12 septembre 2010

Mon 12 septembre

Nous sommes le lendemain de l'anniversaire des attentats du 11 septembre 2001. J'ai fait un tour des blogs et vu beaucoup de billets de confrères qui évoquent ce sujet. Les années précédentes, l'heure semblait à la commémoration avec des billets du type « que faisais-tu le 11 septembre? » ou « comment as-tu appris la nouvelle? »

Cette année, après la cure d'identité nationale que nous avons vécu, j'ai l'impression que le ton est différent.

J'ai même vu un billet, à l'instant (c'est lui qui me fait réagir), qui exonérait les musulmans de toute responsabilité. Je suis partagé. Si j'étais musulman modéré, du type même de ceux avec qui je passe la plupart de mes soirées, sagement accoudé, j'aurais une vague tendance à me sentir concerné et à souhaiter voir le ménage se faire dans ma paroisse, sans savoir comment, sans, bien sûr, me sentir spécialement responsable.

Ce week-end, j'ai vaguement suivi cette histoire de gargouille, à Lyon. J'ai suivi cette histoire de pendaison de jeunes homosexuels en Iran. Cette histoire de Coran brulé m'a également intéressée.

J'ai lu Guy, qui pense que d'autres 11 septembre sont aussi importants. J'ai lu Juan qui rappelle qu'il se sent toujours Américain, le 11 septembre (il était sur place). J'ai lu Melclalex qui rejoint Guy. J'ai lu Irène aussi qui parle aussi des autres 11 septembre. J'ai lu El Camino qui raconte son amour pour New York. J'ai lu Vallenain qui profite de l'occasion pour s'en prendre à toutes les religions.

Dans un autre registre, j'ai aussi lu le billet de Didier Goux (et surtout suivi les commentaires). Je vais en parler un peu plus longuement que les autres billets de mes confrères. Une directrice d'école a envoyé un courrier aux parents d'élèves pour annoncer la visite d'une mosquée. Voir l'illustration ci-dessous. Lisez bien. Faites abstraction de la faute d'orthographe qui pourrait générer une tonne de billets de blog (confier l'éducation des enfants à une personne incapable de relire un courrier, à un point qu'on pourrait en faire un blogueur gauchiste). Faites l'abstraction de la demande de porter un foulard (les débats ont eu lieu chez Didier).

Je me pose juste une question : comment peut-on proposer une visite d'une mosquée récente lors d'une semaine du patrimoine ? J'ai passé quelques années à l'école où j'ai appris consciencieusement à faire des fautes d'orthographe, mais je n'ai jamais été visiter une église moderne. Comme s'il fallait  maintenant que « nos enfants blonds » aillent voir comment « prient » les peuples exotiques.

Je crois savoir que cette visite a été annulée par le rectorat. Bonne idée.

Je ne me sens pas Américain. Je suis juste athée. Et je me demande si la position de certains vis-à-vis de l'Islam ne devrait pas être mieux réfléchie, plutôt que d'avoir une position tranchée, dans un sens ou dans l'autre.

Je ne sais pas.

38 commentaires:

  1. Les gens qui organisent ce genre de sortie ont de bonnes intentions, celles de promouvoir de bonnes relatiions entre les différentes religions (il y a un mot savant pour ça).
    Mais la façon dont ils s'y prennent produit l'effet contraire, et finalement ce genre d'initiative ne fait que renforcer la méfiance envers l'islam. Que vont penser les parents, pas spécialement remontés contre leurs voisins musulmans, lorsqu'on leur dit qu'on va voiler leur fille ?
    Ils vont penser que les pouvoirs publics essayent de promouvoir l'islam de force, et tout cela nourrit les thèses d'extrême droite. En fait, ça leur donne carrément raison, ça les crédibilise. C'est con.

