15 décembre 2009

Le grand emprunt vu de droite...

J'ai découvert hier le blog d'Yves Jégo, notre ancien ministre dont le patronyme est très proche du mien bien qu'il ne soit pas trésorier du Modem ou Sénateur UMP. Chaque billet est une source de ravissement. Je vais envoyer Goux le troller.

Dans son billet d'hier, il parle du grand emprunt.

"Les français auront compris qu'il y a d'un côté la Gauche qui veut sans cesse plus de dépenses de fonctionnement financées par plus d'impôts, technique qui asphyxie petit à petit notre économie, et de l'autre le choix du Chef de l'État qui souhaite maitriser le fonctionnement de l'Etat en ne renouvelant pas, par exemple, un départ à la retraite de fonctionnaire sur deux, tout en dopant les investissements productifs de recettes pour l'État et d'emplois pour les français."

Le choix du chef de l'état (que je ne conteste pas, en l'occurrence, même si individuellement on pourrait négocier sur chacun des points) est surtout d'augmenter la dette qui sera remboursée par nos enfants, les pauvres.

"Ce grand emprunt est donc un formidable outil au service de l'emploi, de la croissance et donc à terme de la maitrise de notre dette publique."

Emprunter pour maîtriser la dette ! Concept intéressant.

"la Gauche qui veut sans cesse plus de dépenses de fonctionnement financées par plus d'impôts"... Plus d'impôt ? Qui a créé 19 taxes en 18 mois ?

5 commentaires:

  1. Bien vu.
    Le surendettement me fait penser à tous ces gens qui ne s'en sortent pas des crédits revolving...

    RépondreSupprimer
  2. Oui enfin je crois malheureusement que la dette dont devront s'acquitter nos enfants, ils s'en foutent !

    RépondreSupprimer
  3. «en ne renouvelant pas, par exemple, un départ à la retraite de fonctionnaire sur deux»
    Ça veut dire quoi ? Qu'un fonctionnaire sur deux n'aura pas droit au renouvellement de son départ en retraite ?
    Il va falloir lui apprendre à torcher une phrase correctement à ce Jégo.

    Vu le reste de son billet, il a aussi loupé les cours d'économie. Quand on emprunte, on doit de l'argent, on n'en gagne pas !
    Crétin !

    :-))

    RépondreSupprimer
  4. Bof, on adopte petit à petit le concept de survie des américains, Sarkozy atlantiste ? Bie sûr mon cher, manque plus pour 2010 que la retraite par capitalisation, ça sera le ponpon !

    RépondreSupprimer
  5. Homer,

    C'est pareil !

    Stef,

    Moi aussi (j'ai pas d'enfants...).

    Poireau,

    Oui, la phrase est un peu tordue !

    M.,

    On y vient, on y vient.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.