12 mars 2008

Bipartisme entre le Modem et le Parti Socialiste ?


Christie soutient Pierre Cohen à Toulouse et a bien raison. Marc « combat » le bipartisme et a bien raison.

C’est à la mode de taper sur le Modem, ce n’est pas mon premier billet sur le sujet (et je ferais mieux de fermer ma gueule, je vais me faire huer au prochain Café des Blogs, vendredi).

Que fait le Modem ? Il s’interpose entre les deux gros partis, celui de droite et celui de gauche en disant « ni droite ni gauche » mais en s’alliant à droite ou à gauche, les militants se justifiant au nom de la lutte contre le bipartisme.

Je suis tout à fait d’accord que le bipartisme n’est pas une solution, même si l’unité de l’UMP lui a permis de gagner les élections nationales depuis 2002 (et de perdre les élections locales). De toute manière, il y a un tel bordel au sein du PS qu’on ne peut pas parler de bipartisme.

La stratégie du Modem permet juste de faire perdre toute lisibilité à la politique Française. Je me demande d’ailleurs si le petit Grognard n’est pas en train de penser la même chose que moi. Avant les élections les Toulousains pouvaient penser que le Modem penchait plutôt à gauche… Pour avoir des postes, il penche maintenant à droite. A force de se pencher de tous les côtés, il va finir par se casser la gueule !

Je n’appelle pas ça lutter contre le bipartisme mais gesticuler pour exister ! Soutenons Pierre Cohen. Point. Toi aussi.

Moi, immonde gauchiste mangeur d’enfants, je veux bien sympathiser avec le Modem mais qu’ils m’en donnent une raison. Elle ne peut être que : « une ligne politique claire opposée à la politique menée nationalement par l’UMP » tout en étant centriste, je ne leur demande pas de militer pour limiter la semaine de travail à 32 heures ! Juste de conchier les tests ADN, le paquet fiscal, les expulsions inhumaines, …

Lutter contre le bipartisme, c’est surtout défendre l’existence des autres partis. A ce titre, on ne peut que taper sur le comportement du Parti Socialiste dans le 93. Pour les cantonales, c’est de bonne guerre, … Mais le PS devrait se rappeler que quand le PC aura disparu, il sera tout seul ! Et, en son état, je ne suis pas persuadé que le PS soit actuellement le parti le plus fort pour s’adresser aux « couches populaires », n’en déplaise à Ségolène Royal.

Pour les municipales, par contre, le Parti Socialiste devrait voir à respecter ses accords électoraux.

L’union fait la force… Vouloir enterrer sa gauche d’un côté et sauver le Modem de l’autre est nul ! C’est relancer la machine à perdre en limitant la force de la gauche à une tranche exigüe de la population.

Le but du jeu n’est pas d’éliminer les copains mais de faire gagner la gauche à toutes les élections…
(source photo)

34 commentaires:

  1. La photo est géniale!

    Pour le MoDem, je ne pense pas qu'ils font des erreurs mais plutôt qu'ils sont en train de subir les conséquences des contradictions fondamentales du parti, dont le message va finir par être : "la politique, on s'en fout, on veut François Bayrou".

    (Tiens, ça rime!)

    RépondreSupprimer
  2. Le problème du moDem: son trop grand flou idéologique. Mais le défaut du PS, c'est justement d'êtr emprisonné dans trop d'idéologie.
    Cela dit, le Modem semble être revenu à une taille modeste.

    RépondreSupprimer
  3. Je recommence, pour faire des vers:

    La politique, on s'en fout.

    Nous on veut François Bayrou.

    RépondreSupprimer
  4. Putain ! Vous êtes drôlement rapides !

    O16o,

    Ca n'est pas un peu pareil ?

    Eric,

    Modeste par la taille seulement...

    RépondreSupprimer
  5. Il me manquait une syllabe dans le 2e vers.

