02 septembre 2010

De sortie pour la rentrée

Cher papa, chère maman,

Je suis bien content, c’est la rentrée des classes, aujourd’hui. Je vais retrouver tous mes copains et copines ce matin. On va bien s’amuser.

Et vous, pourquoi ne feriez-vous pas pareil, ce soir ? Vous savez, je suis grand maintenant, je peux me débrouiller tout seul. Vous me laissez une boite de pâté sur la table avec un peu de pain et une bouteille de Côte-du-Roussillon et mon bonheur sera total.

Vous n’avez donc à peu près aucun prétexte pour ne pas vous rendre au Kremlin des Blogs, ce soir, à Bicêtre sauf la pompe à bière qui donnait des signes de faiblesse, hier soir, mais qui sera réparée ce soir, j’espère.

Ca sera l’occasion de discuter avec une tripotée de blogueuses modasses comme Yann, Philippe, Dagrouik et Gularu et des blogueurs politiques plus sérieux comme Shaya, Olympe, Marie et Manu. Seules les grosses fainéasses comme Rosselin, Gaël et Dada se sont octroyé un mot d'excuses de leurs enfants. Il y aura même des jeunes mariés, comme Hypos et Jon mais pas FalconHill pas encore remis de sa nuit de noce. Enfin ! Je ne vais pas annoncer tout le monde, l’andouille ayant organisé la soirée a oublié de noter.

Allez, gros bisous et bonne soirée,
Votre petit Nicolas


10 commentaires:

  1. 2 photos de Zaia en deux jours sur 2 billets je suis comblé ;)
    Je n'ai aucune excuse de ne pas être au kremlin ce soir...

    RépondreSupprimer
  2. Nicolas, contretemps professionnel de dernière minute : je ne pourrai être à la Comète ce soir. Désolé, vraiment.

    RépondreSupprimer
  3. Il est sympathique ce petit Nicolas. Malheureusement, je n'ai pas les mêmes à la maison. Bien qu'avec regrets, ce sera donc sans moi. Bonne bourre !

    RépondreSupprimer
  4. De la politique et des modasse, l'équilibre idéal pour ne pas tout prendre au sérieux !
    :-))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...