03 septembre 2010

Le 7, 22 millions de salariés ne manifesteront pas

« On ne peut décemment pas se revendiquer blogueuse ou blogueur politique en restant chez soi, assis sagement derrière son écran d’ordinateur. » Voila ce que déclame mon excellent confrère Cpolitic à propos de la grève et de la manifestation du 7 septembre.

Je ne vais pas lui rappeler qu’il existe des blogueurs de droite, assez discrets, il faut bien le reconnaître.

Lors du Kremlin des Blogs, hier soir, j’expliquais à l’ami Disparitus qu’il me fallait parfois quelques secondes pour trouver l’inspiration pour un billet pour mon blog et souvent moins de dix minutes pour le rédiger.

C’est notamment le cas quand je trouve ce genre de connerie dans un blog, une leçon de morale péremptoire qui montre, encore une fois, que des militants politiques de gauche sont assez loin de la vraie vie que connaissent les salariés ordinaires, dans ce pays. D’ailleurs, sur 24 millions (de mémoire) de salariés en France, environ 22 millions ne feront pas la grève.

Sont-ce des enculés ou tout simplement des « indécents » ?

J’en avais fait un billet lors de la dernière manifestation pour expliquer tout bêtement que je ne sais pas comment faire grève. Les commentateurs m’ont répondu. Je sais maintenant « juridiquement »  ce qu’il faut faire. Merci.

Sauf qu’à 44 ans, je n’ai jamais fait grève sauf la fois où on nous a supprimer la tireuse de bière au bureau, car c’était vraiment un sujet important.

Les réponses de théoriciens satisfont ma curiosité intellectuelle mais ne m’aident pas dans ma vie quotidienne : je ne sais toujours pas comment expliquer à mon patron et à mes collègues que « tiens je vais faire grève ».

Nous sommes 22 millions dans ce cas et les donneurs de leçons péremptoires finiront par faire que la gauche perdra les élections.

Je vais peut-être expliquer à mon patron et à mes collègues : « Tiens ! Je suis un blogueur politique, zinfluent qui plus est, je vais faire grève parce qu’on m’a dit qu’il fallait que je le fasse en sous-entendant que je serais un gros enculé de ne pas le faire ! »

Mais je suis un donneur de leçons péremptoire. Je vais donc continuer à faire deux ou trois billets politiques par jour, sagement assis sur ma chaise et continuer à ne pas lire des publications politiques, y compris des billets de blogs, quand la première phrase me fout en rogne.

46 commentaires:

  1. Moi j'aime bien les donneurs de leçons. Surtout les péremptoires.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, mais lui, aussi bien, il est maigrichon.

    Tiens, je me demande si "donneur de leçon péremptoire" n'est pas un pléonasme.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime pas les donneurs de leçon, à tel point que je souhaiterais qu'on me dise illico presto si j'ai l'air d'en donner que ce soit dans mon blog ou ailleurs.
    Si tu ne lis pas les publications politiques qui te foutent en pétard, quelque part tu fais grève, donc t'es pas un enculé :)

    RépondreSupprimer
  4. Vlad,

    Quand on est blogueur politique, on est forcément donneur de leçon. Donc j'en suis un. Ce billet en est la preuve...

    RépondreSupprimer
  5. Mardi, je ne pourrai pas faire grève (je ne pose pas une journée de congés non plus !)...

    Par contre, je changerai d'avatar twitter et je ferai une grève virtuelle par solidarité !

    ça va être dure à quantifier tout ça !

    RépondreSupprimer
  6. Dada,

    Je ne vais pas faire une "grève virtuelle par solidarité", ça ne veut rien dire. J'apporterai mon soutien dans le blog.

    RépondreSupprimer
  7. Mouais pas faux mais tu ne dis pas ce que les autres doivent faire. Nuance.

    RépondreSupprimer
  8. Explique donc simplement à tes collègues, que tu ne te vois pas bosser après 60 ans. Tu verras peut être que beaucoup partagerons ton avis...

    RépondreSupprimer
  9. Stef,

    Tu es recalé à l'examen de compréhension des gens.

