30 mai 2008

Annulation d'un mariage, un crime ?

Le mariage annulé par la justice parce que la femme n’était pas vierge fait couler beaucoup d’encre depuis hier soir.

Mais je trouve ce débat lamentable : on commente une décision de justice. Or la justice a fait son boulot.

« La loi est on ne peut plus claire ; l'article 180 du Code Civil prévoit que "si il y a eu erreur dans la personne ou sur les qualités essentielles de la personne, l'autre époux peut demander la nullité". Le juge a fait son travail, en l'occurrence évaluer la demande et juger. Point ! Affaire suivante ! »

J’ai recopié ça sur l’excellent billet de Didier B. qui nous démontre que si c'était arrivé dans le fin fond de la France, avec des gens issus du terroir, catholiques pratiquants et tout ça, aucun commentaire n’aurait été fait. Allez le lire et revenez.

J’ai été très content de tomber sur ce billet de Didier B. car je me suis demandé pendant un temps si je n’avais pas les idées un peu tordues. Ben non.

Les commentateurs commentent une décision de justice alors qu’il faut s’attaquer à des coutumes, des pratiques religieuses qui vont à l’encontre du progrès en reniant le droit des femmes, leur émancipation et toutes ces choses que j’ai défendues dans les barricades en 1968. Enfin ! Que j’aurais défendues si j’en avais eu l’âge…

On ne commente pas une décision de justice quand elle ne fait qu’appliquer la loi. En l’occurrence : il y a tromperie sur la marchandise.

Par contre, on peut commenter la loi et la juger mauvaise quand elle permet de nous faire faire un retour vers le siècle dernier.

On peut aussi commenter des coutumes religieuses d’un autre âge, y compris quand elles sont musulmanes. D'autant que de nos jours, arriver encore vierge au mariage devrait être considéré comme un crime pour "absence de formation".

(tourtereaux)

67 commentaires:

  1. Effectivement.

    Ce qui est chocant, c'est que ce type de décision n'a pas été rendu depuis fort longtemps (XIX e siècle je crois). Et que c'est une impression de fort retour en arrière.

    Il se trouve que j'ai connu l'avocat. Ce n'est pas un "politique" mais un juriste pur jus qui aime son boulot ...

    Alors ?? C'est peut être le signe des temps qui fait peur. Il est probable que sous un autre Président, ce Jugement n'aurait pas eu l'honneur de tant de commentaires..

    RépondreSupprimer
  2. Elmone,

    Oui. Mais ce qu'il y a de choquant c'est que c'est la décision de justice qui soit l'objet de commentaires et pas le fait lui-même.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis d'accord avec toi comme je l'ai dit sur un autre blog :
    DURA LEX SED LEX

    Mais c'est sûr qu'il faudrait penser à limité le champ d'application de cette loi.

    Sinon pour revenir à ta boutade de fin : annuler un mariage pour cause de mauvais coup... Ah bahc'est une qualité essentielle non ?

    RépondreSupprimer
  5. Il faudrait inscrire ça dans la loi...

    RépondreSupprimer
  6. Les articles 180 et s du c. civ. n'ont pas été modifiés depuis 1804...
    Alors peut être qu'il faudrait envisager une modif de la loi.

    En ce qui concerne les commentaires des décisions de justices. Le problème n'est pas nouveau. Et à chaque fois on dit la même chose...

    RépondreSupprimer
  7. Oui, on dit la même chose mais cette fois, c'est plus complexe. On tape sur la justice alors qu'on devrait taper sur les freins à la liberté des femmes y compris par les principes de l'Islam...

    Le problème est que la gauche n'ose pas critiquer l'Islam... alors la gauche s'en prend à la justice.

    Presque un comble.

