14 mai 2008

Organisme génétiquement déconfit

Dans cette histoire de « loi OGM » retoquée hier à l’assemblée, je me demande ce qui est le plus ridicule.

Le énième couac du gouvernement ?
Jean-François Copé qui nie s’être fait engueulé par le parlement ?
Jean-Louis Borloo qui maintient que la France a une des lois les plus sévères ?
Les journalistes qui voudraient bien raconter la colère de Nicolas Sarkozy ?

Non. Je crois que c’est Roger Karoutchi, Secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement, qui reproche à la gauche de se réjouir qu’un texte qu’elle combat ne soit pas passé.

Ou alors, les chefs de la majorité qui expliquent le rejet du texte par des problèmes techniques, les députés UMP trop occupés dans les commissions qui n’ont pas pu se rendre en séance plénière ou les députés PS qui auraient réussi à se mobiliser en s’envoyant des SMS.

« Chérie, reviens ! » ?

Ben les gars, admettez. Vos députés n’ont pas voté parce que leurs électeurs ne veulent pas de cette loi. Ce n’est quand même pas compliqué, la démocratie.

46 commentaires:

  1. L'opposition marque un point.
    Je note cependant que c'est à nouveau sur initiative du PC.
    Le PS ne faisant que suivre pour récolter les fruits génétiquement sauvages !
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas encore lu la presse (tout juste écouté France Info), mais ce "le texte n'est pas passé, ce n'est pas grave, on le fera repasser quand même" me rappelle quelque chose... Mais quoi ??? ;-)

    Nous sommes certes dans une démocratie, mais nos chefs n'ont pas un comportement très ... démocratique !

    RépondreSupprimer
  3. David75 dit ..

    Si la majorité admet un jour q'elle à fait une erreur, le champagne est au frais !

    RépondreSupprimer
  4. Il est démocratique de respecter les lois et la Constitution.
    En l'espèce, il est prévu dans un cas comme celui d'hier, que le gouvernement peut représenter son texte devant une Commission paritaire, réunissant un nombre égal d'élus de l'Assemblée et du Sénat, et en proportion exacte de la représentation des partis politiques dans ces deux Assemblées.
    La gauche (et les boeufs de journaleux à leur botte qui s'insurgent) parle de passage en force, évidemment : elle est minoritaire dans les deux Assemblées, comme l'ont voulu les Français, non ?...
    C'est çà la démocratie.
    Et Jospin a fait exactement la même chose en son temps...mais on n'aurait entendu personne gueuler si la gauche était au pouvoir !

    C'est aussi çà, pour vous, la démocratie !

    Anne

    RépondreSupprimer
  5. David,

    Ca me donne soif !

    Anne,

    Comme d'hab, tu racontes n'importe quoi. Qui a gueulé ? On se contente de se foutre de la gueule du gouvernement le plus bordélique jamais vu !

    RépondreSupprimer
  6. Aïe !
    Pour le coup Anne a raison !
    Je ne vois pas trop l'utilité démocratique de ce fonctionnement mais c'est prévu ainsi..
    :-)

    RépondreSupprimer
  7. Poireau,

    Avec des raisonnements comme les vôtres, on pourrait se demander à quoi sert le parlement !

    RépondreSupprimer
  8. Anne, de même que rien n'interdit à un Gouvernement de représenter un traité européen qui a été refusé par référendum ...

    Ce ne sont pas les institutions que j'attaquais, mais je remettais en cause la mauvaise foi de nos gouvernants.

    Anne, puisque tu consiidères que la gauche a un meilleur traitement des journalistes, je me permets de te rappeler que la dernière fois qu'un gouvernement s'est vu retoquer un texte, c'etait le Gouvernement Jospin pour le ... PACS.
    Cela nous avait valu les larmes (de crocodile) de Mme BOUTIN et une campagne de presse qui avait fait du tort à Jospin...(rappelez-vous !)

    Décidément Sarkozy fait école !

    RépondreSupprimer
  9. On est dans le joyeux bordel !
    Et qu'est-ce qu'on peut faire concrêtement à part ça?
    Descendre dans la rue et dénoncer tout ce qui cloche. Il faudrait la France entière dans la rue pour que ça bouge peut-être ?

    RépondreSupprimer
  10. Et ceux qui souffrent de cette politique, ils font comment ?

    RépondreSupprimer
  11. Christie,

    Les Français ont été aux urnes...

    RépondreSupprimer
  12. elmone a dit...
    Je n'ai pas encore lu la presse (tout juste écouté France Info), mais ce "le texte n'est pas passé, ce n'est pas grave, on le fera repasser quand même" me rappelle quelque chose... Mais quoi ??? ;-)

    Nous sommes certes dans une démocratie, mais nos chefs n'ont pas un comportement très ... démocratique !

