16 décembre 2009

Mort de froid

« Je veux, si je suis élu président de la république, que d'ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid.
« Parce que le droit à l'hébergement, je vais vous le dire, c'est une obligation humaine.
« Mes chers amis, comprenez-le bien : si on n'est plus choqués quand quelqu'un n'a pas de toit lorsqu'il fait froid et qu'il est obligé de dormir dehors, c'est tout l'équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s'en trouvera remis en cause. »
Nicolas Sarkozy
C'était il y a près de trois ans, c'était il y a une éternité.

Cette nuit : premier mort de la saison, à Bordeaux. 

(Merci Dedalus et Poireau)

68 commentaires:

  1. premier mort de l'année?
    Au dernier décompte on en dénombre 331 en 2009!

    RépondreSupprimer
  2. Prêt à toutes les proimesses pour être élu !

    RépondreSupprimer
  3. Pour que l'info soit complète, Jospin disait aussi, a peu près la même phrase.

    RépondreSupprimer
  4. J'aime bien quand tu fonces défendre Sarko ! T'es un bon troll !

    RépondreSupprimer
  5. Claudio,

    Oui...

    Seb,

    Jospin n'a pas été élu...

    RépondreSupprimer
  6. Voilà les résultats du populisme. Les centres d'hébergement sont inadaptés aux besoins des personnes notamment celles qui ont des animaux.

    Avant de promettre monts et merveilles on écoute les personnes qui sont dans la rue et qui souvent ont choisi cette voix là.

    RépondreSupprimer
  7. Pazmany,

    Ouais... Faut-il absolument vouloir résoudre un problème qui n'a pas de solution ? A part construire des hébergements d'urgence.

    RépondreSupprimer
  8. Plus de 300 morts en 2009 avec l'hiver dernier, je l'ai écrit hier...

    RépondreSupprimer
  9. Pathétique ! Aussi bien Sarkosy de le promettre que nous d'y croire d'ailleurs !

    RépondreSupprimer
  10. Je dois à Alicia d'avoir ressorti cet extrait des mensonges de notre menteur national : http://aliciabx.blogspot.com !

    Pour la remarque de Seb : c'était une promesse de Jospin et il n'a pas été élu, lui ! Difficile de la mettre en pratique !

    Sur le fond, on est dans un système électoral qui fait que ce sont les plus belles promesses, les plus belles utopies, du fait de la surenchère, qui donnent le poste. Sarkozy a donc été le meilleur menteur !

    Pour 2012, on est donc prévenus, il ne faudra pas venir se plaindre !
    N'est-ce pas Seb ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  11. Un SDF probablement bourré meurt de froid pour avoir sans doute refusé 150 fois un hébergement et c'est encore la faute à Sarkozy. C'est la réincarnation du Diable, ce Hongrois.

    RépondreSupprimer
  12. Je trouve cette phrase de sarko, si belle, que la vois bien intégrer le programme d'histoire G des terms S

    RépondreSupprimer
  13. Ah j'avais oublié que Jospin premier ministre, ca avait eu bcp de conséquences sur le nombre de sans abris dans nos rues... ;)

    @Monsieur Poireau: En 2012, si la même configuration que 2007 se présente, je revoterais Sarkozy aux deux tours.

    RépondreSupprimer
  14. @Seb - CaRéagit, c'est d'ailleurs pourquoi, à l'époque Jospin n'avait pas été élu.
    Il a quand même fait ouvrir les yeux et, depuis, les gens demandent des actes.
    Elle jure, par ailleurs, qu'on l'y reprendra plus des promesses non tenues fêtés allègrement au Fouquet's.

    RépondreSupprimer
  15. Oups par "elle", comprendre "la population"

    RépondreSupprimer
  16. Stef,

    Oui.

    Melle Cigue,

    Tu as fait une faute à Sarkozy.

    Yanka,

    Les SDF refusent assez rarement les hébergements d'urgence quand ça caille vraiment. Vous ne devez pas en fréquenter beaucoup. Et le fait qu'il soit bourré ne change pas grand chose.

