30 septembre 2010

Georges Charpak, ce terroriste étranger

J'ai appris ce matin que le prix Nobel est mort. C'était un de ces hommes qui ont fait la fierté de la France. Pourtant, avec les lois en discussion au parlement actuellement, il devrait être expulsé de la France. Il a commis des actes terroristes sur le territoire alors qu'il était étranger. A lire chez Lolo.

8 commentaires:

  1. C'était un mec super. (pas envie de polémiquer sur sa mémoire, c'était un mec que j'aimais vraiment beaucoup...)

    RépondreSupprimer
  2. C'est toujours élégant, de prêter ses propres opinions/préjugés aux morts, comme le fait votre ami Lolo-botomisé...

    RépondreSupprimer
  3. FalconHill,

    Je ne polémique pas.

    Didier,

    Il n'a rien prêté. Il tape sur le gouvernement en rappelant, à juste titre, que l'étranger ne doit pas nécessairement être un ennemi.

    RépondreSupprimer
  4. Attention, bientôt on ne pourra plus faire d'humour... noir !

    RépondreSupprimer
  5. Salut Nicolas,
    Je reviens de chez ton lolo et bien je ne te dis pas bravo, As tu vraiment lu son billet ?
    J'ai déja vu des amalgames douteux et idiot mais celui que fait le lolo en utilisant la mort de Charpak décroche vraiment le pompon !

    RépondreSupprimer
  6. Xapur,

    Explique ça à Corto...

    Corto,

    Ouvre les yeux et observe la droite qui nous gouverne avant de commenter juste pour le plaisir de la défendre.

    RépondreSupprimer
  7. Les polonais se sont pris sur la tête l'armée allemande d'un côté et l'armée rouge de l'autre. Ils ont tenu, si ma mémoire est juste, une vingtaine de jours ce qui n'est pas si mal dans ces conditions. Après avoir finalement cédé, une bonne partie de l'armée polonaise est arrivée en France, pays frère s'il en est, et a commencé à mettre en place les premiers groupes de résistants avec les rares français qui ne soutenaient pas le vieux Pétain !
    :-))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...