    RépondreSupprimer
  2. 'xactement.
    Je ne vais pas répéter ce que j'ai écrit chez Didier, mais:
    La visite a été annulée suite aux nombreux courriers de protestation envoyés au rectorat.
    Par contre, toutes les autres visites de monuments à caractère religieux ont été supprimées aussi. C'est navrant. Aucun bon sens du type: qu'est-ce que le patrimoine ? Non, idéologie en avant toute. Est-ce qu'on peut en vouloir aux musulmans locaux d'inviter et de chercher à convertir ? Non, ils ont une attitude logique, ils sont dans leur rôle, amenez nous les petits enfants, on va leur montrer comme l'islam c'est bien et leur donner envie de mieux nous connaître pour nous rejoindre un jour si Allah le veut bien.
    La directrice, par contre, mais qu'est-ce qu'elle fait dans une école laïque? Qu'on visite la mosquée de Fréjus, monument historique, pas de problème. Qu'une directrice d'école publique demande à des filles de se voiler, c'est paradoxal mais ce n'est pas ce que je trouve de pire dans l'histoire. Je parierais que ce ne sont pas les religieux de la mosquée qui l'ont demandé. C'est ça qui est inquiétant, cet empressement à se plier, à se soumettre, à tout accepter d'avance. Il va bien falloir appeler les choses par leur nom, la "position de certains sur l'islam", c'est un désir d'islam ou à tout le moins une tolérance disproportionnée par rapport à celle qu'on a envers l'Eglise.

    RépondreSupprimer
  3. Ma première impression d'athée virulent a été de condamner cette institutrice.
    J'ai lu quelques commentaires, à gauche et à droite sur des blogs qui parlent de cette affaire.
    Et comme tout n'est jamais blanc ou noir, la bêtise des un(e)s est amplifiée par le racisme des autres.
    Je ne sais pas ou on va avec ces histoires, mais on y va très vite.

    RépondreSupprimer
  4. La notion de patrimoine est tout à fait floue, mais peut-être qu'ici elle devient intéressante précisément intéressante.

    Qu'est-ce qui appartient au patrimoine? Probablement ce qui a façonné l'identité actuelle d'un pays, ce qui a constitué une nouveauté à un moment donné, peut-être enfin ce qui pour nombre d'entre nous appartient déjà à l'histoire ou au passé.

    De manière amusante, la construction de mosquée en France a pris une véritable empleur dans les années 1970/80, a constitué à cette époque une nouveauté, et a eu lieu... avant que des milions de français contemporain soient né.

    Cette mosquée appartient tout simplement à notre patrimoine, en fait.

    RépondreSupprimer
  5. ... et "nourrir les thèses d'extrême-droite"... à chaque fois qu'on dit ça, on enfonce le clou "faut pas stigmatiser".

    RépondreSupprimer
  6. et voilà, somptueux commentaire de Cratyle , qui dit n'importe quoi et qui n'a pas de dictionnaire, qui ne sait même pas qu'il y en a de très bons en ligne, le pauvre.

    RépondreSupprimer
  7. Suzanne,

    Cratyle sait un peu plus que vous ce qui existe en ligne...

    Paul,

    Si l'école devait agir selon ce que pensent les parents.

    Les gauchistes, à force de refuser de parler de l'Islam ne nourrissent-ils pas les thèses que tu dénonces ?

    Suzanne,

    Oui, la disproportion entre les avis sur l'église et ceux sur l'islam est navrante. Et contre-productive.

    David,

    S'il n'y avait pas eu le mot "patrimoine" dans le courrier, je n'aurais rien dit.

    Cratyle,

    Non... Ca n'est pas du patrimoine, pas plus qu'une usine construite à cette époque... Sinon, tu finis par considérer que les HLM construites dans les années 60 font partie du patrimoine et tu t'interdis de les détruire.

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas - C'est précisément mon argument. Les HMLs des années 60 appartiennent déjà à notre patrimoine!

    Leur intérêt historique ou architectural n'a rien à voir avec leur intérêt esthétique. On visite des maisons d'ouvriers du XIXème siècle, des tavernes du XVIème, des chateaux médiévaux et des termes romains qui chacun à leur époque n'étaient pas en soi des merveilles esthétiques.

