01 mai 2008

Grève des sans-papier de la SENI au Kremlin-Bicêtre

Le 29 Avril 2008

COMMUNIQUE DE PRESSE

La section socialiste du Kremlin-Bicêtre tire la sonnette d’alarme sur la situation des 67

salariés sans papiers de la SENI qui sont en grève avec occupation des locaux de l’entreprise,

au 18 rue Lech Walesa.

Ces travailleurs effectuent des missions de nettoyage multiservices, dans divers lieux de notre

commune également. Ce sont nos voisins, parfois nos amis. Ils effectuent les tâches dites

« ingrates » qui contribuent au bien-être collectif.

Ces 67 travailleurs sans-papiers ont une feuille de paie, déclarent leurs impôts et versent des

cotisations aux caisses d'assurance-maladie, caisses de retraite et autres charges sociales.

Pourtant, en l’absence de régularisation de leur situation administrative comme résidents

reconnus par titre de séjour, ils sont victimes d’escroquerie morale :

- Ils ne toucheront pas la retraite pour laquelle ils cotisent.

- Ils ne peuvent bénéficier du système de soin auquel ils cotisent

- Ils ne peuvent prétendre à l’aide au retour à l’emploi en cas de licenciement.

Pourtant, le gouvernement n’hésite pas à encaisser leur impôt sur

le revenu ainsi que les différentes charges sociales.

Mais cette situation arrange bien certaines entreprises, et le gouvernement, puisque ces

travailleurs occupent les emplois dont PERSONNE ne veut.

Le Parti Socialiste demande l’examen de la situation administrative particulière de ces 67

travailleurs Kremlinois et réclame leur régularisation urgente.

En Parti républicain, responsable et progressiste, le Parti Socialiste du Kremlin-Bicêtre ne

saurait tolérer sur le territoire Kremlinois aucune forme d’exploitation humaine

La Section Socialiste du Kremlin-Bicêtre

16 commentaires:

  1. C'est un billet qui n'a pas du être difficile à rédiger, je me demande même si, pour le coup, tu n'as pas embauché un nègre pour écrire ce papier ! :-)))))))

    RépondreSupprimer
  2. Non, un Polonais. ;-)))

    (le smiley est destiné au polonais en question quand il passera par là !)

    RépondreSupprimer
  3. En tout cas, clap clap. C'est une discussion que nous avons eu a plusieurs hier à la RDB :

    L'exploitation économique de l'immigration est la chose la plus ignoble de ce système : Super précarisation, salaires de misère, refus de prestations, ostracisation, bouc émissaires responsables de tous les problèmes selon les cons racistes.

    On a même entendu la reprise de la formule de Rocard, mais uniquement dans sa formule courte, alors qu'il a déclaré "La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle doit en accueillir la part qui lui revient"

    RépondreSupprimer
  4. Oui, c'est lamentable !

    D'un côté on tire sur immigrés (sans papier) pour satisfaire son électorat, de l'autre on les exploite !

    RépondreSupprimer
  5. Quel repère de gauchiste ici... il y a même les communiqués du parti !

    RépondreSupprimer
  6. De la section locale, uniquement !

    RépondreSupprimer
  7. Si, l'article a du etre délicat à rédiger... C'est toujours difficile de parler d'Apathie sans avoir une poussée d'urticaire....

    Bon, les Lefts Blogs sont en bonne place dans Wikio et ça c'est bien

    RépondreSupprimer
  8. C'est bien mais je me demande si tu ne t'es pas trompé de billet !

    RépondreSupprimer
  9. C'est vrai que c'est "dégueulasse" cette exploitation par le système libéral : tous ces clandestins seraient tellement mieux chez eux.

    Offrons leur un billet retour, vite !

    RépondreSupprimer
  10. Les sans papiers de la SENI travaillent dans des résidences HLM!!!
    Ils font le travail des gardiens pour qu'ils ne les dénoncent pas à leurs supérieur hiérarchique. Ces sociétés sont des négriés des temps moderne. il les font travaillé 15 heures par jours et les paye 3 h par jour!!!!!!!! DENONCER UN SANS PAPIER C'EST L'AIDER A REPARTIR AU PAY AVEC UN PACTOL ISSUS DU PROCES CONTRE SON EMPLOYEUR REGARDEZ LA LOI

    RépondreSupprimer
  11. Si au moins ils pouvaient apprendre l'orthographe.

    RépondreSupprimer
  12. La grève et l'occupation des travailleurs sans papiers de la SENI, avec leur syndicat CGT, s'est terminée vendredi à 18 h 30. 50 cartes de séjour ont déjà été attribuées et 50 nouveaux dossiers ont été déposés ce jour à la préfecture et sont dans l'attente d'une régularisation. Merci aux associations et partis politiques qui ont soutenus ce mouvement. Même si certain, qui ont soutenu à titre individuel (ou clandestinement !), n'ait pas tenu jusqu'au bout leur position au nom de la "real politique !". Quel dommage que dans une municipalité d'union des forces de gauche (sauf les verts !) aucun accord n'ait pu être trouvé pour soutenir un voeu commun du conseil municipal soutenant clairement et sans ambiguité cette lutte pour la dignité et la reconnaissance de leurs droits.Merci aussi à tous ces kremlinois qui ont apportés leurs soutiens en répondant aux collectes organisées sur le marché ou devant chez Leclerc, mais aussi en venant rencontrer ces travailleurs en lutte pour leur apporter nourritures ou boissons, et surtout réconfort. Cette action exemplaire ne sera pas sans conséquences pour le mouvement qui continue dans de nombreuses entreprises du département et d'ailleurs.

    Jean Claude CGT Val de Marne

    RépondreSupprimer
  13. il n'y a pas que les sans papier que la société exploitait, j'ai moi meme travaillé pour eux et en tout légalité, et ils ne me payaient que ce qu'ils avaient envie de payer,et quand on reclame, ils deviennent menacant et feraient n'importe quoi pour que l'on démissionne.
    alors les prud'hommes existent encore heureux c'est ce que tout le monde devrait faire pour des entreprises sans scrupule
    à bon entendeur

    RépondreSupprimer
  14. Il y a beaucoup d'entreprises comme ça...

    RépondreSupprimer
  15. travailleur de seni regulariser le 30 mai je remerci tous et toute la cgt qui nous ons soutenu et les parti gauche je remerci particuliérmen marie et jeant claude qui es toujour disponible pour nous accompagner à acheter a manger vraima merci encor merci

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.