04 mai 2008

Etre de gauche ce n'est pas de la théorie

Ah ? On parle de moi ? C’est dans le « compte rendu » de notre soirée de blogueurs gauchistes de vendredi soir, soirée organisée suite à la venue de Trublyonne à Paris. Ce compte rendu est un cas d’école, le genre de document qu’il faudrait garder pour permettre aux étudiants de Sciences Po en 2012-2013 d’expliquer pourquoi la gauche perd les élections.

Outre qu’un éminent militant socialiste déforme et sort du contexte les propos d’un copain pour réussir sa propre gloriole, ce qui mériterait des baffes, il se trompe lamentablement sur le positionnement à gauche de chaque individu.

Julien semble penser que le positionnement à gauche de chaque individu se fait en fonction de son rapport personnel avec l’argent : c’est presque un hérésie ! Pour lui, pour être à gauche, il faudrait avoir été interdit bancaire, ne pas être propriétaire de son appartement, avoir subi des arnaques à la consommation, …

J’ai essayé de discuter avec Julien pour prouver le contraire dans les commentaires à partir de mon cas personnel (et accessoirement le faire changer son introduction pour ne pas être pointé du doigt bêtement) mais, non… Il continue à penser que je suis l’exception qui confirme la règle.

C’est quand même dommage qu’un militant socialo arrive à oublier que le PS a réussi à se couper avec les classes populaires qui ont vu dans le « travailler plus pour gagner plus » de Nicolas Sarkozy une petite chance de s’en sortir, même si c’est un mensonge phénoménale alors que ceux qui ont voté sur le PS sont ceux qui pensent qu’un monde meilleur est possible, par une meilleure redistribution.

Julien, tu as tout faux ! On ne devient pas de gauche quand on a des difficultés financières : on devient individualiste et on cherche à s’en sortir à tout prix.

On ne devient pas de gauche quand on commence à bénéficier de la Solidarité Nationale… sinon cette dernière n’existerait pas.

Pour ma part, j’étais probablement de gauche avant que de nombreux poils déforment mon gracieux corps juvénile (la photo d’hier n’était pas de moi) ou conditionné à la devenir (pas juvénile, de gauche) et la plupart des militants de gauche le sont avant d’avoir goûté au charme du bouclage d’un budget délicat voire avant même de savoir ce qu’était réellement du pognon… et c’est plus tard qu’ils basculent dans l’individualisme forcené !

Les militants de gauche feraient de réfléchir à la manière d’éviter ça plutôt que de tenter de bâtir des théories foireuses.

(photo) (ah ! J'oubliais ! Cliquez là puis sur +1 en bas : le billet actuellement en tête ne me plait pas du tout)



59 commentaires:

  1. Merde moi non plus je ne suis pas de gauche... proprio d'une maison bourgeoise , golfeur à l'occasion (carte verte...), j'aime la hifi chère..., je préfère les pauillac, Saint Emilion au 5 étoile...
    c'est grave docteur ?

    RépondreSupprimer
  2. Pour la hifi chère : probablement.

    RépondreSupprimer
  3. Le +1 est toujours en grisé, je me demande si on ne cherche pas à te censurer !

    Je partage ton analyse !

    L'autre logique suppose que si quelqu'un parvient à améliorer son sort en se sortant des difficultés économiques, il devient automatiquement de droite !
    Le but du PS serait donc de maintenir tout le monde dans la pauvreté ? M'étonne pas qu'ils perdent les élections !!!
    :-)))

    RépondreSupprimer
  4. Poireau,

    Pour voter, il faut être connecté !

    Ta conclusion est tarabiscotée mais pas dénuée de fondement !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai cliqué et suis allé troller un brin chez le sieur Julien...

    RépondreSupprimer
  6. Pour être de gauche, à mon humble avis, il ne suffit pas d'avoir ce que décrit Julien.

    En revanche, pour le devennir, sur le tard, peut-être !