    RépondreSupprimer
  8. Allez Mesdames, au boulot, il y a encore fort à faire. Et plus questions de critiquer les musulmans comme tu le dis si bien Nicolas.
    Nous devons balayer (Balmeyer?) devant nos portes.
    Tiens une histoire vraie et espagnole.
    Ma belle-soeur qui vit à Madrid a perdu som mari il y a quelques 30 ans. elle rencontre un homme avec lequel elle décide de vivre.. Elle a l'habitude de fréquenter la messe du village va donc communier, chaque dimanche.
    Un jour, elle se fait apostrophée par une bigotte(l'ancienne fille de joie du village mais jamais prise la main dans le sac..Hum Hum !!).
    Cette femme insulte ma belle-soeur en lui disant qu'elle ne peut communier sans être mariée.. Et ça va loin.. Courrier au prêtre de la paroisse, qui écrit à un supérieur, qui lui-même écrit au Pape.
    Verdict, ma belle-soeur n'a plus le droit de mettre les pieds à l'église..Cela se passait alors qu'Aznar (issue de la famille de Franco) était au pouvoir..
    Qu'elle belle hypocrisie alors que la bigotte a même eu un enfant qu'elle a élevé seule et que tout le monde sait qu'elle n'est pas "vierge" loin de là. sois-disant que l'enfant serait adopté (Hum, Hum, au village tout se sait!!)
    bref, comme je le disait, on a du boulot, nous les femmes et vous aussi messieurs, pour dénoncer toutes ces lois stupides et réductrices..

    RépondreSupprimer
  9. Christie,

    Oui, il reste du boulot, mais ce n'est pas qu'un problème de loi.

    RépondreSupprimer
  10. David75

    La lapidation, la répudiation c'est pour quand ...

    RépondreSupprimer
  11. David,

    Ca viendra peut-être si la gauche préfère s'attaquer à la justice qu'à des traditions louches.

    Marc,

    Non, justement. Elle a pris une très sérieuse formation avant le mariage pour mieux satisfaire son époux. Voilà comment elle est réponsée...

    RépondreSupprimer
  12. Nicolas,
    Tu as raison la justice sert d'exécutoire. mais de façon plus générale je trouve que sur ce coup il est bien que la décision ait fait l'objet de commentaires.

    Pour info, je me suis permis de faire mon billet par rappport à toi. Sur ce pb précis, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi .

    RépondreSupprimer
  13. Je vouslais dire d'"exutoire". Même si parfois la justice a exécuté ;-)

    RépondreSupprimer
  14. Elmone,

    Tu as raison de me prendre pour exemple (je n'ai pas encore été lire).

    Oui, c'est bien que la décision ait été commentée... mais pas en tant que telle.

    Ce qu'il y a de bien avec cette décision c'est qu'elle donne une information : "il y a encore des affreux jojos qui exigent que leur femme soit vierge avant le mariage"...

    RépondreSupprimer
  15. C'est que je veux dire , c'est la mentalité qu'il faut changer en profondeur mais dans beaucoup de domaines. Nous sommes tout à fait d'accord sur le fond et c'est pour ça que nous sommes tous concernés.

    RépondreSupprimer
  16. J'en parlais sur mon blog: ce qui est "intéressant" (ou plutôt ce qui ne l'est pas) c'est de voir comment cette information fera l'objet de commentaires.

    Comme si les journalistes effectuaient le tri sur ce critère: est-ce que ça fera causer dans les bistrots?

    RépondreSupprimer
  17. tiens et si on parlait de la polygamie des élus... :-) je sais c'est mal... je dis ça c'est suite au reportage sur ce thème sur FRance 2 hier soir

    RépondreSupprimer
  18. tiens et si on parlait de la polygamie des élus... :-) je sais c'est mal... je dis ça c'est suite au reportage sur ce thème sur FRance 2 hier soir

    RépondreSupprimer
  19. Christie,

    On est d'accord.

    Eric,

    Tiens ! Je n'ai été sur ton blog aujourd'hui. Twitterfeed est en rade ?

    RépondreSupprimer
  20. Marc,

    La polygamie chez les élus, c'est le cumul des mandats ?

