16 décembre 2009

Un accord : au bistro !

Ca va chier ce soir ! Le patron de la Comète va encore nous faire une belle colère… Le brulant sujet des terrasses chauffées refait surface.

Le Figaro nous dit que : « D'après un calcul réalisé hier par Jean-Marc Jancovici, fondateur du cabinet de conseil Carbone 4, le bilan carbone d'une terrasse équipée de quatre braseros au gaz, allumés à pleine puissance pendant huit heures, est équivalent à celui d'un trajet de 350 km en voiture. »

Cette information est reprise par le Point : « une terrasse de café équipée de quatre parasols chauffants allumés à pleine puissance pendant huit heures polluerait autant qu'un trajet de 470 km en voiture. »

La première information que nous en tirons est qu’un parasol permet de faire moins de route qu’un braséro pour polluer autant.

Pour le reste, ils ont tout à fait raison. Pour ma part, je bois au comptoir donc je me fous des terrasses et je suis écolo : c’est crétin de chauffer dehors. D’ailleurs, j’ai arrêté toute mesure de réduction des dépenses d’énergie chez moi tant que les « professionnels » continueront à le faire et à dépenser de l’énergie pour des conneries sans intérêt..

« Le nombre de terrasses a explosé depuis l'entrée en vigueur du décret Bertrand, il y a deux ans. Selon le Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs (Synhorcat), 50% des établissements ont ainsi aménagé un espace chauffé à l'extérieur - petit coin ou vaste terrasse ». C’est donc de la faute à l’actuel secrétaire général de l’UMP. Amis restaurateurs, vous votez pour qui, déjà ?

Les écolos sont prudents : « L'écologie ne peut pas toujours être imposée à coup d'interdits, observe ainsi Arnaud Gossement, porte-parole de France nature environnement. Nous sommes naturellement opposés à toute forme de gaspillage d'énergie. Mais la pression devrait venir des consommateurs eux-mêmes ou de l'esprit de responsabilité des restaurateurs. » D’ailleurs, je vais interroger, dès ce soir, les écolos de Bicêtre qui seront à la Comète. En terrasse. L’esprit de responsabilité…

« Dans le cadre d'un rapport portant sur les moyens d'améliorer l'efficacité énergétique en Europe, le Parlement européen s'est, lui, prononcé pour l'interdiction des systèmes de chauffe pour terrasses. Mais son avis est non contraignant. » Ah ! Manquerait plus que l’Europe se mêle de la terrasse de la Comète… Déjà que je plonge de plus en plus du côté des sceptiques…

Ca va peut-être rassurer le patron…

« Une enquête des services de Bercy, effectuée entre le 30 novembre et le 4 décembre, montre que seuls 55% des restaurateurs ont diminué leurs prix conformément aux engagements. » Quels engagements ? Ces Belges oublient de préciser que les engagements ont été pris par des syndicats divers sans consulter les bistros normaux, d’ailleurs pas membres des syndicats en question.

« De guerre lasse, Hervé Novelli a demandé aux restaurateurs de modérer les hausses en 2010 pour "qu'elles ne dépassent pas l'inflation" ». On progresse ! On ne parle plus de baisse mais de modération de l’augmentation. Dans un an, il nous dira : « Ah ! Les gars, vous avez vu ? Les prix des bistros n’ont augmenté QUE de 2% ! ». L’augmentation de la hausse est freinée… Un peu comme les chiffres du chômage.

Finalement, un nouvel accord a été signé hier. Il ne concerne que les négociations sociales, pas les prix. Quand on voit comment l’accord précédent a été respecté, ça fait chaud au cœur ! « Le secrétaire d'Etat a ainsi qualifié d'"historique" l'accord salarial devant être signé dans l'après-midi, entre trois organisations patronales et les syndicats FO, CGT, CFTC, CFDT et CGC. » Nous avons un secrétaire d’Etat optimiste. Nous aurions tort de ronchonner. HISTORIQUE, on vous dit. Des syndicats non représentatifs ont signé un accord inférieur au précédent accord qui n’a pas été respecté et c’est HISTORIQUE.

« Les salaires seront revalorisés en moyenne de 5% et une "prime TVA", équivalent à 2% du salaire annuel et plafonnée à 500 euros, sera créée. » Ah ! Quand on voit l’augmentation du SMIC, c’est en effet heureux. 4 centimes par heure.

