01 mai 2008

Des poids lourds du classement Wikio à la Rochelle ?

J’ai été faire un tour au marché, ce matin : le brin de muguet a encore augmenté ! Ce n’est pas le cas de mon classement de blogueur politique… Ouais ! Chaque mois, le classement Wikio révèle de nouvelles surprises… qui imposent un billet d’auto congratulations !

PMA perd 2 places au classement Wikio des blog politiques (9ème), tout en gagnant 3 au général (53ème).

Chapeau à Gaël, qui même s’il n’est pas classé en politique (c’est un blog érotique), obtient une 150ème place au général ! S’il faisait de la politique, il serait entre 20 et 25ème. Le mois prochain, il n’a qu’un seul objectif : détrôner Jean-Michel Apathie.

Chapeau à tous les copains des left_blogs qui grimpent en flèche, dont deux qui me passent devant, les saligauds !

Ma baisse a différentes raisons, dont quelques unes mécaniques, comme la fin d’une période électorale où j’ai été très actifs, la montée des copains, le retour de Betapolitique dans le classement, Nicolas Sarkozy qui parle beaucoup moins… et moins de billets à faire pour lui répondre.

Il y a une autre raison, plus profonde : ça n’est pas facile d’être septième ! Comme mes copains Dagrouik et Sarkofrance (qui m’ont coiffé au poteau) font tous les deux des billets, ce matin, où ils expriment un malaise par rapport à leurs blogs, pour des raisons différentes, je vais m’en expliquer.

Arrivés là, on ne se prend pas le melon… On sait bien que tout n’est qu’une histoire de nombre de liens, pas de réelle qualité des billets, même si tout est lié : on ne va pas être mis en lien pour un billet nul ou qui ne percute pas !

Tous les copains du top 100, voire du top 10000 connaissent le truc : « Putain ! Je suis arrivé là ; ça veut dire que je peux encore monter. » Du coup, ils travaillent plus, s’intéressent plus aux autres blogs. Et ils progressent… C’est là que ça se corse ! Arrivé dans les 20, 10… ou 7 premiers, on s’est bien pris au jeu. Il faut faire mieux que les autres…

On se retrouve avec Versac en référence. Pourquoi Versac ? C’est assez dur à expliquer, ça fait quatre fois que je recommence ce paragraphe… Mettons qu’il représente une image dans les blogs politiques. Il ne s’agit pas de l’imiter ou de faire mieux… juste battre les types qui nous séparent !

Un jour, je me suis rendu compte par hasard que j’étais 300ème blogueur politique (ce n’était pas chez Wikio, à l’époque). Avant, je savais que je parlais de politique dans le blog, mais j’ignorais qu’il y avait une catégorie « blogs politiques » et surtout qu’il y avait des classements. Je ne connaissais qu’un blogueur zinfluent, Loïc Le Meur, que, pour des raisons mystérieuses, je ne pouvais pas saquer comme la plupart des blogueurs. C'était à la mode de ne pas aimer Le Meur.

Je me retrouve donc 300ème et me dit : « Bon Dieu ! C’est énorme, c’est incroyable ! Il y a des milliers de militants, des vrais, pas des clowns comme moi, qui tiennent des blogs bien sérieux, et je suis 300ème en disant que la droite c’est caca boudin ! ». Je fonce donc étudier le classement… et clique sur un des premiers (peut-être le premier, je ne sais plus) : un certain Versac, dont j’avais déjà vaguement entendu parler ! Et je tombe sur un billet où Versac s’en prenait, justement, à Loïc Le Meur.

Je me permets alors de laisser un commentaire ironique sur les blogueurs zinfluents ! Quelques instants après, je retourne voir les commentaires. Celui qui suivait le mien était signé Loïc Le Meur : « Nicolas, qu’est-ce qu’il te prend ? Tu racontes n’importe quoi ». Vous vous rendez compte ! Engueulé par LLM chez Versac ! Ce Versac ne peut qu’être sympathique. Hop ! Mémorisons son adresse et suivons ce qu’il raconte. A l’époque, je faisais encore du blogage manuel : je ne connaissais pas les agrégateurs. Me voilà tous les jours à cliquer sur ce « favori ».