    RépondreSupprimer
  21. Merci :-)

    Pour le reste, tout a été dit, notamment qu'on cherche a faire dire à une décision de justice ce qu'elle ne dit pas.
    Enfin, la presse n'a pas grand chose à se mettre sous la plume en ce moment, il faut comprendre ;-)

    RépondreSupprimer
  22. 100% d'accord avec toi : la décision de justice n'est pas la question (de plus, j'ai entendu hier un avocat qui expliquait qu'elle était tout à fait normale et justifiée, dans la mesure où la femme avait reconnu pendant la procédure d'enquête, qu'elle savait que sa virginité était un élément important pour son futur mari, et qu'elle lui a menti quand même).

    Ce qui doit être mis en question, ce sont des traditions archaiques, dépassées, machistes. Le problème qui vient ensuite est d'être capable de ne pas tomber dans le politiquement correct consistant à montrer toutes les religions du doigt et à les mettre dans le même sac (bien qu'elles aient toutes une tendance à limiter la place accordée aux femmes).

    Mais en France, en 2008, c'est bien l'Islam qui cherche à limiter la liberté des femmes, que ce soit par des mariages forcés, par des pressions psychologiques de l'entourage, par des pratiques indignes de la république laïque.

    Sachons dénoncer ce qu'il y a à dénoncer ; et tu as mille fois raison : ce n'est pas la décision de justice qui doit, (en l'occurence) être dénoncée, mais une religions qui autorise et fait la promotion de pratiques d'un autre âge.

    à bientôt !

    RépondreSupprimer
  23. Didier B,

    De rien ! Ton billet m'a réellement retiré d'un isolement...

    LomIG,

    C'est amusant, quand on ne parle pas de pognon, on est souvent d'accord.

    RépondreSupprimer
  24. David75

    Hormi Ségolène Royal la gauche s'est toujours montrée conciliente vis a vis de tout ce qui touche la religion et de ses effets pervers.
    Il faut aussi se souvenir de cette gauche à l'angélisme stupide très developpé qui préférait parler de sentiment d'insécurité au nom de je ne sais quel principe plutôt que de l'insécurité tout court
    ( je sais de quoi je parle j'ai ét agressé 2 fois et 2 fois à l'hopital).
    Et je n'ai toujours pas confiance en cette gauche et de son laxisme en ce qui concerne la protection des indivudus.
    Il est vrai que la droite et la droite extrême s'est emparé de ces thèmes pour en faire ses choux gras et c'est ségolène Royal qui la première a dit aux français qu'il y avait une réponse de fermeté à gauche sans y perdre son âme.
    Ce thème finira de toute évidence par revenir sur le tapis sans aucun doute et la gauche devar avoir des réponses clair sous peine encore une une fois de se couper d'un électora qui est aussi bien à droite comme de gauche.
    L'insécurrité ne choisi pas ses victime.

    RépondreSupprimer
  25. David,

    Peut-être mais tu es hors sujet... Et tu fonces vers le point de Godwin.

    On parlait justice, mariage et musulmans, pas sécurité.

    Néanmoins, si tu veux revenir sur le sujet : Ségolène Royal s'est planté sur ces sujets. Elle n'était pas là pour convaincre les types de droite de voter pour elle... mais pour convaincre ceux de gauche ! Avec ses trucs sur l'ordre et toutes ces conneries, elle s'est aliéné tout le reste du parti... Un exemple que je cite souvent est celui de l'encadrement des délinquants par des militaires. Quand j'ai entendu ça, je me suis demandé si je n'allais aller à la pêche pour le premier tour (malheureusement, ou heureusement, je l'avais déjà fait en 2002).

    RépondreSupprimer
  26. Le marié je te le pourquivrais avec toutes les assos féministes et je lui pourrirais bien la vie !
    C'est dégueulasse de mettre sur la place publique "celà" ! le mec a le droit de butiner les petites fleurs toute sa vie et la femme se doit d'être vierge : il faut légiférer de toute urgence : virer le marié !

    RépondreSupprimer
  27. La loi est on ne peut plus claire en effet : la virginité NE PEUT PAS être, en France, une "qualité essentielle de la personne", sauf à l'exiger également de l'homme...

    Constitutionnellement, la LOI garantit à la femme, dans TOUS les domaines, des droits égaux à ceux de l'homme (art. 3 du préambule de la Constitution française).

