23 décembre 2009

La feuille de route de Nicolas Sarkozy pour les régionales : un boulevard pour la gauche



Nicolas Sarkzoy, a donné la feuille de route aux têtes de liste de la majorité. Rien que le titre est à plier de rire : je pensais qu'il s'agissait d'une élection régionale. Moi qui m'intéresse principalement à « mes deux régions », la Bretagne et l'Ile de France, j'ai du mal à voir comment une feuille de route commune pourrait être utilisée.

Il y a six ou sept ans, un gouvernement auquel participait Monsieur Sarkozy mettait en œuvre la décentralisation. Il revient dessus. Sans compter le projet du Grand Paris...


« "Insistez sur la fiscalité", a lancé le chef de l'Etat à la trentaine d'élus UMP » ! Oui ! Rappelez les 19 ou 20 taxes créées en deux ans !

« "Vous avez un gouvernement qui n'a pas augmenté, et n'augmentera pas les impôts alors qu'on a assisté à une folie fiscale dans les régions. C'est vraiment insupportable pour les Français", a-t-il ajouté, selon l'un des participants. » Oui ! Insistez bien là dessus que l'opposition puisse démontrer le contraire !

« "N'hésitez pas à parler de la suppression de la taxe professionnelle, de la baisse de la TVA aux restaurateurs, du service minimum" dans les transports publics, leur a également conseillé M. Sarkozy. » Ouais ! Parlez nous de la suppression de la taxe professionnelle non compensée après 2010 qui obligera les régions à augmenter les impôts pour compenser les erreurs de gestion de la droite et les cadeaux faits aux entreprises ! Parlez de la baisse de la TVA dans la restauration qui n'a généré aucune baisse de prix ! Parlez du service minimum aux usagers de la ligne A, parlez-en aux commerçants installés dans les centres commerciaux (4 temps, les Halles) le long de cette ligne, qui perdent 30% de Chiffre d'Affaire dans cette période de Noël !


Allez ! Juste pour le fun ! FalconHill nous rappelait les taxes créées depuis 2007 !
- Taxe pour le RSA (entre 1 et 2 milliards)
- Taxe sur les assurances et les mutuelles (1 milliard)
- Taxe sur l'intéressement et la participation (400 millions)
- Taxe sur les stock-options (250 millions)
- Franchises médicales (850 millions)
- Hausse des cotisations retraite (150 millions)
- Taxe sur la publicité des chaînes privées (incalculable)
- Taxe sur les compagnies pétrolières (150 millions)
- Taxe pour financer la prime à la cuve (100 millions)
- Taxe sur les ordinateurs (50 millions)
- Taxe pour copie privée des disques durs externes et clés USB (167 millions)
- Taxe sur le poisson (80 millions)
- Taxe sur les huiles moteurs (44 € par tonne de lubrifiant)
- Taxe sur les imprimés publicitaires (incalculable)
- Hausse de la redevance télévision (20 millions)
- Contribution exceptionnelle (exceptionnellement reconduite chaque année depuis... 1991) sur les ventes en gros de produits pharmaceutiques (50 millions)
- Taxe sur la téléphonie et internet (80 millions minimum)
- Taxe sur les grosses cylindrées (malus auto annualisé : 160 € par an par auto)
- Taxe Carbonne, …



Bonnes fêtes !



23 commentaires:

  1. Oh la belle photo: Carla qui rigole.

    Et pour les trolls qui vont couiner sur le RER en grève, qui est le premier actionnaire de la RATP ?


    l'état !

    RépondreSupprimer
  2. Je voulais dire aussi sur les taxes certaines sont justifiées et trop faibles: celle sur les stock-options par exemple.

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait d'accord... pas pour le boulevard, faudrait pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué !

    Par contre, c'est vrai que les 3 axes (impôt, service minimum, TVA de la restauration) qu'il veut même mettre en avant font vraiment pitié, le contre-argumentaire doit être déjà fin prêt !

    ... on va bien rigoler :)

    RépondreSupprimer
  4. Et le No Sarkozy Day, tu veux pas participer ?

    RépondreSupprimer
  5. Y'a aussi 1 truc dans la feuille de route que je vais dégommer : "la France va mieux que les autres pays."

    Y'a que cette truffe de Barbichu (Joffrin) pour le croire et faire le clown lors de la conférence de presse.

    RépondreSupprimer
  6. Soit. Mais qui peut penser qu'en votant à gauche, les taxes et les impôts vont diminuer ?

    RépondreSupprimer
  7. Tzatza,

    Regarde juste les faits depuis 20 ans. Et arrête de faire de la politique comme te l'enseignait ta grand-mère.

    Rimbus,

    Non ! Je ne vois pas l'intérêt.

    Dadavidov,

    Je parlais d'un boulevard d'argumentation...

    Dagrouik,

    Toutes les taxes ne sont pas mauvaises, heureusement !

    RépondreSupprimer
  8. >Nicolas
    Le pb c'est que les grand mères votent, et elles sont nombreuses, de plus en plus nombreuses...

    RépondreSupprimer
  9. Il est tristement juste ton billet... Je ne comprends pas la tactique de jouer sur les impôts locaux, avec la politique fiscale du gouvernement...