    Tiens moi qui regarde en ce moment pour acheter une maison dans la campagne tchèque et qui monte ma boite... je me demande si je ne vais pas devenir un gros con de droite :)

    RépondreSupprimer
  7. Donatien,

    Même pour le devenir ! C'est aussi parce qu'on a une situation dramatique sur le pouvoir d'achat que les Français ont massivement voté à droite aux présidentielles et que l'extrême gauche est laminée.

    A ce stade de "déprime", on ne pense plus au collectif mais qu'à sa gueule.

    Didier,

    Vous êtes grassement payé pour ça.

    RépondreSupprimer
  8. bonjour à tous,
    moi aussi, je ne connais pas vraiment de problèmes financiers, nous sommes propriétaires et payons beaucoup d'impots. Mais nous ne les contestons pas, nous aimerions juste qu'ils soient mieux utilisés pour une meilleure solidarité. En outre, nous avons connu des hauts des bas, et nous avons toujours été de gauche et nous serons toujours de gauche. Ce n'est pas une question de compte en banque, c'est une question de philosophie de la vie.

    RépondreSupprimer
  9. Tout à fait d'accord !

    Mais quand des éminents militants socialos se plantent sur le sujet, ça fait mal !

    RépondreSupprimer
  10. David75 dit...

    Temoignage

    J'ai connu les deux cas de figure. J'ai vécu dans Le faste en toute modestie (sans bling bling) et grosse déprime financière ou j'ai tout perdu, la vie était devenu un enfer (crise boursière de 2001) Puis j'ai rebondi sur mes pieds mais le faste c'est fini, je suis devenu un homme ordinaire comme ils disent.
    Cependant des les deux cas J'ai toujours été de gauche.

    RépondreSupprimer
  11. La véritable histoire de la gauche est celle d'hommes et de femmes suffisamment bien dans leur peau, riches et célèbres qui ont un jour décidé de faire quelques chose pour ceux qui ne peuvent pas s'en sortir tout seul.
    C'est ça la vraie gauche, je pense à Moise dont on a revu le film il y a peu de temps, mais je pense aussi à Geneviève De Gaulle-Antonioz, longtemps présidente de ATd-Quart-Monde.
    Et pourquoi va-t'on chercher comme parrains des personnes qui ont la tête hors de l'eau.
    Quand on est dans la mouise, on a besoin de personnes capables de se battre pour nous et capable de défendre notre cause.
    Comme le disent Nicolas et d'autres
    être dans la mouise provoque souvent un repli sur soi et un vote
    Front National qui se retrouve souvent dans les couches plus populaires. Il y en a beaucoup dans ma famille.
    Je suis fondamentalement de gauche et pourtant ma famille est de droite modérée pour certains, dure pour les parvenus et lepenniste pour ceux qui vivent dans le 9-3(avec de grosses difficultés financières)
    S'il ont voté à gauche néanmoins ces dernières élections, c'est parce que les jeunes ont grandi et ont formulé d'autres point de vues.
    Mais je sens bien que ce revirement est fragile et ça m'agace de voir que le gauche oublie de "fidéliser" ces votants par une véritable attitude d'opposition construite pour les protéger.

    RépondreSupprimer
  12. Le 1 reste en gris, je crois que Monsieur Poireau l'a déjà signalé !

    RépondreSupprimer
  13. Ok je viens de lire ta réponse à MP? mais comment on se connecte?

    RépondreSupprimer
  14. Voilà pourquoi les gens s'amusent autant à parler de "gauche caviar" ou de répéter dix fois par jour que François Hollande paie l'ISF.

    Déjà personne n'a prouvé qu'on vote toujours pour son propre intérêt financier.

    Ensuite, personne n'a prouvé que tout le monde a une perception lucide de son intérêt économique.

    Bref, la droite contre la gauche ne se réduit pas à la lutte des classes.

