22 septembre 2007

S'amuser avec les trolls qui mettent leurs doigts dans le nez

Irène Delse nous parle de ses trolls ce matin. Sarkofrance en parlait l’autre jour : vous pouvez aller constater que son blog est pas mal plombé aussi. Mon propre blog, « PMA vous y êtes » n’est pas en reste ! Je suis même devenu une espèce de professionnel du blog plombé. Je peux donc en parler.

D’ailleurs, PMA est un blog pédagogique. Je vais donc rappeler ce qu’est un troll, tous mes visiteurs n’étant pas des spécialistes de la blogosphère.

Un troll est un commentateur qui a des idées opposées à celle affichées par le taulier du blog et qui vient mettre des commentaires désagréables à répétition. Désagréable comment ? Souvent ils sont insultants, les types se la jouent « je suis largement plus intelligent que toi ». Surtout l’argumentation est nulle (je supporte la contradiction avec plaisir, mais uniquement quand l’argumentation en vaut la peine). Ils engagent volontiers des polémiques débiles pour le seul plaisir de déstabiliser les gens.

Généralement le troll est anonyme.

Le phénomène du troll est bien connu dans le monde des forums de discussion où ils arrivent à faire fermer des forums en foutant une merde noire. Ils essaient de faire pareil dans les blogs politiques et n’y arrivent pas !

Une des raisons principales est qu’ils se couvrent automatiquement de ridicule. Les lecteurs de votre blog partagent généralement les mêmes tendances politiques que vous et, comme vous êtes attaqués, ils vous prennent en sympathie : le troll devient l’ennemi simplet. Il y a des types qui viennent sur mon blog et me traitent allègrement de gauchiste ringard, par exemple. Je veux bien. Encore qu’aucun ne m’a expliqué en quoi c’est moderne de torpiller le droit du travail, d’expulser les immigrés et de travailler plus tout en plombant les comptes de l’état par des cadeaux fiscaux aux plus riches.

Tiens ! Un aparté ! J’ai improvisé ce matin un billet antiségo pour répondre à un blog (dire tout ça en commentaire aurait été du gaspillage). J’ai constaté à cette occasion qu’il y avait beaucoup de blogs qui défendaient Ségolène Royal et assez peu qui la critiquaient. Par contre, par la même occasion, j’ai constaté qu’il n’y a plus beaucoup de blogs de droite à défendre Nicolas Sarkozy ! Houhou, les gars, vous êtes où ? Vous nous avez cassé les burnes pendant la campagne mais maintenant qu’il a commencé à sévir, vous avez honte ?

Ainsi, je veux bien me faire traiter de gauchiste ringard ! Le troll qui dit ça oublie juste qu’il ne s’adresse pas à moi mais à l’ensemble de mes lecteurs qui viennent là parce qu’ils y trouvent un semblant d’intérêt !

Je commence à distinguer deux catégories de trolls de blog (pour les forums, la classification est un peu différente).

Le troll idiot : il met des commentaires de toute bonne foi, les croyant pertinent, mais ne se rend absolument pas compte qu’il est complètement à contre-pied de la logique ambiante. Parmi les trolls idiots, certains ne sont pas anonymes, ce qui montre leur bonne foi.

Le troll méchant : il vient chez vous uniquement pour foutre la merdre et vous insulter. Un peu si comme vous disiez à un quidam anonyme dans une rue loin de chez vous : « espèce de gros pédé, t’es qu’une merde ». Pour ma part, malgré mes tendances innées à la grossièreté, il ne m’est jamais venu à l’esprit d’insulter des gens que je ne connais pas.

Dans ma série de « Conseils de blogages », sur le blog « Partageons le reste », j’ai fait un billet sur le comportement à adopter vis-à-vis des trolls. Ces conseils restent valables pour les gens pris au dépourvu. Je les résume : on ne répond pas aux trolls, ils finiront par se lasser. Tout au plus, on met un commentaire « Tiens, voilà un troll » pour montrer à vos lecteurs à qui ils ont affaire.

