22 mars 2008

Nicolas Sarkozy a tout faux sur la génétique

«J'inclinerais, pour ma part, à penser qu'on naît pédophile », déclarait Nicolas Sarkozy en avril 2007 lors d'un entretien à Philosophie magazine, « et c'est d'ailleurs un problème que nous ne sachions soigner cette pathologie. Il y a 1 200 ou 1 300 jeunes qui se suicident en France chaque année, ce n'est pas parce que leurs parents s'en sont mal occupés ! Mais parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur, préalable

Je ne sais pas si Sciences et Avenir est un journal gauchiste (il fait partie du même groupe que le Nouvel Obs), toujours est-il qu’il donne totalement tort à Nicolas Sarkozy dans cet article . « Eh bien préparez-vous à une sévère désillusion car rien n'est plus faux. »

Excellent dossier de Sciences et Avenir : "les gènes n'expliquent pas tout".

Sciences et Avenir est le seul mensuel que je lise depuis plus de trente ans tous les mois (un peu en retard, cette fois). Ce mois-ci, outre ceci et le sujet de mon billet précédent sur la syphilis, on peut rigoler avec. Page 7, « Le courrier des lecteurs ». Le seul lecteur à écrire vient du Kremlin-Bicêtre. Comme quoi, nous savons faire autre chose que dire des conneries dans les blogs. Page 19 : « La vraie nature des comètes » : on parle du KB partout ? Ils prennent inspiration dans mon blog ?

16 commentaires:

  1. Je dois être idiote mais je ne comprends pas le rapport entre la pédophilie et le suicide !

    RépondreSupprimer
  2. "Je ne sais pas si Sciences et Avenir est un journal gauchiste (il fait partie du même groupe que le Nouvel Obs), toujours est-il qu’il donne totalement tort à Nicolas Sarkozy dans cet article . « Eh bien préparez-vous à une sévère désillusion car rien n'est plus faux. »"

    J'ai beau reprendre ce paragraphe dans tous les sens afin de le comprendre, il ne veut strictement rien dire pour moi tellement il est mal construit grammaticalement et sémantiquement. Tout et son contraire.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis l'anonyme.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis l'anonyme. J'ai tapé trop vite.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis d'accord avec Anonyme (qui précise que c'est lui l'anonyme (qui précise que c'est lui l'anonyme)).

    J'ajoute que les scientifiques ne sont, en tant qu'hommes, nullement imperméables à l'idéologie.

    (Ce qui ne signifie nullement que j'approuve la déclarations largement stupide, en tout cas irrféfléchie (ça ne surprendra personne) du président de la République.)

    RépondreSupprimer
  6. Moralité là où il y a gène ,il n'y a pas de plaisir !!!

    RépondreSupprimer
  7. @Catherine
    Loin de moi l'idée de répondre à la place du patron, mais comprendre ce que dit Sarkozy est un travail qui va occuper les chercheurs pendant encore quelques siècles...

    @Nicolas
    Voila une information qui serait digne de figurer en première page de tous les journaux de France et de Navarre.
    Not'bon mètre raconte n'importe quoi, et on en a la preuve!

    RépondreSupprimer
  8. nicolas on sent le week-end enrichissant culturellement !

    trés bon retour sur cette déclaration de notre TGH en campagne !

    RépondreSupprimer
  9. Avec le CDI, j'ai retrouve pour ma part le plaisir de lire Science&vie que je devorais étant ado.
    Ça parle d'espace et d'espace temps notamment, ça me passionne comme de la poesie !!!

    Bon Sarkozy a donc dit des conneries comme souvent !
    Le probleme, c'est que meme face a un scientifique je ne le sens pas capable de se remettre en cause !
    :-)

    RépondreSupprimer
  10. En poussnt son raisonnement plus loin, on peut affirmer qu'il y a, à n'en pas douter, un rapport évident entre sa petite taille et le besoin qu'il a de crier plus fort que les autres pour se faire remarquer... quitte à dire des conneries.
    Une démonstration à consulter dans le magazine Scientificon.

    RépondreSupprimer
  11. salut nico, c'est grâce à cette brillante intervention de Sarko au sujet des gênes que j'ai piqué une colère sur mon canapé un samedi matin pendant mon petit dej début avril 2007....il m'a beaucoup inspiré...j'ai crée Peuples.net le soir même après 1 heure de reflexion et 5 heures d'enfer au pays du CSS.

    RépondreSupprimer
  12. Catherine,

    Demandez à Sarko,

    Anonyme,

    Le paragraphe est parfaitement structuré et en plus on s'en fout.

    Didier,

    Mais Sarko est imperméable à la science ?

    Christie,

    Trop facile.

    Didier,

    C'est pour ça que j'en parle !

    Gaël,

    Ma mère est à abonnée à S&A ! Je lis donc S&A pendant mes séjours en Bretagne.

    Poireau,

    Vive S&A, le CDI, les poireaux et Sarko ?

    Alacon,

    Ca n'engage que toi !

    Peuples,

    Hé oui... Sans Sarko nous n'existerions pas...

    RépondreSupprimer
  13. "la déclarations largement stupide, en tout cas irrféfléchie (ça ne surprendra personne) du président de la République.)"

    Remettre les "déclarations" dans son contexte : une discussion avec un philosophe (si on veut..)et le droit de se poser des questions sur l'inné et l'acquis, qu'il n'est pas le seul à se poser.
    Combien de scientifiques sérieux vous diront que l'on en sait encore si peu sur le sujet.
    Bref, on peut peut-être éviter les mauvais procès systématiques faits à Sarko.
    Ce serait une preuve d'ouverture d'esprit et d'intelligence.
    Mais c'est vrai qu'ici, c'est sans doute beaucoup demander.

    RépondreSupprimer
  14. "Ce serait une preuve d'ouverture d'esprit et d'intelligence."

    Oui, de même que dans ton commentaire, tu oublies le contexte : une campagne présidentielle...

    Ca n'est pas une preuve d'intelligence et d'ouverture.

    RépondreSupprimer
  15. Je ne comprends pas la réponse : mais, êtes-vous capables ici d'être autre chose que binaires ?
    Je crains que non.
    Joyeuses cloches de Pâques quand même.

    RépondreSupprimer
  16. C'est gentil d'être venu nous voir ? C'était sur ta route pour Rome ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.