06 mars 2008

Des milliardaires comme s'il en pleuvait

J’aime bien le classement périodique des grandes fortunes par le magazine Forbes. La bataille est âpre en tête… et voilà un classement dans lequel j’aimerais bien figurer !

Que lit-on au détour d’une petite phrase ? « le cercle des milliardaires a dépassé pour la première fois le cap du millier: 1.125 fortunes, contre 946 l'an passé. »

Et on nous explique que les caisses sont vides, qu’il y a une grave crise économique, …

Je me demande juste si on n’a pas un léger problème de redistribution.

24 commentaires:

  1. Donc, il faut limiter la richesse ? Mettre en place un système de revenu maximum, équivalent bling-bling du Smic ?
    Moi, je trouve que oui !
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. Oui, sacrée idée que celle ci , moi je veux bien partager les richesses d'Arnaud Lagardère !

    RépondreSupprimer
  3. Salut,

    Qu'ils soient riches ne me pose pas de problèmes...
    Il faut juste que tout le monde puisse vivre correctement, c'est le combat à mener!

    RépondreSupprimer
  4. Un pensée émue pour Bill Gates qui perd le leadercheap

    RépondreSupprimer
  5. "et voilà un classement dans lequel j’aimerais bien figurer !"

    mort de rire !

    RépondreSupprimer
  6. Faut trouver où s'inscrire... mais on va encore m'accuser de tricher.

    RépondreSupprimer
  7. Eh bien, moi, je suis fort content (pour eux) qu'il y ait des gens très riches. Et ce n'est ni de la provocation, ni de l'ironie.

    RépondreSupprimer
  8. En somme (on additionne les milliards d'euros, il y a les pauvres, les très pauvres et au mileu plus rien. Les riches sont devenus très riches. A l'instar de tous les pays pauvres, la classe moyenne se décline par :
    je travaille plus, je gagne moins et je paie plus d'impôts !
    Elémentaire, mon cher Watson !

    RépondreSupprimer
  9. Le cap du millier aurait-il été franchi grâce au paquet fiscal ? ...

    RépondreSupprimer
  10. Didier,

    Moi aussi. Ce n'est pas de l'ironie non plus ! Le problème n'est pas la richesse mais la pauvreté.

    Liseronetta,

    Il y a un peu de ça.

    RépondreSupprimer
  11. Benjii,

    Tu crois que le paquet fiscal a un impact mondial ?

    RépondreSupprimer
  12. Je précise tout de même : je déconne. (on va me croire fou).
    Tu le disais toi même, plussoyé par Didier Goux : il faut déconner !

    RépondreSupprimer
  13. « Un pensée émue pour Bill Gates qui perd le leadercheap »

    Si leadercheap est fait exprès, c'est très drôle ; si c'est involontaire, c'est irrésistible !

    RépondreSupprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  15. Monsieur Poireau : je comprends tout à fait que l'on souhaite voir les pauvres le devenir moins (point de vue que je partage sans restriction). Mais quelle genre de satisfaction vous apporterait le fait de savoir les riches moins riches ?

    (Et ne venez pas me parler de "répartition", je vous prie : vous savez très bien combien toucheraient deux milliards de pauvres si on tondait à la peau les mille personnes les plus riches du monde...)

    RépondreSupprimer
  16. Didier, je comprend pas pour leadercheap (cheap veut dire pauvre, c'est pour ça ?)

    Par contre, si on tondait non pas le millier mais le million de plus riche, on pourrait au moins nourrir tout le monde a peu près décemment.

    RépondreSupprimer
  17. Le vrai mot étant leadership, je me demandais si le jeu de mots était volontaire ou non, voilà tout.

    RépondreSupprimer
  18. Didier,

    Ne faites pas de jeux de mots en Anglais. Déjà qu'un français, c'est la phonétique qui me sauve...

    RépondreSupprimer
  19. Tant que ces types là paient leurs impôts et foutent pas tout dans un paradis fiscale, alors y'a pas de raisons pour que ça soit gênant dans l'absolu. Sauf que doit y en avoir deux dans ce cas dans la liste.

    RépondreSupprimer
  20. Ce n'est pas qu'une question d'impôts, y a aussi les revenus des salaires par rapport à ceux du capital.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.