05 décembre 2009

La cible du Parti de Gauche


Mon billet d’hier matin portait sur une publication du Parti de Gauche qui désignait le Modem comme l’ennemi pour les régionales. Il me faut remettre le couvert. Les débats furent enflammés et je crois que je me suis trompé d’ennemi…

Enflammés mais à côté de la plaque, souvent. J’ai d’ailleurs bien aimé le commentaire du Coucou, qui comme Dedalus (j’y reviendrai) et moi, appelons à du pragmatisme, comme dirait Nicolas Sarkozy.

Les premiers commentaires vinrent de mes copains blogueurs Ségolistes, notamment Marc et Dagrouik qui appellent aussi au pragmatisme mais se méprennent sur mes intentions. Dagrouik a d’ailleurs fait un billet avec pour titre : « Number one vote modem ! » (pour se foutre de ma gueule) avec en introduction : « Stupeur et persuasion dans la blogosphère lefto-pg-verte: Nicolas J devient partisan  d'une grande coalition arc en ciel pour les 2nd tour de régionales ». Ce n’est pas ce que j’ai exprimé. Je n’ai pas parlé de coalition (ni d’ailleurs d’alliance). J’ai juste dit qu’au deuxième tour, dans une région, si le total des voix des partis « ancrés à gauche » ne suffit pas à battre l’UMP, il faudra bien se regrouper avec le Modem. Cela se fera en quelques jours dans des négociations (préparées à l’avance mais dépendant du poids de chaque liste au premier tour). Je ne peux donc pas cautionner un parti qui exclurait, d’emblée cette possibilité.

Se regrouper avec le Modem nécessite, par ailleurs, de respecter ses militants même si on ne peut pas blairer son chef. Claudio (digne représentant de cette formation politique) est d’ailleurs intervenu, en fin de débat, pour nous le rappeler.

Mais je vais laisser Dedalus préciser sa position, que je partage.

Je vais néanmoins répondre à Marc qui commente : « belle conversion Nicolas :) depuis le temps que certains s'échinent à dire cela sur le même raisonnement ». Il n’y a aucune conversion. On ne peut pas monter un projet avec le Modem mais on peut se causer et se respecter, comme pour toute formation politique avec qui nous pourrions nous rapprocher en vue d’un deuxième tour.

La discussion s’est poursuivie, dans les commentaires, avec la venue d’un illustre troll Ségoliste se sentant autorisé à donner son avis suite aux interventions de Dagrouik et Marc. C’est ainsi que j’ai découvert que Asse42 avait un blog puisqu’il me recommande la lecture d’un billet. Je n’ai malheureusement pas réussi à le lire, la première phrase me laissant dans un état d’hilarité sympathique : « Actuellement les leaders socialistes sous les feux des projecteurs sont soit DSK soit Martine Aubry. » Un troll Ségoliste ne voit jamais que sa préférée fait plus souvent la une de la presse que la patronne du PS.

Ainsi, le débat est parti sur Ségolène Royal qui n’avait rien demandé dans cette affaire. C’est le problème avec les trolls Ségolistes, ils ne savent pas dire autre chose que « oui, mais Ségolène, elle, parle du fond ».

Un autre troll est arrivé, visiblement supporter du Front de Gauche bien qu’il s’en défende plus ou moins. Un seul argument : « le Modem est de droite ».  Un troll politique (par opposition aux trolls réactionnaires) est con pénible. Celui là fut exemplaire de pénibilité. Je vais parler poliment : une fois que les désaccords sont exprimés, il faut en faire le constat et, putain de bordel de merde, arrêter de casser les couilles au taulier du blog, surtout si, comme moi, il s’efforce de répondre à à peu près tout le monde. Juste une question de politesse. D’autant que c’est mon blog et que j’y ai, par nature, toujours raison.

L’argument final est « tu refuses le débat ». Quand un troll n’arrive pas à convaincre un type, c’est forcément que le type refuse le débat. Jamais que le troll n’a que des arguments vaseux à exprimer. Jamais que le troll ne veut pas débattre mais imposer sa position. Mes commentaires d'hier sont à garder dans les archives de la trollitude.

Et, enfin, j’ai eu mes copains partisans du Front de Gauche, Des Pas Perdus et Rébus, illustre membre des leftblogs (te voilà dénoncé, tu fricotes avec le PS). Il ne manquait plus que lui.

