14 septembre 2007

Ou y'a des haines, y'a pas de plaisir

J’aime voir comment un amendement louche passé à l’Assemblée Nationale a un impact sur la réputation de la France, de la mienne donc, à l’étranger.

« Dans les demandes de visas pour les regroupements familiaux (...)il ne suffira plus pour le demandeur qu'il respecte les conditions de séjour et de confort des revenus(...) Il faudra qu’en plus, il passe par l’utilisation des tests génétiques pour prouver qu’il s’agit bien de membres de la famille, et qu’ils sont bien unis par le sang »

Notez bien le « et qu’ils sont bien unis par le sang ».

D’accord ! L’information va un peu vite, il ne s’agit pour l’instant que d’un amendement.

« dans le cadre de la lutte engagée désormais de manière permanente par le gouvernement français contre l’immigration clandestine à travers toutes ses variantes »

« Le gouvernement français de droite, qui a décidé de rattraper l’électorat du Front national de Jean Marie Le Pen, ne recule donc plus devant rien pour faire reculer les chiffres de l’immigration, allant même jusqu’à inciter les préfets à traquer dans les rues de France tous les " étrangers " aux allures douteuses (en réalité les Africains, encore), pour augmenter le nombre de refoulés et atteindre rapidement la barre des 25.000 annoncée comme objectif pendant la campagne électorale d’avril dernier. »

« La mesure, on s’en doute, vise presque exclusivement les Africains. Coupables de toutes sortes de turpitudes, et priés de rester chez eux par tous les moyens. C’est sans doute l’épilogue logique du discours de Nicolas Sarkozy le 26 juillet dernier à Dakar, où il demandait presque ouvertement aux jeunes Africains de rester chez eux et d’organiser s’ils le veulent, des soulèvements contre leurs dirigeants. »

« Mais quel sens donneront les dirigeants africains à cette nouvelle gifle française et quelles réactions auront-ils, eux qui auront été incapable d’encadrer leur jeunesse et de lui offrir des pistes d’espoir ? »

Je suis con ! Je fais un billet en recopiant presque en entier une information ! Contraire à mes principes. Mais pourtant édifiant.

12 commentaires:

  1. Le paragraphe en double, il était aussi dans l'original ?

    RépondreSupprimer
  2. Relayer l'information, c'est bien, d'autant que c'est beurk tout ça, mais tu proposes quoi ?

    RépondreSupprimer
  3. Rien... Mais je pourrais te retourner la question !

    Pour ma part je milite au quotidien dans un blog politique... et je vote.

    RépondreSupprimer
  4. Puisqu'ils sont là et qu'ils sont intégrés notamment par le boulot : il leur faut des papiers !
    On a besoin d'eux pour refaire nos fonds de caisses !
    :-)

    RépondreSupprimer
  5. On parle beaucoup de papiers sur ce blog.

    RépondreSupprimer
  6. Ben le problème quand même il serait temps qu'on ouvre les yeux sur ce phénomène c'est que ces gens là font le boulot que les français ne veulent pas faire : une fois qu'on les aura mis dehors, arriveront t-ils à mettre la France au travail ? Sachant que les boîtes qui embauchent ces sans papiers le font sciemment et au black ! Ce sont eux la plupart du temps qui les font venir en France !

    Que le gouvernement fasse faire des contrôles sévères dans les restaurants et sur les chantiers du BTP, et on en reparlera !
    J'ai bossé deux mois dans un resto de la Grande Motte (34) qui faisait rentrer des clandestins qu'ils exploitaient : tout le monde savait, tout le monde fermait les yeux, alors avec ça !

    RépondreSupprimer
  7. Non, vous ça va, on vous laisse passer: vous faites partie de la suite d'Omar Bongo, le démocrate ami de Nicolas Sarkozy.

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas,

    Militer en écrivant dans un blog politique n'est pas à la portée de tous. Il faut savoir analyser, savoir expliquer, etc...
    Voter, oui, je n'ai pas râté une seule élection depuis que j'ai 18 ans et que je suis inscrite sur les listes. Il m'est même arrivé de prendre le train pour venir voter dans ma commune d'inscription alors que j'habitais un autre endroit en raison de mes études.

    RépondreSupprimer
  9. Fanette,

    Le problème est complexe, je ne sais pas comment le résoudre ! Il faut effectivement multiplier les contrôles et condamner les patrons qui embauchent sans sourciller, et condamner les patrons des grosses boites qui prennent des soustraitants louches... Celà suffit-il ?

    Toujours est-il que la politique de l'UMP (je ne dis pas de Sarko ou du gouvernement, juste des députés qui ont adopté l'amendement en question) provoquent des réactions à l'étranger qui me font honte.

    Eric,

    J'ai justement passé la soirée avec lui.

    Lutine,

    Je ne dis pas que tout le monde doive tenir un blog politique : ca serait un bordel monstre ! Et l'influence des blogs est nulle !

    Ce qu'il y a d'important, sur les blogs, mais aussi ailleurs, au boulot, au bistro, c'est marteler la cause !

    Je lis pas mal les blogs politiques. Aucun ne m'a jamais convaincu de quoi que ce soit. Par contre, ils m'apportent des visions ou des argumentaires différents.

    Mais oui ! Il faut voter. Et surtout pas voter pour des gens qui provoquent des réactions telles que décrites dans mon billet, à l'étranger.

    RépondreSupprimer
  10. Lu dans les liens "L'autre problème possible est que ces tests pourront reveler au grand jour les "secrets de famille", avec des situations où tu élèves l'enfant de ton voisin ou de ton cousin chez toi en croyant que c'est le tien". Ca va être un beau bordel, en effet ...
    Je ne partage pas tout à fait tes vues sur le sujet, Nicolas. S'il est vrai que ces tests sont contraires à l'éthique, il est vrai aussi que les faux papiers sont légion et que cette pratique nuit à tous les demandeurs d'asile. Les commentaires sur le lien que tu as inséré dans ton billet sont mitigés. Certains africains sont outrés, d'autres pas choqués du tout.
    J'ai été mariée à un africain et je sais à quel point obtenir le droit de résidence et faire venir sa famille est un parcours du combattant, en grande partie parce que les faux papiers circulent. Cela entraîne des rejets pour des personnes qui sont véritablement en danger dans leur pays.
    Si cette mesure s'applique à TOUS les étrangers demandant le regroupement familial, ça ne me choque pas plus que ça. Cette mesure doit quand même prendre en compte la réalité africaine. Avec les guerres et les maladies, les orphelins recueillis par leur familles sont nombreux, ceux-là devraient donc rester crever au pays ? L'adoption n'est donc pas reconnue alors que nous-mêmes la pratiquons.
    Ce que j'attends, moi, c'est que les pays africains appliquent les mêmes mesures à notre égard.

    RépondreSupprimer
  11. Justement, l'effet du "beau bordel" rend cette mesure inique.

    Sans compter qu'on doit être à la 5 ou 6ème loi sur l'immigration en 5 ans.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.