26 mars 2008

Giscard Président !

La côte de popularité de Valéry Giscard d’Estaing est excellente. Celle de Nicolas Sarkozy au plus bas.

Les Français n’aiment pas les jeunes Présidents ?

(photo)

27 commentaires:

  1. Netvibes n'affiche pas tes nouveaux articles ! :-(

    Giscard, un avenir pour la France !
    (à dire sans rigoler;).

    RépondreSupprimer
  2. Netvibes n'est jamais très rapide !

    Giscard non plus ?

    RépondreSupprimer
  3. Ou plutôt la France serait un avenir pour Giscard, c'est la croyance qui le maintient en vie et fait illusion..

    RépondreSupprimer
  4. Et René Coty, il est classé combien?

    RépondreSupprimer
  5. Christie,

    A Chamalières ?

    Didier B,

    Hors concours : il n'a pas de blog.

    RépondreSupprimer
  6. En tout cas, l'homme politique le plus populaire à gauche c'est Delanoë... et le congrés c'est dans 7 mois :-)

    RépondreSupprimer
  7. Ouais... Mais je suis bien emmerdé : je n'aime ni BD ni SR !

    RépondreSupprimer
  8. Il est pétrifié dans sa lave !!

    RépondreSupprimer
  9. Nicolas, ce n'est pas un problème de personnes, mais une question de cohérence et de crédibilité

    RépondreSupprimer
  10. Olivier,

    Je ne voulais pas entamer le débat. Mais c'est une question de personne puisqu'il s'agit de cohérence et de crédibilité.

    Je ne peux pas parler de la cohérence de nos deux favoris, je ne suis pas membre du PS (ni politien, juste un clown de blog).

    Par contre, je ne suis pas persuadé qu'ils incarnent une très grande crédibilité...

    RépondreSupprimer
  11. Nicolas,
    Je pense qu'il s'agit avant tout d'un débat idéologique et stratégique.
    Le PS doit d'abord se doter d'un projet et définir une stratégie d'alliance.
    Ou Epinay est toujours d'actualité et je vois mal SR incarner le projet socialiste, ou le parti change d'alliances et cède aux sirènes du Modem et SR peut incarner ce nouveau PS auquel je cesserai immédiatement d'adhérer.
    Quoiqu'il en soit, je reproche aux royalistes de ne pas avoir encore réalisé que c'est la médiocrité de la campagne de SR qui a ouvert un boulevard à Bayrou en gonflant artificiellement son poids électoral à 18,6%.
    Je note également que la gauche peut gagner à Paris ou à Toulouse, et ailleurs sans alliance avec le Modem

    RépondreSupprimer
  12. Olivier,

    Je crois que je vais prendre ma carte au PS pour avoir le plaisir de la déchirer si un des scénarios que tu annonces se produit.

    Pour le reste, je suis d'accord avec toi. J'ai de bons copains Royaliste (Dagrouik, Julien T, ...) mais j'ai du mal à comprendre leur "aveuglement", leur refus de constater ce qui fait notre quotidien des discussions de comptoir : Ségolène Royal n'est pas nécessairement la personne qui fera gagner le PS.

    Elle résonne peut-être très bien au sein du parti, y jette un fond de charisme perçu par 60 ou 70% des adhérents... mais ça reste (et ça restera) au sein du parti.

    Ils me maintiennent qu'elle est plus à gauche que ses rivales et patati et patata mais êlle prône des alliances que je n'aime pas.

    C'est à n'y rien comprendre.

    RépondreSupprimer
  13. 60 à 70 % des adhérents perçoivent son charisme???
    Je dirais plutôt que les adhésions à 20 € ne permettent pas d'avoir une vision réfléchie.
    SR peut-elle représenter le PS? Elle a déjà donné la réponse en disant "qu'elle avait défendu un programme (celui du PS) auquelle elle ne croyait pas"
    Le PS peut-il devenir "royaliste"? Peut-être, mais à conditions de se vider de tout contenu idéologique.

    RépondreSupprimer
  14. Arrête ! Tu vas fâcher mes potes !

    RépondreSupprimer
  15. C'est bien dans le souci d'un nécessaire appaisement, alors

    RépondreSupprimer
  16. Le seul véritable racisme actif, de nos jours, et qui peut (doit, même) s'exprimer autant qu'il le souhaite, partout, notamment (évidemment) à la télvision, c'est le racisme anti-vieux.