Faut que j’arrête de faire le con avec les liens, moi ! Avec le nouvel algorithme Wikio, on va se retrouver avec Asse42 et Gauche de Combat en tête du Wikio Politique.

Des Pas Perdus, dans la journée, m’avait déjà répondu dans son billet du jour : « la droite ne se réduit pas à l'UMP... elle comprend aussi le MoDem dont les députés ont voté par exemple l'ultra-libérale directive "services". Le MoDem est un parti de droite, il n'y a qu'à lire le programme. Alors oui, espérons que la voie que le PS choisira ne sera pas la même que celle de ses partis frères du PSE. Enfin, une élection, même au 2d tour, ne se réduit pas à une équation... »

On a le droit considérer le Modem comme un parti de droite vu que son chef est de droite. A force de fréquenter les militants, dans les blogs, je n’en suis plus très sûr... mais un regroupement du PC au Modem a un barycentre bien à gauche. C’est quoi cette manie de penser qu’une région ferait une politique de droite parce que son axe central a du aller chercher 10% d’électeurs au centre ? Attendons donc les négociations de second tour.

« Une élection, même au 2d tour, ne se réduit pas à une équation... » : peut-être, mais l’équation est importante. On pourrait parler de projet, de programme, … Mais j’attends les textes pour l’Ile de France. Dans l’attente, la seule question est « voulons-nous maintenir la gauche dans une majorité de région pour faire barrage à la toute puissance de l’UMP ? »

Rappelons-nous les régionales de 2004 : Centre, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Ile-de-France, Lorraine, Basse-Normandie, Picardie, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Rhône-Alpes. 9 régions dirigées par la gauche sans qu’elle obtienne 50% des suffrages au deuxième tour des élections. Elle ne doit la Présidence de ces régions qu’à la présence de listes du Front National.

Les équations comptent beaucoup. Une triangulaire, c’est mathématique !

Ce matin, je suis tombé sur la vidéo d’un débat, chez Dagrouik, entre Daniel Cohn-Bendit et Jean-Luc Mélenchon. Regardez-là ! Et trollez Dagrouik, ça me fera des vacances.

Cohn-Bendit résume assez bien ma position mais mieux que moi, c’est son job. Par contre, Melenchon est très clair ; il propose à Cohn-Bendit une alliance entre Europe Ecologie et le Parti de Gauche pour battre le Parti Socialiste.

Je disais hier que le Parti de Gauche, par un communiqué de presse, avait désigné le Modem comme ennemi. Son chef vient de désigner le véritable ennemi : le Parti Socialiste.

Avant de commenter, écoutez bien Mélenchon. Et faites des équations… Europe Ecologie sera logiquement devant le Parti de Gauche (ou le Front de Gauche) aux élections. Mélenchon propose de faire campagne avec Europe Ecologie pour donner la Présidence au candidat Europe Ecologie pour faire sauter le PS.

Et on me parle d’équation, de tripatouillage, de fond, … C’est à ça que vous voulez jouer ? Alors, sans moi.

Heureusement, Daniel Cohn-Bendit est un homme avisé.





37 commentaires:

  1. C'est un scandale ! Alors que j'avais tout nettoyé. Ça va être long et fastidieux à nettoyer tout ça.

    RépondreSupprimer
  2. ben les trolls qui chient partout. Là j'en ai qui est manifestement fan de l'idole de Margareth tas de chair.

    RépondreSupprimer
  3. Ah non Nicolas, là je suis bien obligé de te faire un lien !

    (Pas pour te le rendre mais parce que du dis une chose fort juste un peu après)

    RépondreSupprimer
  4. Je poste juste un commentaire pour suivre le flux de commentaires... Je trouve que c'est assez hilarant (quoique chiant pour le taulier j'en conviens) de lire les leçons de morale et de tolérances de tous ses trolls qui viennent chier dans ta maison, et te demander du respect et tout et tout...

    Le net est parfois formidable...

    Bon courage en tous cas. Et bon weekend surtout

    RépondreSupprimer
  5. Oui, vive les trolls et vive les blogs !

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas, ce n'est pas infamant d'être droite, ni une insulte d'affirmer que le MoDem est de droite.

    Je crois que dernièrement tu nous informais d'une réunion publique au Kremlin avec Frédéric Lordon.

