18 décembre 2009

Morne hiver en Sarkofrance


Hier soir, dans le métro, c’était blindé, je n’avais jamais vu ça. C’est en arrivant à Bicêtre que j’ai entendu l’annonce au haut-parleur : à cause de la neige, les bus ne pouvaient pas rouler. Comme, en plus, le RER A est en grève, c’était le bordel.

Dans mon malheur, je ne manque pas de chance : je prends le métro en début de ligne. En laissant passer une ou deux rames, je trouve toujours une place assise. Ce sont les gugusses qui sont montés après qui ont vraiment souffert. Le mec qui était debout devant moi, par exemple, devait tellement se pencher pour trouver une place que j’aurais pu lui faire gâterie si je n’avais pas été farouchement hétérosexuel.

C’était sur la ligne 1. La ligne 7, après, était relativement chargée mais au bout de deux stations, j’ai pu m’appuyer à un strapontin et le voyage s’est poursuivi dans la sérénité à part la grosse noire qui m’est tombée dans les bras.

Arrivé à la Comète, j’étais nase. L’après-midi avait commencé par une réunion au cours de laquelle j’avais du assurer puis, comme je suis en vacances ce soir, j’avais du boucler quelques dossier pour les filer au chef afin qu’il puisse me faire un retour avant mon départ, le tout en continuant à écrire des conneries instinctives pour les blogs. Et en surveillant le compteur de visites vu que Lepost.fr a décidé d’assurer ma gloire.

J’arrive donc à la Comète avec 20 bonnes minutes de retard. Le patron me demande : « Ca va, mon Nico ? ». Je lui dis non et lui raconte pourquoi. Il rentre alors dans une de ces colères dont il a le secret : « Aaaahhhh ! C’est quoi ce pays de merde ? Ca fait trois jours que la neige est annoncée, ils ne sont pas foutus de saler correctement les rues, mais qu’est-ce qu’ils foutent ? »

Il faut dire qu’il a vécu au Brésil et, s’il est revenu en France, c’est pour gagner de l’oseille avant d’y retourner. Ils sont assez peu gênés par la neige, là-bas. Allez savoir pourquoi.

Je l’ai confondu avec un troll du blog, probablement, donc je lui ai répondu : « Eh ! Connard, tous les soirs tu nous gonfles parce que tu payes trop d’impôts… Tu voudrais maintenant en payer plus pour entretenir des gugusses à faire des astreintes pour saler les routes, peut-être ? ».

Voyant que j’étais de mauvais poil, il est parti troller d’autres clients. Il a eu du mal, le bar était quasiment désert. Le célèbre Tonnégrande n’était pas là, probablement coincé sur la route du retour. Du coup, je suis allé faire les mots fléchés du France Soir à l’Amandine et quand je suis repassé, vers 20h30, la Comète fermait. Je rentre néanmoins vu que je m’étais barré sans payer. Le patron me raconte alors qu’une demi heure après mon départ, il n’y avait plus un seul client et quasiment aucun passant dans les rues. Il a pris la décision de fermer avec deux heures d’avance. C’est lui le patron, il a le droit. Patron est un beau métier. Je lui dit alors que je venais de me faire jeter de l’Amandine, étant également le dernier client.

Nous étions le 17 du mois. Un poil de neige pour décourager les clients potentiel. La fin de mois, dès le 17, pénalisant les ivrognes infortunés. Bicêtre était morte.

Morne jeudi.

Les fêtes s’annoncent délicates.

Ce matin, le réveil fait son job : me réveille. C’est exceptionnel. Généralement, je suis debout tout seul vers 5 heures 30 ce qui me permet de troller les blogs des copains. Aujourd’hui, il va falloir que je fasse un « marquer tous en lu » dans mon reader.

Le monsieur qui causait dans France Info m’apprend que les convoyeurs de fonds sont en grève et que les distributeurs de billets devraient être à sec prochainement. Une semaine avant Noël.


Morne période.

Déjà que les gens n’ont plus d’oseille, on les empêche de vider leur livret A pour se payer une bière…

Morne Sarkofrance.



18 commentaires:

  1. Bienvenue en Union soviétique! Avec les libéraux en peau de lapin, une forme de communisme étrange a triomphé...

    RépondreSupprimer
  2. Bonnes vacances, en Bretagne ?

    A Nantes, il y a 10 cms de neige.

    RépondreSupprimer
  3. Yann,

    Merci !

    Gaël,

    Oui. Loudéac puis la Rochelle puis Bicêtre.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais pas si cela vous consolera, mais hier, j'ai mis 2 h 15 pour effectuer mon habituel trajet de 55 mn. Du coup, aujourd'hui, j'ai unilatéralement décidé d'explorer les voies du télé-travail depuis le Plessis-Hébert...

    Sinon, j'aime beaucoup le concept de "troll de bistrot".

    Et bonne vacances !

    RépondreSupprimer
  5. Didier,

    Merci !

    Le malheur des autres me console rarement. Sauf s'il est rigolo, comme une vieille qui glisse sur une crotte de chien.

    RépondreSupprimer
  6. une vieille sarkoziste (ou bien réac) alors :)

    RépondreSupprimer
  7. Christophe,

    Merci !

    Gaël,

    Oui, réac...

    RépondreSupprimer
  8. Une vieille est toujours réac. Sinon, c'est une jeune déguisée.

    RépondreSupprimer
  9. Qu'on se rassure, c'est le même souci à Bruxelles, ils ne savent pas saler à temps non plus !
    :-))

    [Eh bonnes vacances ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  10. Bonne vacances! Et puis si les DAB de Loudéac sont en grève, essaie donc d'en louer un à Orly avant de partir, par précaution. Ça se fait peut-être aussi?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.