13 septembre 2010

Nicolas Sarkozy ne serait pas réélu : 5 raisons

Stef a lancé une chaîne ; il s’agit de trouver cinq raisons qui feraient que Nicolas Sarkozy ne serait pas réélu en 2012. J’ai essayé de répondre mais mes cinq raisons étaient purement techniques, du genre : « il ne se représentera pas », c’est une excellente raison pour ne pas être élu. Stef ayant trouvé cinq raisons plus politiques, du genre « les Français sont mécontents de la réforme des retraites », je n’ai pas osé publier mon billet.

Pourtant, c’est une telle réponse qu’a rédigée Elmone, hier. Je suis assez d’accord avec lui. Je vais donc, comme une grosse fainéasse, me contenter de préciser chacun des cinq points.

« 1°) Il ne se représenterait pas »

Il a voulu être Président de la République, il l’a été. Pourquoi se représenterait-il, au risque de se faire giscardiser, c'est-à-dire heu non rien ? Je ne veux pas me moquer de l’ex. A-t-il vraiment envie de repartir pour une grosse bataille, même si on se doute qu’il aime ça ?

« 2°) Les médias le laissent tous tomber »

Tous ? Non, un petit irréductible continue à taper sur le PS. Mais les autres ? Un revirement a été marqué en juin, avec l’affaire Bettencourt, sortie par Médiapart, un média en ligne. Les journaux d’information habituels vont avoir peur de se faire éternellement doubler par les nouveaux médias à la recherche de scoops. La revanche des blogs ? Pas du tout. Nous n’y sommes pour rien mais j’en connais qui vont faire l’amalgame.

On n’a pas fini d’en prendre plein la tronche.

« 3°) ce n'est plus "tendance" de se déclarer sarkozyste »

Rien à ajouter aux propos d’Elmone. Les soutiens « populaires » qu’il a eus en 2007 pourraient ne pas vouloir risquer de ternir leurs images à nouveau.

« 4°) L'existence d'autres candidats à Droite »

C’est, je crois, le pire danger qu’il connaisse (et qui pourrait d’ailleurs le faire renoncer à se présenter). Si François Bayrou (que je ne donne toujours pas perdant mais rebondissant sur sa droite) et Dominique de Villepin (ou un autre) se présentent, les trois compères auront à se partager un gâteau d’environ 40% des électeurs.

Les électeurs de droite, sympathiques, pourraient très bien se retrouver derrière François Bayrou alors qu’une partie des dirigeants de l’UMP auraient un sursaut républicain et soutiendraient Dominique de Villepin (je ne crois pas que sa cote soit au top, dans le public). Ou Alain Juppé.

On peut toujours rêver ! Il se pourrait qu’aucun des 3 ne dépasse 16% (le vainqueur de l’élection 2007 a eu plus de 30% au premier tour, mais en 1995 et 2002, le score était plus proche des 20%).

« 5°) Il n'a plus l'effet de surprise »

Rien à ajouter aux propos d’Elmone. Nicolas Sarkozy saura-t-il relancer une dynamique de campagne, comme en 2007 ? Il ne pourra pas incarner le changement. D’ailleurs, je crois que pour une réélection, le sortant doit, au contraire, incarner la stabilité.

On verra ça à l’autopsie.

17 commentaires:

  1. tu tentes de nous rassurer là ? ;-)

    RépondreSupprimer
  2. C'est à peu près ça !!

    Sarko est trop connu. Il a tellement occupé le centre de la "scène" que l'on a fini par se fatiguer de le voir...
    D'autant qu'il n'a rien arrangé en France mais rendu pire ce qui était déjà difficile et les français, à quelques uns près, souhaiterons retrouver leur petit confort...

    La dette, on s'en fiche, elle n'existe pas ou seulement pour ceux que ça arrange...

    RépondreSupprimer
  3. Il a détruit tout seul quelques pistes qu'il aurait pu arpenter pour 2012, et tu as cité le changement. Et je crois que tu as raison sur le candidat sortant, il doit s'appuyer sur son bilan et proposer des projets dans la continuité.
    Sauf qu'il traîne quelques boulets : les retraites, les affaires louches, "travailler plus pour gagner plus" slogan qui a participé à sa victoire.
    Ceci dit c'est un vrai tribun, il peut donc encore convaincre.
    A droite, il pourrait y avoir également le candidat Fillon qui ne sera plus 1er ministre...