    Je pense que ceux qui écouterons Lordon comprendront mieux ce qui différencie un militant du PG à un militant ou sympathisant du PS, et encore plus du MoDem quant aux priorités économiques.

    Et pourtant Lordon n'est ni PC, ni PG, ni PS... Mais il développe des idées qu'on entend plus de la bouche du PS, et qu'on n'a jamais entendue au MoDem, surtout ce qui touche aux impôts, à la dette...

    Faut y aller !

    RépondreSupprimer
  7. Oui, mais les propos de Mélenchon t'interpellent-ils ?

    RépondreSupprimer
  8. "Nicolas, ce n'est pas infamant d'être droite"--> Des pas perdus a raison :)))

    Et le Modem n'est peut être pas de droite, mais comme son chef l'est, de droite...

    Bon samedi (je sors, je vous laisse entre spécialistes)

    RépondreSupprimer
  9. FalconHill,

    Justement, je ne suis pas spécialiste...

    RépondreSupprimer
  10. Ce sont les électeurs qui décideront, pas tellement les dirigeants de partis. Si le programme des uns apparait de gauche et réaliste, ils voteront pour eux. Si non, ils iront voir ailleurs.
    Un srutin, ce n'est pas mathématique, bordel ! Il ne suffit pas qu'une liste se rallie ou bien qu'elle aille bouder dans son coin pour que les votants suivent !
    Enfin… Il me semble !
    :-))

    [Bordel, je ne suis pas renseigné sur comment voter depuis Bruxelles ! Faut que je me bouge !!! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  11. Poireau,

    Oui et non. Il faut évidemment convaincre les électeurs... Mais il y a des mathématique.

    Prends l'Ile de France où Cécile Duflot (pour EE) sera en face de JP Huchon, les bobos (dont je ne m'exclus pas) choisiront entre les deux sur des critères louches (pas les programmes !)... Mais au deuxième tour, ça sera bien des mathématiques... Et s'il n'y a pas d'accord entre le PS et EE, l'UMP risque de se retrouver en tête.

    RépondreSupprimer
  12. Nicolas, ce qui m'interpelle c'est de constater que des DSK (FMI) et P. Lamy (OMC) sont au P"S"... alors qu'ils défendent l'orthodoxie néo-libérale...

    Quant à Mélenchon, il peut se tromper, et d'ailleurs, le PG ne se réduit pas à lui. Les propos dont tu fais allusion ne me choquent pas. On peut d'ailleurs aller sur son blog pour la regarder entièrement, ce qui évite que lesdits paroles soient retirées de leur contexte.

    Pour l'IDF, le PS choisit encore Huchon ? En route pour un 3ème mandat ? Bonjour, le renouvellement... C'est bizarre, la jurisprudence Julien Dray ne s'applique pas à Huchon ?

    Enfin, le plus important, c'est d'assister à la conférence de Lordon...

    RépondreSupprimer
  13. Vous écrivez:

    "On a le droit considérer le Modem comme un parti de droite vu que son chef est de droite. A force de fréquenter les militants, dans les blogs, je n’en suis plus très sûr..."

    Les réflexes pavloviens, bien huilés, ont la vie dure... J'ai rencontré lors d'une exposition un adhérent du PS avec lequel j'ai discuté de la politique actuelle. Lorsque nous avons constaté ensemble les ravages de la politique actuelle, je lui a parlé des gens engagés au MoDem... il m'a répondu, comme un réflexe pavlovien sorti de ses tripes: "Ah, non pas Bayrou"...
    Je lui ai demandé s'il connaissait le projet de société, s'il l'avait rencontré. "Non"
    Son opinion n'était donc faite que de lecture d'une presse affidée d'un côté à l'UMP, et de l'autre au PS...

    Trop triste pour un pays qui se veut "éclairé"

    Peut-être certains prendront le temps de s'informer sur le site officiel du MoDem, et notamment sur la MoDemTV...

    Après, ils pourront peut-être mieux juger...

    Car ont peut toujours se cramponner à hier et avant-hier pour s'informer, le mieux est de vivre aujourd'hui, le regard tourné vers demain...

    RépondreSupprimer
  14. Dan,

    tu es amusant. Tu penses vraiment que les électeurs vont aller lire le site du Modem et oublier la carrière politique de Francois Bayrou ?

    Amusant !