Quand on a une trop grosse attaque, on active la modération des commentaires, mais ça nécessite d’être très réactif pour ne pas tuer la vie du blog et empêcher les conversations de se dérouler.

Pour ma part, j’ai adopté une nouvelle stratégie. Je considère le troll en tant que tel ! Si nos histoires d’enfance n’étaient pas ponctuées d’affreux personnages, nous les évoquerions maintenant avec beaucoup moins de tendresse. Tiens ! Prenez Blanche-Neige. S’il n’y avait pas Grincheux, le visage du monde ne serait pas le même. En fait, malgré ses défauts, c’est un personnage sympathique !

Une telle philosophie nécessite du recul. Je vous conseille de le prendre et de replacer les blogs à l’échelle de ce qu’ils sont ! Un troll ne gâche pas une argumentation politique qui révolutionnera le fonctionnement de la planète mais griffonne deux ou trois pets dans son coin.

Par ailleurs, le troll est un visiteur comme un autre. Quand on écrit sur les blogs, on aime bien être lu ! Au moins, le troll vous lit, mais s’il a des raisons perverses… Je reçois la visite de trolls qui ont mis mon blog dans leurs netvibes ou leurs favoris ! C’est donc qu’ils aiment bien votre blog. En venant vous insulter, ils vous rendent service : ils participent eux-mêmes à votre audience.

Dans la vie, il faut être tordu…

Enfin, j’ai eu un échange avec Agnès l’autre jour (Agnès est une de mes « collègues » rédactrices d’Equilibre Précaire, taulière du blog Le Monolecte), je ne sais plus où. Je lui exprimais ma position : il faut museler ces gens là. Elle a réussi à me démontrer que d’un certain côté, c’est une entrave à la liberté d’expression !

J’ai donc établi une nouvelle stratégie. Quand j’ai le temps, j’établis un dialogue avec eux. Je rebondis que ce qu’ils disent tout en l’insultant légèrement pour montrer que j’avais compris la manœuvre.

C’est rare. Le plus souvent, je leurs réponds par une pirouette de type :

« Ah ! Anonyme, te revoilà. Ca faisait longtemps, je m’inquiétais. Je constate que tu es toujours aussi con. Ta femme et tes enfants vont bien ? ».

Vous pouvez noter cette réplique et la réutiliser. Je n’ai pas déposé les droits.

35 commentaires:

  1. Epouse de Troll, ce n'est pas une sinécure. La femme le samedi se couche, elle a mis sa nuisette sexie, ses soies les plus fines espérant de son sauvage animâle de compagnie un peu de cet élan qui la fit chavirer dans leurs jeunes années.
    Au contraire, quand il arrive enfin dans la couche nuptiale, le Troll regarde sa douce et commence à critiquer : elle n'a pas choisi la bonne couleur de dessous, le soutien gorge est trop compliqué pour lui et de toute façon, la soie lui donne de l'urticaire !
    Luttons pour libérez ces femmes de Troll qui souffrent de par le monde !
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. il y a aussi des blogs qui font office de trolls
    certains écrivent tant de conneries qu'ils se polluent eux-memes
    exemple les blogs fn ou defense des animaux!


    euh tonnegrande est-il un troll?

    depuis ton billet sur didier G il n'écrit plus ici?

    RépondreSupprimer
  3. Je vais réfléchir à deux fois avant de laisser un commentaire chez toi.
    Ne sait-on jamais, je pourrais passer pour une Troll idiote ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Je souhaitais éclaircir un point : je n'ai de lien de parenté ni Anne, ni avec Anonyme ! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Moi, j'écris plutôt « Ah ! Anonyme, vous revoilà. Ca faisait longtemps, je m’inquiétais. Je constate que vous êtes toujours aussi con. Votre femme et vos enfants vont bien ? ».

    On m'a apris étant petit à vouvoyer les trolls.

    Troll en français ça se dit lutin. Au féminin, je sais pas, mais j'imagine.