    RépondreSupprimer
  6. o16o,

    Mon réponse portait sur ton premier commentaire : " je ne pense pas qu'ils font des erreurs mais plutôt qu'ils sont en train de subir les conséquences des contradictions fondamentales du parti".

    RépondreSupprimer
  7. @eric: le PS coincé par l'idéologie, euh, comment dire c'est le commentaire de la semaine :o)

    le PS n'a même plus de projet de société: c'est vague et flou, donc pour l'idéologie on repassera.
    Certains militent même pour ré-écrire la déclaration de principe qui dit que le PS est un parti de transformation sociale. Cette expression troue le cul des DSKistes, pour qui la solution est uniquement fiscale.

    D'ailleurs qui s'est même converti au privatisations à la sauce OCDE ? le PS avec Fabius à l'époque. Comme quoi les tords sont partagés.

    Par contre sur le Modem tu as raison: où est leur projet? celui de Bayrou à la présidentielle était d'inspiration nettement libérale alors qu'il a en majorité des électeurs de centre-gauche. Et ce n'est pas la seule contradiction, les cadres de l'ancienne UDF qui penchent à droite en sont une autre. D'où les alliances UMP a certains endroits, ce n'est pas que pour "casser" le bipartisme. C'est surtout pour avoir des élus locaux, et donc une once de pouvoir, quitte à se contredire avec ses électeurs de centre-gauche.

    Dans ce cas, rien n'exclu un retour des dits électeurs de centre gauche vers le PS qui même s'il n'a pas de projet à la capacité d'en produire un en 2 ans.

    Je rappelle à tout le monde, que sauf accident, les prochaines élections générales c'est en 2010 avec les régionales, puis 2012 pour le reste.

    Donc nous avons 2 ans pour bosser le projet en partant de l'acquis (2007) et des travaux des think-thanks ( 4 pdf qui se battent en duel) et surtout de la nécessaire mobilisation des militants et intellectuels amis, sociologues, économistes etc...

    Mais pour l'instant la direction de 2002 est toujours là, alors qu'elle aurait du démissionner au soir du 6 mai 2007.

    RépondreSupprimer
  8. Dagrouik,

    Oui ! Il faut bosser sur le projet !

    RépondreSupprimer
  9. Il faut retrouver les vraies valeurs de la gauche et si je défends Cohen et Lubac à Ramonville c'est parce que , ces valeurs sont très fortes chez ces homes qui les défendent. on peut arguer que je débarque dans la région mais j'ai l'occasion de vivre dans un environnement créer par Cohen et cet environnent est très proche de la perfection.
    Pour une fois je sais que je n'aurais plus à faire mes valises.
    Ramonville est l'endroit idal pour notre famille et les difficultés rencontrées.

    RépondreSupprimer
  10. Fanette,

    Vive le Modem et les alliances Toulousaines ?

    RépondreSupprimer
  11. "je veux bien sympathiser avec le Modem mais qu’ils m’en donnent une raison"

    en voilà quelques unes:

    -Bayrou a bien "conchié" les test ADN, soutenu l'initiative de Carlie Hebdo"touche pas à mon ADN".de même , plusieurs initiatives internes sont allées dans ce sens( cf collectif Sigismond)

    - le paquet fiscal a été dénoncé à mulitples reprises par bayrou ou Sarnez comme un cadeau fait aux plus riches et qui grève les finances de l'Etat (si,si)

    en vrac on citera également la signature de l'appel à la vigilance républicaine, l'opposition à la loi sur la rétention de sûreté, la défense de la loi de 1905 etc... plus loin de nous, alors que le PS nous étourdissait par son silence,Bayrou fut le seul à dénoncer la privatisation des autoroutes, sans oublier le vote dela censure contre le gouvernement Villepin... on pourrait multiplier ainsi les exemples.
    Je crois que les socialistes mangeurs d'enfants vont devoir s'y faire , le centre a changé, ses militants aussi .Il nous reste des efforts à faire, et je suis le premier à les réclamer, mais nous sommes sur la bonne voie.venez assister à nos réunions pour vous en convaincre au lieu de vous satisfaire d'images "prêt à penser".

