16 avril 2008

L'inflation enfle

Du haut de mon blog de renommée internationale, je vais appeler à boycotter les produits Chinois. Il n’y a pas de raison ! Les Chinois appellent bien à boycotter les produits Français. Je vais commencer par boycotter les bistros tenus par des Chinois au Kremlin-Bicêtre. Pour ceux qui sont nuls en géographie, je rappelle que Bicêtre est juste au bord du quartier dit « Chinois » à Paris.

J’entendais à la radio ce matin qu’un SMS faisait le tour de la Chine pour inciter les Chinois à ne plus aller dans les magasins Carrefour. Je vais appeler les Chinois à boycotter les SMS : il est fort probable que les cellules ou machins électroniques permettant de faire circuler les SMS soient d’origine Française.

Surtout, je vais appeler nos amis Chinois à s’interroger benoîtement sur l’origine de ce SMS : probablement un concurrent de Carrefour !

Nous allons commencer par boycotter le riz. La raison n’est pas évidente mais je vous rappelle que vous êtes sur un blog politique sérieux : il faut vous attendre au pire, ceci est un billet sérieux sur la politique intérieure Française et sur l'inflation.

Nous allons tenir une page de racisme antichinois pour nous expliquer. De toute manière, les Chinois nous accusent de racisme antichinois, donnons leur raison. Je suis du Kremlin-Bicêtre, au pied du quartier Chinois, les Chinois vont être verts car les verts de Bicêtre appellent la Mairie du Kremlin-Bicêtre à apposer à son fronton un drapeau Tibétain.

Dans l’imaginaire des gens, les Chinois mangent du riz. Donc le riz est un produit Chinois. Nous allons le boycotter (ceux qui ont des problèmes digestifs liquides seront dispensés de cette mesure). Ce boycott aura pour effet de faire diminuer le prix du riz ce qui, à un niveau mondial, sera du meilleur effet car nous sommes au bord d’une crise alimentaire majeure. Bientôt, dans le monde, on ne pourra plus trouver à bouffer que dans les Carrefours Chinois.

Ainsi, arrêtez le riz permettra peut-être de stopper l’augmentation des prix en France, sujet majeur du jour, puisque Le Parisien en fait sa Une : l’inflation est au plus haut depuis 20 ans en France. Voilà donc le premier et seul résultat de la politique économique de Nicolas Sarkozy !

A la limite, si je n’avais pas passé la soirée avec Olivier P., illustre blogueur Socialiste et Castelroussin, soirée qui provoque dans ma tête un léger désalignement des neurones, je serais plié de rire à cette nouvelle. Je m’en explique.

Petit 1 : en tant que célibataire chauffé à l’électricité dans un immeuble bien isolé, ce ne sont pas l’alimentation et le gaz qui représentent mon budget principal. Tant que le houblon ne grimpe pas en flèche, je ne suis pas contrarié.

Petit 2 : ça fait vingt ans qu’on nous bassine avec l’inflation et des théories économiques complexes. C’est à ni rien comprendre. Récemment, on nous expliquait que le chômage était au plus bas, maintenant l’inflation est au plus haut. Lutter contre l’inflation fera-t-il repartir le chômage ?

Petit 3 : en fait, nous avons à peu près la preuve que la théorie du NAIRU est bonne. Je vous avais prévenu, ce billet est un billet sérieux : ce n’est pas parce que je raconte des conneries en introduction qu’il faut critiquer ! D’ailleurs, j’aime bien les Chinois : je me désolidarise de Greg quand il écrit « Le grain de la folie ».

Cherchez dans Wikipedia (et dans ce blog), le NAIRU est sérieux. Il s’agit globalement du taux de chômage à maintenir pour se prémunir de l’inflation. Ouais… Si le chômage baisse, ça créée mathématiquement de l’inflation : d’une part, les gens ont plus de sous pour consommer et d’autre part, ils ont moins peur de se retrouver au chomdu et ont des revendications salariales.

Des gens très sérieux bien que gauchistes s’imaginent qu’il y a un complot des puissances financières mondiales pour maintenir un certain taux de chômage – de précarité devrais-je dire – pour lutter contre l’inflation. Je ne suis pas loin de penser pareil.

Petit 4 : l’inflation n’est pas que la hausse des prix… c’est surtout la baisse de la valeur de l’argent. Si dix oranges valaient un euro, un euro vaut dix oranges. S’il y a une inflation de 10%, pour un euro vous n’avez (environ) que neuf oranges. Un euro ne vaut donc plus que (environ) neuf oranges : la valeur de l’euro a baissé.

Donc, contrairement à ce qu’on peut penser, l’inflation ne nuit pas à ceux qui n’ont pas d’oseille mais surtout à ceux qui en ont beaucoup.

Petit 5 : ça fait un ou deux ans que la populace essaie de prévenir nos dirigeants que le coût de la vie augmente. On ne nous croyait pas. Il faut un chiffre officiel ?