N.B. : Ca n’est que quelques temps après que j’ai appris que Versac se prénommait aussi Nicolas et compris que LLM ne me répondait pas… C’est depuis que je signe les commentaires par « Nicolas J » (sauf chez Blogspot et Wordpress).

De temps en temps, je laissais un commentaire chez lui, ça me rapportait une dizaine de visiteurs ! C’est très important quand vous en avez 30 ou 40 par jour ! Quand vous en avez 1000, vous vous en foutez… Mais au début, vous vous dites : ce gars là est vraiment zinfluent.

Par contre, comme ma première visite chez un zinfluent m’a fait croire que pour être zinfluent il fallait s’engueuler avec les copains, j’ai cessé mon étude des 299 autres blogs politiques…

Parallèlement (peut-être un peu avant), j’ai rencontré Eric de Crise dans les médias. Je ne sais pas comment il a fait mais il a débarqué chez moi. J’avais fait un billet de 3 ou 4 pages sous Word où je parlais de la presse écrite et concluais, je crois me rappeler, sur les mots croisés. Il m’avait laissé un court commentaire de type « Et le Sudoku, pensez aux joueurs de Sudoku ».

Eric a beaucoup de zinfluence sur moi : c’est depuis que je fais régulièrement des Sudoku.

Je suis allé sur son blog et j’ai constaté deux trucs qui m’ont plu : la simplicité de l’ergonomie (un peu comme chez Versac : pas de machins inutiles) et la qualité rédactionnelle (c’est un journaliste). Ensuite, j’ai vu son classement : 10ème blog politique (de mémoire). Hop ! Un zinfluent qui s’intéresse à moi : dans mes favoris. On a commencé à se commenter mutuellement chacun des billets. Il m’a d’ailleurs avoué récemment (en commentaire chez lui), qu’à l’époque il n’avait que deux commentateurs réguliers. Un certain Bertrand qui vivait au Chili et moi.

Je le prenais vraiment pour « une pointure » des blogs. Il l’est d’ailleurs toujours, c’est ma définition de « pointure » qui a changé…

Un jour, au bout de quelques mois, un de nous deux s’est rendu compte qu’on était voisins (cinq stations de métro). Je lui dit : « Ca serait sympa qu’on se rencontre, tu pourrais par exemple passer à la Comète, comme j’en parle toujours dans le blog ». Il me répond : « OK ! Ce soir, ça va ! ». Heu… « Oui ». Bon Dieu ! Voilà la pointure qui débarque en grandes pompes ! J’espère que je vais être à la hauteur !

Eric a beaucoup de zinfluence sur moi. Je me suis rendu compte que les pointures du web sont des mecs normaux. Deux bras, deux jambes, deux oreilles. Pour la queue, je ne sais pas. Je suppose que oui.

Surtout, il m’a expliqué le fonctionnement de la blogosphère, incité à utiliser des outils comme technorati pour savoir qui a la plus grosse… On a passé de longues heures à discuter des blogs ce qui horripilait mes copains de bistro ! On est devenus potes !

Le troisième blogueur zinfluent que j’ai commencé à suivre était Guy Birenbaum mais j’ai abandonné début 2007 : il a commencé à m’énerver (et je ne l’ai pas suivi quand il a changé de plate-forme). Avant, j’aimais beaucoup ce qu’il écrivait et il publiait généralement son billet quotidien à l’heure où je buvais mon café en consultant internet (entre 6 et 7 heures). Les quelques fois où j’ai commenté chez lui, j’étais souvent le premier. Je me fendais d’un « Preum’s » puis d’un propos aimable quand j’avais trouvé son billet excellent. J’ai même été preum’s sur son dernier billet, celui où il annonçait l’arrêt du DEL ! Guy recevait à l’époque des centaines de commentaires sur chaque billet… et être le preum’s m’a rapporté quelques fois des dizaines de visiteurs ! Ca n’était jamais le but de ma démarche mais ça m’amusait beaucoup (PMA n’ayant pas vraiment le même style que le DEL, les lecteurs ne restaient pas longtemps chez moi…).