    RépondreSupprimer
  10. dans les manifs, des fois y'a des buvettes...

    RépondreSupprimer
  11. Ceci intéressera les ivrognes. Mais moi ?

    RépondreSupprimer
  12. mike hammer papatam andropov03 septembre, 2010 12:34

    T'inquiètes, la véritable liberté est de faire ce que l'on sent, déjà également ce que l'on peut, et certainement pas ce que l'on nous dicte.
    Et il est vrai (bien dit isabelle B) que l'on trouve toujours de chatoyants bistrots zinconnus sur la route du cortège...
    De plus, braire : "Machintruc Fascite !" n'est pas vraiment ce qu'on peut appeler développer un concept judicieux en manière d'efficacité politique...
    Chacun son truc, mais j'irai tout de même promener mes mollets ronds, histoire de participer...

    RépondreSupprimer
  13. Je ne crois pas que la manif soit productive en Sarkofrance car cela peut encore plus légitimer l'ère sécuritaire vis à vis de tous ceux qui ont peur dans leur chaumières..

    En plus, c'est vrai, il n'y a pas de leçon à recevoir... Stop au péremptoire ! Hips hips

    RépondreSupprimer
  14. Les donneurs de leçon...bon pareil, et ça me ferait bien chier de faire la grève pour ce truc de retraite. Faire croire à un mec de 30 ans qu'il manifeste ici pour son avenir, c'est de l'arnaque pure et simple.

    Manifester pour tous ces cons qui sont nés 50, ça me ferait mal, ce sont ces branleurs qui ont voté pour que l'on travaille plus pour gagner plus. Qu'ils s'adaptent et travaillent plus longtemps eux-mêmes... Un mec de 30 ans ne sauvegardera rien de son avenir dans cette affaire, il va juste gagner le droit de payer la retraite des autres pour ne pas pérenniser le système. Au suivant...

    Croire que la législation par la suite ne bougera pas pendant les 30 prochaines années (alors qu'elle a subi trois réformes en moins de 10 ans...), c'est de l'arnaque intellectuelle doublée d'une sottise absolue.

    Je préfèrerais aller manifester pour que les retraites de réversion de nos grands-mères, soient réévaluées. Là, par exemple, y a scandale. Mais bon, des vieilles qui crèvent, ça fait moins recette faut dire...

    Tous ces cons, ils ont manifesté quand l'ANPE a procédé à des radiations en masse ? Et on se demande pourquoi je ne lis que 10 blogs ?

    RépondreSupprimer
  15. "Le 7, 22 millions de salariés ne manifesteront pas."

    Tu es bien optimiste à croire que 2 millions descendront dans la rue !

    D'accord pour ne pas leur jeter la pierre, chacun fait comme il veut.

    Mais puisque 2 millions c'est déjà pas mal, espérons pour tout le monde que ce sera suffisant.

    RépondreSupprimer
  16. Je viens de lire le blog dont il est question, ça se prend effroyablement au sérieux qui plus est, avec caricatures limites à l'appui.

    C'est une bonne idée de comparer la politique sarkozyste au national socialisme...

    Un pitre, en somme !

    RépondreSupprimer
  17. de mon côté je ferai grêve parce que malheureusement dans ce pays seuls les mouvements sociaux ont fait bouger les choses.

    Je sais que c'est loin mais les congés payés, la journée de 8h, puis la semaine de 40h ne sont pas tombés comme ça.

    Les employeurs français et les gouvernements sont comme ça il faut qu'ils aient un contre pouvoir pour modifier un tant soit peu leur projet ou bien les lois.

    Il ne me viendra pas à l'idée de critiquer celles et ceux qui ne font pas grève et j'aimerai qu'il en soit de même de leur part.

    j'ai longtemps été délégué syndical, secrétaire du CE et tout le toutim et je crois que les syndicalistes sont utiles au sein des boites et que parfois, il faut montrer ses muscles au patron.

    La retraite à 60 ans est un enjeu majeur et je considère qu'il faut montrer aux gouvernants que nous ne sommes pas d'accord avec cette réforme qui pèse financièrement très fortement sur les salariés alors que les possesseurs de capitaux ne sont que très peu touchés.