    RépondreSupprimer
  28. La virginité de l'homme peut aussi être une qualité essentielle, cela n'a rien de discriminatoire.

    Mais cet homme n'avait pas dit qu'il était encore vierge.

    La justice n'a pas "sanctionné" la non virginité mais le mensonge !

    Le problème avec la virginité masculine, c'est que la seule preuve serait qu'il ait enfanté...

    RépondreSupprimer
  29. Fanette,

    Oui ! Il faudrait les lui arracher.

    Anonyme,

    Oui. Mais c'est bien une question de loi, pas de justice.

    RépondreSupprimer
  30. Etienne,

    Voilà la preuve de la supériorité de l'homme ? ;-)

    RépondreSupprimer
  31. Bof, je pense que le juge mérite quand même des baffes.

    Ils se battent comme des furieux pour garder leur appréciation souveraine dans les dossiers relatifs aux peines planchers (ce qui est bien normal), et là ce con applique à la lettre une loi qui lui laissait une sacrée marge de manoeuvre.

    Si c'est comme ça, demain j'attaque Mme Boutin au titre que selon la loi du 18 brumaire, elle ne peut en tant que femme porter de pantalons en ville sauf sur dérogation de la préfecture.

    RépondreSupprimer
  32. Ou de sa fourberie ^^

    Je viens de voir Mme Badinter et M. Lefevre (porte parole de l'UMP) qui demande un recours...

    C'est bien :
    soignons les symptômes pour ignorer la maladie...

    RépondreSupprimer
  33. Benjii,

    On en revient toujours au même truc : si la loi est mauvaise, elle est mauvaise. Mais le juge est là pour la faire appliquer.

    RépondreSupprimer
  34. David75

    Nicolas
    Je sais que la moitié de mon post était hors sujet, cependant je pense que tout se tient comme dirait sarko et ségolène.
    Cette femme quelque part peut se sentir en insécurité. Certains maris qui se sentent trahi pour diverses raisons par ailleurs peuvent commtre des dommages, du moins c'est mon humble avis, mais peut être que je me trompe et que ceci n'a rien à voir avec cela.

    RépondreSupprimer
  35. La justice n'a pas sanctionné mais donné / pris acte, plutôt, car l'épouse a donné son consentement à l'annulation du mariage.
    Et les motivations sont qu'un mensonge dès la conclusion du mariage compromet gravement la confiance qu'il doit y avoir entre époux.
    Il y a un très bon billet d'analyse juridique sur le site de maitre Eolas :
    http://www.maitre-eolas.fr/

    Après, sur le cas particulier, il y en a aussi qui exigent un mariage en robe blanche ...

    RépondreSupprimer
  36. Etienne,

    Mme Badinter donne son avis partout depuis hier. Tu crois qu'elle veut conquérir les PS ?

    Une grace présidentielle s'impose...

    David,

    Il n'a pas donné de baffe à sa femme, il ne l'a pas égorgée, il a juste fait une requête devant un tribunal.

    (je ne veux pas le défendre, bien sûr).

    Audine,

    Oui... Les gens en font un bordel de cette décision alors que le pb est que cette pauvre fille est jetée en pâture...

    RépondreSupprimer
  37. Mais pourquoi veux-tu qu'il y ait grace présidentielle ?

    Elle n'est pas punie d'après la loi ! C'est juste que le mariage est caduc.

    Le mari est plus puni qu'elle à mon avis, parce qu'elle sera sans doute mieux avec un homme plus tolérant.

    Si ce mec prend conscience que son attitude est rétrograde, et que cette femme veut toujours de cet imbécile, alors rien ne les empêche de se marier !

    Mais sur des bases seines, pas sur un mensonge.

    RépondreSupprimer
  38. Oui. Excellent l'article d'Eolas (mais un peu long comme toujours).

    RépondreSupprimer
  39. Etienne,

    quand je parlais de la grace présidentielle, je plaisantais.

    RépondreSupprimer
  40. Ah ^^

    Sinon, oui Eolas fait souvent de très bons articles. Puis, pour la longueur, c'est vrai, mais c'est ce qui fait la précision de ses explications :)

    RépondreSupprimer
  41. Etienne,

    Oui, c'est une espèce de paradoxe des juristes.