J’ai eu beaucoup d’estime pour lui le jour où il a mis un commentaire fort bien écrit et très aimable chez moi. Sur son blog, il avait fait un très beau billet sur les blogueurs qui espéraient trop de leurs blogs. J’avais très bien compris ce qu’il voulait dire : pour moi, ça n’est qu’un passe-temps. Je n’ai rien à attendre de mon blog pour le boulot ou autre. Je trouvais que trop de blogueurs se prenaient trop au sérieux et espéraient que leurs blogs leur fasse de la publicité pour un futur livre, par exemple.

J’ai donc fait un billet le citant pour exprimer mon point de vue. Puis, pris d’un doute (je ne connaissais pas technorati), je lui ai envoyé un mail « Bonjour Guy, je me suis permis de citer votre billet de ce matin dans mon blog, tant il exprimait bien mes sentiments… patati patata,… ».

Quelques minutes après, voire quelques secondes, j’avais un commentaire chez moi, signé Guy Birenbaum (je le reproduits de mémoire, c’est-à-dire sans son talent) : « J’ai juste essayé d’exprimer avec mes mots… ».

Pour l’anecdote, Guy ne pouvant pas être aussi réactif, je pensais que c’était un faux, une farce d’un copain ! Je l’ai donc copieusement engueulé sur mon blog. Parallèlement je reçois un mail de Guy : « merci, je vous réponds directement sur mon blog ». Quel beau con, je fais !

Voilà… Guy a arrêté son blog. Eric n’est plus classé en blog politique et je suis passé devant au général : ce n’est pas que l’élève dépasse le maître, mais il a moins de temps à y consacrer qu’auparavant. Je disais qu’il reste Versac en référence et qu’il faut maintenant le talonner !

Le premier phénomène qui se passe alors (du moins qui s’est passé, pour moi, quand j’ai atteint la 7ème place) est qu’en voulant faire mieux, j’ai fait différent ! Ce sont les conneries que je racontais au début du blog qui ont fait que je montais… Quand j’arrête de les raconter, ça se casse la gueule.

Le deuxième phénomène qui se passe a été pour moi plus important que le premier. Il s’est passé à la 7ème place, il aurait du se passer avant. Je me suis dit : « Bon Dieu, septième, ce n’est pas rien, surtout avec les blogs qui prennent de l’importance, ... ». Il fallait donc que je soigne le blog. Mais surtout « Bon Dieu, je deviens une référence alors que tout ce que je veux, c’est rigoler avec les copains et tenter de participer avec eux à faire bouger – à notre échelle – le PS ».

Ben ouais… Avant mars 2007, un mois ou deux avant les présidentielles, je pensais que mon blog politique pourrait faire rigoler des gens mais aussi en convaincre trois ou quatre que Nicolas Sarkozy n’était pas fait pour être Président. En discutant avec des collègues, je me suis rendu compte que la plupart des gens allaient voter sans prendre le moindre renseignement ailleurs qu’au JT de TF1 ! J’ai néanmoins continué… au moins pour rigoler.

Puis, j’ai rencontré des militants du PS, qui essaient de dire à leurs chefs : « Ho ! Ecoutez-nous nous autres blogueurs politiques ! Nous sommes aussi des observateurs privilégiés de la scène politique Française ».

Et si on avait des blogueurs politiques à l’Université du PS ?

(image) Putain ! J'en ai chié à faire ce billet.


30 commentaires:

  1. C'est de l'érotisme pur, cette photo! et moi , j'en ai bavé à lire autant de mots, faudrait faire un classement de lecteurs qui font monter les stats, non ?
    Voir c'est qui qui lit le plus vite ou le mieux par exemple. mdr..

    RépondreSupprimer
  2. Je disais l'autre jour que je ne m'occupais pas de mon classement mais la curiosité est un défaut comme un autre et du coup, je me suis vue là où je ne m'attendais pas : 568 en divers. ça m'a fait bizarre!!

    RépondreSupprimer
  3. Très agréable ce regard en arrière, cet historique de ton blog et de ton succès ! Et très instructif également..

    RépondreSupprimer
  4. C'est amusant, car je me retrouve dans ton billet . Un jour, Eric est venu déposer un commentaire sur mon blog puis un autre etc. C'est la que j'ai découvert ton blog d'ailleurs puis d'autres etc.