    En leur temps, ils paraissaient bien souvent laid, et généralement sans intérêt. On les visite parce qu'ils rendent compte d'évolutions sociales ou historiques, sans d'ailleurs se demander si ces évolutions étaient bonnes mauvaises, sans se demander si en leur temps on les aurait souhaitées.

    Les mosquées de la fin du XXème siècle marquent un tournant de l'histoire française. Qu'on apprécie ou qu'on condamne se tournant n'est pas la question, sauf à vouloir effacer l'histoire qui n'a pas la chance de nous plaire.

    Il y a la quelque chose d'important pour la culture française même: ne pas effacer le passé, le comprendre, et même si certains on parfois du mal avec cette idée.... simplement l'intégrer.

    RépondreSupprimer
  9. Suzanne: je considère qu'un fil de commentaire de blog n'est ni un roman ni une thèse, plutôt une conversation, que donc l'orthographe n'y a pas beaucoup d'importance et qu'y prime la spontanéité.

    Si j'écrivais sur ton blog, je me plierais cependant aux règles du lieu, comme je me déchausserais dans une mosquée...

    RépondreSupprimer
  10. Je ne dis pas qu'il faut obéir aux parents d'élèves, mais que la directrice doit être un peu déconnectée pour ne pas comprendre que voiler les écolières va en choquer plus d'un.
    Et oui, les "gauchistes" qui ne parlent pas des méfaits de l'islam mais uniquement de sa culture merveilleuse, et qui par ailleurs n'hésitent pas à fracasser l'église catholique, font monter l'extrême droite.

    RépondreSupprimer
  11. Cratyle,

    Pas d'accord... A part un patrimoine financier mais en aucun cas un patrimoine culturel.

    Paul,

    Oui. Mais faire monter l'extrême droite ne veut rien dire. On s'en fout du score de l'extrême droite aux élections. Faut arrêter de raisonner comme ça. Ca n'est qu'une conséquence.

    Je souhaite que le score du front national soit supérieur à celui de l'UMP aux prochaines élections, ça permettra aux socialos d'être élus.

    RépondreSupprimer
  12. Salut Nicolas
    Je n'étais pas au courant, merci de l'info. C'est une honte d'oser envoyer un courrier comme ça.

    RépondreSupprimer
  13. Les monuments religieux (si on leur enlève leur caractère religieux !) font partie intégrante de notre patrimoine (architecture, savoir-faire, art,artisanat etc...) et ça ne choque pas que ceux-ci soient intégrés dans des visites des journées du patrimoine !

    Après, que ces visites soient fait dans le cadre scolaire, je n'ai pas trop d'avis !

    On peut très bien visiter des monuments religieux sans faire du prosélytisme...

    PS. Avons-nous le cas où des écoles visitent des églises ou des cathédrales, et que ça ne pose pas de problème !?!

    RépondreSupprimer
  14. @ Nicolas: Merci pour le lien. Et bravo pour ce billet intelligent, parce que en découvrant les fantasmes de Goux sur le nom de la directrice et ses supposées aventures sexuelles... Beurk. Ce genre de truc ne vaut pas mieux que l'intégrisme.

    @ Suzanne: "Je parierais que ce ne sont pas les religieux de la mosquée qui l'ont demandé"

    Possible, mais ça dépend de l'âge des élèves en question. L'islam ne réclame pas qu'on voile les petites filles avant la puberté (nonobstant ce que font certains parents aux idées confuses). Mais demander aux femmes et jeunes filles de se couvrir la tête avant d'entrer, ça fait partie des règles, comme le fait de se déchausser. (Tiens, la directrice n'a pas non plus demandé aux parents de prévoir que leurs gosses aient les pieds propres...)

    Dans le même ordre d'idée, j'imagine la consternation chez les gamins à qui on ferait visiter une église lors des journées du patrimoine en leur demandant d'ôter leur casquette !