    RépondreSupprimer
  6. Belle expérience.
    j'aimerai aussi échanger les adresses ip. Un troll qui visite depuis 4 jours sarkofrance me plombe de ses commentaires racistes (du genre "si tous les sans papiers pouvaient sauter par la fenêtre") ou sexiste à l'encontre de bloggeurs visiteurs.
    Son adresse ip: 85.68.205.14, il habite Angers. J'ai même choper la photo aérienne de son serveur sur google map.
    Je repère le terrain. Je crois qu'il n'a pas vu LE COUPERET ni TERMINATOR ("Sarah Connor ?"). Il va apprendre. j'aimerai découvrir son blog ou son email. Je propose que l'on créé un site de recherche: "TROLL WANTED"
    ok nicolas ?

    RépondreSupprimer
  7. Juan essaye de l'envoyer en Iran c'est le bon moment.

    Un troll célèbre certains l'appelle collaborateur..de quoi au juste collabore t'il ?

    certains le nomment Premier ministre

    certains se moquent de sa coiffure, certains "brosse à chiotte"

    son nom est .....

    RépondreSupprimer
  8. @ Phil : il y a aussi des trolls femmes, ou trollesses, ou trollettes, je ne sais pas. Ce qui pourrait expliquer pourquoi il y a tant de trolls : ils se reproduisent !

    ;-)

    @ Juan : j'ai répondu chez moi à ta question.

    RépondreSupprimer
  9. Fil,

    Ne dépense pas ta poésir sur PMA ! Ecris donc pour EP.

    Olive,

    Tonnegrande n'est pas un troll. C'est un ami d'enfance depuis trois ou quatre ans.

    Lutine,

    Non. Au pire, tu passeras pour une blonde.

    Anne Onyme,

    Bonjour à la famille.

    Franssoit,

    Il faut tutoyer les trolls, ça crée un climat de confiance. Lutin au féminin ? Je ne vois pas.

    Sarkofrance,

    Ne rentre pas dans leur paranoïa ! En leur faisant la chasse tu rentres dans leur jeu ! Il faut juste les épier comme moi parfois, ça permet de rigoler, comme j'ai fait chez Irène ce matin.

    Peuples,

    Si tu considères notre premier ministre comme un troll, tu ridiculises la république. C'est pas grave, elle n'a pas besoin de ça.

    Irène,

    Je parlais du loup avec Juan ?

    RépondreSupprimer
  10. Je suis d'accord avec toi sur les trolls..
    En bon libéral, je pense qu'il ne faut pas les museler..
    Mais par contre, je suis contre l'insulte vis à vis d'eux. inutile de jouer à leurs jeux.

    @ +, l'ami.

    RépondreSupprimer
  11. Anonyme,

    Elle n'est pas neuve.

    Loïc,

    Quand ils ne m'insultent pas, je n'insulte pas !

    RépondreSupprimer
  12. sinon, l'ami, je pense que s'il n'y a quasiment pas de blogs de droite, c'est que les gens de droite sont dans l'action et dans la contemplation alors que les gens de gauche sont plus dans la littérature et dans l'idée qu'on peut-refaire-le monde-devant-son-ordinateur.

    Politiquement, ça ne sert à rien de tenir un blog politique. ça n'a aucun effet sur les votes et sur la pensée en général. ça sert juste à se faire plaisir à soi-même.
    Il y a un bien eu des blogs de droite pendant la campagne mais c'était plus pour le côté 'mode' et aussi pour équilibrer la balance sur le net.
    En fin de compte, si dans la blogosphére, la pensée unique est de gauche, dans la vraie vie, avec les vrais gens qui respirent, qui vont à l'usine et qui n'en veulent, c'est pas aussi évident.

    et il y a aussi le fait que nombre d'électeurs de droite sont des gens qui vivent dans la précarité et qui ayant de maigres revenus n'ont pas les moyens d'avoir une connexion internet haut débit.
    (cette dernière idée, fallait la trouver, nan ? un chouia provocatrice, qu'est-ce que je fais, je l'efface ? bon, non, c'est le weekend, j'ai le moral, Sarko a été excellent l'autre soir..j'en veux, j'envoie...)

    bonne soirée Nicolas.