    RépondreSupprimer
  15. Ça vous apprendra à me tromper avec d'autres trolls !

    Moi, au moins, je ne cherche à convaincre personne de rien...

    RépondreSupprimer
  16. @ Nicolas:
    Et ce qui est connu de la carrière politique de Bayrou, c'est quoi ?

    N'est-ce pas ce que les médias ressassent à longueur d'article ?

    Comment peuvent-ils en être informés autrement ?

    Quels sont ceux qui s'informent VRAIMENT ? Comme par exemple ici en 2006:

    http://www.dailymotion.com/video/x3tx8_bayrou-partie-1
    http://www.dailymotion.com/video/x3trn_bayrou-motion-de-censure-partie-2


    ou là, aussi en 2006
    http://blpwebzine.blogs.com/politicshow/2006/10/politicshow_fut.html


    Une question :
    Pensez-vous aujourd'hui ce que vous pensiez quand vous aviez 20 ans ?

    Si non, pourquoi ne pas accepter que d'autres aient des parcours évolutifs en fonction de leurs expériences et de leur vécu?

    Quel rôle jouent les médias et leurs soutiens financiers ?

    Questions hyper-importantes en démocratie, si tant est que la France en soit une...

    RépondreSupprimer
  17. Dan,

    essaie de convaincre les électeurs, pas les blogueurs ancrés à gauche.

    Sinon, tu risques de perdre du temps.

    RépondreSupprimer
  18. on parle de troll pour un message dont le caractère est susceptible de générer des polémiques ou est excessivement provocateur, sans chercher à être constructif, ou auquel on ne veut pas répondre et que l’on tente de discréditer en le nommant ainsi.

    Le mot « troll » peut également faire référence à un débat conflictuel dans sa globalité. Dans la majorité des cas, l'évaluation repose sur l'aspect récurrent ou caricatural de l'argumentation, les participants peuvent alors tout aussi bien être qualifiés de « trolls » que de « trolleurs ».

    Concernant Ségolène Royal, les sois disant trolls ne font à 90% que de l'auto défense et essayent de rétablir des vérités.

    Bayrou lui a toujours été de droite et De Sarnez le revendique également ,, qui l'ignore !

    Son électora de 2007, ne le suivra pas dans sa globalité pour 2012 c'est une certitude assez partagéé.
    On peut considérer que environ 50% sont réellement de droite, les autres 50% sont assez volatiles ce sont des ex PS et des électeurs qui ont perdus tout repaire.
    Ce n'est donc pas lui qu'il faut convaincre mais les électeurs.

    Mélenchon (tout comme le NPS) se trompe de cible encore une fois.

    Le PS lui est mal placé pour donner des leçons.
    Et entre autres Il rejette Dray qui n'est même pas mis en examen (et il n'est pas le seul au sein du PS) et soutient Huchon qui lui a déjà été condamné.

    Par ailleurs, qui va oublier les tricheries, les coups tordus et les petits meurtres entre amis qui continuent mais en sourdine.

    Bon samedi

    RépondreSupprimer
  19. David75 : un troll, c'est juste un gars qui débarque sur le blog de quelqu'un d'autre avec la conviction qu'il détient LA vérité !
    :-))

    RépondreSupprimer
  20. Monsieur Poireau

    Je ne débarque pas et je ne prétend en rien détenir une vérité je m'exprime c'est tout, vous avez mal lu, ça c'est une certitude, veuillez donc me relire à tête reposée.

    Par ailleurs, si vous êtes de ceux qui ont un blog et ne veux pas voir débarquer des internautes pour donner simplement ou échanger des avis c'est simple il suffit de mettre des mots de passe ou autres filtres, autrement on peut considérer que c'est un espace ouvert à tous.
    Il faut arrêter un peu avec cette histoire du genre je suis chez moi et je fais ce que je veux, j'emmerde les autres .. Vous avez la une drôle de conception de la liberté d'expression ..

    RépondreSupprimer
  21. David75 : je vous cite :
    «on parle de troll pour un message dont le caractère est susceptible de générer des polémiques ou est excessivement provocateur, sans chercher à être constructif, ou auquel on ne veut pas répondre et que l’on tente de discréditer en le nommant ainsi.
    Le mot « troll » peut également faire référence à un débat conflictuel dans sa globalité. Dans la majorité des cas, l'évaluation repose sur l'aspect récurrent ou caricatural de l'argumentation, les participants peuvent alors tout aussi bien être qualifiés de « trolls » que de « trolleurs ». Concernant Ségolène Royal, les sois disant trolls ne font à 90% que de l'auto défense et essayent de rétablir des vérités.»