La plupart des employés de la restauration étant payés soit au SMIC ou au pourcentage, je vois difficilement ce que va représenter cette revalorisation des salaires en moyenne de 5%. Ah ! Si une hausse de 20% pour ceux qui ne sont ni au SMIC ni au pourcentage… Nous ferions nous berner, par hasard ?

Bon ! Qu'est-ce que je dis au patron de la Comète, moi ?


17 commentaires:

  1. "Nous ferions nous berner, par hasard ?" --> soupir que oui... j'en ai soupiré tout à l'heure...

    Soupir...

    bonne soirée quand même !

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir, tu passes du coke à l'âne avec tes billets, j'en suis déconcerté;)
    Le patron de la comète ne voudrait pas mettre sa terrasse chauffée à la disposition des SDF la nuit, en majorant de 5% ses tarifs pour une bonne cause, je plaisante bien entendu mais pas tant que ça, une taxe sur les radiants destinée aux tangents....
    peux tu corriger les 0,04 centimes,par 4 centimes ou bien par 0,04 euro à moins que nous ayons desormais des pieces inferieures à 1 centime?

    RépondreSupprimer
  3. Tu demandes déjà au patron de te payer une bière et tu causes après.

    RépondreSupprimer
  4. mettre les terrasses chauffantes sous les ponts de Paris ?

    RépondreSupprimer
  5. C'est bien ce que je disais, ils commencent à nous emmerder grave avec leurs écologie à tous les étages.
    Par ailleurs,Canal+ vient d'annoncer que le trafic voiture et avion consacré aux déplacements des élites à Copenhague représenterait 40 000 tonnes de Co2, un comble !
    Biz

    RépondreSupprimer
  6. (Hors-sujet : au fait Nicolas, est-ce que "La Comète" disposerait d'un p'tit site sympathique sur la vaste Toile ?)

    RépondreSupprimer
  7. Donc, je résume : ces connards de verts ne veulent pas imposer l'écologie à coups d'interdits (ben tiens, on y croit !) sauf si chaque consommateur se transforme de soi-même en petit flic pour faire chier tout le monde autour de lui, c'est bien ça ?

    C'est marrant, ça correspond exactement à l'idée que je me faisais de ces noix vomiques.

    RépondreSupprimer
  8. Ca me rappelle l'article que j'ai publié sur les magasins de fringues chauffés et ouverts...

    http://www.gularu.fr/blog/?p=1628

    RépondreSupprimer
  9. Tu le bois à combien le Ricard à la Comète toi ?

    RépondreSupprimer
  10. quelle analyse. Ca sent la hausse des prix pour compenser?

    RépondreSupprimer
  11. [Didier Goux est très vulgaire dans son expressio, trouvé-je !].

    Bon, au lieu de faire trois billets, tu fais un trois-en-un ?
    Pour l'écologie : c'est dehors, il fait froid, donc il fait froid. Ça ne sert à rien de chauffer, point barre !
    Pour l'économie : comme dans d'autres milieux, on fait de belles promesses pour faire passer la loi et ensuite, on se rend compte que ce n'est pas tenu. Etonnant, non ?

    Le secrétaire d'Etat a l'air particulièrement bien équipé pour ce qui est de la connerie !
    :-)))

    RépondreSupprimer
  12. Yann,

    C'est fait !

    Suzanne,

    C'est une solution.

    Corto,

    Oui, ça commence à gaver...

    Didier,

    Oui,la posture des Verts m'impressionne toujours.

    Gularu,

    Oui ! Mais je ne peux pas accéder à ton blog pour chercher des liens... A aucun de tes blogs, d'ailleurs, je ne sais pas pourquoi.

    Rimbus,

    Je le bois tout seul. 2€50.

    Homer,

    Ca ne serait pas surprenant.

    Poireau,

    Didier n'est jamais vulgaire. Sauf parfois...

    RépondreSupprimer
  13. Oh, je sens que ça va m'énerver ça !!! en plus ça viens de gâcher mon fou rire ! :-((

    RépondreSupprimer
  14. Pfff qu'est-ce qu'il est long, ce billet ! #hopitalquisefoutdelacharite

    RépondreSupprimer
  15. Eric,

    Reste calme.

    See Mee,

    Même pas.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.