    Désolé d'avoir fait long Nicolas

    RépondreSupprimer
  18. Dorham,
    Des manifs de chômeurs j'en ai fait des paquets, malgré le fait que personne n'a aidé mon p'tit cul lorsque je me suis VRAIMENT trouvé dans la merde.
    Mais tant pis, quand on a des convictions, on les applique (POUR TOUT LE MONDE ET AU MIEUX) (comme on peut, évidemment.
    Je ne sais pas pourquoi (et peut-être à tord d'ailleurs), j'ai eu comme l'impression que c'était moi que tu traitais de PITRE... Une impression, comme ça, rajouté au fait que Nicolas s'est barré de chez moi...
    Dis moi si je me plante. Et si c'est vrai, pour quelle raison.
    Merci bien (mais finalement pitre ça me va pas trop mal...)

    RépondreSupprimer
  19. Hého, MHPA, je ne me suis pas barré de chez toi, pourquoi tu dis ça ? Et ça n'est pas toi qui est mis en cause par Dorham mais le billet que je mets en lien.

    Mel,

    Plus c'est long, plus c'est bon.

    Et je ne critique personne...

    Dorham,

    Oui, il fait de la politique en gesticulant mais comme tout bon gauchiste il fera perdre son camp car il ne s'intéresse pas aux problèmes des gens. Complètement à côté de la plaque.

    Et tu as raison : on fait manifester les gens pour "un prétexte", on se fout de l'age de la retraite, ce qui compte c'est la proportion des revenus qui reviennent aux braves gens.

    Et le financement des retraites en 2050 (même en 2020), on s'en fout totalement, on est en 2010...

    Pour ce qui concerne les réversions, par contre, je ne suis pas "spécialement" d'accord.

    Disp,

    Justement, comme elle n'est pas productive, elle est contreproductive puisqu'elle fait croire aux gens qu'ils agissent.

    MHPA,

    Participer à quoi ? A une promenade de santé ?

    RépondreSupprimer
  20. Nicolas,
    (et dorham)
    Et merdeeee !!!
    Acceptez donc mes plus plates excuses, suis encore parti au quart de tour (je sais pas ce que j'ai, en ce moment, la chaleur, les nerfs, tout ça...)
    La paranoïa me gagne (à cause de toutes ces caméras de surveillance qui se dirigent systématiquement vers moi dès lors que je fous un mollet dehors, aussi...)

    Oui, participer, c'est mon côté sportif (du dimanche, enfin non, là, pas trop...)

    (Bon allez j'arrête de boire...PPPFFFOOOUUUU)

    RépondreSupprimer
  21. N'oublie pas de signer tes commentaires.

    RépondreSupprimer
  22. salut nicolas! d'abord grande nouvelle : je commente avec mon beau portable que j'ai achete avec mon petit salaire de prolo !

    je fais greve mardi bien sur et je ne vais pas reprendre les propos de mel avec lequel je suis entièrement d'accord.

    quant à toi ne serait ce que le fait de te demander comment tu peux faire pour te mettre en grève déjà c'est presque la faire !

    RépondreSupprimer
  23. D'accord,
    Vous qu'avez murgé hier soir (fin délicate apparemment), moi qu'a bourré aujourd'hui.
    Non, participer parce que c'est déjà le premier pas de l'action. J'ai été travailleur, chômeur en fin de droit et je sais que le fait de se regrouper peut faire poids.
    Après il est vrai que la teneur de la manif ( CONTRE SARKOZY) laisse carrément à désirer. Mais comme je ne l'aime pas, ça tombe bien.

    Il y a tt de même :
    politique d'immigration donc d'expulsion actuelle, les retraites, bientôt le traitement des chômeurs, je suppose (parce que merde y a pas de raison), (politiques qui se sont extrêmement durçies déjà depuis quelques années), et bientôt et à tous les coups la politique culturelle... (michel sardou ne suffira jamais à éponger la "dette" à lui tout seul)
    Plus la nauséeuse ambiance qui se déploit, il y a donc des raisons d'essayer d'agir, si l'on a des convictions, où que l'on soit.

