21 septembre 2010

Mon information intéressante

Intéressant billet de Disparitus sur la manière de trouver de l’information sur le Web mais je ne suis pas spécialement d’accord avec lui. Il s’interroge, avec l’évolution des technologies, le RSS, les alertes google, Twitter, le nouveau Wikio et toussa de la manière de récupérer l’information intéressante.

Quiconque a jeté un œil à Twitter, aujourd’hui, aura remarqué que l’information qui y circule le plus, aujourd’hui, est le virus qui s’y propage à une vitesse remarquable. Pourtant, objectivement, on n(en a strictement rien à cirer. D’ailleurs la plupart des utilisateurs de Twitter un peu geeks utilisent des « clients » et ne sont pas concernés par ce bordel.

Ce soir, je vais me pointer à la Comète, vers 19 heures 30 ou 20 heures. Tonnégrande va me demander : « Alors quoi de neuf ? » C’est une question rituelle car il sait que je m’intéresse à l’actualité et que j’ai toujours une ou deux anecdotes à lui raconter. En plus, il commence à connaître assez bien des blogueurs qui viennent souvent à la Comète et s’intéresse ainsi aux conneries que l’on peut raconter entre nous.

Ce soir, je n’ai rien à me mettre sous la dent. Je vais donc lui répondre : « La routine. » L’actualité politique est vierge comme heu… non rien.

Après-demain, une grève majeure va occuper l’actualité : rien dans Twitter. C’est pourtant le sujet qui sera probablement le plus évoqué dans les bistros, ce soir et surtout demain soir. C’est probablement le sujet qui fera la une du Parisien demain, avec, selon l’humeur du rédacteur en chef :
-         « Grosse mobilisation à prévoir pour les retraites »,
-         « La France à nouveau paralysée »,
-         « Des manifestations à risque sous menace d’attentat. »

Ainsi, il s’agit de la seule information réellement importante et personne – ou presque – n’en parle dans les blogs ou dans Twitter. C’est logique, d’ailleurs, on n’a absolument rien à dire, à part espérer que les manifestants seront nombreux. On en saura plus jeudi soir. On n’aura rien, non plus, à dire à part « Ah ! C’était fantastique, il y avait plein de monde. »

Alors, avec Twitter et les autres machins, on essaie d’obtenir des informations originales. On est blogueurs, d’ailleurs, et on aime bien informer nos copains de ce qu’on a trouvé sur le web.

La nouvelle une de Wikio est construite à partir des informations qui ont fait le plus de bruit, dans la toile. J’ai relevé les 10 informations qui faisaient la une, en début d’après-midi, avant d’être happé par le travail :
  1. le prix de l’humour politique,
  2. un billet de Maitre Eolas à propos des propositions de Brice Hortefeux sur la justice,
  3. un article à propos de vidéos Youtube qui rentrent dans je ne sais quel musée,
  4. une application iPhone qui permet de suivre la colonisation en Cisjordanie,
  5. un article à propos de l’entreprenariat Web en France,
  6. un article à propos de la non prise en compte, par la Halde, des discriminations subie par les roms,
  7. un article à propos du ressenti des Allemands vis-à-vis des dirigeants Français,
  8. un article sur le Shadow Cabinet de François Bayrou,
  9. un billet de Sarkofrance à propos de la journée politique de la veille,
  10. un article à propos de la menace terroriste (Hermès l’évoquait également).
Toutes ces informations sont passionnantes et je suis épaté à l’idée de suivre la colonisation en Cisjordanie à partir de l’iPhone mais je dois avouer que j’aurai tout oublié dès mon premier demi éclusé ce soir.

Alors Tonnégrande va prendre le Parisien et nous allons discuter de la une. Donc des informations qui semblaient importantes au type qui a décidé de faire cette une, probablement hier en fin de soirée. Demain soir, nous discuterons de la une du Parisien de demain, avec l’absence d’informations actuelle : la grève d’après-demain.

