

    Moi ça ne me fait pas rire. Un peu de recul, mon garçon.

    RépondreSupprimer
  13. Tu crois pas que c'est toi qui manque de recul ?

    RépondreSupprimer
  14. Réponse attendue. Question de point de vue, j'imagine.

    RépondreSupprimer
  15. Non. Communautarisme pur et à gerber. Qui confirme beaucoup de chose. Cessons en là. Je continuerai par tous les moyens de me moquer de Sarkozy. Point barre.

    RépondreSupprimer
  16. Je suis estomaqué, Nicolas. Que vient faire le communautrisme là-dedans ? Et pourquoi ce ton si agressif ?

    RépondreSupprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  18. Le problème est justement que tu ne vois pas ce qu'il vient faire et en quoi c'est toi qui est agressif.

    J'ai dit : cessons en là. Le sujet du billet n'est pas ce qu'on peut utiliser pour une plaisanterie.

    Je répète : cessons en là, je n'ai que l'iPhone pour répondre.

    RépondreSupprimer
  19. Le problème est justement que tu ne vois pas ce qu'il vient faire et en quoi c'est toi qui est agressif.

    J'ai dit : cessons en là. Le sujet du billet n'est pas ce qu'on peut utiliser pour une plaisanterie.

    Je répète : cessons en là, je n'ai que l'iPhone pour répondre.

    RépondreSupprimer
  20. Vous ne pensez pas que les 6 millions de morts juifs pour la plupart mais aussi roms, homosexuels, handicapés, etc. qui ont transité par ces camps méritent un minimum de respect. Je lit ici les ravages que les récents débats sur l'identité fr. ont produit sur vos cervelles de... il n'y même pas de qualificatifs pour ce que vous représentez. Quand je pense qu'une bonne partie d'entre vous se définit comme "humaniste".... bande de minables!!! Je suis de tout coeur avec mon ami Rubin et je vois parfaitement ce que l'accusation de communautarisme recouvre. Bravo Nicolard ! Mais en réalité les réactions ne m'étonnent pas, venants de la clique à claques qui a pour chef de file le xénophobe mal dissimulé nommé Jegoun.

    RépondreSupprimer
  21. Scheiro : euh… Non rien, laissez…
    :-))

    RépondreSupprimer
  22. Poireau,

    t'as vu ? Le Scheiro est toujours taré.

    RépondreSupprimer
  23. Nicolas : j'ai vu, c'est hallucinant.
    Bientôt à juste écrire Auschwitz avec une faute d'orthographe, on va se faire cataloguer nazi !
    C'est moche, la monomanie, quand même !
    :-))

    RépondreSupprimer
  24. Une réplique digne d'un forum tenu par le FN, Poireau. Mais je ne vais pas perdre mon temps avec d'aussi tristes individus que vous, de pauvres types qui n'ont même pas le courage de leurs opinions - contrairement aux sympathisants des extrêmes droite et gauche. Vous n'êtes qu'une bande de crétins ignorants qui tente de se donner une bonne image d'elle même en affichant de pseudo valeurs humanistes auxquelles elle ne comprend rien. Simplement parce que, sur le plan intellectuel, la meute que vous composez, n'en a pas les moyens. Ceci, contrairement à ce que vous essayez de vous faire croire, les uns les autres, depuis des lustres, sur vos blogs ridicules. Et quand ça dérape franchement, comme ici, révélant ainsi le fond de votre "pensée", alors on constate que vous vous bercez d'un Idéal qui est au même niveau que celui de ceux que vous croyez combattre. Pauvres taches !!!

    RépondreSupprimer
  25. Scheiro : j'essaie juste d'être à mon niveau, ça ne vole pas très haut, nous sommes d'accord. Vivement qu'on améliore l'humanité, non ?
    Quelle belle idée, tu donnes à un tas de gens !
    :-))

    [Faut faire gaffe quand même, sur un terrain glissant, on a vite fait de déraper ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  26. C'est pas drôle24 décembre, 2009 01:20

    http://merle-moqueur.blogspot.com/2009/12/parier-sur-lintelligence-du-lecteur.html

    RépondreSupprimer
  27. Terrible, il faut connaitre Nicolas et lire son blog pour savoir qu'il a un humour certain et qu'en même temps des grosses saloperies immondes comme les camps et machins à cramer les gens ça le dégoute.

    Ensuite si on fouille bien on trouvera des citations de Sarkozy qui explique que le travail c'est la liberté.

    RépondreSupprimer
  28. Dagrouik,

    Laisse courrir ! Rubin est certainement mal luné et Scheiro est fou comme toujours !

    RépondreSupprimer
  29. Le "blague" est digne d'un Bal dansant du FN un dimanche d'automne.
    Les commentaires qui suivent relèvent un chouïa le débat: on est au troquet campagnard, un jeudi soir sous la pluie, 2 g d'alcoolémie et des chansons paillardes dont on e se souvient plus exactement si elles s'appliquent a sa mère sa femme ou sa fille...Mais la réaction de Nicolas et de sa "suite" est tout a fait choquante: Comment peut on déraper a ce point dans le veule, la lourdeur, la bêtise ? Lisez et relisez les messages nauséabonds...Le bon gout a disparu certes. L'idiotie crasse elle s'accroche encore...