    RépondreSupprimer
  12. Le problème c'est surtout que faire un programme ni droite ni gauche est impossible !
    Il y a toujours des points qu'il faut trancher !
    On ne peut souteni la rente ET la répartition, entre autre…
    Bref, c'est le concept même de centre qui est creux !

    Cela dit, Christie dit une chose vraie : le PS local et Cohen encore plus sont vraiment socialistes, eux ! :-)))

    Eric : l'idéologe du PS ? Tu parles de laquelle ? Mélenchon ou Royal ? Fabius ou DSK ? Il y a longtemps que le PS a évacué le débat d'idées ! :-)))

    RépondreSupprimer
  13. Grodem,

    Carla Bruni a chanté lors de la grande soirée contre les tests ADN... mais s'est "alliée" avec Nicolas Sarkozy.

    Il n'y a pas d'image "prêt à penser", juste des alliances incompréhensibles et des soutiens qui ne me vont pas.

    N.B. : Par ailleurs, je ne sais pas si tu as remarqué, mais mon billet est assez critique sur les socialos (plus que sur le Modem, je pense).

    RépondreSupprimer
  14. Poireau,

    Tu vas nous fâcher Dagrouik.

    RépondreSupprimer
  15. Grodem :

    Tout ça est vrai.

    Mais a part s'opposer parce que ça fait joli et que ça rapporte des électeurs, il a contre proposé quoi à tout ça Bayrou ?

    C'est surtout ça, moi, que je veux savoir.

    Et pour le traité de constitution européenne, il ont voté quoi les 4 députés modem ?

    RépondreSupprimer
  16. Benjii,

    Le PS n'a pas été exemplaire sur la constitution...

    RépondreSupprimer
  17. L’intérêt de posséder des élus MoDem dans un maximum de conseils municipaux est réel à court terme, mais ne prépare en rien l’avenir de ce parti naissant.
    Finalement, le MoDem, loin de jouer le rôle d’arbitre, devient un parti purement local sans ligne directrice nationale... D'ailleurs, même si François Bayrou déclare que les alliances se feront au cas par cas, ce ne sont certainement pas les sections locales qui ont le dernier mot.
    Je le dis et le répète: tant que Bayrou sera Président du MoDem, il restera un parti coupé de sa base.
    Je précise tout de même que je n'oublie pas pour autant les nooombreux défauts du PS en la matière.

    RépondreSupprimer
  18. Maxime,

    Oui. Tu résumes assez bien : c'est une vue de "court terme".

    (et oui, la direction du PS est autant criticable que celle du Modem).

    RépondreSupprimer
  19. Monsieur Grodem, vous exagérez jusqu'à l'absurde : le "paquet" fiscal est sans doute discutable d'un point de vue politique (et même moral, si l'on y tient absolument), mais dire qu'il "grève" le budget de l'État est totalement absurde (voyez le sens du verbe "grever" dans n'importe quel dictionnaire).

    Sinon, à part, ça, les uns et les autres : il vous intéresse à ce point, le Modem, que vous y consacriez tant de temps et d'énergie ?

    RépondreSupprimer
  20. Didier,

    Non ! On n'est pas fous... Seulement, les blogs politiques modems sont très voyants au sein des blogs politiques... Ca m'énerve parfois ! Donc j'en parle.

    RépondreSupprimer
  21. @Nicolas : tu est cité dans LE MONDE!!! . C'est la gloire, si j'avais su j'aurai écris un billet sur le Modem qui reboote et ne sait pas sur quel pied danser...

    RépondreSupprimer
  22. Didier Goux,

    Moi, ce n'est pas le modem qui m'intéresse, mais ségolène royal.

    RépondreSupprimer
  23. @ jegpol, tu déconnes ou quoi ? Tu en connais toi 2 au parti-socialiste capables de soulever autant d'enthousiasme à chacun de ses déplacements dans les quartiers populaires (banlieues) de ce pays ?