    14 mai, 2008 09:19


    J'ai répondu à çà : mais sans doute ne sais-je plus lire et ai-je mal compris l'accusation de comportement anti-démocratique...

    Décidément, plus borné et sectaire que toi (donc con !), y a pas !

    Anne

    RépondreSupprimer
  13. Tout est dit Je crois qu'il ne sert à rien de répondre à cela...
    Je suis con et borné...

    Anne j'ai été heureux de "débattre" avec toi .

    RépondreSupprimer
  14. Les enfants,

    Du calme !

    Anne,

    Crois-tu vraiment qu'il soit exemplaire pour la démocratie d'annoncer à la radio : "le texte n'est pas passé, il passera".

    Je répètre : on ne gueule pas, on se fout de la gueule de la droite, nuance !

    Ca faisait longtemps que tu n'étais pas passée, mais tu es toujours aussi conne à vouloir défendre l'indéfendable.

    Peut-on penser dans une démocratie qu'un texte refusé par le parlement peut légitiment y repasser presque en l'état juste ensuite, ce qui équivaut à dire que ce parlement ne sert à rien... ?

    RépondreSupprimer
  15. Ce rejet des OGM est un triste revers pour tous les esprits scientifiques, je le crains.

    RépondreSupprimer
  16. Peut être Didier ! Personnellement je ne m'y connais pas suffisamment en cette matière d'OGM.
    Je suis simpleement pour le principe de précaution ...

    Et je n'aime pas trop la méthode et les déclarations de nops hommes politiques depuis le retoquage ...

    RépondreSupprimer
  17. Je parlais moins des péripéties parlementaires d'hier que d'un rejet plus global. Le fameux "principe de précaution", poussé à son extrême, devient une force obscurantiste.

    RépondreSupprimer
  18. Puisque vous me pousser à donner mon avis...

    Oui, il faut faire usage du principe de précaution.

    Le seul vrai argument présenté "pour les OGM" est de lutter contre les multinationales américaines.

    Encore une fois, au nom du pognon, on va autoriser l'utilisation massive de trucs probablement complètement destructeurs, à terme, pour la planète.

    C'est d'autant plus con que l'opinion publique Européenne (pas seulement Française, donc) est prête à refuser massivement les OGM.

    RépondreSupprimer
  19. Les problèmes surgissent lorsqu'on commence à demander l'avis des populations, en matière de sciences : porte ouverte à toutes les démagogies, toutes les manipulations (dans un sens comme dans l'autre, du reste). Pour moi, c'est n'importe quoi.

    Et j'en resterai là (si vous le voulez bien), n'ayant guère envie de batailler sur un sujet où, de toute façon, personne ne changera d'avis.

    RépondreSupprimer
  20. Nicolas : mais j'aime bien le parlement !
    Je constate le fonctionnement, je n'approuve pas.
    Pour moi un texte rejeté est rejeté, point barre !
    :-]

    RépondreSupprimer
  21. Bon, continuons à nous élargir ...
    Dans le premier traité constitutionnel,il existait une clause selon laquelle 100 000 citoyens pouvaient demander à la commission européenne de se saisir d'un problème ... Si cette clause existe dans le "traité simplifié " (ce qui devrait etre le cas puisque c'est le même texte) les citoyens européens devraient peut être se saisir du problème ...

    Un grand parti pôurrait peut être encadrer cette sorte de pétition ...

    RépondreSupprimer
  22. Pour ce qui concerne le principe de précaution, il n'est pas nécessairement poussé à fond dans cette histoire.

    Il s'agit, en outre, de défendre une agriculture "bio", non pas dans le sens où on l'entend généralement ("sans produits louches"), mais dans un sens "naturelle" : dans le temps, on arrivait à produire du maïs sans semence produite par une multinationale... mais à partir des grains de maïs...

    Par ailleurs, la loi vise à limiter les risques de "contamination" : ce qui oppose les protagonistes, c'est principalement les seuils, pas le principe.

    Le libéralisme s'oppose, par nature, au principe de précaution au prétexte que les acteurs arrivent à se réguler eux-mêmes, par "le marché" : c'est une belle connerie... et je préfère qu'on y mette... les précausions. Par principe.

    RépondreSupprimer
  23. Didier, la science a également été utilisée par les élites (entre autre à titre de propagande). C'est ce qui a plombé l'agriculture soviétique dans les années 50 ...

    RépondreSupprimer
  24. Didier,

    On ne demande pas à la population de se prononcer pour ou contre je ne sais quelle science, on demande aux élus du peuple de se baser sur des rapport scientifiques pour légiférer.

    Poireau,

    Comme la constitution Européenne ?

    Elmone,

    Tu rêves ?
    (et le minitraité n'est pas encore ratifié par tous les états).

