23 septembre 2010

Manifestations : guerre des chiffres en direct des préfectures

L’Elysée annonçait, ce matin, une baisse du nombre de manifestants. L’éternelle guerre des chiffres se poursuit. A Paris, la participation semble avoir été très bonne, de même qu’à Draguignan et à Rouen.

C’est amusant, j’ai tendance à avoir plus confiance dans mes copains blogueurs…

Prenez également des nouvelles de Tours et de Lyon.

Edit : d'autres nouvelles chez Toparmavoa.
Reedit : et chez Stef.
Rereedit : et chez Romain.

20 commentaires:

  1. Mais comment l'Elysée peut annoncer, dès le matin, une baisse du nombre des manifestants, alors que plusieurs cortèges et défilés m'ont fait chier seulement cette après-midi ?

    RépondreSupprimer
  2. Oui, Christophe, c'est ce que me suis dit en lisant ce truc chez Elmone (mais j'étais à la bourre et n'ai pas tout remonté). Néanmoins, dans beaucoup de villes de province, les manifestations sont le matin.

    RépondreSupprimer
  3. Guerre des chiffre ? J'y crois pas, tu regardes par dessus mon épaule quand j'écris ! :)

    RépondreSupprimer
  4. je vous conseille de revoir les "Guignols de l'info" d'hier soir, ils l'annonçaient que la police donnerait les chiffres avant... je l'ai mis en tweet

    RépondreSupprimer
  5. il apparait d'évidence que le comptage des voix dans les urnes est souvent plus précis que celui des manifestants dans la rue. Vive les urnes... et vivement 2012.

    RépondreSupprimer
  6. Le comptage, franchement... Nicolas, laissez ça à des guignols du genre "gauche de combat". Le reste est une bataille de chiffoniers.

    RépondreSupprimer
  7. Mouais... Mouais.

    Confiance ? Oh je ne sais pas... (mais j'aime bien le commentaire de Didier...)

    RépondreSupprimer
  8. Reste qu'à Lyon, c'est sensiblement comme pour le 7, peu de manifestants pour la seconde ville de France (la prefecture et les syndicats peuvent donc moins tricher même s'ils arrivent à trouver le double l'un de l'autre 18 000/36 000)

    RépondreSupprimer
  9. Moi, j'ai confiance dans mes chiffres, parce que j'ai davantage mal aux guiboles que l'autre fois, preuve que nous avons beaucoup plus piétiné à cause du monde. D'ailleurs, à Draguignan, le parcours est plus ou moins long en fonction du nombre de manifestants : quand le cortège est long, on va plus loin —ce qui était le cas. Ah, mais!

    RépondreSupprimer
  10. En clair, sans syndicalistes ils étaient à peine 10 000

    RépondreSupprimer
  11. On me dit qu'à l'Elysée, on n'était pas plus nombreux que la dernière fois !
    :-))

    RépondreSupprimer
  12. En tout cas, Radio Scoop confirme que c'est l'info la plus importante : la guerre des chiffres : ils en ont fait leur Une

    RépondreSupprimer
  13. Oui, il suffit de voir l'écart à Marseille : 22 000 manifestants pour la police, 220 000 pour les syndicats...
    Lors de la manif contre le PACS, il avait été mis en place des portiques pour compter avec exactitude le nombre de manifestant. Pourquoi un tel système n'est pas mis en place pour ce genre de démonstration?

    RépondreSupprimer
  14. Corto,

    Comme je le disais ce matin, toute la presse a sorti le même titre !

    Lucia,

    Oui, j'ai vu ton twit (mais pas les guignols).

    Doudette,

    Oui, vive les urnes !

    Didier,

    Sur le fond on est d'accord mais il se trouve que cette guerre des chiffres fait oublier le fond de l'histoire...

    FalconHill,

    Sisi, j'ai plus confiance quand un mec me dit "on était plus nombreux". Je me rappelle d'une manifestation que j'ai faite en 96 contre l'expulsion de sans papiers de l'église St Bernard : les chiffres officiels étaient grotesques et comme la manif n'était pas organisée par les syndicats, il n'y avait aucun contre chiffrage.

    Val,

    La différence est moindre qu'à Marcel.

    Le Coucou,

    Un peu de sport te fait du bien.

    Dominique,

    Ouais...

    Poireau,

    Ils sont un.

    Val,

    Oui, c'est un peu l'objet de mon billet ce matin.

    Anonyme,

    peut-être que ça n'arrange personne...

    RépondreSupprimer
  15. A Albi, le directeur de la police, excédé que l'on remette en cause les comptages de ses services, à demander à un huisser d'en faire un indépendant, et a proposé aux syndicats de le surveiller, ce qu'ils ont refusé. Résultat des courses : 4380 selon l'huissier (avec une marge d'erreur qu'il estime à plus ou moins 100 personnes), 4200 selon la police, 20 000 selon les syndicats.

    RépondreSupprimer
  16. Xerbia,

    Avant de rédiger ma réponse à ton commentaire, j'ai eu l'idée de visiter ton blog.

    Tu as du parti pris...

    Qui a payé l'huissier ? As-tu essayé de penser qu'il pouvait avoir tort ?

    RépondreSupprimer
  17. Fichtre, j'ai du parti pris. Mais je n'avais pas remarqué que ce blog n'en avait pas.

    Je ne fait qu'apporter humblement une perspective différente. Cette histoire, ce n'est pas moi qui l'ait inventée, je l'ai entendue sur RTL ce matin. Il était justement précisé qu'il avait été proposé aux syndicats de s'associer à la démarche, et ils ont refusé. C'est dommage, parce que cela donne l'impression qu'ils avaient quelque chose à cacher, alors qu'en cas de réponse positive, on aurait pu sortir de ces "guerres de chiffres".

    RépondreSupprimer
  18. Bien sur que ce blog en a. Moi aussi d'ailleurs.

    Donc je me fous de ce qu'a dit RTL ce matin et surtout de ce qu'en rapporte un type qui fait sa propagande, qui plus est en faisant une hypothèse sans penser à la base : quel est l'intérêt de l'huissier ? Comment a-t-il procédé ?

    RépondreSupprimer
  19. L'huissier (qui était interrogé) faisait sa propagande ? Pour de la façon dont il procédait, il l'expliquait : il appuyait sur un compteur à chaque manifestant qui passait.

    Mais je peux retourner la question : avez-vous essayé de penser qu'il pouvait ne pas avoir menti ?

    RépondreSupprimer
  20. As-tu essayé de penser ? Et arrête de me casser les burnes : il suffisait de regarder par la fenêtre pour affirmer que les chiffres de la police était largement sousestimés.

    Je répète : je ne te connais pas. Je ne sais même pas si le machin est réellement passé à RTL.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.