(image)

30 commentaires:

  1. Hier ou avant hier je rappelais, j'ai oublié où, (j'ai la mémoire qui flanche, pardon!) que j'avais lu dans le magazine Marianne -magazine sérieux, non?- que le Baron Antoine Sellière, c'était lui l'interviouvé de cette époque qui disait qu'il préférait payer le RMI des gens plutôt que d'embaucher. ça lui revenait moins cher, moins de charges sociales et que de toutes façons, pas de "plein emploi" sans chômeurs.
    Ce qui revient à ce que tu explique . Hier, aux infos de france 2, on disait bien, que en Angleterre, le plein emploi découlait de toutes ces personnes sans emploi et qui se comptent par milliers.Qui sont redirigées dans les branches "handicap" sous toutes ses formes, payées à coups de lance-pierre.
    Comme en Espagne, sauf que les espagnols ont plus de considération pour les personnes en situation de handicap.

    RépondreSupprimer
  2. Christie,

    Oui les taux de chômage affiché par certains est grotesque, il faudrait créer une espèce d'indicateur de précarité (avec les handicapés, ceux qui ont des contrats à la journée, ...).

    RépondreSupprimer
  3. On donne beaucoup de taisons à l'augmentation du prix des matieres premières : Pays émergeants qui consomment de plus en plus, terres cultivées consacrées (aux usa surtout) au carburant et non plus à la nourriture.
    On parle peu des spéculateurs ; je crois que c'est jfk qui expliquait que du fait de la crise des subprimes, beaucoup de spéculateurs avaient retiré leur argent de l'immobilier pour le transférer sur le marché des matières premières agricoles faisant de fait augmenter les prix .....

    RépondreSupprimer
  4. Entre 1997 et 2002 , sous ma brillante direction, nous avions vaincu l'inflation et donné du pouvoir d'achat et du temps libre. Si les blogeurs avaient existé, ils auraient alors été plus nombeux.

    NAIRU, TATA, TINA, UMP , tout cela c'est du gros mot qu'on balance au visage des gens. L'etat ne peut pas tout , et je suis vieux, usé et fatigué.

    Je me retire provisoirement, je reviendrai!

    RépondreSupprimer
  5. Elmone,

    Tu as probablement raison, mais ce que je voulais signaler, c'est le ridicule de la situation.

    Lionel,

    On t'attend ! Ils sont devenus fous.

    N.B. : Je préviens Martin P. de ton retour.

    Celà dit, je t'ai reconnu, usurpateur.

    RépondreSupprimer
  6. Voilà dès que tu fais un article sérieux, tu as Jospin qui se pointe, c'est malin !

    Ta démonstration sur la valeur de l'Euro est d'une clarté impressionnante.
    Pour rassurer tout le monde on réaligne le SMIC (enfin, il a quand même perdu au passage) et de l'autre côté, pour effrayer les travailleurs qui seraient tentés de demander une rallonge de la paie, on leur annonce la famine mondiale. Bien plus fort que le Nairu : le retour du tiers monde à notre porte !
    :-)))

    RépondreSupprimer
  7. Il faudrait une enquête très approfondie pour savoir ce que deviennent réellement les les personnes. Ce qu'elles vivent et comment elles vivent.
    Ce qui fait qu'elles ont là où elles sont et pourquoi.
    les gens ont tellement honte qu'ils se cachent, ils ont perdu confiance. Ils disparaissent en masse, un véritable triangle des Bermudes social. C'est effrayant !!
    Mon ami permanent au Mncp me dit souvent que plus personne ne bouge, ne témoigne, n'ose se montrer.
    C'est un véritable écroulement social !!

    RépondreSupprimer
  8. Poireau,

    J'ai fait un billet sérieux ? Tu dis ça pour m'énerver. Je porte plainte.

    Christie,

    Oui : les gens se cachent. "On" a remonté les uns contre les autres pendant la campagne électorale... les autres ont honte maintenant...

    RépondreSupprimer
  9. Si l'inflation était nationale et conséquence de la seule politique nationale nous serions dans un système si simple !

    C'est un peu simple de dire que l'inflation est dûe à la politique de NS...

    Heureusement qu'il y a l'euro fort pour nous protéger encore un peu...

    RépondreSupprimer
  10. Déjà qu'ils avaient honte avant mais maintenant c'est encore pire. Et pourtant, ce n'est pas de leur faute.
    Mais le meilleur moyen de réduire le monde en esclavage est d'instaurer cette pression psychologique qui rend les gens dépendants. Car ce n'est pas simple de lutter contre des on-dit et des idées reçues, surtout si l'on a des enfants à nourrir.

    RépondreSupprimer
  11. Seb,

    Tu peux me dire où j'ai dit dans ce billet que l'inflation était liée à la politique de Nicolas Sarkozy ?

    C'est quand même un peu fort ! C'est presque le premier billet de l'année où je ne tape pas sur NS...

    Christie,

    Oui... Pas facile.

    RépondreSupprimer
  12. Cette politique là est internationale avec des degrés ici ou là, mais beaucoup de pays et surtout en occident, on mis en place des système similaire.
    Peut-être les pays du Nord seraient plus humains ? A savoir exactement dans quelle proportions !

    RépondreSupprimer
  13. Allons plus loin que le réformiste timoré Nicolas : appelons les Chinois à boycotter les Chinois !

