23 mai 2008

Rions un peu

Ségolène Royal, en réagissant aux propos de Bertrand Delanoë : « Avec moi, il n'y aura pas de combat de chefs, il y aura un débat d'idées sérieux, approfondi ».

Elle a failli ajouter : « Pour ça, il faut que je devienne chef ».

14 commentaires:

  1. David75 dit ...

    Elle aurait due l'ajouter, on aurait eu droit à des commentaires savoureux à commenter.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, faut toujours commenter les commentaires.

    RépondreSupprimer
  3. C'est bien ce que je voulais dire hier:Tant que les socialistes se feront la guerre entre eux, ils ne travaillerons pas pour nous, le peuple et donc , on régressera. J'ai bien dit la même chose que toi mais pas de la même façon. Pendant ce temps là, on casse le droit de grève, le droit du travail, on se moque des pauvres, on refuse de signer la convention relative aux droits des personnes en situation de handicap, on rabote sur leurs allocations, on supprime les postes d'enseignants et puis on fait tout pour supprimer les centre spécialisés, on instaure une franchise médicale injuste.

    Et que font les socialistes: ils s'envoie des vannes pour savoir qui a la plus grosse.
    Ahurissant non? Et crois moi, je suis sur le terrain tous les jours.
    C'est ça qui me fatigue !! Si il y avait une vraie concertation entre les socialistes , peut-être qu'on n'en serait pas là aujourd'hui.
    Je ne me trompe pas de bataille.
    C'est pour ça aussi que j'ai signé la pétition pour que les socialistes se mettent au travail.

    RépondreSupprimer
  4. t'as déjà oublié la bannière ? bien la peine :-))

    RépondreSupprimer
  5. Marc,

    La dernière fois que j'ai évoqué la bannière suite aux âneries dites sur Delanoë (très dures critiques de sa politique Parisienne), je me suis fait renvoyé dans ses buts sous prétexte que les attaques ne concernaient pas la personne, juste la politique.

    Je vais donc te répondre : ma moquerie (et non une attaque) ne concerne pas la personne... mais ses propose.

    Christie,

    Je vais te répondre la même chose que hier : les socialos peuvent préparer un très beau projet, s'ils n'ont pas un leader pour le porter, il ne servira pas à grand chose.

    Tiens ! Ca me rappelle 2007.

    RépondreSupprimer
  6. Oui, pardon , je voulais dire la même chose mais mal exprimé, il faut un leader mais pour ça , qu'ils se mettent d'accord !!
    A moi aussi, ça me rappelle 2007 et c'est bien ce qui me gène.

    RépondreSupprimer
  7. Toujours dans l'attaque a peine marquée.
    Après un congrès utile et serein par rapport aux congres des autres qui lui serait inutile et empli de véhémence, voilà maintenant que le débat d'idée proposé par les autres n'est ni sérieux, ni approfondi.

    A part ça, ce n'est pas la guerre.

    RépondreSupprimer
  8. A ce niveau là, ce n'est pas de l'attaque...

    RépondreSupprimer
  9. Ouais... Qu'ont-ils fait pour mériter ça ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.