24 mai 2008

Libéral, moi ?

Il y a des samedis matin (matins ?) comme ça. On a un peu abusé la veille et on se réveille la tête à une mauvaise place : celle du suppositoire. On allume son PC, on répond aux mails, aux commentaires, on consulte l’actualité (il ne se passe rien), on lit les blogs (tous des fainéants : pas un billet depuis hier).


Vous vous dites alors : « Tiens ! Je vais faire un billet ». Viens en suite la question : « Heu, oui, mais sur quoi ? ».

Vous prenez votre cerveau entre deux yeux et vous lui demandez : « Qu’est-ce qui te travaille en ce moment ? » « Heu rien » « Et sur les blogs » « Ah ! Ouais… J’ai deux « relations » blogotrucmuche que j’aime bien mais qui me fatiguent par certains aspects : Didier et Julien ». Le premier dit des bêtises et finit par me dire, comme à chaque fois, que c’était par provoc et le deuxième est séparé de moi par un mur d’incompréhension incompréhensible.

Alors, vous renoncez à écrire un billet et vous foncez sur Facebook installer les dernières applications à la mode… Puis vous tombez sur des potes par hasard. Vous regardez son profil et vous voyez, en face d’orientations politiques : « libéral ». Comme c’est un socialo, vous rigolez doucement et puis vous vous rappelez la polémique de la semaine suite à la sortie du livre de Delanoë.

C’est alors que vous avez l’idée de consulter les profils de vos autres potes.

On trouve toujours des idées de billet. Je mets l'image du profil de Julien car il s'est foutu de la gueule des copains à ce sujet dans les commentaires chez Eric... J'invite les autres à vérifier leur profil. Je fonce vérifier le mien.

P.S. : Didier Goux, vous devriez vous inscrire sur Facebook qu’on puisse rigoler aussi.

22 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas que je sois fainéant mais suite à une soirée bien remplie, je suis rentré surper tard et pas frais.
    Du coup, j'ai commencé un billet que j'ai cessé d'écrire vers 2h00 du matin quand mon cerveau a commencé à ressembler à du fromage sous la chaleur de l'appareil à raclette.
    De toute façon, comme je l'avais noté auparavant, sur les blogs, le vendredi soir c'est toujours des billets pour rien : y'a pas de lecteurs !!!
    :-)

    [Pour JT, franchement, rien à battre !]

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas, liberal aux USA ca veut dire " de gauche", et very libéral ça veut dire raclure gauchiste. Si tu regarde Facebook en VO , les choix politiques initiaux étaient limités :o)

    liberal (US) n'est donc pas libéral (FR)

    RépondreSupprimer
  4. bon les enfants, je cherche des amis sur facebook, je vous ai envoyé un hameçon-ami, s'il vous plait mssieurs dames, acceptez moi (ce qu'il faut pas faire pour jouer avec des trucs modernes)^^

    RépondreSupprimer
  5. Même remarque que Dagrouik.

    Mais pas qu'aux Etats-Unis. Avant, dans le vocabulaire français aussi, "libéral" était l'opposition de "conservateur", donc être libéral signifiait être de gauche (avoir les idées larges, libérales, contrairement à une "fermeture d'esprit petit-bourgeois".

    Cf., si ma mémoire est bonne, le n° spécial "XIXe siècle" du Nouvel Obs d'il y a quelques mois, qui développait cette signification du terme libéral. Un terme qui a donc glissé vers son contraire (essentiellement, je pense, de par l'acception économique du terme libéral).

    RépondreSupprimer
  6. Dagrouik, comme la distinction entre les deux semble insuffisante, des types ont crée le compas politique :
    http://www.politicalcompass.org/

    Ca devrait mettre tout le monde d'accord. Dessus, on peut être de gauche et libéral, de gauche et autoritaire, de droite et libéral etc...

    C'est très complet.

    RépondreSupprimer
  7. D'ailleurs il y a toujours un groupe sur facebook astucieusement nommé :

    "Contre les cons qui pensent que "liberal" signifie de droite."

    http://www.facebook.com/group.php?gid=7785338645

    RépondreSupprimer
  8. Poireau,

    Et ton billet ?

    Dagrouik,

    Je sais à peu près tout ça... mais ça me fait rigoler. D'autant que la gauche aux US, on appelle le Nouveau Centre, ici...

    nea,

    C'est fait je crois.