    RépondreSupprimer
  15. @Nicolas,

    Comme je te l'ai dit, je serais peut-être propriétaire un jour. D'un bien qui vaut (au moins) 1 million d'euros et dont je serai un jour l'héritier.
    Mais la question n'est pas là: il faudrait que je fasse un développement de science politique sur les déterminants du vote: tu comprendrais peut-être ainsi que la théorie rejoint la vraie vie mais que le fait d'être propriétaire n'est pas le seul déterminant du vote à gauche: c'est juste une "variable lourde".
    Tu peux te procurer, pour une cinquantaine d'euros, le "Dictionnaire du vote" sous la direction de Pascal Perrineau: il y a une très grosse partie qui explique bien le découplage entre revenus, possession de patrimoine et vote: plus un patrimoine est un important, plus la propension à voter à droite est forte. Mais s'ajoute à cela des variables secondaires telles que la religion (et le degré d'observance): plus un électeur est athée, plus il vote très à gauche.
    S'ajoute enfin des facteurs professionnels: les salariés des banques votent plus à gauche que ceux des assurances, par exemple. Le niveau d'études est également très important...
    Je peux donc expliquer assez facilement pourquoi tu es enclin à voter à gauche...

    JT

    RépondreSupprimer
  16. @Nicolas,

    Avec cet article, tu te fidélises une clientèle de trolls de droite qui vont raconter n'importe quoi car ils n'ont pas fait d'études de sciences politiques (ex: monsieur poireau).

    Cela devrait t'inciter à corriger le tir car j'ai bien peur que ton blog soit le refuge de "pas de gauche" en mal d'expression...(surtout dans le contexte actuel où la gauche, contrairement à ce que tu écris, a le vent en poupe)/

    JT

    RépondreSupprimer
  17. Tiens ! M. Poireau est intronisé "troll de droite" ! Ça s'arrose, non ?

    RépondreSupprimer
  18. Et, à partir de maintenant, le premier qui la ramène sans avoir auparavant fait viser son diplôme de Sciences-Po par le commissaire politique Juju, il va comprendre sa douleur !

    RépondreSupprimer
  19. Cher Monsieur JT : comme vous le savez (ayant étudié vachement beaucoup), un héritage peut toujours se refuser. Et l'héritage, si j'ai bien compris, C'EST LE MAL. Donc, vous savez ce qui vous reste à faire.

    D'autre part, si "la question n'est pas là", pourquoi nous agiter votre petit million putatif sous le nez ?

    RépondreSupprimer
  20. Ah bon, être de gauche ou de droite, c'est juste une affaire de pognon...
    Je vais aller à l'extrême-gauche, là au moins, il est question d'idées et de valeurs...

    RépondreSupprimer
  21. @Didier Goux,

    Si un jour (le plus tard possible, et même si possible jamais), je venais à hériter d'une maison où j'ai grandi pendant 11 ans, à l'ombre de magnifiques cèdres de l'Atlas et d'une des plus belles forêts de France-vous savez ce qu'ont été les taux pendant des années, d'où vive l'inflation qui revient et je l'espère, la baisse du prix de l'immobilier et du prix de cette demeure magnifique dont je ne souhaite pas hériter-, j'en serais alors le simple usufruitier, le simple dépositaire pour pouvoir la transmettre à mes successeurs, à ceux qui en auront besoin: l'argent que je pourrais tirer de sa vente serait une honte et immoralquand je sais le sacrifice d'une vie que cela a été pour celui qui l'a acquise des revenus de son travail...

    JT

    RépondreSupprimer
  22. Ouhlala, si j'avais su ! Bon, heureusement je ne savais pas, sinon, je me connais.... j'aurais encore été mal-aimable ! Ou pire !
    J'ai cliqué +1.

    RépondreSupprimer
  23. Catherine, passe-moi ton joli mouchoir brodé, c'est trop beau, je sens poindre les larmes...

    RépondreSupprimer
  24. Mais, franchement ça m'énerve de lui avoir serrer la main ! Moi, qui ne parle jamais aux cons ! Il faut dire que je ne lui ai pas trop parler, ouf !
    J'aurais forcément gaffer, en lui disant que j'étais pétée de tunes. Tu crois qu'il a remarqué mes Westons et ma veste Burbery ?

    RépondreSupprimer
  25. Le "r" de gaffé vous le mettez à Burberry, où il en manque un.