    Cela dit, comme je répondais ci-dessus "Faut-il absolument vouloir résoudre un problème qui n'a pas de solution ?". Ce que je souligne par ce billet, c'est plus la promesse de Nicolas Sarkozy, je ne vais pas m'émouvoir pour les "mêmes 300 morts" qu'on nous ressort chaque année (il y a 20000 morts par accidents domestiques et personne n'en parle...), je vais juste gueuler pour le manque d'hébergements d'urgence.

    Seb,

    Oui, on sait que tu es antilibéral.

    Aliciabx,

    On excuse !

    RépondreSupprimer
  17. Il n'y a qu'une façon d'empêcher les clochards de mourir de froid, c'est de les faire dormir au chaud.
    Et ceux qui ne veulent pas ?
    On les force ?
    Oui, parce que souvent, ils ne peuvent pas choisir. Ils sont saouls, ou fous, ou les deux.
    Beaucoup de gens qui vivent dans la rue seraient mieux à l'HP. Ils en sortent, ils y rentrent à nouveau, ils sont seuls.
    On les force ?
    Non, parce qu'on peut ne pas avoir envie d'aller dans des soi-disant refuges où l'on hurle, se bat, chie par terre...
    La faute à Sarko ?

    RépondreSupprimer
  18. Nicolas: dans les villes où il y a plus de places disponibles que de personnes à accueillir, on trouve aussi des irréductibles, et pas seulement à cause des chiens.

    Les camions du samu social tournent, retournent, tout le monde incite les sans abris à venir au chaud, mais il y en a qui ne veulent absolument pas, et qui se sauvent, s'éloignent, vont dormir aux limites de la ville, se planquent dans des jardins... Et à côté de ça, on peut crever dans l'indifférence, parce qu'aucune porte, même une porte de cave ou de garage s'est ouverte une nuit où il faisait froid.

    RépondreSupprimer
  19. Suzanne 1,

    Voir ma réponse à Yanka.

    Suzanne 2,

    Il n'y a pas beaucoup de clodos qui refusent quand ça caille vraiment ! Et toutes les villes n'ont pas "cette chance" d'avoir un bon taux d'inoccupation !

    RépondreSupprimer
  20. Et au risque de me répéter, ce n'est pas la mort d'un gugusse qui est l'objet du billet mais je prends textuellement une promesse du président. Et le rappel de cette promesse en page 2 du Parisien, demain, me ferait bien plaisir. Et aussi lors des prochaines élections.

    RépondreSupprimer
  21. Mais, Nicolas, vous savez bien ce que valent les promesses de ce type, qu'elles soient de Sarkozy ou d'un autre! Martine Aubry, n'importe qui aussi promettra que personne ne passera dehors la nuit quand il gèle. Ce n'est pas le froid qui tue, il ne fait qu'achever de pauvres solitaires tout faibles au bout du rouleau, souvent. Ou des petits vieux qui ont bouché l'aération et lancé à fond un vieux poële mal réglé. Les manouches dorment avec leurs mômes dans des caravanes parfois pas chauffées la nuit, sous des bâches ou dans de vieilles voitures, ils ne meurent pas de froid la nuit.

    RépondreSupprimer
  22. Et pendant ce temps, je suis assigné à résidence dans un bureau surchauffé, alors que Sarkozy avait formellement promis de venir en personne nous bidouiller la clim'. SALAUD, va !

    RépondreSupprimer
  23. Bravo à vous trois pour ce rappel! Il faudrait chaque jour ressortir la liste complète de ses mensonges et rodomontades, jusqu'à ce que sa cote se réduise au dernier carré des ultras réacs.

    RépondreSupprimer
  24. Suzanne,

    La dernière fois que la gauche a été élue à un truc national, c'était en promettant les 35 heures, la CMU, les emplois-jeunes, ... Ca a été fait.

    Je pense qu'il faut marteler (et je le fais à l'échelle de mon blog, de toute manière lu par des gens fortement politisés, mais il me paraitrait bon que la presse le fasse aussi : c'est son boulot).