    Tu nous fais penser que la taxe carbone rentre en application en 2010...

    RépondreSupprimer
  10. La suppression de la taxe pro décidée par Sarkozy qui va devoir être compensée par quoi ? Un impôt local ?
    L'argumentaire à opposer est tellement facile !
    :-))

    [Je me demande même si t'es pas en vacances ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  11. @Nicolas : je me dis que la veille du 2e tour des régionales ça peut avoir un effet, et puis c'est l'occasion de marquer son opposition en tant que citoyen et non comme militant d'un parti. J'aime bien, même si ça ne sert pas à grand chose.

    RépondreSupprimer
  12. Compter les créations de taxes sans compter les suppressions, ça relève de la désinformation. Tu nous y avais habitués, mais il est toujours utile de rappeler la vérité. La seule mesure importante c'est le taux de prélèvements obligatoires. Et ce taux a baissé depuis 2007.

    Les régions de gauche, par contre, elles ont toutes augmenté les impôts. Et ce n'est pas à cause de la décentralisation, parce que cette décentralisation Raffarin a été financée par des transferts de charges. Toutes les compétences supplémentaires ont été financées par l'État.
    Mais les régions ont décidé de s'occuper de ce qui ne relève pas de leurs compétences de base (transport, éducation, ...). Et ça, ça coûte cher. Très cher !

    RépondreSupprimer
  13. En dehors de l'appauvrissement de l'état par les baisses d'impôts en faveur des plus aisés, qui nous met en si mauvaise posture avec la crise, il faut en effet insister à tous les transferts de charges vers les collectivités locales, qui sont à l'origine de l'alourdissement de leur fiscalité. N. Sarkozy cherche à démanteler la décentralisation.

    RépondreSupprimer
  14. Le coucou, là sur France 2 je viens de voir un reportage sur les effets de la carte judiciaire à la sauce Dati.

    Un mot est venu à ma bouche: la p*t*.

    Oui, je suis odieux, mais voir le droit à la justice salopé par des méthodes telles. Ca me met hors de moi.

    Avec des gens qui vont devoir faire 150 km pour se défendre ou demander à ce qu'on les aide.

    Je crois qu'il va falloir le bilan des "réformes" à la con de cette années 2009.

    RépondreSupprimer
  15. tu as raison, la gauche a un boulevard mais il faut croire qu'à gauche ils ne savent pas conduire, ils sont capable de se jeter dans le mur à vouloir tous être à la place du conducteur ..
    Ce serait bien dommage que la gauche se plante à cause de leurs conneries internes..

    Logiquement la fiscalité est tellement injuste qu'elle devrait donner du mou à la gauche et tellement la droite a déconné sur ce sujet, a commencer par le bouclier fiscal et les retraités pour commencer.

    RépondreSupprimer
  16. Patrick,

    Tu es TRES MAL renseigné.

    Les autres,

    Bonjour, bonjour...

    RépondreSupprimer
  17. Je préfère me renseigner avant d'affirmer quelque chose.
    Les prélèvements obligatoires ont baissé de 3 points entre 2007 et 2009 :
    "L'année 2009 a été marquée, selon cette étude, "par la forte baisse du taux des prélèvements obligatoires" qui a atteint son niveau de 1981: ils représentent 40,7 % du PIB cette année, contre 43,3 % en 2007."
    http://www.e24.fr/economie/france/article146153.ece/Faudra-t-il-augmenter-les-prelevements-obligatoires.html

    RépondreSupprimer
  18. Patrick,

    C'est bien ce que je dis : tu racontes n'importe quoi... La baisse du taux des prélèvements obligatoires est lié à la crise économique. Les taxes diverses ont bien augmenté.

    Néanmoins, je suis heureux de constater qu'il existe UN type pour défendre Nicolas Sarkozy dans les blogs. C'est émouvant.

    RépondreSupprimer
  19. Devant tant de mauvaise foi, j'abandonne.

    RépondreSupprimer
  20. C'est toujours facile de dire que l'autre a mauvaise foi. La situation des finances Françaises est catastrophiques et tu viens nous expliquer que la gestion de Nicolas Sarkozy est bonne. J'ai rarement vu un tel concentré de conneries et tu viens nous expliquer que c'est de la mauvaise foi.

    Si tu veux, maintenant, on peut parler des suppressions de taxes : les seules sont liées au bouclier fiscal, qui ne profite qu'aux plus riches pendant que les plus démunis vont payer la dette.

    Nicolas Sarkozy nous explique que la France a mieux résisté que les autres pays à la crise alors qu'il détruit systématiquement tout ce qui fait la force de la France...

    RépondreSupprimer
  21. Je ne dis pas que la situation est bonne, je dis et j'affirme que les prélèvements obligatoires baissent, et pas seulement à cause de la crise.

    RépondreSupprimer
  22. Ils baissent au détriment d'une augmentation du déficit et de la dette. Ils baissent à cause de la crise et de mesures mauvaises. Par contre, pour compenser en partie, de nouvelles taxes sont ajoutées.

    RépondreSupprimer
  23. En outre, à propos des transports et de ce que tu disais dans ton premier commentaire, je t'invite à lire mon dernier billet.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.