    RépondreSupprimer
  26. Je n'ai pas eu ce sentiment d'extrême aisance...

    RépondreSupprimer
  27. JT : là, j'avoue tu fais fort dans le dogmatisme et l'aveuglement !
    :-)

    Didier Goux : ah vous êtes jaloux, me voilà votre égal !!!
    :-)

    RépondreSupprimer
  28. M. Poireau : jaloux, moi ? Point ! Je suis fier et z'ému d'avoir un disciple de votre valeur !

    RépondreSupprimer
  29. Bon, vous êtes tous de droite. Ca vous va?

    RépondreSupprimer
  30. Julien

    Tu peux passer des heures à essayer de nous expliquer que quand tu nais riche, tu vas plus facilement voter à droite. Et continue à faire de la politique enfermé dans un bureau.

    Avec des types comme toi, mes trolls de droite, comme tu les appelles, sont assurés de gagner.

    Cela dit, Didier Goux a raison, tu peux continuer à fanfaronner mais un héritage ça se refuse.

    Catherine,

    Merci d'avoir cliqué !

    Les autres,

    Merci pour votre passage.

    RépondreSupprimer
  31. Hé ben, ça rigole pas ...

    Bon moi je crois vraiment que les théories de Perineau ( je l'aime bien pourtant j'ai même bloguer deux fois ses propos ) ne sont pas une science exact !

    Julien détends toi mon vieux, fume ou fait quelque chose !

    Moi j'ai 25 piges, un brevet des colleges, un interdit bancaire (en france ) une mere surendetté, un pere viticulteur plein de thunes, un bon travail, une femme adorable etc...

    Je me sens à gauche pour pleins de raison mais surtout parce que je crois qu'il s'agit là de bon sens... pas plus !

    Néanmoins, je n'ai pas vocation à faire carrière dans la précarité... loin de là ! Moi je veut etre un enfoiré de patron, avoir une grosse maison avec une piscine et canalsatelitte sur un écran plat ! Si Si je vous assure !

    Non allez faut arreter de raconter des conneries sérieux... Si Nicolas avait posté ce message dans Partageons mes anneries pourquoi pas... mais là !

    Sur ce... vive les proprios !

    RépondreSupprimer
  32. Eric,

    Peut-être.

    Donatien,

    Tu as raison. Mais quand tu suis les fils de commentaires chez Julien et chez moi, tu peux comprendre mon agacement.

    RépondreSupprimer
  33. Je pense que c'est réduire la pensée humaine à bien peu de chose que de dire que telle ou telle situation amène inexorablement une personne vers un idéal politique.

    Je pense avant tout que les gens sont de gauche avant tout pour leurs capacités emphatiques, et que cela n'a peu avoir avec la situation financière. Et si on remarque que les régions "riches" votent majoritairement à droite, on peut juste en conclure que l'excès d'argent à tendance à rendre les gens cons et égoïstes, et donc d'y aller à droite. Mais on peut être con et égoïste sans avoir d'argent également, et inversement.

    Après, c'est dans la nature humaine de crier "moi d'abord", et il faut un certain nombre d'effort pour en prendre conscience, et c'est ainsi que la droite gagne les élections.

    RépondreSupprimer
  34. Didier Goux : vous n'êtes qu'un vil flatteur ! :-))

    RépondreSupprimer
  35. @Nicolas,

    Oui, un héritage se refuse dans pleins de situations mais dans mon cas, non, et je ne pense pas à avoir à expliquer davantage pourquoi (je te rappelle que les Juifs ont été spoliés de leurs biens pendant la seconde guerre mondiale et que mon père, Juif né en egypte et qui a réussi à acheter sa maison par son travail et son intelligence, a le droit de
    transmettre ce seul bien à ses successeurs: il se trouve que je suis le seul et que cette maison est le seul bien que nous ayons en un demi-siècle de présence en France).

    D'autre part, je t'ai répondu (et demandé de ne plus commenter cet article): je ne vois pas pourquoi je m'excuserai de l'article que j'ai écrit.