    RépondreSupprimer
  24. je précise (j'aurai dû).
    La manif demain est principalement contre les lois besson, les tendances Hortefeux, la politique d'immigration, et le racisme d'Etat un peu plus qu'ambiant.
    Voilà.
    Bon allez, j'arrête de prendre tous les draps, désolé Nicolas.

    RépondreSupprimer
  25. Si tu croyais qu'en enlevant tes lunettes on ne te reconnaîtrait pas sur la photo, c'est loupé !

    RépondreSupprimer
  26. Ce billet m'a inspiré pour celui que je publie ce matin...

    RépondreSupprimer
  27. Moi, je fais grève de blog depuis des semaines et je n'ai pas vu un seul salarié descendre dans la rue pour protester !
    :-)

    RépondreSupprimer
  28. Poireau,

    Fainéasse.

    Stef,

    J'ai lu (mais j'ai la flemme de commenter, je suis en grève).

    MHPA,

    Oui, on ne sais plus contre quoi on manifeste...

    Scourti,

    Un achat, ça s'arrose !

    RépondreSupprimer
  29. Je comprends la situation des personnes dans le privé ou de celles qui travaillent dans de toutes petites structures sans syndicat et qui ne peuvent pas se le permettre... mais à côté de ca, j'étais en colère samedi.
    Ici, tout le monde critique sarko, sa politique, la manière dont il traite els Roms.
    Il y avait une manif samedi, un jour de repos, devant l'ambassade de France... nous n'étions que 20, alors que la majorité brasse de l'air et se donne de la consistance à table en critiquant...

    RépondreSupprimer
  30. tu peux toujours prendre ta journée de CA ou de RTT... ça m'arrive parfois quand niveau finances ça flanche.

    Après tout, ce n'est pas seulement une journée de grève, c'est aussi une journée de manifs... Le nombre qu'on sera dans la rue important...

    RépondreSupprimer
  31. "J'ai lu (mais j'ai la flemme de commenter, je suis en grève)."

    Puisque tu prétends ne jamais avoir fait grève, sache que cela consiste à se mettre en arrêt de travail.

    Là je dirais plutôt que tu manifestes ton mécontentement ^^

    Sinon je me demande si tu n'es pas tout bonnement en accord avec le projet de réforme...

    RépondreSupprimer
  32. Merci beaucoup, ça m'a fait bien rire.

    Et puis, si en plus ça peut vous faire écrire un billet, vous avez réussi à joindre l'utile à l'agréable.

    On se demande qui est le donneur de leçons finalement, vous ou moi.

    Car pour expliciter le propos, la question sous-jacente était comment en tant que blog politique, peut-on dénoncer le national sarkozisme, et le jour d'une grève ne pas y aller, en trouvant mille et une excuses?"
    Désolé, vous y arrivez, pas moi.
    Et je tiens à préciser: je ne suis pourtant pas fonctionnaire.

    Et encore moins "gauchiste" comme vous dites.

    Alors évidemment, j'imagine aisément les gens dans l'impossibilité totale de le faire pour x ou y raisons valables, mais elles auront alors au moins la décence de l'écrire dans leur blog, par respect pour leur lectorat.

    Excellente journée.

    Cordialement,
    Cpolitic

    RépondreSupprimer
  33. Cpolitic,

    Comment peut-on être un blogueur politique et ignorer les 90 ou 95% de salariés qui ne font pas grève ?

    C'est la question sous-jacente...

    "j'imagine aisément les gens dans l'impossibilité totale de le faire pour x ou y raisons valables, mais elles auront alors au moins la décence de l'écrire dans leur blog,"

    Ah bon ! Tous les non-grêvistes ont un blog ?

    Tu confonds ton combat politique et la vraie vie.

    Avec une belle attaque contre les fonctionnaires dans ton commentaire...