    RépondreSupprimer
  15. @ dadavidov: "Avons-nous le cas où des écoles visitent des églises ou des cathédrales, et que ça ne pose pas de problème !?!"

    Ben, oui. En général, il s'agit de monuments présentant un intérêt historique et/ou artistique, mais c'est fréquent. Suffit d'aller à Notre Dame de Paris, il y a souvent une classe ou deux en balade parmi les hordes de touristes. Et je me souviens que quand j'étais gosse, à Aix-en-Provence, la visite de la cathédrale, avec son tableau de Poussin et son baptistère d'époque romaine, était au programme du CM2, au même titre que l'oppidum celto-ligure et le musée Granet.

    RépondreSupprimer
  16. Cratyle: je ne parlais pas d'orthographe, dans mon allusion au dictionnaire, mais de la définition du mot "patrimoine". Je dois reconnaître, d'ailleurs, bien que ça me fasse mal au ventre (grrr) que vous n'avez pas tort quand vous parlez de ce qu'est le patrimoine au sens large du terme. Je pousserai jusqu'à dire que vous avez raison, mais je n'en grognerai pas moins pour autant.
    à cause de finasseries et de discours endormeurs, on se trouve toujours obligé de redéfinir ce qui était évident pour tout le monde.
    La directrice, elle, c'était au nom du "vivre ensemble" qu'elle voulait faire visiter la mosquée.
    Des gamins de primaire, bon sang, il y a tant à faire avec le patrimoine historique de la région, de la commune! que ce soient les châteaux, les ruelles anciennes, les moulins, l'usine du siècle dernier, le couvent des augustines, les jardins anciens, les écluses, n'importe quoi... d'ailleurs, c'est marrant, après l'afflux de lettres de protestation, toutes les visites ont été annulées, apprend-on. Si on ne va pas à la mosquée toute récente, alors on ne va nulle part ?
    Irène Delse: ça ne me choque pas qu'on demande un foulard sur la tête pour visiter une mosquée, pas de short pour les églises, non. C'est une question de bon sens et de respect. Faut-il visiter l'église ou la mosquée, de sa commune si elle ne comporte aucun intérêt historique, culturel particulier ? Encore une fois, il s'agit d'enfants d'école primaire. Ils n'ont pas de patrimoine historique ou artistique intéressant ces braves mosellans ?
    Et puis, une directrice d'école publique ne devrait-elle pas, pendant les heures de cours, appliquer la loi sur les signes ostensibles religieux ? Si j'avais été parent d'un enfant de cette école, je n'aurais jamais accepté que ma fille soit voilée dans le cadre d'une activité scolaire. Tant pis pour la mosquée.
    J'ai visité des mosquées où l'on ne m'a jamais demandé de me voiler. Faut croire qu'on a les musulmans les plus rétrogrades après les talibans, ou les promoteurs d'islam les plus prosélytement intégristes au sein de notre système scolaire.

    RépondreSupprimer
  17. J'aime toujours beaucoup ce discours modernœud (je parle de certains commentateurs et non du taulier) qui feint de tenir pour établir qu'une religion en vaut strictement une autre. Qu'en France, en vieille terre chrétienne donc, visiter une mosquée ou visiter une cathédrale, c'est rigoureusement équivalent.

    La laïcité comprise en ce sens étroitissime devient en fait, elle-même, une sorte de religion dégradée, foireuse, privée de transcendance, qui se fera balayer par la religion la plus entreprenante, pour ne pas dire la plus agressive.

    La laïcité, c'est en quelque sorte la religion des cocus.

    RépondreSupprimer
  18. tiens, pris dans votre blogroll, Nicoalas:

    http://www.voie-militante.com/vie-locale/eure/des-idees-pour-les-journees-du-patrimoine/

    RépondreSupprimer
  19. @Suzanne

    Tiens, cet été, en Espagne, c'est dans une cathédrale où les visiteurs (homme ou femme) devaient se couvrir... Oui, vraiment rétrogrades ces religions !