    N'y revenons pas.
    A bientôt,
    JT

    RépondreSupprimer
  36. Merci à tous pour vos commentaires.

    Je n'ai pas voulu répondre hier étant de mauvaise humeur.

    Pourtant quand j'ai vu Julien traiter Monsieur Poireau de troll de droite, ça aurait du me faire plier de rire. Julien ne lit rien. Il décide.

    En plus dans un commentaire, il nous explique qu'il faut faire une théorie de sciences politiques pour expliquer les typologies de vote... et qu'un athée est plus facilement à gauche.

    Avec ce genre d'analyse, je suppose que le Parti Socialiste est sauvé ! Pourtant, si j'en étais membres, j'exigerais la démission de Julien de ce parti.

    Dans son billet, il se livre à une insulte du peuple de gauche. Il écrit bien que les gens votent à gauche en fonction des leurs intérêts économiques personnels.

    Autant dire qu'ils voteraient à gauche pour pouvoir bénéficier de la solidarité nationale.

    Et il vient m'expliquer, à moi, en commentaire ici, que je joue le jeu de la droite !

    Bravo.

    RépondreSupprimer
  37. En effet, c'est assez effrayant, mais comment peut-on sortir des c* pareilles. Faut vraiment être déconnecté des réalités, merde.

    C'est pas avec des guignols pareils qu'on peut espérer assister à la naissance d'une nouvelle gauche ; qui soit à gauche en fait, tout simplement, désolé si ça a l'air d'un troll mais le fait est que le PS approuve nombre de réformes faites par la droite.

    RépondreSupprimer
  38. Oui Nicolas, ça ne marche pas, désolé...

    De toute façon, il est impossible en tout d'être en accord à 100 % entre acte et pensée. Etre de gauche, ce serait vagabonder, ne pas avoir de gosses, vivre dans une roulotte...si l'on va jusque là, même une connexion internet est de droite...

    Je te rejoins sur un point, à gauche, on se mange souvent des procès d'intention et le concours ultime est souvent : qui c'est qu'est le plus de gauche ???

    RépondreSupprimer
  39. Hello,
    Nous avons reçu cette adresse de site internet, cela ne nous a pas laissé indifférent,
    donc nous participons à sa propagation sur la toile.
    Si comme nous vous vous sentez concerner faites circuler cette adresse.
    http://www.raslebol.moonfruit.fr
    Si chaque blogger l'envoyais à 10 de ses amis, les choses changeraient peut-être.
    Par avance merci

    RépondreSupprimer
  40. Ce Julien Tolédano n'est qu'une triste caricature, un révolutionnaire en carton qui s'imagine en combattant romantique sur des barricades qui n'ont jamais existées ailleurs que dans son esprit délirant.

    Il cherche à s'affirmer à gauche comme il peut, et visiblement, il peut peu. Alors tout est bon à prendre, et tant pis si ça insulte l'engagement des autres, et tant pis également si ça n'est pas vrai : le prestige est à ce prix.

    On aurait pas rêvé meilleur sous-marin pour la droite : ce mec est un véritable épouvantail à socialistes potentiels.

    Bernard

    RépondreSupprimer
  41. Mai 1968 : les évenements suscitent un immense espoir de changement parmi le peuple de gauche.

    Mai 2008 : Juju invente le trollage contre son propre camp.

    J'ai bien hâte d'être en mai 2048, tiens !

    RépondreSupprimer
  42. Anonyme,

    Oui, ça à l'air d'un troll car tu n'es pas identifié, néanmoins ton propos ne manque pas de justesses.

    Dorham,

    Ah ! La vraie gauche...

    Ras le bol,

    Ras le bol des spams.

    Bernard,

    On est d'accord.

    Didier,

    "Juju" maintenant... Bien.

    RépondreSupprimer
  43. Monsieur Poireau, troll de droite... C'est très bon ! Je me réjouis de voir sortir chez Filaplomb les discours de Guaino en 4500 mots... Ça va bien booster, c'est certain !

