13 mars 2008

Rigolons un peu avec le Modem

« Municipales : Fillon et Royal continuent à battre la campagne » (ici). Ségolène Royal ferait mieux de battre la droite. Que fait François Fillon pour un scrutin purement local ? Il a pourtant des instants de lucidité : « Je ne souhaite la défaite de personne. Je pense simplement que François Bayrou poursuit un seul objectif qui est son élection à la présidence de la République et qu'il asservit tout son combat politique à cet objectif ».

Ce n’est pas souvent que je suis d’accord avec lui !

« En Conseil des ministres, le chef de l'Etat a toutefois "insisté" sur le "très faible" taux de participation au premier tour, selon le porte-parole du gouvernement. Preuve, analyse Laurent Wauquiez, qu'il n'y pas eu de "vote sanction". » ! Bravo… Les gens ne viennent pas voter pour l’UMP, ce n’est pas une sanction !

J’aime la logique de ce raisonnement.

« Nicolas Sarkozy "essaie de vider de son contenu le sens des élections municipales", s'est indignée Ségolène Royal ». Elle a un don pour avoir des sorties claires ! On en oublie quel est « le sens des élections municipales »…

« Qualifié de "sorte de girouette" par le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer (UMP), le MoDem a été fustigé par Bertrand Delanoë (PS) pour qui "un centre à la fois à droite et à gauche, ce n'est pas sain pour la démocratie" » En fait, dans sa lutte contre le bipartisme, François Bayrou a échoué : il a deux partis. Lui et ceux (UMP et PS) qui se foutent de sa gueule.

« Il faut en finir avec le "camp contre camp", s'est défendu M. Bayrou, pour qui "nous avons tous en nous une partie de droite et une partie de gauche". » Oui, sur mes parties, j’en ai bien une de chaque côté, mais je porte à gauche. François Bayrou nous sort une définition amusante du centrisme. Les femmes ne sont pas concernées.

« L'ancien candidat à l'Elysée a reçu à nouveau le soutien d'Alain Juppé (UMP), réélu à Bordeaux, qui a souhaité "son succès", même s'il critique sa stratégie "parfois un peu confuse". » Un peu ? Je vais expliquer à Alain Juppé : François Bayrou soutient Alain Juppé à Bordeaux qui soutient François Bayrou à Pau. C’est la seule stratégie.

« "L'UMP n'a pas été très active pour préparer" les municipales, a lâché un très proche du chef de l'Etat, le député Patrick Balkany ». Il ne sait pas que je fais un billet pour me moquer du Modem. Il croit que je veux taper sur l’UMP ! Non ! Cette semaine c’est le MODEM.

21 commentaires:

  1. Quand tu dis "En fait, dans sa lutte contre le bipartisme, François Fillon a échoué : il a deux partis. Lui et ceux (UMP et PS) qui se foutent de sa gueule.", tu ne veux pas plutôt parler de François Bayrou ?

    RépondreSupprimer
  2. Oups ! Merci. Je corrige.
    Tu es bien rapide !

    RépondreSupprimer
  3. Surtout pas hyper motivé pour faire de la paperasse administrative au boulot...

    Parfois mes flux RSS ne se remplissent assez vite :)

    Pour en revenir à François, autant l'idée d'un vrai parti au centre me plaisait bien au début. Après tout, je pense qu'il y a de la place si le PS arrêtait un jour de faire le grand écart entre la gauche et le centre.
    Autant je trouve que ces manœuvres "un coup avec la droite, un coup avec la gauche" juste pour exister et espérer avoir des élus tournent le modem en ridicule.
    Soit on a des idées et on accepte de ne pas avoir d'élus et avoir une traversée du désert, soit on est prêt à se vendre au plus offrant en permanence quitte à se renier.

    J'ai malheureusement l'impression que le modem prend cette voie.

    RépondreSupprimer
  4. Sinon, un article intéressant je trouve sur le modem et le ps :
    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=37152

    Je ne suis pas d'accord sur tout (loin de là), mais je le rejoins sur un fait : quel est le projet du PS ?

    Pour moi, le PS aurait tout à gagner en éclatant et en faisant deux partis : un de centre gauche (voir centre tout court) avec des DSK et co, et un autre de gauche avec Mélanchon et co.

    RépondreSupprimer
  5. « En Conseil des ministres, le chef de l'Etat a toutefois "insisté" sur le "très faible" taux de participation au premier tour, selon le porte-parole du gouvernement. Preuve, analyse Laurent Wauquiez, qu'il n'y pas eu de "vote sanction". »

    Très faible ? Il est quand même meilleur que celui des dernières municipales ! 66,5 % en 2008 versus 61,46 % en 2001. Ce n’est pas la panacée mais je trouve étrange de ne pas noter cette progression.