    Une fois, j'avais essayé de résumer un billet d'Eolas (l'excellentissime billet qu'il avait fait sur le droit et les blogs). Je précisme que c'est une des facettes de mon boulot : résumer, et je suis pas trop mauvais pour ça quand j'ai envie.

    J'ai échoué. Je n'ai jamais publié le billet : il manquait de précisions...

    RépondreSupprimer
  42. Tiens, je viens devoir sur iTélé le recteur de la mosquée de Lille qui dit que cette affaire n'a rien de religieux (ce qu'on dit en gros) et que la religion musulane n'interdit pas le mariage d'une femme non vierge. Il se repose sur le fait que Mahomet aurait eut sur ces 9 femmes (je croyais 12 moi, mais bon) 8 femmesnon vierges.

    (Je n'ai pas réussi à verifier l'info)

    Décidemment, faut vraiment queje lise "l'Islam pour les nuls" parce qu'on la connait vraiment mal cette religion (et je dois vraiment pas être le pire ^^) notamment beaucoup de jeune musulman.

    Il faut peut-être rétablir des cours de religion, où l'on apprendrait aux enfants ce que sont vraiment les religions, ce qu'elles disent... Ou même le faire en histoire, par de la théologie mais pour comprendre. (Je précise, je suis athée, avec une certaine haine des religions parfois,maispour juger il faut d'abord connaître).

    RépondreSupprimer
  43. Avec un peu de retard, cela me rapelle une émission sur ses femmes qui se font recoudre l' hymen par peur de déshonorer sa famille et celle de son futur époux,et par peur d'avouer qu' elles ne sont plus vierges, apparemment, c'est un nouveau filon pour le milieu médical.
    Le poids des traditions et des croyances est parfois lourds à porter.

    RépondreSupprimer
  44. je sais pas si la loi est si claire que ca, c'est le resultat de l'interpretation d'un juge.

    Comment on definit une qualité essentielle ?

    je veux un mari qui ne ronfle pas, il m'assure que ca n'est pas le cas pendant la phase seduction, et patatra je me paye le bruit d'un avion a reaction toutes les nuits qui suivent le mariage, me reste plus qu'a demander l'annulation pour mensonge sur qualité essentielle? ah il pourrait dire qu'il n'etait pas au courant qu'il ronflait? la nana qui n'est plus vierge peut dire exactement la meme chose.

    en tout cas ce procés ouvre sans doute la voie a un tas d'annulation de mariages, mon commentaire prefere sur la question c'est ce dessin de Delize:

    http://fr.news.yahoo.com/delize/20080529/dessin/pen-dessin-du-jour-comment-85a7f34dd8640.html

    a+

    RépondreSupprimer
  45. ça me laisse plus que dubitative sur le niveau de votre "vigilance " si tu penses Nicolas qu'un citoyen ne puisse pas commenter un décision de justice ! un citoyen n'a aucun devoir de réserve et la justice a bien souvent failli, ne serait-ce que ces derniers temps
    tu es bien docile pour un blogueur qui se targue d'etre vigilant si tu es pret à baisser la tête au pretexte que c'est "légal" ou 'rendu par la justice'

    bon passons....

    par paresse je recopie ici mes coms chez eric mainville (crise ds le s medias) ce que pense de cette affaire , si l'on s'en tient au fait, ainsi que tu le souhaites , juste au fait invoqué par la tribunal (sans ref au motif de la libre disposition du corps de la femme ):

    si l'on s'en tient strictement à loi, il est stipulé dans la loi , TOUT MENSONGE sur les "qualités essentielles de la personne" sans quoi le mariage n'aurait pas eu lieu..

    ce qui est la porte ouverte à tout et n'importe quoi, puisqu'une "qualité essentielle" n'a pas de définition et est totalement subjective.

    en réaction à cette annulation de mariage , toutes les personnes désireuses de divorcer devraient demander annulation de leur mariage (ça leur coutera moins cher) pour mensonge sur les qualités essentielles de leur époux(se) , en expliqant bien sur que si li ou elle avait su, ils se seraient pas mariés avec lui (elle).