    RépondreSupprimer
  25. Con, borné, sectaire, rêveur...

    Punaise, je cumule ....

    RépondreSupprimer
  26. Elmone,

    Un peu de respect ! Le "con sectaire" s'adressait à moi, même si, en première lecture, je croyais que c'était toi. Relis bien...

    RépondreSupprimer
  27. Le "con sectaire" s'adressait à moi, même si, en première lecture, je croyais que c'était toi. Relis bien...

    Ha je ne suis pas sûr.... Je crois quand même que c'était pour moi.

    Nicolas, est-ce que tu connais le site d'Anne ?? J'irais bien lui demander de nous éclaircir à ce sujet.
    elmone

    RépondreSupprimer
  28. Elmone,

    Non ! C'était bien moi. Je l'avais "engueulée" un peu avant et elle citait ton commentaire pour appuyer sa "démonstration".

    Anne n'a pas de blog. Ca fait à peu près deux ans que je la connais, elle fréquente beaucoup la blogosphère de droite et vient parfois chez moi.

    RépondreSupprimer
  29. Bon ...Puisqu'il n'y a pas d'autre moyen !
    Anne, si tu lis ces lignes : veux -tu bien nous indiquer qui de Nicolas ou moi est sectaire, borné donc con ???

    Et s'il te plaît ne tombe pas dans la facilité qui consisterait à dire que Nicolas et moi répondons tous les 2 à ces qualificatifs.
    Il s'agît de nous départager .

    En te remerciant,

    RépondreSupprimer
  30. Si elle ne revient pas, il faudra organiser un referendum !

    Tiens ! J'ai une meilleure idée. Laisse moi cinq minutes et fonce sur l'annexe.

    RépondreSupprimer
  31. Quelle annexe ?? La comète ?

    RépondreSupprimer
  32. Elmone,
    Ma "sortie" désagréable et grossière ne s'adressait pas à vous, je ne me serais pas permise, mais à Nicolas avec lequel j'ai, comme il le rappelle, un long passé d'échanges tumultueux.
    Cela dit, il est intéressant et révélateur que vous remontiez à Jospin pour nous donner un exemple de campagne de presse ayant fait du tort à la gauche (et sur un seul sujet précis...On ne peut pas dire que ça lui ait porté chance, me direz-vous).

    RépondreSupprimer
  33. David75 dit...

    Si le gouvernement a décidé de faire passer sa loi elle passera, avis des experts ou pas.
    Les français n'en veulent pas mais ca ils s'en foutent aussi elle passera quand même d'une manière ou d'une autre.
    Depuis quand le droite fait des lois pour le peuple conttre les tenants de l'argent roi !!
    Mosanto à les moyens de faire voter une loi et peu importe les conséquences écologiques ou humaines pourvue qu'ils s'enrichissent.
    De plus il ne faudrait pas croire que Mosanto fait ca pour nourrire les pauvres car c'est le dernier de leur souci.

    RépondreSupprimer
  34. Anne,
    dont acte ...
    Pour en revenir à Jospin, j'ai fait référence à lui car :
    c'est vous qui en avez parlé
    c'est le dernier cas où l'assemblée nationale n'a pas suivi la majorité.

    RépondreSupprimer
  35. Elmone,

    Le blog 20 minutes.

    Anne,

    Merci de nous départagez. Néanmoins, sans vouloir être désagréable au point de révéler ta connerie : c'est toi, dans un com précédent, qui parle de Jospin.

    David,

    Oui. C'est ce que je disais plus : on est gouverné pour l'intérêt des multinationale américaine.

    Elmone,

    J'ai gagné, nananère.

    RépondreSupprimer
  36. ok, ok ....
    Quand je viendrai à l'annexe un jour peut être (la vraie, pas la virtuelle), je vous paierai une bière (au moins)

    RépondreSupprimer
  37. Je ne commenterai plus jamais sur ce blog, c'est plein de con(ne)s sectaires ici.
    Heureusement qu'il reste des blogs sérieux, comme Monsieur Quicoulol, MaFaceCachée ou DialectiqueSystémique.
    :-)

    RépondreSupprimer
  38. L'autre, il est jaloux parce qu'il n'a pas été insulté !

    RépondreSupprimer
  39. Ouais.

    De quoi on parlait déjà ??

    RépondreSupprimer
  40. Je sais pas. Le fil de discussion est décousu.

    Dès que je suis trollé par la droite, c'est comme ça.

    RépondreSupprimer
  41. "Anne n'a pas de blog. Ca fait à peu près deux ans que je la connais, elle fréquente beaucoup la blogosphère de droite et vient parfois chez moi."
    Pléonasme, non?



    Ok, je sors.
    Et n'oubliez pas: YES.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.