    Par ailleurs, si j'avais voulu faire un billet sur les clodos qui meurent de froid, j'aurais traité ça complètement différemment (soit en partant d'une histoire des clodos de la Comète soit, à condition d'être inspiré, avec une "belle histoire", comme mes 70 euros de l'autre jour).

    Mais je n'est pas traité ce sujet (que je connais pourtant bien mieux que la plupart des blogueurs : pour connaître les clodos, il faut les côtoyer au quotidien et ça tombe bien, une bande traîne à côté de la Comète depuis plus de 10 ans).

    Didier,

    Z'avez qu'à travailler moins.

    Le Coucou,

    Oui, il faut rappeler tous ces mensonges, les marteler.

    RépondreSupprimer
  25. Et on se le tapera automatiquement un autre septennat, le Coucou. C'est une technique qui a trrrrès bien marché avec Berlusconi...
    à chaque fois qu'on reproche quelque chose d'idiot à Sarko, et ça, c'est quand même idiot... c'est comme si on flattait ses électeurs potentiels, qui se trouveront toujours plus intelligents que ceux qui trépignent systématiquement.

    RépondreSupprimer
  26. Nicolas: on ressort les promesses de la gauche concernant les sans-abris ?
    Et les promesses de Sarkozy... il y en a beaucoup qu'il a tenues aussi. (hélas)

    RépondreSupprimer
  27. Faudrait ouvrir un blog où l'on fait le constat des non-faits de Sarkozy. Y'a de quoi finir leader au Wikio.

    RépondreSupprimer
  28. Suzanne,

    Reprenons toutes les promesses faites depuis les élections de 97 (législatives 97, présidentielles 2002 et 2007). Regardons ce qui a été annoncé et ce qui a été fait. Ensuite, regardons les comptes de l'état.

    Mais vous avez raison, dans votre réponse au Coucou : ça ne suffit pas de marteler les promesses non tenues de Sarkozy, il faut aussi démontrer qu'on peut avoir un vrai résultat avec des mesures concrètes.

    Homer,

    Au boulot !

    RépondreSupprimer
  29. Et l'été, ce n'est pas grave ?

    RépondreSupprimer
  30. Non, on met les morts de froid de l'été sur le dos du réchauffement climatique.

    Plus sérieusement, Flèche, l'été et l'hiver ne sont pas à comparer mais le manque d'hébergements (et les conditions d'accès) est effectivement un problème.

    RépondreSupprimer
  31. Mort de froid : oui mais pour le moment il n'y a pas de place entre l'annulation de la tournée de Johnny et la caquette de Morano.

    Alors,merci de revenir plus tard...

    Made

    RépondreSupprimer
  32. Si je n'étais pas chez toi, je donnerais un tas de noms d'oiseaux à ce yanka. Résumer un sdf mort de froid à son état alcoolique, lamentable...
    et si on était à la rue dans le froid, on ferait quoi, nous ??
    on ne boirait pas pour oublier et se réchauffer pour ne pas crever ?
    Quel manque d'humanité chez certains, c'est à vomir.
    En ttout cas, merci pour ce billet, merci de penser à eux, et à "elles".
    Il y a des femmes et des enfants à la rue, de plus en plus.

    RépondreSupprimer
  33. Mais comment va t-on pouvoir sans sortir ?

    RépondreSupprimer
  34. Trop compliqué comme orthographe pour mes deux neurones... Appelons le Nicolas Ier

    RépondreSupprimer
  35. Eric,

    Sans ?

    Mlle Ciguë,

    D'accord.

    Poison,

    Je crois que tu as mal interprété le propos de Yanka (fais gaffe, c'est un client de Goux...) qui avait lui-même mal interprété mes propos : je ne parle pas de SDF, de froid, ... mais de promesses de campagne ! Et lui "nous" reproche d'accuser Sarkozy avec du cynisme mais il en faut parfois.

    Made,

    Ce sont les blogueurs qui buzzent sur Nadine Morano !