    RépondreSupprimer
  13. Loïc,

    Lire tes théonies saugrenues sont toujours un vrai plaisir (remarque qui t'amusera d'autant plus quand tu auras lu le mail que je t'ai envoyé pendant que tu écrivais ici).

    Par contre, tu te trompes - et c'est grave - sur l'intérêt du militantisme dans les blogs. Nous n'avons évidemment pas de poids sur les votes, pas plus que les gens qui causent politique dans les bistros, mais ça reste primordial que les gens en parle, au nom de la démocratie.

    Cette notion de pensée unique est toujours aussi ridicule quand elle caractérise l'opinion des minoritaires... Avec ce genre de propos, tu ferais un joli troll !

    Pour en revenir aux blogs de droite : il n'y a pas de pensée de droite, c'est assez clair. Mais il y a aussi l'évidence que les penseurs de droite de Sarko ! Tiens ! Il y avait une interview de Finkielkraut (si on peut le qualifier de penseur) dans le Parisien de ce matin ! Très drôles les références intellectuelles de Sarko !

    RépondreSupprimer
  14. la gauche est minoritaire dans le pays mais pas dans les blogs. Elle y est ultra-majoritaire. Tu ne cesses de le dire. non ?

    RépondreSupprimer
  15. Loïc,

    Je ne cesse de le dire, peut-être, mais c'est toi qui parle de pensée unique.

    N'oublie pas le "politiquement correct" pour faire le tour du sujet.

    RépondreSupprimer
  16. J'ai jamais autant discuté avec des mecs de droite, trolls ou pas, qu'aujourd'hui; même sur mon blog il y en a un qui s'est pointé! Sur équilibre précaire, même tintouin!
    Ils me font marrer!
    Finalement, en deux ans de blogging j'avais eu peu l'occasion de me confronter à eux! J'ai plutôt des commentateurs sympas en général, on discute par affinité, ont construit, on ne s'oppose pas.

    Mais je pense que c'est dû à la façon de répondre à un commentaire. En général, face à un commentaire qui pourrait déclencher la baguarre, je le regarde avec amusement et je n'y réponds pas. Ca donne un tout autre retour, en fait. Si je choisissait de me transformer en commentateur polémiste, comme je l'étais au début, j'y passerais mes journées.

    RépondreSupprimer
  17. Je veux dire: je n'y réponds pas ou je réponds "oui, c'est une façon de voir", ou encore j'apporte un complément d'information. Bref, le truc bien plombant. Pédagogique à souhait, si on veut, mais pas agonistique du tout.

    RépondreSupprimer
  18. Eric,

    Je n'ai pas vu ton blog, mais juste EP. Ca ne sont pas des trolls comme on l'entend généralement : ils ne sont pas anonymes...

    Dans mon billet, j'ai critiqué l'administration : ils se sont pris pour un blog ouvert aux thérories libérales.

    Les commentaires qu'on a eu ne sont pas antipathiques, juste à côté de la plaque.

    Dans la mesure où ils argumentent (mal, mais la question n'est pas là), ils méritent attention !

    RépondreSupprimer
  19. @ loïc : "sinon, l'ami, je pense que s'il n'y a quasiment pas de blogs de droite, c'est que les gens de droite sont dans l'action et dans la contemplation"

    L'action ET la contemplation ? C'est un peu contradictoire, ça...

    Souvenons-nous de ce qu'a dit Mme Lagarde : il faut travailler, pas penser ;-)

    RépondreSupprimer
  20. Nous ne sommes vraiment pas d'accord sur la définition même du troll.
    Quelqu'un qui ne pense pas comme moi est autant le bienvenu que celui qui pense comme moi, sinon plus.
    Comment puis-je évoluer dans ma pensée si celle-ci n'est jamais soumise au débat contradictoire? J'ai tendance à penser que l'autocongratulation en cercle fermé a tendance à assécher la pensée...