    @Monsieur Goux

    Je crois vraiment qu'une religion en vaut une autre... Je ne fais pas de distinction : chacun a sa place, c'est tout !

    RépondreSupprimer
  20. Dadavidof: les curés espagnols font ce qu'ils veulent. Moi je ne veux pas qu'en France on emmène les enfants des écoles publiques à la mosquée pour leur apprendre l'ouverture à l'autre et le vivre ensemble.

    RépondreSupprimer
  21. J'aime bien quand on parle de la religion du foulard, on sent tout de suite la compassion et l'amour de son prochain.
    Cela dit, c'est pas en Alsace que ça se passe ? Ils n'ont pas la laïcité collée au livre de classe, là-bas…
    :-))

    [En plus, c'est dirigé par l'UMP, c'est donc de la faute à Sarkozy ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  22. La religion du foulard, ha ha ha.
    Compassion, ça veut dire "souffrir avec", Monsieur Poireau. La religion du foulard a vachement de compassion pour les lapidés. L'amour de son prochain ? Mais ça a QUOI à voir là dedans ? Si je n'ai pas envie qu'on emmène mes enfants de huit ans à la mosquée, c'est que je n'aime pas mon prochain ? pfiou, tous les arguments sont bons. Pauvres petits musulmans qui souffrent de la haine, faut aller les voir dans leur mosquée pendant les heures scolaires en n'oubliant pas de voiler nos petites filles...

    RépondreSupprimer
  23. Joli billet et merci d'avoir relayé, certes timidement, mais relayé qd même :)

    bonne fin de week end !

    RépondreSupprimer
  24. le pire c'est que c'est réfléchi, validé, signé par la Préfecture, les Maires, la DRDJS, etc...


    LE CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE
    http://sig.ville.gouv.fr/documents/cucs/CS4110.pdf

    L’acceptation de la diversité culturelle, religieuse et ethnique : Organiser des portes ouvertes de lieux de culte en direction des établissements scolaires du Bassin Houiller (C EST LA SEULE REPONSE DECRITE - bien moyen!!!)

    et validé par le projet d'établissement scolaire.


    @unouveaucompte

    RépondreSupprimer
  25. LE CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE
    http://sig.ville.gouv.fr/documents/cucs/CS4110.pdf

    PAGE 16

    @unouveaucompte

    RépondreSupprimer
  26. Dadavidov : eh bien non, toutes les religions ne se valent pas, ne vous en déplaise. Du reste, rien ne se vaut, dans quelque domaine que ce soit. Vous seriez par exemple le premier à vous foutre de moi si j'affirmais que tous les régimes politiques se valent. Ou que tous les foies gras se valent. Ou que toutes les femmes sont aussi désirables les unes que les autres. Alors pourquoi le dire pour les religions ?

    En réalité, je le sais très bien pourquoi, ne vous frappez pas : c'est une façon “molle” de disculper l'islam en toutes circonstances : il suffit pour cela de rappeler, tel un disque rayé, que le christianisme ne vaut pas mieux.

    Or, cela même est faux : une religion qui prêche l'amour du prochain et la stricte séparation du temporel et du spirituel (rendez à César...) est forcément supérieure, ou en tout cas plus désirable à mes yeux, qu'une autre qui s'institue en loi absolue parce qu'émanant directement de Dieu et prônant sans relâche la guerre sainte et la conversion généralisée.

    On dit souvent que, au travers des siècles, les religieux ont allègrement trahi ce message de l'Évangile : c'est hélas parfaitement vrai. Car les hommes ne sont que des hommes. Mais on aimerait maintenant que les religieux musulmans trahissent un peu plus souvent celui de leur texte sacré. Ce qu'ils ne semblent pas du tout décidés à faire.

