28 septembre 2010

François Hollande point com

François Hollande, décidément abonné à ce blog, aujourd’hui diffusera demain un texte de 86 pages, « "Parlons de la France", recueil d’analyses et de propositions, "pas encore un programme", mais la "trame d'une démarche". »

Je ne sais pas qui va aller lire ce texte à part une tripotée de militants socialos soit totalement partisans soit totalement opposés… et quelques blogueurs politiques en mal de lecture. La démarche doit néanmoins être saluée, tant il est difficile d’offrir de la lecture aux gens…

« Le député de Corrèze estime qu'en 2012 "nos concitoyens se poseront trois questions: lequel des candidats a la crédibilité pour être le prochain chef d'Etat ?", qui "aura la capacité (...) de redresser la France dans l'équité, la solidarité et la vérité quant aux efforts à consentir?", "quelle est la personnalité qui, avec les forces qui le soutiennent, est susceptible de lever l'espérance ?". »

J’espère que les Français se poseront ces questions…

11 commentaires:

  1. Le plus difficile, c'est la réponse à la 1ère question : la crédibilité...
    Qui décidera de qui est crédible et qui ne l'est pas : les médias, les sondages, les militants, les sympathisants ?
    Mais c'est pourtant la question fondamentale ! Lourde responsabilité... bonne question à poser aux électeurs de Sarkozy, non ?
    Mais ça m'étonnerait qu'ils fréquentent assidument ton blogue, Nicolas.
    Estelle92

    RépondreSupprimer
  2. Estelle,

    Non. Ils devraient pourtant !

    RépondreSupprimer
  3. il va être le plus rude concurrent à DSK puisque vraisemblablement Aubry et Royal ne participeront pas aux primaires pour laisser la top place à DSK.
    Enfin, j'dis ça mais bon, sûr de rien.

    RépondreSupprimer
  4. Il a annoncé qu'il ne se présenterait pas face à DSK, non ?

    RépondreSupprimer
  5. En relisant, je me rends compte que mon com' n'était pas clair : je voulais dire qu'il faudrait peut-être demander aux électeurs de Sarkozy s'ils sont contents maintenant de la "crédibilité" qui, en 2007, était, paraît-il, du côté de leur champion...

    RépondreSupprimer
  6. C'est bien comme ça que je l'avais compris !

    RépondreSupprimer
  7. il y a un petit résumé dans le Libération
    rien de transcendant mais peu étonnant pour un résumé de 89 pages

    @unouveaucompte

    RépondreSupprimer
  8. Non mais c'est bien. A une époque de petites phrases et de résumés lapidaires, je trouve que lancer un texte de 86 pages, c'est prendre les gens pour aussi intelligents qu'ils sont !
    :-))

    [DSK c'est le FMI, juste trois lettres, ça pisse pas loin ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  9. Poireau,

    Oui, ce n'est pas une mauvaise idée. J'espère qu'il saura promouvoir son truc.

    RépondreSupprimer
  10. Ayé : j'ai commencé à lire le truc. Chapitre Compétitivité et Fiscalité pour l'instant.
    Hollande, si j'ai bien compris, abandonne complètement l'idée et le principe de l'incitation fiscale.
    Il préfère à la place des subventions.

    «Est-ce à dire qu’il ne faut plus avantager ceux qui ont recours à un emploi à domicile ou à un
    logement à haute qualité environnementale ou à un investissement supposé utile en ma-
    tière de culture ? Sûrement pas, mais l’intervention publique relève alors d’une subvention,
    d’une allocation, d’un avantage, mais en aucune manière, d’une réduction ou de l’assiette
    ou de l’impôt lui-même. Le prélèvement doit être sur le revenu global.»

    Bon, en somme, cela revient à des emplois aidés, je pense que c'est le sous-entendu, mais sur le fond, on comprend que cela va faire encore plus d'impôts.
    Il se plante et il va couler plein d'emplois en dégageant les services à la personne des déductions fiscales.

    Pour la compétitivité, il avalise la disparition progressive de l'industrie (le mot n'est pas prononcé et il distingue le produits et le service, jugeant que le second prendra de plus en plus de place par rapport au produit).

    Bon, on n'a pas fini de débattre. je vais lire la sécurité et la jeunesse...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.