23 septembre 2007

HB : Habruti Bédile ?

Je regarde Ruquier à la télé. Il y a maintenant Human Bomb, le type qui a tué le preneur d'otages à Neuilly il y a quelques années. Je ne sais pas s'il a bien fait. Je m'en fous.

Il n'empêche que ce connard est maintenant en train de se vanter à la télé d'avoir tué un type, pour gagner de l'oseille en vendant un bouquin.

J'invite donc mes aimables lecteurs à se joindre à moi pour vomir par solidarité.

9 commentaires:

  1. Crois-tu que ce soit bon pour nous qu'avec ce gourvernement et maintenant ce keuf qui se vante, de vomir un petit peu tous les jours ?
    Si ça se trouve, ça va encore coûter cher à la Sécu, cette période !
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas ! Mais il est très con.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai toujours cru que HB désignait la dureté d'une mine de crayon à papier !

    Sinon, je me demande franchement qui va acheter le bouquin. Ceux qui ont été victimes ? Ceux qui manquent d'idées pour se faire remarquer ? Ceux qui s'ennuient ? Ceux qui vont décerner un prix littéraire (il y en a plusieurs, peut-être celui du premier roman) ?
    Au fait, c'est un roman ?

    Sinon, je dirais comme Michel Muller, mais sans la plaisanterie : Fallait pas l'inviter !

    RépondreSupprimer
  4. Neuilly, ça me rappelle quelque chose, en plus.

    RépondreSupprimer
  5. On m'a dit qu'il partagera les recettes de la vente avec Sarkozy : d'après moi c'est pas vrai

    RépondreSupprimer
  6. Ca y est, j'ai vomi. Mais Marge m'a engueulé parce qu'il reste des morceaux au bord de la cuvette...

    RépondreSupprimer
  7. bonjour Nicolas,

    je crois que tu te trompes : Human Bomb, c'est le preneur d'otages, pas le type qui l'a tué.

    Mais peu importe, je suis d'accord avec toi. ce genre de télé, ce livre, ça pue.

    RépondreSupprimer
  8. je viens de vomir le repas de midi:
    cuisse de dinde au four
    frites en gros morceaux (pour ne pas dire potatoes) cuitent à la graisse de canard, oui j'en ai encore.

    Raisins du sud ouest (variété chasselas et muscat)

    et une poire de provence.

    Tout cela mellé du café , c'était beau à voir.

    Ruquier a vraiment de gouts de chiottes

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.