    C'est ignoble et vous ne voyez rien.

    RépondreSupprimer
  17. Ce billet ne vous honore guère, Nicolas, pardonnez-moi de vous le dire.

    RépondreSupprimer
  18. Didier,

    Dès fois, vous devriez mettre les bonnes lunettes avant de lire les billets...

    Mon billet est contre Nicolas Sarkozy et n'a rien contre Giscard, sauf sur le fait qu'il a été un très jeune président.

    Je le trouve même assez respectueux pour Giscard puisque je constate qu'il a une excellente popularité.

    RépondreSupprimer
  19. Giscard existe encore ? On le croirait momifié...

    RépondreSupprimer
  20. ==> Didier
    Vous parlez de racisme anti-vieux, mais rappelez vous qu'en 74, le même Giscard (48 ans) a fait de son âge un argument de campagne. Mitterrand (57 ans) et Chaban (59 ans)passaient déjà pour des vieux.
    Rappelez de son affiche 4 m x 3 avec sa fille hyacinte (j'ai un doute sur l'orthographe) 16 ans et de son slogan "il faut un président jeune à la France"
    Ce qui est risible chez le même Giscard (82 ans aujourd'hui) c'est la difficulté qu'il a à prendre sa retraite.

    A part ça, ce sondage de Paris Match ne veut rigoureusement rien dire, parce qu'il ne peut pas se traduire électoralement.

    RépondreSupprimer
  21. balmeyer trolle26 mars, 2008 20:22

    Alors dans ce cas, ok, mais remettons en scène Rocard !

    Parce que franchement, SR... enfin, bon.

    RépondreSupprimer
  22. oui, Balmeyer, Rocky n'a après tout que 78 ans
    Franchement il y a d'autres alternatives à SR que de le sortir du formol.
    Par contre trouver une alternative à SR, nous sommes nombreux à y penser

    RépondreSupprimer
  23. Olivier : que Giscard ait usé de sa jeunesse pour se faire lire ne change rien à ce que j'ai dit. (À cette époque, j'étais aussi sottement anti-Giscard que vous êtes anti-Sarkozy aujourd'hui, et je croyais sincèrement que Mitterrand avait le paradis-sur-terre dans sa poche droite...)

    Nicolas : je parlais beaucoup moins de votre billet que des commentaires convenus, presque automatiques, qu'il a suscité (et, donc, que VOUS avez suscité, car l'auteur a tout de même une responsabilité).

    Nous vivons une époque assez amusante, dans laquelle le simple fait de remarquer qu'un noir est noir est quasiment un délit (et va probablement le devenir), mais dans laquelle, aussi, on trouve normal que , dans les maisons de retraites, des pétasses de vingt ans appellent leurs pensionnaires "papy" et "mamy", les tutoient systématiquement, etc. Où, à la télévision, continuellement, de jeunes merdeux du même âge demandent très sérieusement à des hommes et des femmes de 50 ou 60 ans comment c'était "de leur temps".

    Mais personne ne voit cela. Ou alors, tout le monde trouve cela normal, "sympa". Le vrai racisme est opérant lorsque personne n'a l'impression de l'être.

    RépondreSupprimer
  24. Balmeyer,

    Sexuellement ?

    Didier,

    Derrière le racisme, il y a race. J'assume mon billet et les commentaires... Mais le but de ce billet n'était pas là : vous me connaissez, c'était juste lancer une connerie pour rigoler !

    Si un jour, j'appelle Giscard "Papy", ça ne pourrait qu'être par "affection" !

    Pour le reste, je n'ai jamais appelé un noir "un black" pour être politiquement correct !

    La langue évolue. Tous les deux, on se vouvoie. Pendant les 15 premiers demis. La langue évolue, on appelle une vieille "mamy" (ou mamie, plutôt), ce n'est pas bien grave, ca ne masque pas un respect !

    Ca n'est pas du racisme. Je n'ai jamais appelé mes copains noirs (vous les connaissez) des "blacks", juste des "vigiles de chez Leclerc" !

    RépondreSupprimer
  25. "Vigiles de chez Leclerc" : j'adore.

    Sauf pour Tonnégrande qui, vu la brillance de sa plume, est nommé par moi : Virgile de chez Leclerc.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.