    par ex et avant tout, les femmes battues, je doute fort que leur époux leur avait avoué avant le mariage que c'était une sale brute

    ou bien les femmes trompées, vu qu'il leur avait pas avoué avant qu'il était coureur,
    ou bien d'ailleurs n'importe quelle raison

    la brèche est ouverte, à votre bon coeur m'ssieurs -dames...évitez les frais d'avocat...demandez l'annulation






    en dehors du fait religieux,qu'auriez vous pensé si la femme demandait une annulation de mariage parce que l'époux qui promettait en avoir une grosse, l'avait le soir des noces , certes active, mais toute petite ? n'est-ce pas là un mensonge ? ou si le soir des noces il s'avérait que c'était un con qu'alors il se disait fin et intelligent ? n'y aurait-il pas là tromperie sur la marchandise ?

    RépondreSupprimer
  46. Lu dans Metro d'aujourd'hui (p 03):
    Rachida Dati a déclaré lors d'une rencontre informelle avec des journalistes, que cette procédure d'annulation peut être vue comme une "porte de sortie moins douleureuse qu'un divorce", notamment en cas de mariage forcé.

    Génial comme message de sa part, non ?
    Allez les filles faites-vous dépuceler cela vous évitera d'être mariée de force...

    Fabien

    RépondreSupprimer
  47. Il faut appeler Xavier Bertrand à une réforme du mariage ? :-)

    [Sa femme lui a menti, il n'a plus confiance, il annule le mariage. Pour moi, pas de quoi en faire une pièce montée !
    Il est musulman ? Et alors ? Ce n'est pas le sujet de la décision de jsutice...]

    PS : je n'ai pas lu tous les commentaires, j'ai République des blogs ce soir ! :-))

    RépondreSupprimer
  48. David75

    Cette décision donne l'impression d'avoir été jugé dans un pays ou il existe le code de la famille qui rend la femme au plus bas niveau des droits de l'homme.

    RépondreSupprimer
  49. De quoi parle t-on ? De justice, de religion, de mensonge, de confiance...de connerie ?

    Connait-on réellement le fond du problème ?

    RépondreSupprimer
  50. putain d'arabe. Non même au second degré ça passe pas

    RépondreSupprimer
  51. Tiens, il semble que ce soit ton tour, Nicolas...

    RépondreSupprimer
  52. Mon tour de quoi ? Convoler en justes noces ? Ca va pas ?


    (Dorham, si c'est la remarque de Peuples dont tu parles, c'est alors un malentendu).

    Merci à tous pour vos com !

    J'étudie ça demain. J'ai bistro.

    RépondreSupprimer
  53. Ton tour de lien chez Didier Goux !

    RépondreSupprimer
  54. Ta conclusion est superbe.
    Juste un mot pour dire que cette pratique n'a rien à voir avec les préceptes de l'islam.Dire que c'est une coutume pratiquée dans les pays musulmans,ok, dire que ca se pratique toujours, d'accord mais de grace ne mélangeons pas tout.
    Concernant cette annulation,je trouve bizarre que l'on s'attarde sur le mot" virginité" et que l'on oublie délibérément le mot "mensonge" et si j'ai bien compris cette décision de justice rien ne dit que cet homme reproche à cette femme de ne pas être vierge.Peut-être qu'il lui reproche tout simplement d'avoir menti.Le mensonge lors de la conclusion d'un contrat (de mariage ou autre)peut-il être un prétexte d'annulation.Aucune idée.

    RépondreSupprimer
  55. voici le commentaire que j'ai laissé chez lDidier B. :

    Oui... il est judicieux de prendre le problème par ce bout... sauf si...

    Sauf si la mariée en question n'a pas d'autre choix que de mentir à Marcel, parce qu'elle subit une oppression, une violence, parce que la perte de sa virginité avant le mariage serait une infamie aux yeux de son Marcel, de son père, de ses frères, de tous les hommes du village, parce que ça ferait d'elle une paria...

