22 mars 2008

La syphilis vient de Guyane

Ils sont mignons ! Vous les colonisez gentiment et ils vous refilent des maladies honteuses.

Vous pouvez vérifier : c’est dans le « Sciences et Avenir » de mars 2008 (je suis un peu en retard dans mes lectures), page 29. Cliquez maintenant sur l’illustration de ce billet pour agrandir la photo. J’ai souligné en rouge le passage intéressant.

Je suis ainsi obligé d’interrompre ma oisiveté légitime à l’heure de la sieste pour rédiger ce communiqué officiel à l’attention du sieur Tonnegrande, Guyanais officiellement buveur de Côte-du-Rhône : « Ben mon gaillard, ça va se régler au comptoir ». Ca rime.

18 commentaires:

  1. Tous des descendants de bagnards les guyanais alors ça ne m'étonne qu'à moitié ce truc :-) Si tu trouves un petit Vaqueyras ou bien du Gigondas, bois le à ma santé...

    RépondreSupprimer
  2. Est ce de notre faute si les guyanaises ont la classe ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  3. Quoi c'est ? Aaaarrrgh c'est toujours nous qui trinquons.

    Bonne fête de Pâques mon grand !

    RépondreSupprimer
  4. AJM,

    Tu es Guyanais, maintenant ?

    RépondreSupprimer
  5. Les Espagnols n'ont jamais abordé dans les Guyanes avant 1496. Colomb n'arriva sur le continent proprement dit qu'en 1498 lors de son troisième voyage, le long du littoral vénézuélien. Les populations caraïbes qui peuplaient les îles des Antilles ont depuis disparu (sauf un rare résidu survivant dans des conditions déplorables à Belize après sa déportation) : elles ont été tuées par les autres virus apportés par les Européens.

    RépondreSupprimer
  6. Reprenons pour signer une bonne fois (en espérant que les rectifications précédentes seront effacées).

    RépondreSupprimer
  7. est-ce à dire que Nietzche et Napoléon III, qui sont tous les deux morts de la chtouille, se sont connus dans un claque de Kourou???

    RépondreSupprimer
  8. Dominique,

    C'est donc juste un échange de virus ?

    Olivier P,

    L'histoire ne le dit pas...

    RépondreSupprimer
  9. L'est bien silencieux, sur ce coup-là, le Sire de Tonnégrande...

    RépondreSupprimer
  10. Monsieur,
    Si j'étais Suisse, vous n'auriez pas osé.
    Par conséquent, j'envoie directement et derechef votre adresse personnelle aux gens suivants, pour vous expliquer avec eux :
    - mes avocats,
    - mes camarades du Cran,
    - un commando de la Tribu Ka,
    - Christiane Taubira-Delannon,
    - mon ami Dieudonné,
    - Henri Salvador,
    - Maître Vergès,
    - Kofi Annan,
    - un Amérindien quelconque.

    Par ailleurs, je vous informe que votre nom, associé à cet article, circule dans blogsphère Guyanaise.
    Pour vos prochaines vacances, restez dans votre trou de Loudéac et évitez la Guyane.
    A bon entendeur, salut !

    RépondreSupprimer
  11. Compatriotes Guyanais,
    On va le manger quand il viendra ce gros joufflu à lunettes buveur de bière avec des cravates à chier; ou lui filer la cht'ouille; ça sera selon.

    RépondreSupprimer
  12. oh la boulette!
    Et ta soeur, elle descend de quoi ?

    monsieur poireau,
    merci

    ajm,
    bienvenu chez les guyanais

    dominique,
    de quoi j'me mêle?

    olivier p,
    oui, mais n'en fait pas état dans tes conversations, t'auras l'air con

    didier goux,
    souvent la bave de la limace (nicolas) n'atteint pas le plumage de l'aigle (moi).
    D'où mon silence.

    RépondreSupprimer
  13. Moralité : le Guyanais est possiblement vérolé, mais il reste très combatif.

    RépondreSupprimer
  14. Tonnegrande,

    La blogosphère Guyanaise ? Les tamtam ont le haut-débit ?

    Didier Goux,

    Regardez l'heure des commentaires du Guyanais : ça sent la fin de l'apéro.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.