19 mars 2008

Remaniement comme il respire

N’hésitons jamais à rigoler avec les outils du Web 2.0. Nadine Morano a été battue largement à Toul (le Monde en parle). Elle se retrouve maintenant Secrétaire d’Etat (je ne sais plus à quoi : aux bananes flambées ?).

Nicolas Sarkozy n’a rien compris. Les Français ont voté pour dire « changez de style » (et de politique) : il a gardé les mêmes et a rajouté sa garde rapprochée, les plus jolis exemplaire étant la dite Nadine et Yves Jégo, quasi homonyme donc probablement sympathique même s’il n’est pas très bien coiffé, comme moi.

Un des emblématiques hommes de l’ouverture, qui, lui, malgré le changement de casquette politique, a réussi à conserver sa ville, se retrouve Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants. Ce n’est pas une promotion.

Nicolas Sarkozy pratique ainsi le contraire de sa ligne politique et récompense les perdants en humiliants les gagnants ! En même temps il retire les plaintes...

Vive le libéralisme !

(
photo)

20 commentaires:

  1. Que nenni, Nicolas.

    Je crois au contraire que notre TGH pratique maintenant sa vraie politique.
    Celle que nous avions vu jusqu'à présent n'était qu'une façade (ouverture, parité, minorités visibles).

    Il est l'adepte du "diviser pour régner". Quoi de mieux que de récompenser ceux qui ne le méritent pas pour repousser les meilleures volontés ?
    Et je suis sur qu'il n'a pas encore montré tout son talent dans le domaine.

    Merveilleux avenir !

    RépondreSupprimer
  2. Excellent titre :D

    RépondreSupprimer
  3. Il veut sa cour, pas des rivaux.

    Il fait donc barrage à ceux qui pourraient le menacer. Et il promeut ceux qui ont perdu (et qui donc ne le menacentpas) qui lui devront donc leur place.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai déja vu ce titre quelque part ^^

    RépondreSupprimer
  5. elmone,

    La sélection par la médiocrité pour éviter la concurrence. C'est un phénomène connu en entreprise.
    Mais qu'un président utilise cette pratique est inquiétant.
    Morano, quand je l'entend parler, j'ai envie de la tarter avec ses airs de vraie fausse niaise.

    RépondreSupprimer
  6. Morano quand tu respires c'est le monde notre cerveau qui se met en grève de connexion..

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Nicolas,

    Avec Morano aux ors de la République, c'est la prime à l'hystérie !

    RépondreSupprimer
  8. Lagarde confortée, renforcée, c'est aussi un signe fort, non ?

    RépondreSupprimer
  9. sarko dit "je veux encore changer" etre moins vulgaire, ça va etre difficile pour lui, c'est pourquoi, il nous envoie son joker le plus vulgaire qu'il avait sous la main, et là, je pense qu'il a bien tapé (il faut bien récupérer les voix populistes lepenistes qui lui on manquées) et je pense que cette morano à la famille (et là, encore une fois je rigole), il va faire monter le niveau dans la vulgarité la plus populiste!!!!!!!! honte à nous

    RépondreSupprimer
  10. Soyez pas méchant dès que j'ai le dos tourné.

    RépondreSupprimer
  11. Quel titre ! :-)))

    Encore heureux, il n'a pas collé Morano aux nouvelles technologies mais à la famille.
    Peut-être est-ce un trait d'humour !

    Surtout, aucune des nominations n'a à voir avec les revendications sorties des urnes présentées par les Instituts de sondage. Soit il est sourd, soit il s'entête !
    :-)

    RépondreSupprimer
  12. Très bon billet, mais excellent titre

    RépondreSupprimer
  13. Tiens ! C'est rigolo, j'en ai le monopole (à cette heure).

    RépondreSupprimer
  14. Pour Morano et Jego,c'est une récompense pour services rendus.
    Les 2 roquets agressifs de service, quoique, avec Nadine, on cogne niveau pitbull. L'ouverture à la droite "dure" mais pas très fûtée

    RépondreSupprimer
  15. On peut pas toujours penser à tout.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.