15 septembre 2010

Un voile sur la burqa, par la loi

Ca y est ! « Le Parlement a définitivement adopté mardi, lors d'un ultime vote du Sénat, le projet de loi prohibant le port du voile intégral dans l'espace public. » J’ai toujours été partagé, sur le sujet, tant il parait délirant qu’au 21ème siècle des femmes acceptent encore, de gré ou de force, de se promener déguisées en forteresses mérovingiennes d’une part et d’autre part qu’on puisse admettre, dans ce même siècle, qu’il faille légiférer à propos de la manière dont s’habillent les braves gens.

Je me suis prononcé, plusieurs fois, dans ce blog, contre cette burqa mais j’étais toujours partagé quant à la nécessité de légiférer.

J’ai basculé cet été. Je sortais de la Comète pour rejoindre Corinne et sa mère à l’Aéro et j’ai vu une femme en burqa, place de la Comète, sortir d’une voiture. Une grosse berline assez vieille. Peu après, alors que j’étais installé au comptoir à observer le temps qui passe, j’ai vu le monsieur, traverser l’avenue Eugène Thomas, suivi de près par sa femme encapuchonnée docilement. Je n’étais plus à Bicêtre, je n’étais nulle part.

Pendant le ramadan, qui vient de se terminer, je me suis demandé à plusieurs reprises si cette loi suffirait, s’il ne fallait pas aller plus loin. Un joyeux bordel régnait dans la commune, comme souvent. L’autoroute A6b étant fermée, le nombre de voitures passant par la Nationale 7 est considérable et en plus elle est en travaux. Vers 19 heures, les gugusses s’arrêtaient en double file pour acheter de la viande hallal, les trottoirs et la place de la Comète étant occupés par leurs congénères vaquant aux mêmes occupations. Les piétons n’avaient qu’à se démerder pour osciller entre les voitures et les files de gens faisant les courses.

Parmi les gens baguenaudant des hommes – 1 sur 10 peut-être – étaient habillés, tous les jours, dans une tenue traditionnelle, une espèce de robe dont j’ignore le nom, probablement très agréable à porter en été puisque permettant d’aérer les parties.

A Bicêtre en 2010.

Voyez la photo à droite, là. On y voit la place de la Comète. Dans le fond, il y a l'avenue Eugène Thomas. La Comète est juste à gauche (on voit le pied d'un gugusse assis en terrasse). Dans le fond, vous avez l'Avenue Eugène Thomas (au dessus de la voiture bleue, vous pouvez apercevoir, en bleu également, les stores de l'Aéro). Pourrait-on tolérer, dans un tel décor, un type habillé n'importe comment ?

J’imagine des lecteurs qui vont me rétorquer : « au nom de quel principe moral, on pourrait empêcher les hommes de se promener habiller en costume traditionnel ? »
Je ne sais pas.

Je vais donc répondre : « au Kremlin-Bicêtre, on s’habille comme les gens du Kremlin-Bicêtre ! Est-ce que je fais des fantaisies, moi, quand je vais à Villejuif ? »

Car par moment, il faut arrêter d’argumenter. Les débats ont été rudes, ce week-end, dans les commentaires à mon billet sur le 11 septembre (et en commentaire d’autres blogs).

La loi a été votée. Souhaitons une bonne chance aux force de l’ordre pour la faire respecter et passons à autre chose.

19 commentaires:

  1. « Car par moment, il faut arrêter d’argumenter. »

    Voilà.

    RépondreSupprimer
  2. Ce qui m'étonne le plus, c'est que ce port du voile intégral ne se fait que dans les grandes villes.... Je crois que dans mon coin de France il ne doit pas y en avoir à moins de 200 kms à la ronde....

    RépondreSupprimer
  3. Didier,

    Oui, mais c'est dommage d'en arriver là.

    Stef,

    Il y a très peu de burqas, en fait. Donc tu n'en verras que quand la concentration de la population est forte. C'est mathématique.

    RépondreSupprimer
  4. C'est moi, ou la roue avant de la bicyclette du monsieur semble voilée ?

    RépondreSupprimer
  5. Salut Nicolas ! pas d'arguments non plus, comme Steph je n'en vois jamais même à Bicêtre je n'en ai pas vu !
    Je souhaite bonne chance à la police qui devra pendant un premier temps faire de la psychologie.
    ça commence d'ailleurs à contester , ils considèrent que ce n'est pas leur rôle les flics ! AH BON ?

    RépondreSupprimer
  6. Christophe,

    Ce n'est pas "monsieur" mais Marcel Le Fiacre. C'est la photo qui est volée.

    Scourti,

    Oui, les six mois de pédagogie ont quelque chose de surnaturel !

    RépondreSupprimer
  7. Pardon c'est de la pédagogie non de la psychologie !
    quand on pense qu'on accuse les enseignants de n'être pas assez pédagogues mais c'est hors sujet !

    RépondreSupprimer
  8. Gageons que certains blogs vont hurler à la théorie du complot.
    En effet, depuis la fin de la grippe mexicoporcine, il nous reste un énorme stock de masques antigrippe.
    Toutes ces pauvres enniqabées vont donc se ruer dessus, les passer à la teinture noire et hop, le tour est joué. On ne peuut certainement pas interdire à quiconque de sortir paré d'un masque hygiénique destiné à ne pas disséminer les virus grippaux ou rhumesques.

    RépondreSupprimer
  9. et donc, à qui va profiter cette loi ?
    aux grands laboratoires qui fabriquent les masques antigrippe, évidemment.

    RépondreSupprimer
  10. Suzanne,

    On ne devrait pas picoler le matin.

    RépondreSupprimer
  11. "Je n'étais plus à Bicêtre, j'étais nulle part". C'est pas justement ça le problème pour beaucoup ?

    RépondreSupprimer
  12. Et on fera comment pour empêcher le port de la burqa dans les lieux publics.

    Surtout qu'il y a déjà trop de travail pour les fonctionnaires.
    Ils n'ont pas les moyens d'assurer l'ordre tel qu'il était et là, on va mettre un policier derrière chaque femme et à voir comment réagirons les "citées sensibles" à la première verbalisation..
    J'ai des doutes...

    C'est clair nous sommes au milieux de nulle part.
    Même pas de mur pour aller droit dedans, juste le no-man's land du n'importe quoi..
    Aider la femme qui ne veut pas être instrumentalisée oui, celle qui veut sa "libération", oui et au cas par cas, oui mais après???

    RépondreSupprimer
  13. Christie,

    Il est clair que les forces de l'ordre vont avoir du mal...

    RépondreSupprimer
  14. C'est une très bonne Loi et c'est totalement idiot. Heureusement que Laurent Fignon est mort avant de voir ça !
    :-)

    RépondreSupprimer
  15. Quoi ? On peut rire de tout même des cyclistes décédés, non ?
    :-))

    [En plus, grande sympathie pour Fignon, c'est juste du mauvais humour… :-) ].

    RépondreSupprimer
  16. Pas de problème, Poireau. C'est juste que je ne savais pas quoi répondre. Et puis, il s'en fout. Il est dans le trou, Fignon.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...