08 septembre 2010

Retraites : le communiqué de presse urgeait !

Il est disponible sur le site de l’Elysée. Je vais le résumer.

« Les organisations syndicales sont dans leur rôle lorsqu'elles appellent à des manifestations ou à des grèves. Je suis attentif aux préoccupations qui sont ainsi exprimées. Tout comme je suis attentif à la gêne que cela représente pour les usagers des services publics. C'est la raison pour laquelle nous avons mis en place un service minimum dans les transports, dont le bon fonctionnement ne s'est pas démenti depuis 2007. »

Ah ! Il n’a pas pris le métro pour aller au boulot, hier…

« Le premier axe de cette réforme, c'est un nouvel âge de départ à la retraite. Cet âge sera progressivement augmenté, de 4 mois par an, pour atteindre 62 ans en 2018 tandis que l'âge d'annulation de la décote sera relevé au même rythme d'ici 2023. Il n'est pas question de revenir sur ce point. »

Hop ! On ne touche à rien, à part des bricoles à la marge. Va falloir retourner dans la rue...

« Je rappelle que pour financer les retraites, il y a trois voies possibles : la première est de baisser les pensions des retraités. Je m'y refuse. La deuxième est d'augmenter massivement les prélèvements obligatoires. Je m'y refuse également car ce serait pénaliser le pouvoir d'achat, détruire la croissance, l'emploi et encourager les délocalisations. »

Après avoir créé une vingtaine de taxe en trois ans…

« Enfin, la troisième est de travailler un peu plus longtemps. C'est la voie la plus raisonnable, celle que tous les autres pays ont choisie et celle que le gouvernement a retenue car nous vivons plus longtemps : depuis 1950, nous avons gagné 15 ans d'espérance de vie. » Mais pas de productivité, pas de richesses, … Nos parents – dont nous payons les retraites en espérant que nos mômes payent les nôtres, un de ces jours, le moins tard possible – auraient travaillé pour rien ?

« Ne pas demander à chacun le même effort, c'est aussi tenir compte de la pénibilité, ce qu'aucun autre pays européen n'a fait jusqu'à présent. Le projet de loi a prévu que pour tout assuré présentant un taux d'incapacité supérieur ou égal à 20%, l'âge de la retraite sera maintenu à 60 ans. » Ah ! Il faut déjà être à 20% HS pour considérer qu’on a eu un travail pénible. Perspective réjouissante. Le type qui bosse sur des chantiers et qui se choppe son crabe à 65 ans parce qu’il a respiré des saloperies pendant des années ne pourra pas bénéficier d’une « pénibilité ».

« un comité scientifique sera créé pour progresser rapidement dans notre connaissance des effets de certains facteurs de pénibilité à impacts dits différés de manière à ce que nous puissions en tirer toutes les conséquences. » Hop ! Créons une commission…

« C'est pourquoi le projet de loi engagera la réforme de la médecine du travail et demandera aux entreprises de négocier des accords ou de prévoir des plans d'action en matière de prévention. » Quel rapport avec les retraites ? Encore un bazar qui va être refusé par le Conseil Constitutionnel ! Tiens ! Pendant que je passe par là et si on parlait du budget de la médecine du travail ?

« Le troisième axe de la réforme consiste à renforcer la solidarité de notre système de retraites par l'effort supplémentaire que nous demandons aux hauts revenus, aux revenus du capital et aux entreprises, ce qui représentera dès l'année prochaine près de 4 Mds€ de recettes supplémentaires. » Et Liliane Bettencourt qui paye environ 10% de ses revenus en impôts, je crois ?

« Sur ces bases, je demande avec le Premier ministre à Eric WOERTH de présenter dans les meilleurs délais au Parlement les amendements du gouvernement. »

Ah ! Pourquoi ? Le texte était mal préparé ? Il faut le modifier à la demande du Gouvernement, maintenant ? Dès le premier jour du passage à l'Assemblée ?




9 commentaires:

  1. http://2012raisonsdenepasvotersarkozy.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  2. Ah ! Toujours le coup du bon fonctionnement des transports ! En premier bien sûr ! J'en parlais hier !
    Il n'y a pas 'nous sommes dans une démocratie, laissons le peuple s'exprimer....'!!??!!

    RépondreSupprimer
  3. Bravo, pas mieux.
    Je voulais écrire un post là dessus... finalement, je crois que je vais plutôt faire un lien vers chez toi et parler de la pluie et du beau temps ;)

    RépondreSupprimer
  4. Quoi ? Ils modifient le texte ?!? Me suis bananée de le lire, de l'analyser, de le décortiquer et maintenant faut remettre ça ?! Franchement, il pense pas à moi, Sarko, là !

    RépondreSupprimer
  5. Maintenant, il ne dit plus que quand il y a une grève, on ne la voit pas. C'est une concession, non?

    RépondreSupprimer
  6. Une réforme mal pensée et mal préparée qui fait descendre 2 millions de personnes dans la rue et maintenant, au lieu de la retirer comme on le lui demande, il prétend négocier !
    Bon sang mais ça a servi à quoi les consultation d'avant la réforme alors ? A rien ? Il n'a pas écouté, c'est ça ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  7. Gildan,

    En principe, en principe, ...

    Chiffon,

    J'ai vu ton billet (le hasard, je passais par twitter au moment où tu l'as balancé). Merci.

    Doudette,

    L'Assemblée modifie toujours les textes ! Mais que le gouvernement demande des modifs le premier jour, c'est gonflé...

    Le Coucou,

    Grand progrès !

    Poireau,

    Non. Mais on le disait dès le départ...

    RépondreSupprimer
  8. Les retraites, c'est bien parti pour durer cett affaire!

    RépondreSupprimer
  9. Discutons en ! J'arrive à Loudéac dans 5 heures.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...