    RépondreSupprimer
  27. Nous avons été visiter la Grande Mosquée de Paris et but un thé dans le salon d'à côté Mon fils était avec nous. Alors on interdit d'un côté à cette instit d'aller faire visiter une mosquée et à une autre d'aller faire visiter un camp de concentration à des collégiens.
    Où est le bon milieu, en effet.
    Sinon le douze j'étais en pays auvergnat et comme disait l'autre, un ça va c'est quand il y en a plusieurs que ça va plus. :)

    RépondreSupprimer
  28. Je me rappelle qu'étant gamin, mon instituteur nous avait emmené visiter la synagogue de Tours. Nous autres petits élèves avions mis la kippa sur la tête dans le lieu de culte. A l'époque ( il y a environ 20 ans) cela n'avait choqué personne, aucun parent n'avait protesté.

    Dans le cas présent, qu'est ce qui choque ? que se soit en rapport avec l'islam ? la peur d'une islamisation de la France ?

    L'école est laïque et doit le rester (je bosse dans l'éducation nationale aujourd'hui, je le précise au cas ou), pour autant aller faire visiter des lieux de cultes différents aux élèves peut rentrer dans l'éveil d'une culture civique et variée. Quand au fait de se couvrir en rentrant dans un lieu de culte ça peut leur faire comprendre aussi le respect de l'autre et des cultures. Je dis ça et pourtant je suis garant à 100% de la laïcité scolaire, il faut juste ne pas avoir d'œillères.

    RépondreSupprimer
  29. @Suzanne

    Avant d'être espagnol, c'est avant tout un curé... L'église espagnole a peut-être évoluée moins vite que l'église française sur ces questions vestimentaires !

    En ce qui concerne l'ouverture à l'autre et le vivre ensemble, cela me paraît pourtant comme un ingrédient primordial pour toute société.

    Outre cet exemple (ponctuel !) de visite de mosquée, que proposeriez-vous alors !?!

    @Monsieur Goux

    Je me refuse à juger ou émettre un jugement de valeur sur les religions sachant que c'est avant tout des hommes qui interprètent des écrits et leur donne du sens (ou un sens !)...

    Mais néanmoins je condamne l'intégrisme religieux lorsque qu'il attaque les bases de l'état (ou la société) et/ou la dignité humaine...

    Mais par contre, en aucun cas, je ne ferai du comportement de certains, une généralité ! [Et c'est pareil, en politique !]

    RépondreSupprimer
  30. Quand j’étais gamin je me souviens avoir visité pas mal de lieu historique en France ayant rapport avec l'histoire de France, des châteaux, des musés ou des sites mais je ne me rappelle pas avoir visiter un lieu de culte. Visiter une cathédrale ne me choque pas parce que comme dit le dico nous sommes un pays traditionnellement chrétien depuis des décennies et que cela fait partie de l'histoire de notre pays. Maintenant quel est l’intérêt historique de cette mosquée? Moi je n'en vois pas.

    RépondreSupprimer
  31. Une mosquée, patrimoine français ?! Où va t'on ?

    RépondreSupprimer
  32. Suzanne : c'est la religion de la croix qui prône la compassion et puisqu'on en est à comparer les poissons à l'étal, allons-y à fond.
    Pour ma part, je déconseille fortement la foi, ça nuit à la bonne santé mentale !
    :-))

    RépondreSupprimer
  33. «Deux fois tu cliqueras» dit saint-Blogger «pour recevoir la parole divine des commentaires».
    :-)

    RépondreSupprimer
  34. N'oublions pas que dans patrimoine il y a "pater" comme dans patrie...

    "Et je me demande si la position de certains vis-à-vis de l'Islam ne devrait pas être mieux réfléchie, plutôt que d'avoir une position tranchée, dans un sens ou dans l'autre."

    Sans doute mais n'oublions pas que le 11 septembre a constitué un choc pour les occidentaux qui explique cette attitude : http://polluxe.wordpress.com/2010/09/12/mettre-de-lhuile-sur-ground-zero/

    RépondreSupprimer
  35. @El Camino

    La journée du patrimoine ne concerne pas que des monuments historiques... L'intérêt, c'est d'ouvrir des lieux habituellement fermés au public et leurs "valeurs" peuvent être assez subjectives !

