15 avril 2008

L'ardoise de la sécurité

A peine bouclé mon billet où je disais que l’actualité était maussade, je tombe sur cette information : Ardoise, un nouveau logiciel de renseignements policiers permettant d’entrer toutes les informations personnelles de personnes entrant en contact avec la police, victimes et témoins compris. « En clair, un policier qui entend une victime, un suspect ou un témoin pourrait préciser dans la rubrique « état de la personne » ; les informations suivantes : homosexuel, transsexuel, handicapé, sans domicile fixe, personne se livrant à la prostitution, personne atteinte de troubles psychologiques, permanent syndical. »

« « Nous sommes scandalisés par ce logiciel, dont l’utilisation –en l’état- va à l’encontre des valeurs républicaines » estime David Barbas, porte-parole du Syndicat national des officiers de Police. » Nous aussi !

(photo)

22 commentaires:

  1. Ils auraient pu mettre "blogueur" dans la liste ; on l'a échappé belle.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Akinogal,

    Ta gueule.

    Didier b,

    Je ne sais pas si la liste est exhaustive !

    RépondreSupprimer
  4. Fais vite une pétition, mon con joli !

    RépondreSupprimer
  5. Pas besoin : des policiers ont déjà saisi la CNIL, les machins contre les discrimination...

    RépondreSupprimer
  6. Nous c'est l'inspection académique qui nous demande de remplir un questionnaire supplémentaire, que je ne remplit pas comme d'autres parents.

    RépondreSupprimer
  7. Ah, me voilà rassuré.
    La discrimination...mais quand disparaîtra-t-elle, celle-là ! Je désespère.
    Vivement le jour où une secrétaire âgée et obèse pourra attaquer son patron pour discrimination parce qu'il ne lui aura pas fait d'avances !!
    Salaud de patron, tiens.

    RépondreSupprimer
  8. Très belle illustration !

    Depuis qu'ils ont quitté leurs machines à écrire, les policiers sont un peu fascinés par tout ce qu'on peut faire avec un ordinateur et une base de données.
    Le problème c'est qu'il y a encore des lois pour leur limiter leurs efforts sincères !
    :-)))

    RépondreSupprimer
  9. Supprimons les lois défendant les citoyens.

    RépondreSupprimer
  10. A la CNIL, ils sont complètement dépassés par manque de personel. Alex Turck (directeur de la CNIL), bien que de droite, semble de bonne volonté. Mais il est débordé ...

    RépondreSupprimer
  11. A la Halde, la discrimination , il connaissent pas non plus. Même avec le "Petit Robert" comme témoin !

    RépondreSupprimer
  12. Elmone et Christie,

    Ils manquent tous de moyens.

    RépondreSupprimer
  13. nicolas, je sais ... les caisses de l'Etat sont vides !

    RépondreSupprimer
  14. Sauf pour les logiciels informatiques de fichage.

    RépondreSupprimer
  15. et l'envoie de troupes en afghanistan (mais là je sors un peu du sujet)

    RépondreSupprimer
  16. Heureusement que la Halde manque de moyens ! Ils font déjà assez de dégâts comme cela...

    RépondreSupprimer
  17. A propos du Smic, à la fin d'un article du Figaro :

    "Mais cette hausse automatique intervient au moment où le gouvernement planche sur la réforme du Smic. Le patronat, qui affirme que le Smic a trop augmenté ces dernières années, réclame de manière récurrente la création d'une commission d'experts, qui se prononcerait sur le niveau du Smic « le mieux adapté aux circonstances économiques du moment », celui-ci étant pour l'heure indexé sur l'inflation, mais aussi sur l'évolution du pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvrier (SHBO) mesuré par les services statistiques du ministère du Travail et de l'Emploi. Ce projet de commission indépendante d'experts a reçu le soutien du Conseil d'orientation de l'emploi (COE, regroupant experts, élus, syndicalistes et patronat) et du Centre d'analyse économique (CAE, qui réunit des économistes reconnus). Il est également prévu de décaler la traditionnelle hausse annuelle du 1er juillet au 1er janvier, pour la faire coïncider avec la période de négociation des salaires dans les entreprises."

    A mon avis, le gouvernement prépare sa prochaine boulette !

    :-]

    RépondreSupprimer
  18. A mon avis le gouvernement ne s'imagine pas une seule seconde un Mai 2008, ils attisent tant et plus jusqu'à ce que ça craque !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.