21 septembre 2010

François Bayrou et le shadoks cabinet du Modem

La nouvelle politique du jour est sans conteste la création d’un shadow cabinet pour entourer François Bayrou. Il faut dire que je ne vois pas comment attirer les trolls avec un billet sur les menaces terroristes ou la taxation des flux financiers proposée par Nicolas Sarkozy. La statue de cire de Franck Dubosc ne m’inspire pas.

Ainsi, alors qu’on le croyait disparu, François Bayrou a annoncé la création d’un cabinet fantôme « sorte de gouvernement virtuel dédoublant les principaux ministères chargés de porter ses propositions. »

« Le parti centriste entend ainsi "faire la preuve qu'une équipe solide existe dans ses rangs pour affronter les temps qui viennent", a précisé l'entourage de François Bayrou. »

Il faudrait d’abord monter un parti avec des militants, les anciens s’étant barrés en courant sauf l’Hérétique mais lui c’est pour nous faire rire. Tous les autres que je connaissais sont partis. Vous voulez des noms ? Ne comptez pas sur moi.

Le cabinet est composé de gens. J’en ai entendu parler de certains, y compris celui qui porte le même patronyme que moi au « Budget, comptes publics, lutte contre les déficits ».

Si on avait des doutes sur la candidature de François Bayrou en 2012, nous voila rassurés. Avec Borloo dont je parlais hier, Morin qui se tâte et Villepin qui débarque, il va bientôt y avoir encombrement dans cette espèce de droite pas trop sarkozyenne qui se cherche. Au plus grand bonheur de Nicolas Sarkozy qui retrouve une chance de voir les voix des opposants éparpillées. Ca doit l’amuser beaucoup de proposer une taxe sur les mouvements financiers, à New York.

Il ne reste plus que l’extrême droite où il ne maquera pas chercher des voix, fébrilement, menaces terroristes à l’appui.

Heureusement, nous avons le Modem et le shadow cabinet qui vont nous sauver. Il y a même un « Ministre » de l’Egalité des territoires, un autre de la Décentralisation, un des Libertés publiques, un de l’Egalité des chances, un de la Rénovation urbaine, un des Solidarités (y compris intergénérationnelles), un de l’Innovation, un de la Gouvernance internationale, …

J’espère qu’ils n’ont pas oublié la sécurité.

18 commentaires:

  1. Je ne suis pas centriste ni pro Bayrou mais ne comprend pas pour le coup pourquoi tant d'ironie sur ce shadow cabinet. Ok, pas mal de monde s'est tiré de chez Bayrou, je dirai "et alors ?". Tant qu'il y a d'autres alternatives politiques ça me va. Parce que question parti politique moribond le PS n'est pas en reste.

    RépondreSupprimer
  2. Vlad,

    Le PS me parait en meilleure santé que le Modem...

    RépondreSupprimer
  3. @VLAD : on a le droit de LOL quand même ? Donc double LOL : le PS vermoulu qui s'y croit et Bayrou qui y croit encore trop.

    RépondreSupprimer
  4. @Dagrouik
    Ouais même triple lol : et moi qui n'y crois plus ;)

    RépondreSupprimer
  5. Oui, si on peut plus rigoler du Modem...

    RépondreSupprimer
  6. J'aimais bien les Shadows à une certaine époque : http://www.youtube.com/watch?v=pY-rPDwzM9M

    RépondreSupprimer
  7. Shadow gouvernement très ....resserré quand même.

    RépondreSupprimer
  8. Après 2012 le Modem n'existera probablement plus. C'est le problème des partis qui n'ont qu'un leader et quasiment personne autour d'eux de connu à part De Sarnez. S'il veut survivre, Bayrou n'a pas d'autre choix que de s'allier avec quelqu'un. Il y a un an, il se rapprochait de la gauche et maintenant il repart vers la droite. Ce type est une girouette dont le seul but est le pouvoir pour lui.

    RépondreSupprimer
  9. Yann,

    Je n'ai pas accès.

    Captain,

    Oui, on a l'impression qu'ils ont oublié un tas de trucs.

    Pazmany,

    Il visera 2017 !

    RépondreSupprimer
  10. cette info m'a bien fait sourire hier soir car franchement, qui s'intéresse au Modem ?

    La moitié de ses cadres ont quitté le navire et sont soit à CAP21 soit au PRG (copyright @_O_live)

    Et puis je ne crois pas aux fantômes.:)

    RépondreSupprimer
  11. Bayrou étant de plus en plus une sorte de shadow candidat (mais moins que Villepin tout de même), la démarche me paraît cohérente.

    – T'es où chéri ? C'est moi...

    – Je suis aux shadow cabinets, j'arrive !

    RépondreSupprimer
  12. Didier,

    Voyons... J'ai évité tout jeu de mot de type "je fais un papier sur les cabinets".

    RépondreSupprimer
  13. C'est plus une grosse commission qu'un cabinet.

    RépondreSupprimer
  14. Il a déjà son mini gouvernement de l'ombre, j'espère qu'il ne va pas nous faire un putsch en plus!

    RépondreSupprimer
  15. Mais non, mais non... Avec 4% des électeurs derrière lui...

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  17. En voyant ce qui arrive au Modem, ça me fait penser qu'Arnaud Montebourg n'aurait pas du reprendre l'attaque contre "les médias aux mains des industriels de droite" chère à Bayrou. Un malheur politique pourrait lui arriver, comme la perte du conseil général de Saône-et-Loire..

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.