    Si tu arrives à m'en citer un(e) autre à part cette Ségolène Royal que du détestes, alors je suis preneur...

    Sauf à me démontrer que les habitants de nos banlieues ne gont pas parti des milieux populaires. Raison pour la quelle la démarche de Royal d'une alliance allant des altermondialistes au Centre est pour moi importante si on veut un jour dégager le nabot de l'Élysée...

    RépondreSupprimer
  24. Dagrouik,

    Tu veux dire que c'est à moi de payer une tournée vendredi ?

    Benjii,

    C'est sexuel ?

    Anonyme,

    Reste anonyme.

    RépondreSupprimer
  25. "La stratégie du Modem permet juste de faire perdre toute lisibilité à la politique Française. Je me demande d’ailleurs si le petit Grognard n’est pas en train de penser la même chose que moi."

    Oui car la politique, étant affaire humaine n'est pas lisible. C'est comme les notes des juges au patinage.

    Le bipartisme ne marche pas, la bipolarisation est forte mais la digue va céder un jour où l'autre (de plusieurs côtés).

    Mon commentaire est moyen, mais il est minuit. Honoré que tu m'aies lu en tout cas. Il me manque plus que Christophe Ginisty et j'aurais fait la tournée des Grands Ducs (oui je sais, vous n'avez pas la même sensibilité).

    RépondreSupprimer
  26. à didier Goux:

    Grever:Faire plier sous un poids trop lourd, en parlant de charges financières.
    Le pays est grevé d’impôts.
    Les frais d’éducation grèvent lourdement le budget d’une famille nombreuse.
    Propriété grevée d’hypothèques.

    (Figuré) (Familier) …
    Grever son budget : S’imposer une lourde dépense.

    s'agissant du paquet fiscal, je peux dire sans trop me tromper qu'il représente une lourde dépense (ou non-recette si vous préférez) que le gouvernement s'est imposé.

    RépondreSupprimer
  27. Tiens ! Je suis d'accord avec un type du Modem sur le paquet fiscal !

    RépondreSupprimer
  28. Le paquet fiscal ne servira à rien c'est clair..et n'alourdira pas non plus le déficit budgétaire.
    En fait, il n'a ni avantages, ni inconvénients..c'est du néant qui ne vaut donc ni excès d'honneur ni indignité.
    Un simple effet d'annonce qui s'est transformé en loi parce que les médias l'on voulu.

    Sinon, je défends toujours NS. Je ne sais pas pourquoi..c'est en moi, c'est comme ça.
    ou bien alors :
    - parce que je suis définitivement de droite
    - parce que j'aime bien défendre l'indéfendable
    - parce que j'ai toujours eu une certaine sympathie pour les présidents de la république (Mitterrand déjà)

    Sinon Nicolas, je vais bientôt devoir te révéler un truc d'une importance capitale. Je ne sais pas si tu vas m'en vouloir ou si tu vas en rire.

    +

    RépondreSupprimer
  29. Loïc,

    Tu ne viens pas souvent mais tes commentaires sont toujours aussi drôle.

    15 milliards de cadeaux ne grèvent pas le budget.

    RépondreSupprimer
  30. ce qu'il y a c'est que tu ne prends pas en compte la portée dynamique de la chose.
    15 milliards ne disparaissent pas comme ça. S'ils ne sont pas là, alors ils sont ailleurs, c'est à dire dans le circuit économique, c'est à dire potentiellement pour 50% dans un premier temps dans les caisses de l'état.
    Mais le but était de doper la croissance. Il n'en sera rien mais c'était l'intention. C'est l'intention qui compte.
    Or la croissance rapporte à l'état, non ?

    RépondreSupprimer
  31. Loïc,

    De tels montants ne sont pas réinjectés dans l'économie ! ils vont directement remplir des portefeuilles spéculatifs...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.