    @FH

    Tout ce qui est construit sur le territoire français, fait partie de notre patrimoine !

    RépondreSupprimer
  36. Waouh ! Que de commentaires !

    Je retrousse mes manches. Mais je vais répondre dans le désordre.

    Didier, d’abord,

    Je n’ai pas voulu vous piquer le débat lancé chez vous, je ne voulais pas mettre cet événement en avant mais chacun des éléments de mon billets. La mayonnaise n’a pas pris.

    Suzanne, Cratyle, Didier,

    J’ai suivi vos échanges, chez Didier sans intervenir. Je suis assez d’accord avec la position de Suzanne. Quand il y a des journées du patrimoine, au Kremlin-Bicêtre, on va visiter les sous-sol de l’hôpital, construit sur les ruine du château de Winchester (d’où vient le mot « Bicêtre »), pas le bâtiment de la Sécurité Sociale ou les deux affreuses églises construites dans les années 50 pour faire plaisir aux immigrés Portugais (smiley, hein, mais je ne suis pas très loin de la vérité).

    Donc, ce courrier de l’institutrice faisait « implicitement » référence au patrimoine « historique », puisque c’est comme ça que les gens le comprennent.

    Bon, je réponds dans l’ordre, maintenant.

    Dada,

    Non. Voir ci-dessus. Ne pas confondre une mosquée des années 70 et Notre Dame de Paris…

    Irène,

    Je vais te répondre sur deux points. Le premier concerne les jeux de mots sur le nom de famille. Je crois que Didier peut se le permettre, vu ce qu’il prend dans la gueule pour son patronyme (le mien ayant une terminaison identique, je sais ce que c’est). Pour le deuxième, c’est à propos de l’intelligence du billet. Il était probablement mal formulé, ce billet. Il y a une critique de vos billets, avec cette manie de devoir trouver une autre signification au 11 septembre. Que « vous » le vouliez ou non, le 11 septembre est et restera dans l’imaginaire des gens la date anniversaire d’un massacre commis au nom de l’Islam. C’est pour ça que j’ai mis dans le billet un tas d’informations liées à l’Islam. On oublie, on banalise, …

    Suzanne, Dada, Didier,

    J’ai répondu ci-dessus à propos du patrimoine, c’est une évidence que le mot « patrimoine » fait référence aux machins historiques. Je ne vois même pas pourquoi on débat.

    Poireau,

    Oui, la laïcité, dans ce coin, ne semble pas une priorité.

    Corto,

    De rien. Ca fait plusieurs fois que j’en parle, y compris dans mon billet à propos de la lapidation, qui avait bien « marché », récemment.

    Un nouveau compte,

    Oui, « pire » est le bon mot… Cela dit, ça ne me choque pas qu’on visite une mosquée. La lettre de la directrice aurait du être. « Programme de la sortie scolaire : 10 heures, visite de la brasserie Kronembourg, 12 heures, déjeuner au bord du lac Léman (les filles sont invitées à prendre un foulard qui pourra servir de nappe), 14 heures, visite de la mosquée machin, 16 heures, visite de la manufacture des œillets à Ivry-sur-Seine, 18 heures retour ».

    Dominique,

    Hé ho ! On n’interdit pas. C’est juste le courrier de la directrice qui est maladroit.

    Matfanus,

    Moi, ça me choque, ton histoire de kippa. Un de ces jours, il faudra que les filles mettent des burqas avant de rentrer dans les mosquées et que les garçons se fassent sodomiser dans le confessionnal.

    El Camino,

    Pareil. L’intérêt architectural de cette mosquée doit être proche de zéro.

    FH,

    Prout. Tes ancêtres ont probablement défendu l’Algérie Française.

    Polluxe,

    Merci pour ce rappel. Patrimoine vient bien de « pater ». Je fonce lire ton billet (à l’occasion, hein, avec une telle réponse, je suis à la bourre).

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...