    CulturePo,

    Merci de rappeler que Liberal a deux significations...

    Benjii,

    Pour être complet, il faudrait surtout opposer le libéralisme économique au vrai libéralisme ce qui est probablement très difficile !

    RépondreSupprimer
  9. @benji : ça me dit ça au final:

    Economic Left/Right: -7.25
    Social Libertarian/Authoritarian: -7.38


    Je suis désolé je ne suis pas libertarien !

    RépondreSupprimer
  10. Dagrouik & Nicolas J - Quand même étonnant, ces coincidences de traduction...

    Si l'on ne vaut pas y avoir un extraordinaire hasard, il faut bien en déduire que les deux mots ont probablement la même origine et proviennent de la même tradition, celle des Locques, Montesquieu and co... Et que le mot c'est droitisé ou gauchisé selon que le marxisme a pris ou non place dans la tradition politique de chaque pays. Bref, que le mot n'a pas un sens trés éloigné d'un bord à l'autre de l'atlantique...

    RépondreSupprimer
  11. Nicolas : je laisse poser le billet, je le reprends ce soir !
    :-)

    RépondreSupprimer
  12. Nicolas : ça ne vous suffit pas que je vous serve de puching ball complaisant ? il faudrait en plus que je vous fasse rire ?

    Pour ce qui est de ma manière de botter en touche régulièrement (c'est d'ailleurs amusant : c'est le principal reproche que me fait depuis le début mon "ami" Georges...), c'est juste que l'idée de me brouiller avec quelqu'un pour des histoires de politique me semble indigne de moi (et de lui, par voie de conséquence). Donc, en effet, comme ce fut le cas hier, je préfère envoyer la balle dans les rangs des spectateurs.

    Mais il va de soi que je pourrais : nous sommes en opposition radicale sur un certain nombre de sujets, et votre "aveuglement" m'énerve autant que ma "connerie" vous insupporte...

    RépondreSupprimer
  13. Didier,

    Côté punching ball, il me semble que j'en prends aussi dans la gueule.

    A propos du Georges, je dois avouer que je n'ai vu ses commentaires sur votre billet qu'en fin d'après midi. Je comprends mieux votre mauvaise humeur passagère.

    Se brouiller pour des histoires politiques ? J'ai pas envie. Et je ne crois pas avoir parler de votre connerie.

    Ce qui serait peut-être bien c'est que vous arrêtiez d'intervenir chez moi quand je parle d'un type expulsé et que vous arrêtiez de faire des billets pour comparer mes billets à ceux d'un site d'extrême droite.

    Je le conçois : ça nécessiterait aussi que j'arrête d'intervenir sur certains de vos billets...

    Georges ! Vous savez ce que c'est : un troll. Il vous exaspère. Admettez que je puisse rigoler bêtement en finissant ma bouteille de vin.

    RépondreSupprimer
  14. Nicolas,

    Ne cherche pas à créer de fausses polémiques là-dessus même si on peut s'interroger sur les équivalents de ces termes des deux côtés de l'Atlantique.

    J'habiterais aux States, je serais un "liberal" (au moins !), c'est-)--dire un supporteur des gauchistes du Parti démocrate (il y en a). Le paradoxe est connu: chez nous, "libéral", c'est Alternative, Delanoé, Dejevdjian, le Medef...

    Cela ne t'a pas échappé: il y a de jeunes libéraux qui réfléchissent ici et qui se sont dit: au lieu d'apparaître à notre âge comme des vieux cons type Madelin, on va rénover tout cela en se passant pour des "libertaires": des lib-lib.
    Mais les lib-lib ne seront jamais les "liberals" américains, c'est-à-dire les lecteurs de Chomsky, Naomi Klein, les casseurs de Seattle: bref, l'extrême-gauche de là-bas (qui n'est pas forcément anti-capitaliste mais qui peut l'être parfois: c'est compliqué)...
    JT
    http://www.credoaction.com/sirota/

    RépondreSupprimer
  15. Julien

    Je ne cherche pas à créer de fausses polémiques ! Il y a juste des fois où des bricoles m'amusent.

