02 mai 2008

Nicolas Sarkozy, héritier de mai 68 ?

J’ai la flemme d’écrire un billet ce midi. Je vais donc diffuser des extraits d’une dépêche Reuters, célèbre blog que je m’empresse de proposer pour adhérer aux vigilants. André Glucksmann aussi d’ailleurs…

Ils titrent : « Nicolas Sarkozy héritier malgré lui de "l'esprit de mai" 68 ? ». Je vais faire pareil, si j’y pense.

Même Daniel Cohn-Bendit s’y met : « La preuve, c'est qu'un homme deux fois divorcé est président de la République. Allez chercher il y a 40 ans. Mme de Gaulle, 'tante Yvonne', elle se retourne dans sa tombe ».

L’esprit de mai 68 ?

Allez donc lire la dépèche.

18 commentaires:

  1. Bien sur que oui. Et il le sait très bien.
    Quand il révisait son discours sur mai68, il a lâché à Yasmina Reza ceci : "bon, c'est terrifiant de mauvaise foi, mais enfin, il faut y aller".

    RépondreSupprimer
  2. Il faut bien endormir les esprits !!

    RépondreSupprimer
  3. Chez Sarkozy tout est faux.
    Sa seule logique : jouir sans entraves.
    Peu importe les moyens et les mensonges pour y parvenir !
    :-)))

    [Ce qui est rassurant c'est qu'il trahira bientôt aussi ses riches amis !]

    RépondreSupprimer
  4. Poireau : tiens, je n'avais pas pensé a ce slogan.
    Mais finalement, vous tenez là le bon bout. Ca résume mieux que tout Sarkozy !

    RépondreSupprimer
  5. Connard toi-même !
    A ce soir...

    RépondreSupprimer
  6. Non, pas un troll ! Un copain que j'ai traité de connard pour rigoler sur son blog.

    RépondreSupprimer
  7. Ils n'avaient que ça à écrire chez Reuters ?
    Faut dire que l'actualité est plutôt terne, mais de là à raconter des salades pareilles...

    Sarkozy héritier de Mai 68... Tout autant que Napoléon 1er était l'héritier de la révolution française, il va tout détruire, même et surtout ce qu'il y avait de bien.

    RépondreSupprimer
  8. J'sais pas. Moi j'ai pris les dépêche au second degré.

    RépondreSupprimer
  9. Nicolas : Sarko se fout de Mai68 et de toute autre chose, la seule chose qui le passionne, c'est cotoyer des gens importants.
    Il pourrait bien se déclarer d'extrème gauche si cela devait lui faire gagner une élection !
    Ce débat n'a aucun fond !
    :-))

    RépondreSupprimer
  10. On est d'accord !

    Là, il a "utilisé" mai 68 à des fins électorales.

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. C'est comme ça qu'il a été élu ...

    RépondreSupprimer
  13. Notre cher Nico S. devient le symbole de 68... Jusqu'où nous emmenera-t-il, j'ose même pas imaginer !

    En attendant, selon Cohn-Bendit, l'esprit de Mai 68 pourrait se résumer au divorce... Dans ce cas, l'Histoire de la France se résume à ça : La Gaule, Alesia, [...] les rois Louis, [...] Napoléon, [...] et le divorce !

    RépondreSupprimer
  14. Monsieur Poireau a bien raison, il n'a aucune idéologie, aucune conviction politique. Sa seule passion c'est "lui", "lui" et encore "lui".
    S'il y avait un président de la république mondiale il vaudrait être celui là. Son ambition et son égo sont sans limites et il serait prêt à vendre n'importe quelle thèse pour y arriver.

    RépondreSupprimer
  15. Cela mériterait d'être regardé d'un peu plus près et discuté autrement que sur le registre de l'ironie. Mais bon : je suis au boulot et j'ai bistrot après, alors...

    En tout cas, le rapprochement ne manque ni d'intérêt ni, à mon avis, d'une certaine pertinence malicieuse.

    RépondreSupprimer
  16. Pas le temps de discuter sans ironie, je ne réponds même pas à tous les commentaires contrairement à mon habitude.

    Qui est l'andouille qui a effacé son commentaire sans voir que j'y avais répondu ? Elmone, je parie, vu qu'il commente juste après. Comment voulez-vous que je suive ?

    Bon. J'ai un billet à publier puis bistro.
    Comme j'y attends du monde, j'ai bien l'intention d'arriver en avance.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.