    Essayer de rétablir des vérités ?
    C'est vraiment vrai ?
    Vous y croyez, vous, à la vérité ?
    :-)))

    RépondreSupprimer
  22. Argh, un lien, je vais dégringoler chez Miko, mais merci pour illustre.

    Fricoter avec les leftblogs, ben, quelles que puissent être les sensibilités, ça reste un collectif de gauche, donc, rien d'illogique.

    Par contre, effectivement, la volonté de Mélenchon de se rapprocher d'EE, aussi droitière que l'aile droite du PS, ne me convient guère, c'est purement de la stratégie.

    C'est la politique, on voudrait des idées, on a des comptes d'apothicaires et des stratégies d'égo

    RépondreSupprimer
  23. J'adore lire les leçons de liberté d'expression de certains... Et ça me fera toujours mourir de rire de voir certains considérer que notre ami Nicolas serait presque un ennemi de la sacrée "liberté d'expression"...

    J'ai envie de soupirer, mais ça ne me fait que sourire (je suis d'humeur badine aujourd'hui...).

    Je crois que David75 n'a rien compris s'il considère Poireau et David comme "ennemi de la liberté d'expression". Simplement, quand on a un blog, c'est pour discuter, échanger, certainement pas pour se faire emmerder par quelqu'un qui considère avoir la vérité absolue, et nous l'imposer aux autres.

    Et je le dis avec facilité. je suis de droite, donc pas forcément de l'avis de Nicolas ou Poireau. Pourtant y a un truc tout bête qui s'appelle "respect", et qui permet d'échanger sans forcément avoir le même avis...

    Enfin, je dis ça je dis rien (et je vous souhaite bon courage les copains, moi je ressors et ferme la porte en partant)

    Bonne fin d'aprésmidi

    RépondreSupprimer
  24. FalconHill : merci !
    :-))

    [Ah mais si la droite recrute des gars intelligent, on va pas s'en sortir, bordel !!! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  25. Un conseil:arrête de boîte deS coups avec DES ex-modem!

    RépondreSupprimer
  26. @ FalconHill

    Je ne considère pas Poireau comme étant sarkozyste, je lis son blog. même si je ne laisse pas de commentaires. Et je n'ai pas écrit que Nicolas serait presque un ennemi de la liberté d'expression. Il faut savoir lire entre les ligne ..
    Quant au mot respect, la droite sait l'écrire le dire et en user mais elle ne sait pas ou ne veut pas le mettre en application dans bien des domaines.

    RépondreSupprimer
  27. @David75,

    Tu parles de lire entre les lignes... Mais ais je considéré que mes amis Poireau et Nico étaient Sarkozystes ? Une seule fois ?

    Ensuite, quand tu dis : "Quant au mot respect, la droite sait l'écrire le dire et en user mais elle ne sait pas ou ne veut pas le mettre en application dans bien des domaines.", es tu sur que ceci ne s'applique qu'à "la droite", dans son immense ensemble ? Et es tu sur qu'une certaine gauche est totalement exempte de ce type de reproche ?

    Je suis du Languedoc. Chez moi, les militants ont réinvesti, à une forte proportion, Georges Frêche.
    Tu comprendras peut être qu'à gauche, je sois plus proche de Nico, Poireau, et beaucoup d'autre, qui ne donnent pas de leçons de morale ci et là..

    Après, je prends acte que tu n'as pas écrit que Nicolas était "presque un ennemi de la liberté d'expression". J'ai sans doute mal compris le "Vous avez la une drôle de conception de la liberté d'expression".

    Bonne soirée à tous

    RépondreSupprimer
  28. Une petite expérience personnelle: entre les pures mathématiques et le graal du programme, il y a des gens qui peuvent essayer de travailler ensemble sur des sujets précis.
    Je l'ai expérimenté dans un ensemble qui allait du PC/Parti de Gauche à (une partie) du Modem.
    ça a finit par un accord de premier tour (victorieux) mais cela aurait pu échouer.
    Il en est resté une meilleure connaissance de chacun et l'idée que l'on peut trouver des équilibres constructifs si on oublie les a priori; et qu el'on fait émerger des valeurs et des grands objectifs communs.
    Il m'en reste l'idée que la démarche, la manière de travailler est presque plus importante que le programme parce que l'avenir étant incertain, il est plus important de savoir s'adapter ensemble que de pondre du pret à l'emploi...