    J'ai eu de très bon contradicteurs de droite et mon plus gros soucis a toujours été de calmer ceux qui pensent comme moi (donc plutôt très à gauche) et comme toi à la fois (celui qui ne pense pas comme soi-même est un troll).
    De la même manière, il y a des gens qui pensent comme moi et qui sont limite trolls tellement ils tournent en boucle dans leurs obsessions.

    L'opposant n'est pas un troll. Par contre, on attend de lui un peu plus que "je ne suis pas d'accord". J'attends des arguments, un débat.
    Le troll tue le débat :
    - par le biais d'attaques personnelles
    - en sortant systématiquement du sujet
    - en agressant tout le monde
    - en n'argumentant que sur la forme, pas sur le fond

    Donc, je ne t'ai pas bien expliqué mon point de vue si tu penses que le troll, c'est juste celui qui pense différemment.

    Pour lutter contre les vrais trolls, les tueurs de débats, j'ai juste mis en place une mini charte facile à suivre et comprendre. Quiconque sort de la charte se fait saquer.
    Jeter un troll n'est pas une atteinte à la liberté d'expression (argument favori du troll empêché de troller en rond!) mais que penser du fait de museler toute opinion divergente ou juste différente sous prétexte de trollage?

    RépondreSupprimer
  21. Le Monolecte,

    Je ne pige pas ton commentaire ! Je crois justement qu'on a la même définition du troll.

    J'aime bien la contradiction, j'aime bien argumenter et discuter.

    Je n'aime pas les types qui viennent m'insulter et insulter les gens qui ont la gentillesse de commenter chez moi.

    On doit avoir un gros malentendu ! Pourtant je crois que mon billet est assez clair, et, justement, je cite un de nos échanges car tu m'as fait voir une autre vision des trolls : tout le monde a le droit d'être écouté.

    Je résume : je ne comprends pas ton intervention.

    Ou alors tu me trolles !

    RépondreSupprimer
  22. D'accord avec le Monolecte (qui a dû etre troll dans une autre vie): le troll, classiquement, c'est celui qui détourne un fil de conversation pour parler d'autre chose. Il est hors conversation.

    Toi, tes trolls, ce sont surtout des êtres mal embouchés, effroyablement entêtés, souvent grossiers, presque toujours de droite mais qui en général sont bien dans le sujet. Seulement, et c'est là qu'on ne peut pas te donner tort, ils ont quand même un problème. C'est qu'à un moment ou à un autre, ça dévie, la machine s'emballe. Et là, ça se barre en troll.

    RépondreSupprimer
  23. Eric,

    Je suis moi même d'accord avec le monolecte et c'est pour ça que je ne suis pas d'accord avec elle !

    Comme quoi, même quand il n'y a aucun troll, ils arrivent à semer la grouille.

    RépondreSupprimer
  24. Nicolas : pour EP, c'est fait !

    Un contradicteur, c'est intéressant sauf s'il vient pour absolument convaincre qu'il a raison et toi (blogueur) complètement tort ! A ce moment là, il devient un Troll !

    :-)

    RépondreSupprimer
  25. Le Monolecte, Eric,

    Je relis tout ça à tête reposée, et voilà comment de définissais le troll :

    "Un troll est un commentateur qui a des idées opposées à celle affichées par le taulier du blog et qui vient mettre des commentaires désagréables à répétition. Désagréable comment ? Souvent ils sont insultants, les types se la jouent « je suis largement plus intelligent que toi ». Surtout l’argumentation est nulle (je supporte la contradiction avec plaisir, mais uniquement quand l’argumentation en vaut la peine). Ils engagent volontiers des polémiques débiles pour le seul plaisir de déstabiliser les gens."

    Je ne pense pas avoir tort ? Auriez vous lu mon billet en diagonale seulement voire uniquement le début de chaque paragraphe ?