    RépondreSupprimer
  30. Je suis loin d'être le dernier à taper sur Nicolas Sarkozy et son ultra-néolibéralisme du fait de ma sensibilité gaulliste, mais là il faut avouer que votre comparaison est tout simplement gerbante, limite minimisatrice. C'est clairement manquer de respect pour toutes les personnes ayant connus l'horreur des camps de concentrations et y ayant trouver la mort.

    RépondreSupprimer
  31. Les commentateurs semblent oublier que "arbit macht frei" est une inscription nazie !
    :-))

    RépondreSupprimer
  32. Jérémy,

    Non, ça ne manque pas de respect. Ce qui est manquer de respect c'est les propos que tu tiens, justement : ne pas relativiser une plaisanterie. Qui ne porte pas aucunement sur les camps de concentration mais sur le slogagn de campagne de Nicolas Sarkozy, pour qui tu as probablement voté au nom de tes opinions gaullistes et qui nous fout maintenant bellement dans la merde.

    Alors tes leçons de morale tu peux les garder.

    Poireau,

    Oui, ils sont fous...

    RépondreSupprimer
  33. Non, POireau: c'est toi, Jegoun et sa clique à claques qui ont perdu de vue que cette inscription était suspendue à l'entrée d'un des pires camps d'extermination. C'est vous qui avez largement dépassé le minimum de respect que l'on doit à ces millions de victimes. Inutile de chercher à vous défendre, essayez plutôt de présenter quelques excuses. Quant à Jegoun son cas est bien plus grave suite aux insultes antisémites à peine voilées qu'il a proféré à l'encontre de Rubin. Je te rappelle sa phrase: "Communautarisme pur et à gerber. Qui confirme beaucoup de chose." avec les implicites que ces mots impliquent. Mais, bon, je sais que c'est le genre de choses qui dépassent ton entendement... La Con-fusion est votre royaume, votre terre d'élection...

    RépondreSupprimer
  34. Scheiro : merci de m'apporter La Vérité, merci !
    :-))

    RépondreSupprimer
  35. Poireau,

    Je te laissse avec Scheiro. Il a une quète : me taper dessus dans son blog, dans le mien, sous twitter, chez les autres...

    RépondreSupprimer
  36. """""""ne pas relativiser une plaisanterie"""

    Je ne trouves pas cela très drôle vous devriez allez visiter quelques camps de concentrations histoire de vous faire comprendre la dure réalité de ceux-ci, là on verra si vous serez toujours prêt à sortir de telles blagues merdiques.


    """"""slogagn de campagne de Nicolas Sarkozy,""""""

    Ce slogan est pourrie, mais de là a aller le comparer ainsi ... C'est insulter les victimes de la barbarie national-socialiste.


    """pour qui tu as probablement voté au nom de tes opinions gaullistes """""

    Et bien non, je n'ai pas voté pour lui.

    RépondreSupprimer
  37. Jérémy : t'as pas une histoire de Toto ? :-))

    RépondreSupprimer
  38. Jérémy,

    Je n'ai fait aucune blague sur les camps de concentration, uniquement sur le slogan de Nicolas Sarkozy.

    Si tu n'arrives à le comprendre c'est en raison d'une profonde connerie.

    RépondreSupprimer
  39. Vous vous êtes permis une remarque soit disant comique très mal placés.

    De là a sous entendre un rapprochement entre Sarkozy et ce slogan ( certes, c'est très loin d'être le président idéal, mais en arriver à de pareil conneries, il fallait oser et vous l'avez fait ! ). Mais en plus de vous permettre de plaisanter avec un sujet aussi grave !

    RépondreSupprimer
  40. Quand tu dis en commentaire, Jegoun, "Ca ferait très joli dans un salon." tu parles bien de l'inscription volée, celle qui était suspendue au-dessus de l'entrée du camp de concertation. Alors comment peux-tu essayer de faire croire le contraire en disant à Jérémy "Je n'ai fait aucune blague sur les camps de concentration, uniquement sur le slogan de Nicolas Sarkozy." La photo qui illustre ton billet, c'est l'Élysée, peut-être ?

    RépondreSupprimer
  41. Scheiro,

    Mon grand père est mort en Allemagne pendant la guerre. Tombé d'un mirador.

    Voila une blague qu'à peu près tous les mômes ont fait. Ce n'est pas bien méchant pour autant. A propos de Jérémy, je lui répondaits que mon billet ne comprenais aucune blague sur les camps de concentration.

    Ce que je dis en commentaire est annexe et j'aimerais que chacun des connards qui me tombent sur le poil jurent maintenant ne jamais avoir fait une blague de mauvais gout.

    Celà dit, tu es bien le seul à apprendre par coeur mes commentaires. En ce jour de Noël, ce n'est pas grave, il faut bien te trouver une occupation. Moi, je dine en famille.

    Jérémy,

    Je plaisante avec tout. Désolé.

    RépondreSupprimer
  42. Nicolas, franchement, je pense que ce n'est pas la peine d'insister dans ce genre de cas: il y a des gens qui ne comprennent simplement pas le troisième degré. C'est le même genre d'imbéciles qui voudraient nous faire croire que Desproges était antisémite, alors que c'est seulement leur intellect qui ne leur permet pas de comprendre le sens réel de ses paroles: http://www.youtube.com/watch?v=NiFZvsiQMEk

    Dieu, Allah, Raël, Jésus, E.T., Gandalf: sauvez-nous de ces cons! Je vous contruirai une église, un minaret, un cercle de culture, je ferai TOUT ce que vous voulez, mais s'il-vous-plaît, laissez-nous rire !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.