    RépondreSupprimer
  29. Didier,

    Z'êtes pas un troll opiniatre.

    David,

    Je sais ce qu'est un troll. Par contre, vous ne rétablissez pas des vérités. Pour le reste, on est d'accord.

    Poireau,

    Y'a un peu de ça...

    David,

    Les blogs sont bien un espace personnel. En l'occurrence, je laisse les autres s'exprimer mais quand ils me cassent les couilles, comme les gugusses d'avant hier, j'ai bien envie de supprimer les commentaires. Ce sont mes couilles à moi qui sont cassées...

    Rébus,

    Du coup, je te mets pas en lien dans mon billet de ce matin.

    Ouais, ce n'est pas très joli joli, c'est pourquoi je tenais à remettre le couvert !

    FalconHill,

    Tu as raison, il faut badiner ! Et ne pas se laisser emmerder.

    Grodem,

    Vu comment tu écris, on se demande qui boit des coups...

    MédiaMetzAge,

    Oui, tout peut se faire et toute adaptation peut être envisageable.

    RépondreSupprimer
  30. Concernant l'affaire France Inter (à voir ici : http://www.dailymotion.com/video/xbcvdk_la-proposition-dalliance-de-melanch_news), si vous ne souhaitez pas lire les explications du principal intéressé (ici : http://www.jean-luc-melenchon.fr/2009/12/la-proposition-aux-verts/) je vous en donne mon analyse de militante PG (et responsable pour mon parti des relations avec vous, chers blogueurs, ceci officialisé en passant).
    JLM a exploité une opportunité pratique et une opportunité politique. Opportunité pratique : il était sur le même plateau que DCB et donc c'est face à lui qu'il parle (mais ce n'est pas à lui qu'il adresse sa proposition).
    Opportunité politique : il y a aujourd'hui une (petite) brèche entre les Verts et EE (voir par exemple http://www.marianne2.fr/L-apres-regionales-ligne-de-fracture-entre-Cohn-Bendit-et-Duflot_a181844.html), puisque les Verts veulent continuer à s'ancrer à gauche et voient bien que leur dilution dans le rassemblement de Cohn-Bendit leur fait perdre leur "âme", d'ailleurs DCB ne manque pas une occasion de se moquer d'eux sur ce point, lui qui assume sans problème son orientation ni droite ni gauche.
    JLM a donc fait aux _Verts_ une proposition d'accord préalable pour l'entre-deux-tours des régionales, ceci pour pousser les Verts à choisir entre une ligne démocrate et une ligne clairement à gauche. Ca fout le bordel ça c'est sûr, il y a des gens qui font semblant de croire que JLM est prêt à draguer le centre (il faut quand même être con et prendre les gens pour aussi con que soi pour dire des choses pareilles).
    La proximité d'orientation entre le PG et les Verts est plus proche qu'entre le PS et les Verts ou (encore plus) entre le PG et le PS, cette alliance aurait donc un sens politique avant d'en avoir un, tactique, tout à fait fort !

    RépondreSupprimer
  31. J'ai cherché cette lettre ouverte de DCB aux militant-e-s Verts pour la mettre dans mon comm précédent mais je ne l'avais pas trouvé, voici donc une lecture très intéressante sur la fracture entre EE et Verts : http://www.rue89.com/2009/10/20/cohn-bendit-fustige-le-sectarisme-latent-chez-europe-ecologie-122556

    RépondreSupprimer
  32. Sophie,

    D'une part les Verts n'existeraient pas sans EE (et vice versa probablement). D'autre part, il aurait pu s'abstenir de faire une proposition pour prendre la place aux socialios, ouvertement.

    Cela dit, enchanté de vous voir ici.

    RépondreSupprimer
  33. Je ne suis pas d'accord sur l'analyse concernant le besoin réciproque Verts/EE mais la raison pour laquelle je re-commente est : on se vouvoie ?!?

    RépondreSupprimer
  34. C'est toi qui me vouvoie dans ton commentaire. Enfin, est-ce bien important ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.