    RépondreSupprimer
  34. Cpolitic : qu'est ce qui est k-le plus utile, tenir un blog dénonçant le sarkozysme ou aller défiler dans la rue ?
    Il me semble que ce genre de question n'a simplement aucun intérêt et que l'important est de défendre certaines valeurs niées par ce gouvernement.
    :-))

    RépondreSupprimer
  35. Poireau,

    Laisse tomber, il est emblématique de la moitié des gugusses de gauche, dans le registre "moi seul mène le vrai combat, les autres ne sont pas à gauche". Du coup on se retrouve avec 10 gauches à 5% alors qu'il en faudrait une à 50...

    RépondreSupprimer
  36. Poireau,

    Il y a un autre truc qui me fait marrer dans son commentaire : "par respect pour leur lectorat."

    Outre, le fait que je réponde à tous les commentaires et que je lise tous (hors quelques périodes) les billets de mes lecteurs (commentateurs), je suis probablement le blogueur dont les lecteurs en savent le plus, le seul à aller les rencontrer, ... Et à ne pas considérer mon "lectorat" comme un "lectorat" mais comme des vrais gens...

    Pas besoin de pseudo pour ça...

    Le respect...

    RépondreSupprimer
  37. "Nous sommes 22 millions dans ce cas et les donneurs de leçons péremptoires finiront par faire que la gauche perdra les élections."
    On pourrait aussi dire que les 22 millions de non-grévistes systématiques (qui ne partagent que les victoires de ceux qui luttent), ces personnes-là donc finiront par faire revenir les droits sociaux à l'époque de Germinal.
    Ce serait péremptoire (voire exagéré), mais vous l'êtes aussi.
    Cdt

    RépondreSupprimer
  38. Nicolas : la vraie gauche est dans la rue, je crois bien que t'es foutu !
    :-D

    RépondreSupprimer
  39. Et alors ? Eh bien sur les retraites, nous allons perdre. Pas uniquement à cause des 22 millions qui seront restés assis sur leur c...l. Mais en partie aussi à cause d'eux. Que sommes-nous prêts à donner chacun d'entre nous pour ce genre de cause ?
    J'essaie de ne pas être donneur de leçons. Chacun fait comme il veut et comme il peut. Mais il n'y a pas eu que les 7 et 23 septembre pour agir ces dernières années. Et je suis fatigué.
    Cdt

    RépondreSupprimer
  40. Tiens ! Les deux derniers commentaires étaient dans le spams...

    Thomas,

    Tu peux accuser mais les faits sont là.

    RépondreSupprimer
  41. Ceci sera mon dernier mot : je ne veux pas paraître casse-c...lles, j'ai bien lu la charte des commentaires.
    Je n'accuse pas. "J'aime bien ce que vous faites" selon la formule consacrée : le style, l'humour, le côté provocateur, etc ...
    Mais vous m'avez simplement déçu. Et je sais bien que les faits sont là, il suffit que je regarde autour de moi.
    Cdt

    RépondreSupprimer
  42. Thomas,

    Désolé, votre mail était encore bloqué dans les spams. Je l'ai vu par hasard (et pas comme les autres fois, deux jours après).

    Je ne sais pas si je dois vous remercier. Mais je ne vois pas comment je pourrais vous décevoir : on ne se connait pas et j'essaye d'avoir un blog "représentatif des vrais gens".

    C'est l'objectif de deux des trois billets que j'ai fait aujourd'hui. Le premier sur le shadow Cabinet du Modem : tout le monde s'en fout. Le deuxième, à l'instant, sur l'information intéressante... Cinquante milles gugusses ont fantasmé, aujourd'hui, sur une panne twitter dont tout le monde se fout.

    Alors j'essaie de dire, avec mes mots à moi, pourquoi je ne fais pas grève. Peut-être que c'est plus utile de le dire que de faire grève, d'ajouter un anonyme à la foule. Peut-être qu'un décideur syndical lira mon blog et verra qu'il doit se déplacer dans chacune des entreprises pour prendre les salariés par la main. Peut-être qu'un décideur politique se rendra-t-il compte de la mauvaise représentativité des syndicats.

    Peut-être que trois syndicalistes auront l'audace de juger que ce n'est pas sérieux de faire croire aux gens qu'ils arrêteront les réformes avec une grève et se décideront à aller toucher les indécis au moment des élections.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...