    Une aventure humaine et personnelle très riche...

    J'ai presque envie de dire : MERCI ERIC !

    RépondreSupprimer
  5. En tant que membre de l'association des plus vieux lecteurs de ce blog (le Président est Eric evidemment !), je le dis franchement : tu pourrais être dernier du classement, je continuerais à lire tes conneries, ca me fait marrer.
    Sans parler des jours où tu laisses passer de vraies opinions politiques auxquelles j'adhère !
    :-)))

    [Sans véritable réseau, Monsieur Poireau continue sa progression, je suis ravi !]

    RépondreSupprimer
  6. je ne me vante pas trop de mon classement, après tu vas dire "ouais regardez le p'tit con ! c'est moi qui l'ait bloguer et maintenant il se prend pour une star !"

    Autrement, Eric quel découvreur de talents tout de même...

    RépondreSupprimer
  7. « et la qualité rédactionnelle (c’est un journaliste) » :

    Vous êtes parfois d'une (fausse ?) naïveté tout à fait rafraichissante !

    Un de ces jours, je vous ferai passer des copies de journalistes "brut de décoffrage", vous verrez...

    (Eh ! oh ! pas de malentendu, hein : je ne dis pas ça pour le Seigneur Éric ! Je ne tiens pas à ce qu'il me retombe sur le poil...)

    RépondreSupprimer
  8. Christie,

    Ca nous fait tous ça !

    Zoridae,

    Merci ! C'est ce que je voulais !

    Donatien,

    Oui ! On doit tous beaucoup à Eric qui a sur aller découvrir des blogs en sortant des zinfluents !

    Poireau,

    Merci ! Je ne t'ai pas cité dans ce billet car tu n'es pas dans les influents. Mais tu as été un des mes principaux moteurs ! Et j'espère que vice versa !

    Gaël,

    N'en fait pas trop ou je publie le mail que j'ai envoyé à Eric : "mais si, Gaël est un pote à moi, va le voir". Smiley ! Smiley dirait Didier Goux.

    Didier,

    Non ! Vous le prenez avec vos casquette pro. Moi, je ne suis qu'un lecteur de base voulant écrire et plaire à des lecteurs. Maintenant, c'est moins évident, Eric est devenu un copain, j'ai donc moins de recul. Mais à l'époque, c'était flagrant : Eric avait une approche, une entame presque, différente de TOUS les autres blogs ! Il avait aussi un choix des sujets différents des autres : alternance entre presse et politique, sérieux et légèreté... Alors que moi, par exemple, je suis opportuniste : une idée me passe par le crane, si elle est exploitable, je l'exploite !

    Je dis "il avait", mais maintenant j'ai un autre oeil, on est plus proches : comme Poireau, Franssoit, Filaplomb, Gaël, Tonnegrande et Fiso... Et peut-être d'autres, dont Zoridae, Balmeyer, Dorham et... vous, ce n'est plus le blog que je vais lire, mais la personne !

    RépondreSupprimer
  9. Faut écrire des trucs aussi longs pour devenir z'influent?
    Sinon j'ai modifié l'ergonomie de mon blog. Mon fils était d'accord avec toi, avant les couleurs étaient un peu nulles à chier

    RépondreSupprimer
  10. Didier,

    Finalement, je n'avais pas lu tout votre commentaire ! La première phrase m'avait fait réagir... et je n'avais pas lu les précisions dans la suite.

    Oui. Je suppose qu'il y a 95% des types qui se prétendent journalistes qui pensent faire du bon boulot mais qui oublient la base : intéresser les lecteurs.

    RépondreSupprimer
  11. Ils oublient d'autres bases, très souvent, qui ont pour noms syntaxe, grammaire, orthographe...

    Je vous assure que, parfois, ça touche au surréalisme ! (Mais Éric doit le savoir aussi bien que moi.)

    RépondreSupprimer
  12. Et il va de soit que, pour le lire chaque jour depuis quelque temps maintenant, je reconnais à Éric la capacité de réfléchir sur les "médias" (les guillemets, c'est parce que j'ai ce mot en horreur, bien que n'en trouvant pas d'autre), de conserver une certaine distance critique vis-à-vis de son outil de travail, si je puis dire. Chose dont je me sens, pour ma part, plutôt incapable.