    Mais sans doute que la justice a su apprécier cet aspect des choses. Je ne sais pas. On ne sait pas. Alors ne parlons pas, pas de ce cas particulier dont on ne tient pas tous les fils.

    Mais le cas théorique présente un intérêt, tout de même, parce que ne faisons pas, surtout pas comme si ce genre d'oppression des femmes n'avait plus cours, ou seulement ailleurs, chez les autres, ces barbares...

    RépondreSupprimer
  56. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    !!!!!!!!!!!!! - IMPORTANT ET URGENT - !!!!!!!!!!


    Pétition pour le rétablissement de la connexion internet de Rébus

    Signez la Pétition :

    http://www.mesopinions.com/
    petition-pour-le-retablissement-de-
    la-connexion-de-Rebus-petition-
    petitions-8a0fa73ec8940
    e2c931184e28bfc48ec.html


    !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  57. Dorham,

    C'est bon pour mon classement !

    Mourad,

    Si n'on avait parlé que de mensonge, la nouvelle n'aurait pas fait la Une de la presse.

    En outre, les critiques contre les musulmans que je peux formuler n'ont rien de méchantes ni même de religieuses. Je pourrais en dire autant des cathos !

    A l'inverse, ne vous réfugiez pas derrière un "c'est pas le Coran" pour "sauver la religion".

    Delalus,

    La justice n'a pas eu à se prononcer sur tous ses trucs. Pour résumer, un type demande l'annulation de son mariage selon les lois en vigueur, la femme est d'accord, le procureur n'en a rien à cirer. Le juge dit "Oui". C'est presque une décision administrative. Il n'avait pas le choix.

    Faut pas confondre la justice avec les services sociaux !

    RépondreSupprimer
  58. Le classement ?
    C'est exactement ce que je me suis dit...

    RépondreSupprimer
  59. mensonge mensonge... la decision porte sur le mensonge... bla bla bla

    tout le monde ment, il y a des petits et des gros mensonges, ce qui est choquant dans cette histoire c'est que la justice a considéré que mentir sur sa virginité c'est un gros mensonge !

    alors mentir sur si on pete au lit ou pas c'est un petit mensonge, mentir sur son casier judicaire ou sur sa virginité c'est des gros mensonges. je me demande ou ce juge a pris son echelle de valeurs.

    RépondreSupprimer
  60. Massi,

    Je vois que tu es de retour en force ! Bien !

    As tu lu le billet d'Eolas ?

    Je juge n'a pas eu à se prononcer sur le fond. Le procureur, la femme et l'homme étaient d'accord pour annuler le mariage. Basta !

    Il a fait son boulot. Le procureur aurait pu instruire plus mais il n'a pas que ça à foutre. Le budget de la justice n'est pas infini.

    Et en l'occurrence, ça relève peut-être plus de services sociaux que du parquet...

    RépondreSupprimer
  61. Je suis scandalisée qu'un enfoiré de mari réclame la virginité d'une épouse, la loi étant la loi, je suis bien ravie que la nana n'est pas à souffrir d'un connard pareil !Une femme libérée et heureuse !

    RépondreSupprimer
  62. Fanette,

    Sur le fond du problème on est d'accord. C'est lamentable en 2008 d'en être encore là. Mais à la limite on s'en fout.

    Le problème est : quelle civilisation débile a obligé une petite dame à mentir à son futur époux sur sa virginité.

    RépondreSupprimer
  63. Et alors,
    ça ne vous est jamais arrivé de vouloir vous faire rembourser un produit ne correspondant pas à la photo de l'emballage ?
    Le Marié est un consommateur comme les autres, nom d'une pipe, : il a des droits!

    RépondreSupprimer
  64. Justement. Pour une pipe, la virginité n'est pas essentielle.

    RépondreSupprimer
  65. "Nicolas a dit ...

    Le problème est : quelle civilisation débile a obligé une petite dame à mentir à son futur époux sur sa virginité."


    Nicolas, soyons bien d'accord, je n'ai jamais menti !!!

    RépondreSupprimer
  66. Diane,

    Non, mais tu n'as JAMAIS été vierge ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.