    RépondreSupprimer
  36. Je crois que nous culpabilisons (n'ayons pas peur des mots)plus l'hiver, ressentant le froid autant que ces personnes.
    Même si l'on peut supposer qu'il y aura toujours des gens laissés sur le carreau pour x ou y raison, si l'on peut mettre le maximum à l'abri, ce sera bien.
    Et ne pas les virer le matin, comme il est coutume de le faire...

    RépondreSupprimer
  37. Je sais que yanka fréquente le blog de Didier Goux, et ça n'excuse en rien ses propos, même si ton billet n'était pas tout à fait sur ce sujet.
    Ayant fait quelques actions avec les enfants de Don Quichotte (certains savent jusqu'à Reims que j'ai été le seul "bien-logé" à faire une grève de la faim en 2006), j'ai du mal à accepter ce mépris des plus démunis.

    RépondreSupprimer
  38. Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur le sujet et en parler en toute connaissance de cause :
    Les naufragés, Patrick Declerck

    RépondreSupprimer
  39. Aliciabx,

    JE ne culpabilise pas ! Ou alors en tant que citoyen qui n'arrive pas à mettre en place un gouvernement qui s'occupe de ça.

    Il y a tout simplement que le froid n'est pas supportable alors ça me gène de les voir dehors en hiver.

    Poison,

    Arrête avec ton "je suis le seul". Je connais assez bien quatre SDF dont deux sont des héros de mon blog bistro. Quand je dis que je les connais bien, ça veut dire que je les connais depuis 13 ans, que je les vois au quotidien depuis 13 ans à part les périodes qu'ils passent à l'hôpital (ou en prison pour un). Que je suis inquiet quand ils ne sont pas à certaines heures. Que je leur file souvent du pognon (des petites sommes). Qu'ils me payent fréquemment des verres quand ils reçoivent leur RMI. Que j'en ai aidé un à une époque pour des démarches administratives. Que je les engueules quand ils appellent tous les services sociaux (croix rouge, pompier, ...) pour être sûr d'avoir au moins un qui se déplace rapidement.

    En fait, je crois que seul un client de bistro ou un commerçant peut réellement "s'attacher" à des SDF ! Hormis quelques types qui vont s'imaginer les connaitre parce qu'ils éprouvent de la compassion et la nécessité de faire le bien pour s'absoudre de leur "culpabilité de citoyen" que j'évoquais à l'instant.

    Toujours est-il que je n'ai pas de compassion (juste de la pitié quand ça caille) et que trois des quatre sont d'affreux jojos, qui insultent les passants, prennent des cuites abominables, pissent entre les bagnoles, ...

    Alors quand Yanka parle de SDF bourré, je ne suis pas choqué. Je prends le métro tous les jours, à toutes les stations, il y a des types avachis, qui pissent sur eux, qui puent et qui gâchent mon quotidien, qui encombrent l'endroit où je voudrais m'asseoir quand je suis crevé quand je rentre du boulot, ...

    Le tort de Yanka est de prétendre que cet SDF était bourré car on n'en sait rien. Mais ce n'est pas bien grave. Par contre, ce qui est grave, c'est de vouloir le bien des gens malgré eux. Et c'est ce que font tous ceux qui, par commisération, nient le fait que certains SDF ont choisi cette vie et sont d'affreux ivrognes totalement ingérables.

    Raz-le-bol du politiquement correct de façade ! Yanka a fait une plaisanterie peut-être foireux mais avec un seul mot dans un commentaire de trois lignes pour se foutre de la gueule des gauchistes qui mettaient cette mort sur le dos de Sarkozy. C'est tout. Si on ne peut plus plaisanter, c'est la fin des blogs et la fin de la liberté d'expression. S'il faut mettre un smiley à chaque fois qu'on dit une connerie.

    Je me répète : je ne suis pas choqué par cette outrance de Yanka qui ne faisait que souligner la nôtre.

    Poireau,

    Merci.

    RépondreSupprimer
  40. En outre, nous sommes à 44 commentaires pour ce qui est un "non billet".

    RépondreSupprimer
  41. Pourquoi toujours compter sur le gvt ou sur les autres ?
    Si Coluche pensait pensait comme le pékin moyen de gauche, il n'aurait pas fait ce qu'il a fait.

