29 mai 2008

Fin des 35 heures

Après le « couac » de Patrick Devedjian, Nicolas Sarkozy et Xavier Bertrand avaient nié le démantèlement des 35 heures. Ca ressemble bien à un gros mensonge et à une « cacophonie » en fait parfaitement bien organisée pour faire croire aux braves gens qu’ils sont de « notre » côté.

Ben ouais. Ils sont bel et bien en train de torpiller ses 35 heures. Gaël nous a réveillé en pleine nuit pour nous avertir.

Les 35 heures restent la durée légale… mais la durée réelle sera fixée par l’entreprise.

Des dispositifs sont même prévus pour torpiller les heures supplémentaires…

24 commentaires:

  1. Dans le cul la balayette les gauchos ...!!!

    RépondreSupprimer
  2. Après être passée par ton cerveau, c'est trop d'honneur à lui faire à la balayette.

    RépondreSupprimer
  3. Mais il essaye de faire de l'humour le blogueur mégalo qui se prend pour un grand analyste influent sur la blogosphère !!!

    RépondreSupprimer
  4. Faire de l'humour, avec toi ? Heu...

    RépondreSupprimer
  5. oh moi je voulais réveiller personne !

    tiens un anonyme ! c'est Jean-Pierre Raffarin qui n'est pas content de ton lien sur 35 heures ?

    RépondreSupprimer
  6. Tu crois qu'il a trop bu hier, à la RdB, et qu'il a la tête dans le cul, ce matin ?

    RépondreSupprimer
  7. ... et comme il lui fallait de la place pour cette baudruche, il essaie de refiler la balayette qui y était logée ? ça se peut, tiens !

    RépondreSupprimer
  8. Mais c'est qu'ils s'enerveraient et trépigneraient sur leurs petites jambes, les gauchos !
    Allez, bonne journée quand même les archéos au cerveau enkysté dans leur idéologie archaïque; je n'ai plus trop de temps à perdre ici. Slt

    RépondreSupprimer
  9. Non ! Reste ! J'ai un billet à faire sur les trolls débiles.

    RépondreSupprimer
  10. et en plus ils sont pas aidants les trolls anonymes... Tout se perd mon bon monsieur !

    RépondreSupprimer
  11. Bin dis donc, il est mal élevé ce troll !
    Encore quand tu en as des polis avec qui on peut discuter, même en pure perte, ça va. Mais là, bon !

    En tout cas, il a un problème avec son anus visiblement !

    :-)

    RépondreSupprimer
  12. Il ne restait plus de vaseline, probablement.

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas,
    je jure que c'est pas moi.

    RépondreSupprimer
  14. Et bientôt l'annonce de la fin de la retraite à 60 ans, enfin !
    Entre Mitteux et Tristounet on aura cumulé les conneries et fait de la France un pays d'assistés et de faignasses.
    Il était temps de remettre un peu d'ordre dans ce club de vacances.

    RépondreSupprimer
  15. Tu as oublié de rappeler que 5 semaines de congés, c'est trop.

    RépondreSupprimer
  16. effectivement un beau spécimen, de concours!
    (j'arrive de chez Eric)

    RépondreSupprimer
  17. Oui ! Il faudrait que je le mette dans le formol.

    Ah ! Non. Il y est déjà.

    RépondreSupprimer
  18. Entre Mitteux et Tristounet on aura cumulé les conneries et fait de la France un pays d'assistés et de faignasses.
    Il était temps de remettre un peu d'ordre dans ce club de vacances.


    Oui, comme par exemple te mettre un pyjama avec les manches dans le dos ? Encore un pauvre 1/2 cerveau qui pensent que tout le monde glande. Une victime de la théorie de la société de loisirs instruite en son temps par le crapaud du Poitou: Raffarien.

    RépondreSupprimer
  19. la bêtise faite "anonyme" ....

    RépondreSupprimer
  20. Raffarien ? Mais non, voyons, c'est évidemment Nicolas P., le pauvre "Monsieur Internet" du gouvernement, qui pète les plombs ! Ah là là, les gars, vous n'êtes pas sympa, vous l'avez rendu parano à force de vous moquer de son patron. Et c'est lui, le pauvre intérimaire, qui doit expliquer au méga-président qu'il ne peut pas contrôler le ouaibe... Faut avoir pitié des petits boulots, quoi !

    RépondreSupprimer
  21. Soyez aimables avec mes trolls. Merci. Sinon, ils iront se couvrir de ridicule ailleurs.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.