    RépondreSupprimer
  13. Olivier,

    Oui. Des fois, il faut s'épancher...

    Didier,

    Je pensais qu'une des conditions pour avoir le job était de savoir écrire.

    RépondreSupprimer
  14. Didier,

    Vous devriez essayer !

    RépondreSupprimer
  15. « Je pensais qu'une des conditions pour avoir le job était de savoir écrire. »

    Hi ! hi ! hi !

    RépondreSupprimer
  16. D'accord ! J'admets. Je suis naif.

    RépondreSupprimer
  17. Zoridae,

    Après réflexion, je te remercie encore plus : parmi mes lecteurs, tu es probablement la seule qui apprécie l'histoire par rapport au "comment il a fait ce con là".

    RépondreSupprimer
  18. Fayot tu cites versac :-)
    (je ne comprends d'ailleurs toujours pas que Laurent soit classé politique et pas EP... enfin bon)
    Sinon tu restes dans le top 10 et c'est bien là l'essentiel.
    Et oui... notre influence est liliputienne.

    RépondreSupprimer
  19. Marc,

    Non ! Pas fayot. Enfin si. J'espère qu'avec ce lien, il me paiera une bière.

    Je mets le lien pour qu'il sache que je parle de lui, ce qui est la moindre des choses... et pour qu'il garde la première place (enfin, la deuxième, pour Embruns, je suis d'accord : très bon blog mais pas politique)... Afin qu'il conserve les emmerdes qui vont avec.

    Pour ma place : oui. Je ne déprime pas ! Je relativise et essaie de montrer un sentiment qui pourrait arriver aux types qui montent (dont toi !).

    RépondreSupprimer
  20. Une question me taraude. Est-ce que les 'politiques" de Gauches, les grosses pointures cesseront de se les comparer pour savoir qui a la plus grosse et nous feront quelque chose de vraiment sérieux qui nous changera notre monde à la fin de ce cycle-ci ?

    RépondreSupprimer
  21. Non !

    Et c'est pour ça qu'il est bon que nous autres, blogueurs de gauche, nous montrions !

    RépondreSupprimer
  22. On dirait un vétéran qui raconte ses histoires aux jeunes de la nouvelle génération.

    Qui sait, peut-être que plus tard Poireau sera 1er du classement wikio et qu'il dira "ah, la belle époque avec Nicolas J et Didier Goux" !

    RépondreSupprimer
  23. Quand Mlle Christie évoque la fin de son cycle, c'est un truc dégoûtant ou pas du tout ?

    RépondreSupprimer
  24. Joli récit, c'est presque si on en aurait pas la petite larme ... Et comme quoi les "conneries" peuvent mener loin, très loin. Un autre Nicolas le sait très bien :-)

    RépondreSupprimer
  25. Comme d'habitude, j'arrive un peu tard, mais je peux dire comme Donatien, car c'est dans les com' sur Crise dans... que j'ai rencontré Nicolas J. Donc oui, merci Eric.

    Sinon, ces histoires de début de bloggage sont intéressants. Ce qui m'a surpris, c'est à quel point il y a des choses à savoir pour réussir avec un blog, en dehors du contenu pur. A un blogueur débutant, je recommanderais les "Conseils de bloggage", ainsi que ce billet.

    RépondreSupprimer
  26. C'est bizarre mais je me vois écrire le même billet dans deux ou trois ans.(avec le style en moins bien sûr).

    RépondreSupprimer
  27. Didier,

    Non. Retournez trollez Tonnegrande.

    Séville et o16o,

    Merci.

    Mourad,

    J'espère pour toi !

    RépondreSupprimer
  28. ce blog pourrait être classé 100 000 °, je continuerais à y porter autant d'intérêt. Merci Nicolas pour ces billets parfois drôles, mais toujours plein de sens quand on en perçoit le degré.

    Amitiés Socialistes

    Hervé

    RépondreSupprimer
  29. Surtout le 12°5 !

    Bon anniversaire !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.