    Je crois que c'est un des trucs les plus énormes que j'ai pu lire sur la blogosphère :

    "...qui vont raconter n'importe quoi car ils n'ont pas fait d'études de sciences politiques (ex: monsieur poireau)."

    Julien T., je croyais que ce genre de propos ("tu n'es pas en mesure de parler, tu n'as pas fait 6 ans de philosophie") étaient réservés aux trolls de droite, justement... Incroyable sortie élitiste !

    Les bras m'en tombent, Julien, voilà un bel exemple de solidarité entre blogueurs de gauche... utiliser un fait de l'ordre du privé (Jegoun gagne bien sa vie), pour expliquer qu'être vraiment de gauche, c'est être fauché, voilà qui pique les yeux...

    RépondreSupprimer
  44. Oui, Balmeyer, voilà où en est ce militant socialiste... ce qui explique bien une partie de l'état du PS.

    RépondreSupprimer
  45. s'affirmer par un héritage qu'il ne vendra pas - il gardera l'usufruit ou bien au pire ou au mieux une garantie bancaire -
    s'affirmer par des diplômés et en conjonction un évident problème d'emploi pour un temps
    comme quoi diplômé, un peu de garanties et on écrit ses frustrations
    (d'autant plus que juif ou pas juif on s'en fout mais je le note - mes parents sont laïcs et une maison secondaire en Bretagne - çà compte? - j'ai réussi des études supérieures validées ! çà compte?)


    ma lecture régulière ici est de retrouver un vrai humanisme

    je suis d'accord avec ton "furaxisme" (néologisme!)

    JT --- calme-toi! ou mieux excuse-toi!
    bonne journée!

    RépondreSupprimer
  46. désolé pour les accents diplômes, diplômés...
    mauvais en écriture et en relecture mea culpa

    RépondreSupprimer
  47. Anonyme,

    Tu es aussi mauvais en signature de commentaire ! Quand j'en ai un vraiment aimable (merci !) j'aime bien savoir de qui il vient.

    RépondreSupprimer
  48. petit père
    c'est olive! (irlande)

    vu comment tu m'as engueulé une fois
    alors que mes mots étaient décalés peut-être

    je signe en anonyme!

    mais je confirme ce que j ai écris ci-dessus!

    RépondreSupprimer
  49. Olive,

    Ca faisait un bail ! Comment vas-tu ?

    Moi ? Engueuler mes commentateurs ? Ca se saurait...

    RépondreSupprimer
  50. Nicolas n'engueule plus ses commentateurs : il a délocalisé chez moi, ça lui revient moins cher...

    RépondreSupprimer
  51. Didier,

    Chez vous, pour l'instant, je crois me rappeler avoir engueulé que deux commentateurs (des fidèles, il est vrai, mais bon, hein, à charge de revanche).

    RépondreSupprimer
  52. Non, non : je voulais dire que vous m'aviez confié la production de trollage pour VOS commentateurs...

    RépondreSupprimer
  53. Oups ! Quand un troll parle, je comprends de travers.

    RépondreSupprimer
  54. Balmeyer : merci !!!!

    (pour l'édition des discours de Guaino, je ne crois pas que ce sera possible...).

    :-]

    RépondreSupprimer
  55. Etre de gauche quand on est pauvre, c'est avant tout être opportuniste. L'important n'est pas d'avoir ou non de l'argent, mais d'être pour ou contre la solidarité.
    Je suis individualiste, propriétaire et de gauche

    RépondreSupprimer
  56. "Etre de gauche quand on est pauvre, c'est avant tout être opportuniste."

    Non ! On peut l'être mais on peut surtout être de gauche par coeur !

    RépondreSupprimer
  57. Quand on est de gauche, on ne se prononce pas sur des cas particuliers, donc pas sur son propre cas, fut-ce pour s'auto-spolier.

    par contre on peut voter une loi qui plafonne les héritages à 1 million d'euro: en dessous, zéro taxe de succession, tout ce qui est au-dessus, 100%

    ça c'est une idée qu'elle est bonne! (et qui laisserait celui de julien tranquille)

    RépondreSupprimer
  58. Quand on est de gauche, seulement.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.