    RépondreSupprimer
  42. Tzatza,

    Ne suis pas sur que Coluche serait fier de lui, de nos jours... En outre, ton commentaire est totalement hors sujet.

    En gros, tu penses que les SDF n'ont qu'à s'en prendre à eux s'ils crèvent de froid. Va le leur dire en face, sans le couvert d'un anonymat en commentaire d'un blog. S'ils te cassent la gueule, tu ne pourras t'en prendre qu'à toi, connard.

    RépondreSupprimer
  43. Poison,

    Tu vois : il faut insulter les gens pour les bonnes raisons...

    RépondreSupprimer
  44. Ah, non, je pense que plutôt qu'attendre que le gvt s'occupe d'eux, on peut se bouger le cul et faire quelque chose. C'est ce qu'a fait Coluche, connard !

    RépondreSupprimer
  45. Tiens tiens, je me disais, il va y avoir les preux chevaliers blancs "moi monsieur je suis solidaire de naissance et le malheur je le connais mieux que vous" et les affreux réactionnaires moqueurs et conspués. Même pas.

    Ce qui est très con, c'est de faire des promesses électorales aussi nunuches.

    RépondreSupprimer
  46. Suzanne,

    Vous en avez loupé un !

    Tzatza,

    Oui, mais Coluche doit le regretter : ça signifie la fin de la solidarité nationale.

    Et on fait quoi ? Depuis 21 ou 22 ans on distribue de la bouffe à des gens qui n'ont pas les moyens s'en acheter.

    Beau modèle de société...

    RépondreSupprimer
  47. Ah ! Parce que Le RMI c'est mieux ?
    Je crois pas que Coluche ait jamais essayé de construire un beau modèle de société, il a juste envisager d'aider les gens, c'est la différence entre un mec normal et un politocard.

    RépondreSupprimer
  48. Tzatza,

    Je ne critique pas Coluche. Je dis juste qu'il a mis en place une usine à gaz durable (ce n'est pas ce qu'il voulait faire) tout en faisant modifier la fiscalité pour que les gens donnent des sous mine de rien de manière à avaliser le fait que les dons (pas que les restos du coeur) subventionnent la recherche.

    RépondreSupprimer
  49. Pour finir:
    Frédéric Dard mangeait dans un restaurant, il y avait un type à une table près de lui qui mangeait, mangeait, dévorait... Et quand le moment de l'addition est arrivé, le type a déclaré qu'il n'avait pas un radis. Frédéric Dard, grand prince, a sorti son carnet de chèques.
    Puis il a demandé au gars s'il voulait autre chose.
    Oui, a répondu le griveleur, le même repas, encore, exactement le même.
    Aucun rapport avec la nuit dehors, mais j'avais envie de le raconter.

    RépondreSupprimer
  50. Beaucoup de débat pour ne rien dire du fond de ton billet qui parle pourtant d'une chose importante le manque d'hébergéments pour accueillir les sans abri!Certains clochards aiment leur vie dehors parce qu'à force de vivre dans la rue quelque soit leur histoire, c'est chez eux et retourner dans une pseudo normalité leurs font peur.C'est un engrenage, certains arrivent à s'en sortir d'autres sombrent.Mais, c'est tout de même vitale et nécéssaire de permettre à ceux qui le souhaitent d'être accueillie et pour cela, il faut libérer, créer des places et des hébergements.L'urgence d'une politique en faveur des sans abri, renvoit à d'autres problèmes celui du logement, de la précarité, de la pauvreté et de l'exclusion des jeunes de plus en plus confronté à la rue, celui des sans papiers.
    C'est un dossier important qui doit être traité en priorité!
    Tu parles des actions mises en place par la gauche : "La dernière fois que la gauche a été élue à un truc national, c'était en promettant les 35 heures, la CMU, les emplois-jeunes, ... Ca a été fait." Merci à Martine AUBRY qui mériterais de la part de certains plus de considération et de mise en avant car mine de rien, elle a toujours bossé et le fruit de son travail est souvent très constructif!