    RépondreSupprimer
  6. Avant lecture des commentaires : à Toulouse le chef du Modem désigné directement par Paris (et non élu par la base comme il conviendrait selon les discours très théoriques de Bayrou) s'est auto-déclaré pour Moudenc parce que Cohen lui a claqué la porte au nez (il parait qu'il voulait, malgré ses à peine 6%, une très bonne place dans la liste !). Le résultat c'est qu'il a réussi à dégoûter une bonne partie des adhérents et les retours de cartes seront nombreux vers Paris ! :-)))

    Pas plus…
    :-)

    RépondreSupprimer
  7. Le MoDem, c'est bien, mais c'est le contraire de la cocaïne: tu n'en es jamais dépendant.

    RépondreSupprimer
  8. Damien,

    Je ne nie pas qu'il peut y avoir une place (je n'y suis pas mais ce n'est pas la question). Il est d'ailleurs normal que chaque parti cherche à l'occuper... C'est bien compliqué la politique.

    Pour ce qui concerne le billet d'Agoravox (lu en diagonale comme tous les billets d'Agoravox générés pour faire des polémiques !), on peut être d'accord... Mais le moment n'est pas venu de taper sur le PS, c'est bien, en cette période électorale, le Modem qui est en cause.

    Bob,

    Ouais... Il est bizarre le garçon.

    Poireau,

    Tu veux dire qu'il est ridicule ?

    Eric,

    Je n'ai jamais été dépendant à la cocaïne alors que j'attends toujours avec impatience la dernière connerie du Modem.

    RépondreSupprimer
  9. Le principal est quand même que les électeurs lui en touchent une sans faire bouger l'autre.

    RépondreSupprimer
  10. ... et "fairait" est moyen, comme verbe...

    RépondreSupprimer
  11. @damien: Faites pas chier avec le projet du PS : on a deux ans pour en refaire un, et le fantasme d'explosion du PS c'est un truc basé sur des conneries.

    Vu de l'intérieur ça fait rigoler comme jamais: Mélenchon est presque seul à force de dire non à tout, et les DSKistes abandonnés par DSK qui avait négocié le FMI dès février.. se sentent un peu cocus. Du coup, ils complotent avec les jospinistes...

    RépondreSupprimer
  12. @eric : Le MoDem, c'est bien, mais c'est le contraire de la cocaïne: tu n'en es jamais dépendant.

    Saluons, le commentaire de la semaine par le roi du commentaire concis et puissant.

    RépondreSupprimer
  13. Dagrouik,

    C'est en effet puissant !

    RépondreSupprimer
  14. @Nicolas: je crois bien que je vais faire un billet sur le Modem et utiliser cette citation !! Elle permet en effet de rappeler certaines choses et de conclure facilement.

    Cela montre la concision de la pensée d'Eric, riche et puissante.

    Que son nom soit sanctifié dans la blogosphère !

    RépondreSupprimer
  15. delanoé ou le champion des faux culs...
    c'etait pas lui qui faisait de l'oeil a bayrou y a encore une semaine, avant que ce dernier ne décline l'offre de l'actuel maire de paris...??
    ah c'est sur qu'apres ça on peut se permettre de critiquer et faire valoir ses belles "valeurs morales" lol

    RépondreSupprimer
  16. Encore 2 ans pour refaire un PS ??? Ca va faire depuis 2002 qu'il est cassé, il faudrait peut être se dépêcher un peu... Au rythme actuel, il va encore gagner toutes les élections locales, tout le monde va penser "ce coup ci, c'est tout bon, on fait un tabac aux prochaines élections nationales", et hop, ils vont se taper dessus en live histoire de donner une chance aux autres...

    L'idéal ne serait pas que tous les pseudo chefs qui ne pensent qu'à leurs ambitions partent enfin ? Peut être qu'on pourrait reconstruire ensuite...

    RépondreSupprimer
  17. @Nicolas, désolé d'être aigri vis à vis du PS en ce moment, mais ma découverte des élus de ma commune (PS) m'a enlevé bcp d'illusions sur la politique : aucun courage politique de la part de bcp, aucune vraie vision ou conviction pour d'autres et surtout uniquement un objectif de prise de pouvoir ou de conservation de poste. Et surtout, très peu d'écoute de la base...

    Je te rassure, ce n'est pas mieux du côté UMP (au contraire).

    Dans ma ville, les seuls qui m'ont paru porter un minimum de convictions étaient plutôt au niveau de l'extrême gauche et des verts. Peut être parce qu'ils ne cherchent pas à gagner à tout prix.

    Bref, ce n'est pas parce qu'on est en pleine élection que je ne vais pas critiquer la gauche. C'est peut être une des meilleurs (seules ?) périodes pour réussir à être un peu entendu par certains dirigeants politiques.

    RépondreSupprimer
  18. Impôts machin,

    Vu ton pseudo, côté champions des faux culs, tu sembles battre un record.

    Damien,

    Je suis d'accord : le PS est souvent content des élections locales, mais ça ne suffit pas !

    Celà dit, au niveau de ma commune, ce sont les verts qui m'ont énervés.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...