    RépondreSupprimer
  4. Pour moi le principal handicap de Sarkozy, outre la déception d'une bonne partie de son électorat (surtout populaire), est que la machine UMP qui fontionnait très bien entre 2004 et 2007 est complètement grippée. Je détestais le projet du candidat Sarko en 2007 mais au moins c'était étoffé, là il risque vu l'état de son parti de ne rien avoir péparé...

    RépondreSupprimer
  5. Effectivement il y a quelques grains de sable dans cette machine bien huilée qu'est l'UMP.
    Mais ça peut se nettoyer ... même si je préférerais que la machine continue de se gripper.

    RépondreSupprimer
  6. euh...
    6°) Parce qu'il sera mis en examen en 2012 ?

    bon, d'accord, mettons que j'ai rien dit.

    Plaisanterie mise à part, j'ai des doutes sur les raisons 1 et 4. J'ai du mal à croire que le petit teigneux se prive d'une campagne, surtout si c'est pour confier les rênes de l'ump à des types, ses ministres par exemple, qu'il semble mépriser à peu près ouvertement. Et c'est encore plus vrai, à mon avis, concernant la possibilité d'autres candidatures à droite, celles de Bayrou et de Villepin en l'occurrence. Envers eux, on n'est plus dans le registre du mépris, mais plutôt dans celui de la haine...

    RépondreSupprimer
  7. il prend des risques s'il se représente et son égo surdimensionné supporterait mal un échec.

    C'est vrai que la droite et l'UMP en particulier subit sa politique et son attitude.
    de plus elle va être divisée ....
    et puis il y a Carlita .....

    RépondreSupprimer
  8. Il est arrivé au sommet, à moins de trouver une fonction suprême à sa fonction suprême, il devra redescendre.

    RépondreSupprimer
  9. Merde, j'ai pas changé les parametres de l'ordi
    Fidel

    RépondreSupprimer
  10. On devrait peut-être plus sûrement lancer la chaîne "pourquoi Sarkozy sera réélu en 2012".

    Parce que la gauche se sera vu plus belle qu'elle n'est?

    RépondreSupprimer
  11. Parce que pour remonter le moral du peuple il faut savoir lui vendre du rêve ?

    RépondreSupprimer
  12. Je ne peux pas faire cette chaîne, je crains qu'il ne soit réélu.
    2 millions de personnes dans la rue, l'insécurité à tous les repas et le verrouillage quasi systématique des médias envers les projets du PS font qu'il a une autoroute devant lui.
    On se gourre tous en oubliant qu'il n'a été élu majoritairement que par els plus de 65 ans. En ce moment, c'est ce cœur de cible qu'il travaille dans sa communication. Je parie (c'est écrit) que dans les semaines qui viennent, sa cote va remonter…
    :-)

    RépondreSupprimer
  13. Isabelle,

    Oui.

    Christie,

    Dire que la dette n'existe pas est un peu osé, c'est une vue de l'esprit.

    Flèche,

    Oui, ils ont deux ans pour dégripper et c'est nous qui dérouillons.

    Chiffonrouge,

    J'ai des doutes, aussi... Mais on ne sait jamais...

    Scourti,

    Oui, il y a Carla. Je la verrai bien dire "ça suffit, passons à autre chose".

    Fidel,

    Oui, une fois arrivé en haut, je ne vois pas trop ce qu'on peut faire...

    Elmone,

    De rien.

    Christophe,

    Gauchiste !

    Grodem,

    Arrête tes conneries ou je fais de la publicité pour tes ventes bio.

    Nekko,

    Ouais. Il va avoir du mal. Mais les autres aussi.

    Poireau,

    Elle a commencé à remonter (+4% au machin de Métro, hier). C'était la crainte que je voulais exprimer dans mon billet récent sur le machin des Roms au Parlement Européen... Victimisation...

    RépondreSupprimer
  14. les blogueurs normands se prennent au jeu ;-)
    http://www.saintpierre-express.fr/5-raisons-pour-que-sarkozy-ne-se-represente-pas-en-2012-petit-jeu-entre-blogueurs/

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...