    RépondreSupprimer
  51. Et la video que j'ai découpé ? hein ?
    ça ferait encore mieux. On voit en effet la bande de militants UMP qui applaudissent.

    J'irai bien les trouver pour leur demander leur avis 3 ans après.

    RépondreSupprimer
  52. Ygor, mon ami : vous n'avez pas honte de nous mettre M. Social dans des états pareils ? Lui, il veut des clodos propres sur eux, qui carburent à la Quézac et qui récitent tout bien comme on leur a appris que c'est la fautanico. Alors que les cons irrécupérables comme vous et moi savent très bien que, s'ils se retrouvaient à la rue, ils n'auraient rien de plus pressé à faire que de se technicolorer la tronche au rouquin.

    RépondreSupprimer
  53. Encore un procès gratuit et sans fondement :
    http://www.libebordeaux.fr/libe/2009/12/un-sdf-meurt-de-froid-devant-une-salle-municipale-bordelaise.html

    RépondreSupprimer
  54. Tous les mensonges de la campagne électorale de 2007 sont répertoriés, démontrés et expliqués sur Sarkofrance ..

    RépondreSupprimer
  55. Suzanne,

    Oui. C'est bien.

    NR,

    Oui, la priorité doit être mis à l'hébergement et d'une manière générale au logement.

    Et tu as raison de faire un rappel sur Martine Aubry qui s'en plein la gueule, malgré tout...

    Dagrouik,

    Pas de vidéo au bureau...

    Didier,

    Hips !

    David,

    Je lis Sarkofrance...

    RépondreSupprimer
  56. Tu connais la Bible de Sarkozy par coeur, whaouh, je suis bluffée !

    RépondreSupprimer
  57. M.,

    Non, quelqu'un (Poireau, je crois) a balancé ça dans les leftblogs.

    RépondreSupprimer
  58. En quoi j'ai dit "je suis le seul" ???
    ça ne fait que la deuxième fois que j'en parle sur un blog, et je ne me positionne pas au dessus des autres, je dis simplement qu'un type qui insulte un mort qui n'est plus là pour se défendre, en disant qu'il ne fait que refuser les hébergements et se bourre la gueule, c'est pas très joli.
    Maintenant, si tu me prends à rebrousse poil et que ce que j'ai pu faire dans le passé te hérisse à ce point, je vais en rester à la décision que j'avais prise de ne plus mettre les pieds chez toi, ça va comme ça...

    RépondreSupprimer
  59. Comme ce n'est pas le premier caca nerveux que tu me fais, ce n'est pas grave. Je me suis déjà fâché 25623 fois avec le vieux Jacques.

    Il n'a pas insulté un mort, il a fait une plaisanterie. Et je suis athée : un mort s'en fout qu'on l'insulte, il est mort.

    Et alcoolique n'est pas une insulte.

    RépondreSupprimer
  60. Toujours le dernier mot, hein, mr J'ai toujours raison...
    Moi, je ne suis pas le vieux Jacques, si un bistro me plait plus, je reste chez moi...

    RépondreSupprimer
  61. Dans les commentaires de mon blog : oui, j'ai toujours raison.

    Et oui, tu restes chez toi. Tout seul.

    RépondreSupprimer
  62. Je suis très bien, chez moi, tout seul, je suis mon meilleur pote.
    Qu'est ce que j'irais trainer dans un endroit qui me plait plus avec des gens qui me plaisent plus ?
    Les choses et les gens, on peut toujours en trouver d'autres.
    Je te laisse le dernier mot, puisque tu as l'air d'y tenir ?

    RépondreSupprimer
  63. @ Didier Goux
    En quoi j'ai dit qu'ils devaient être édulcorés et propres sur eux ?
    Je les ai cotoyés, je sais comment ils sont, et si j'étais à leur place, moi aussi je picolerais, pour me réchauffer, et oublier ma condition.
    Ne faites pas exprès de taper à côté, ça vous rabaisse.
    Ne me faites pas passer pour un naïf, un gogol qui donne son coeur à tout le monde.
    Vous ne savez rien de moi, je ne suis pas un pacifiste larmoyant.
    Oubliez-moi.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.