14 décembre 2009

Redécoupage électoraliste

L'Express nous présente une étude détaillant les impacts du redécoupage électoral préparé par Alain Marleix. Conclusion : "si l'on exclut les Français de l'étranger, le solde net de ce redécoupage se traduirait en 2012 par une perte de deux sièges pour la droite et de dix pour la gauche, le MoDem gagnant un élu."


7 commentaires:

  1. Oui, mais bon, les législatives profiteront "chimiquement" de l'élan impulsé par les présidentielles...

    À suivre.

    (Message personnel : Nicolas, je viens de procéder à l'éradication de votre patronyme... Cordialement.)

    RépondreSupprimer
  2. Christophe,

    Merci pour l'éradication !

    Pour le reste oui. Si je comprends bien, l'étude a été faite sur la base des élections 2007, "impulsées" par la présidentielle.

    RépondreSupprimer
  3. Il manque du vert, mais ça ne saurait tarder !

    RépondreSupprimer
  4. Oui au delà du redécoupage, il y a le fait que les législatives interviennent en même temps que la présidentielle, ce qui est une vaste connerie selon moi...

    RépondreSupprimer
  5. M.,

    Heu... Le jour où on aura des départements où les députés seront majoritairement verts n'est pas arrivé !

    Stef,

    Oui mais faut pas le dire, c'est de la faute de Jospin (en partie).

    RépondreSupprimer
  6. Il faut espérer que le ras-le-bol aura raison de ces calculs… Ça reste possible dans la foulée de la présidentielle…

    RépondreSupprimer
  7. Le Coucou,

    J'suis en retard de réponse. Il me faudrait un coucou suisse pour me rappeler...

    Oui, pour ça, il faut gagner les présidentielles.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.