Demain matin, je vais me pointer sans avoir lu le Parisien puisqu’un zigoto me le pique tous les matins : je peux difficilement lui rétorquer que j’ai priorité parce que je suis un gros blogueur. Je vais donc lire le quotidien gratuit qui inspirera mon billet du matin à moins qu’une autre connerie ne m’inspire. Ou rien, comme ce matin où j’ai bavé sur le shadow cabinet fermé de l’intérieur.

C’est quoi, l’information importante ? Ah oui ! Twitter est réparé. La panne a bien emmerdé ceux qui devaient travailler, cette après-midi.

Pourtant, j'utilise bien ce machin pour étudier la circulation de l'information. J'en parlais hier dans mon blog bistro (par mégarde, le billet était destiné à un autre blog). J'ai essayé d'estimer le nombre de personnes qui cliquent sur les liens que je propose dans le blog bistro. J'arrive en moyenne à 7 (sauf si mon twit est RT par quelqu'un reconnu pour diffuser de l'information intéressante).

Il y a vingt minutes, j'ai RT le billet de Seb Musset à propos du bug Twitter (en lien en début du présent billet). Nous sommes à peu près à l'heure de pointe (les gens se préparent à quitter le bureau) et le libellé de mon twit est explicite pour inciter les gens à cliquer... puisque les twitos sont généralement assez concernés par les bugs de leur machin favori. Une information technique décrite par un blogueur politique de l'envergure de Seb (il faut bien que je me fasse payer des bières à la Comète lors de sa prochaine venue) intéresse nécessairement beaucoup de monde.

Seize twittos ont cliqué.

Je disais, plus haut : "On est blogueurs, d’ailleurs, et on aime bien informer nos copains de ce qu’on a trouvé sur le web."

On twite, on twite, ... mais personne ne clique.

13 commentaires:

  1. je tweet et je retweeet mais me demande après la lecture de ce billet qui ce cachait derrière cette phrase subliminale "L’actualité politique est vierge comme euh" Des noms, un nom;-)A qui pensais-tu à ce moment là ?

    RépondreSupprimer
  2. "Je ne peux pas..."

    Elle non plus.

    Au fait, sans doute le "Alors quoi de neuf ?" concerne beaucoup plus votre auguste personne que l'actualité (son côté Nicolas).

    RépondreSupprimer
  3. Et oui, chacun ses priorités. La mienne était aujourd'hui Twitter, et savoir quel vin je vais boire ce soir...

    RépondreSupprimer
  4. FalconHill,

    Tu as besoin de Twitter pour savoir quoi boire ?

    Christophe,

    Je ne crois pas. En fait, c'est "Sinon quoi de neuf" et c'est après avoir papoté deux minutes de nos journées de travail et autres conneries habituelles, comme la cuite de la veille.

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas,

    Ben, je viens tout juste de m'apercevoir que vous m'avez mis dans votre blogroll.

    Merci, c'est sympa.

    RépondreSupprimer
  6. Cui cui,

    Vous allez ainsi recevoir les trolls les plus illustres.

    RépondreSupprimer
  7. @ Nicolas

    Depuis 3 ans que je blogue, j'ai eu le temps de devenir méchant dans un environnement sans cesse hostile.

    J'attends sans trop m'inquiéter.

    Demandez à Falcon, je pense qu'il ne se fait pas trop de soucis pour moi... ;-)))

    RépondreSupprimer
  8. Mais je fais que ça, cliquer sur des tweets !

    RépondreSupprimer
  9. Cliquer sur des twits,
    Poster des blogs,
    quelle vie !

    RépondreSupprimer
  10. Logiquement jeudi je vais aussi dans la rue. Je dis logiquement car je viens d'apprendre aujourd'hui que certaines personnes que je connais professionnellement n'iront pas dans la rue. Alors je me pose la question surtout pour moi qui habite la campagne, 1 à 2 heures de route minimum pour ne voir que l'ombre du 7 septembre. J'ai quelques doutes mais qui seront vite dissipés nous sommes à quelques minutes du 26

    RépondreSupprimer
  11. Cuicui,

    Ne jamais être méchant. La gentillesse décourage les cons.

    Le Coucou, Disp,

    Cliquez !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...