    RépondreSupprimer
  16. Oui, c'est amusant !
    Mais comme le fait remaruqer Dagrouik, les inventeurs de Facebook n'avaient pas pensé à "socialist" ou "communist" ou "social-democratic".
    Beaucoup de socialos ont été obligés de mettre "other" ou "moderate" ou rien du tout. Pitoyable. Ou pire, ils ont été obligés d'indiquer qu'ils sont socialistes dans la case pour les "vues religieuses": moi qui suis athée et voulait l'indiquer, il fallait que je fasse le choix de remplir la catégorie "opinion politique": or, "other", ça aurait voulu dire que je peux être catalogué comme fasciste ou sans opinion: c'est nul. A droite, ils ont l'embarras du choix: les "libéraux" qui connaissent la bonne traduction ont mis "libertarian": mais les libéraux français de base sont-ils assez éduqués pour savoir cela ? Ce qui fait que certains se sont mis comme moi "liberal" ou "very liberal": tant pis pour leur inculture !
    A gauche, la plupart ont renseigné par "liberal" mais pas moi parce que c'est pas assez à gauche et je ne suis pas de centre-gauche: ça voudrait dire supporter Hillary Clinton ou Moscovici et être de gauche modéré...
    JT

    RépondreSupprimer
  17. Julien,

    Je n'ai pas mis "liberal" dans mon profil.

    RépondreSupprimer
  18. David75 dit ..

    Ségolène Royal, candidate à la succession de François Hollande à la tête du PS, a de nouveau reproché dimanche au maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, de se dire "socialiste ET libéral", estimant que le libéralisme "est le mot de nos adversaires politiques".

    "Je ne pourrais jamais dire comme a dit Bertrand Delanoë +je suis libéral+. Le mot libéralisme est le mot de nos adversaires politiques et je crois que le socialisme a déjà intégré tout l'héritage des libertés individuelles", a-t-elle déclaré sur Canal +, en citant trois fois Jean Jaurès.

    "Réhabiliter ce mot de libéralisme, non ! (...) Je ne veux pas caricaturer sa position. Le mot libéralisme a des connotations positives dans certains autres pays. En France, non. Il est tellement chargé et tellement synonyme de capitalisme débridé et de dégâts".

    Selon Mme Royal, "ce n'est pas utile et pas possible de réhabiliter le libéralisme". Bertrand Delanoë "peut peut-être évoluer, se rendre compte aussi" de ce qu'elle considère comme une incompatibilité, a-t-elle lâché.

    L'ex-candidate à la présidentielle a toutefois souligné que "les socialistes ne sont pas pour le social contre l'économique, ils pensent que l'un ne va pas sans l'autre".

    Revenant sur les critiques du maire de Paris sur la démocratie participative, la présidente de la région Poitou-Charentes a jugé qu'il ne fallait "pas tourner en dérision" son concept.

    La démocratie participative "est source d'efficacité". "Je ne renonce pas à convaincre tous ceux qui n'ont pas encore compris jusqu'où on pouvait aller pour améliorer l'efficacité de notre système grâce à la démocratie, notamment participative", lui a-t-elle lancé.

    "Quant aux attaques sur mon caractère ou sur mon irrationnalité, je les ai déjà entendues. Les caricatures sont inutiles. Les attaques contre les personnes ne servent à rien", a-t-elle dit.

    Selon elle, "il faut rassembler les socialistes sur les valeurs qui sont les nôtres". "Tous les socialistes doivent chercher à se rassembler autour du projet politique le plus crédible, le plus porteur de valeurs".

    Source : AFP

    RépondreSupprimer
  19. Je n'avais pas vu ce post... Et comme on fait référence à moi... et ben je suis obligé de commenter !!!
    Bien sûr je sais que j'ai mis "iberal" sur facebook... et je l'affirme, j'ai opter pour la version anglaise et le caractère "very liberal" ne me correspond pas trop... alors j'opte pour "liberal"...
    Je vais peut-être te décevoir mais je me sens plus proche du centre-gauche que de Mélenchon pour ne pas le citer !!!

    RépondreSupprimer
  20. Me décevoir ? Un détail. Mais analyse bien le truc. Huet était de gauche aussi...

    RépondreSupprimer
  21. emmanuel prost20 juin, 2008 00:46

    Peut-être êtes vous réellement libéral on ne sait jamais.
    Osez un test :

    www.questiondeliberte.fr

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.