    RépondreSupprimer
  26. Un troll c'est aussi quelqu'un qui diffuse des liens sans savoir comment mettre les balises html http://www.uzine.net/article1032.html

    RépondreSupprimer
  27. Mais c'est bourré de troll(esse)s ici ou quoi?
    ;-)

    RépondreSupprimer
  28. Nicolas et aux autres : petit cadeau :-)

    http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendID=187084509

    RépondreSupprimer
  29. http://profile.myspace.com/index.cfm?
    fuseaction=user.viewprofile&friendID=187084509

    RépondreSupprimer
  30. "Un troll est un commentateur qui a des idées opposées à celle affichées par le taulier du blog et qui vient mettre des commentaires désagréables à répétition"

    C'est sur ce point précis que je ne suis pas d'accord avec toi : le troll n'est pas nécessairement celui qui n'a pas les mêmes idées que toi.

    Exemple simple : j'aime beaucoup Swâmi. En général, il sait se tenir sur un blog, que ce soit le sien ou celui des autres. En plus, on pense souvent pareil (mais pas tout le temps).
    Bon, là, ça fait deux jours qu'il me trolle un billet sur les grèves vures par le prisme déformant des médias avec un débat sur le droit de vote des vieux.

    Sinon, c'est un gars charmant!
    ;-)

    RépondreSupprimer
  31. Le Monolecte,

    Je suis d'accord avec toi. Mais tu aurais mis le même commentaire hier, j'aurais eu mon ancien avis... Il faudrait, à l'occasion, que je corrige cet ancien billet (comment es tu retournée ici ?).

    Je suis trollé depuis ce matin par deux types de gauche qui sont intervenus désagréablement sur un blog ami. Etant mal luné quand je les ai lu, je les ai traité de con, le seul qualificatif qui me soit passé par la tête. Depuis, ils commentent chez moi...

    RépondreSupprimer
  32. Je me rends compte en lisant ton billet( merci très instructif)même s' il n' est pas ressent que je suis bien naive et idiote dans le fond, pas facile d' avoir un blog sans connâitre les règles du jeu, un troll je savais même pas ce que c'était avant qu' un anonyme vienne mettre la zizanie le boxons sur mon blog parce qu'il voulait ce venger d' un ami pour une vieille querelle dont j' étais complétement ignorante du coup tout le monde s' est engueulé et comme je comprenais rien à leur jeu j' ai pris la défence de mon ami qui m'a dit que c'était un troll(sur le coup j' ai trouvé cela insultant mais maintenant que j'en ai la définition)alors j' en ai eu mare et j' ai écrasé mon blog!
    Bon pas seulement pour cela parce que des pressions extérieures sont venus me rapeller à l' ordre sur mes prises de position qui pourraient nuir à mon image de marque, sauf que moi ben je savais même pas que j'avais une image de marque enfin tu comprendras rien mais c'est pas grave!
    A plus Nicolas! Pardon je te raconte ma vie là, désolée!

    RépondreSupprimer
  33. (avant de poster, suis arrivé sur ce site en cherchant "b*** de rugbyman" sur google images.. hi hi)
    Puis suis arrivé sur l'article concernant les trolls.. Dès que j'ai eu le net, j'ai été attiré par les forums, les blogs.. J'avais envie de dire des choses et les disait avec mes propres mots, sans viser qui que ce soit, mais n'étant pas une personne des plus cultivées j'ai été qualifié de troll. Tant pis, une fois, deux fois.. J'ai même été banni de certains endroits, ça fout quand même la rage de se voir attribuer des mauvaises intentions. Donc, je n'interviens plus, je me suis senti agressé en fin de compte. DOnc voilà, juste pour dire qu'il ne fait crier au troll à tout bout de champs, il y a des personnes comme moi, qui veulent juste participer et apprendre quand elles sont dans l'erreur.

    (sinon, pour le reste du blog, j'aime bien, bon boulot!)
    Bisous!

    RépondreSupprimer
  34. ... aussi.. Il y a le conseil suivant "don't feed the troll" c'est assez efficace.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...