    RépondreSupprimer
  14. Christie,

    Oui, on peut reprocher au gouvernement actuel de s'inscrire dans la logique économique mondiale, celle qui nous mène à notre porte, et de pas lutter contre à un niveau politique international.

    Didier,

    D'accord ! Mais comment. Mon blog (le vôtre aussi d'ailleurs) est interdit en Chine !

    RépondreSupprimer
  15. Saloperie d'inflation qui vient déranger les plans de certaines entreprises.

    Le SMIC va augmenter automatiquement, alors, certains souhaiteraient que ces augmentations ne soient plus indexées sur l'indice des prix...

    Bah, il parait que le salaire minimum n'est pas important dans la lutte contre les inégalités. Autant le supprimer, ça serait plus simple.

    RépondreSupprimer
  16. Didier B,

    Faudrait aussi supprimer les salaires !

    RépondreSupprimer
  17. Seb : justement, NS râle contre l'euro fort et passe son temps a insulter copieusement Trichet, alors bon..

    RépondreSupprimer
  18. C'est vrai Benjii
    On oublie un peu que sans l'euro fort, on paierait le pétrole encore plus cher....

    RépondreSupprimer
  19. Heureusement que les allocations familiales vont baisser, ça fera un truc qui enflera pas au moins ! Gasp.

    RépondreSupprimer
  20. On devrait se faire payer les alloc en dollars.

    RépondreSupprimer
  21. Nicoles, ou en orange (si j'ai bien suivi ta démonstration)

    RépondreSupprimer
  22. "Ainsi, arrêtez le riz permettra peut-être de stopper l’augmentation des prix en France, sujet majeur du jour, puisque Le Parisien en fait sa Une : l’inflation est au plus haut depuis 20 ans en France. Voilà donc le premier et seul résultat de la politique économique de Nicolas Sarkozy !
    "

    Voilà l'extrait

    RépondreSupprimer
  23. @ Benji: Tout a fait d'accord avec toi sur l'attitude de Sarkozy envers l'euro fort et la BCE. Même s'il est vrai que de son point de vu, il ne doit pas avoir a choisir entre des importations moins chères et des exportations plus chères.

    Mais il ne parle pas assez des avantages d'un euro fort complétement d'accord avec toi.

    RépondreSupprimer
  24. David75 a dit...

    @ Monsieur Poireau
    On a déjà le quart monde chez nous avec au moins 1o millions de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, c'est une honte et comme disait coluche, ca fait toujours plaisir de savoir que nous vivons dans un pays riche.

    RépondreSupprimer
  25. David75 a dit...

    @ Seb
    L'euro fort ne nous protège aucunement contre l'inflation. cependant il nous protège et evite à bon nombre de pays dont la France de sombrer dans la dévaluation qui aurait provoqué un seïsme et des catastrophes qu'on ne peut imaginer.

    RépondreSupprimer
  26. Elmone,

    Oui !

    Seb,

    C'est ça qui te chiffonne ?

    Ca fait un an qui nous bassine avec des réformes, un paquet fiscal pour remettre du pognon dans l'économie. On a quoi un an après ? L'inflation qui bondit. Le seul résultat économique visible.

    Je n'ai pas dit que " que l'inflation est dûe à la politique de NS", j'ai dit que toute la politique économique qu'il a mené n'a abouti qu'à ça. J'aurais pu ajouter les déficits qui explosent et tout un tas de trucs...

    C'était juste une pique dans le billet, qui portait sur le système économique en général et sur le NAIRU en particulier.

    Seb, David,

    Yes... Mais comme je le disais à Seb à l'instant, dans le billet, j'ai surtout voulu montrer l'incohérence du système en général.

    Toutes les théories sur la monnaie m'ont toujours amusé... On a beaucoup de théories...

    RépondreSupprimer
  27. En clair, on a atteint le seuil critique du chômage, le point où le taux de NAIRU explose…

    :-)

    RépondreSupprimer
  28. @ David: Je crois que tu te trompe. Prenons plusieurs exemples, l'inflation correspond comme tu le sais à un accroissement du prix des biens a la consommation. A la base l'inflation démarre souvent par des augmentations de prix des matières premieres (souvenons nous de 73). Nous sommes un pays dépourvu de pas mal de matière première. Pétrole, gaz et autre produits pour la nourriture sont acheté à l'étranger, souvent en dollar.

    Etre acheteur aujourd'hui en Euro est donc un bouclier à l'inflation de ces matières premières.

    @Nicolas: Nous sommes d'accord sur l'intuilité du paquet fiscal. notamment en grillant les dernières marges de manoeuvres que nous avions pour réformer. Je le dis ici (si vous ne l'avez pas deviné) je suis de droite (non ne me tuez pas...) mais pense être capable de débattre de la politique de SArkozy. POur ma part je pense qu'il se plante car il fait du Chirac notamment en appliquant une politique centriste (économiquement j'entends) tout en restant dans la gestion des valeurs de droite ce qui entraine une confusion générale...

    Sa politique économique de relance par la demande ne fonctionnera pas qui plus est dans cette conjoncture déplorable. L'inflation a vrai dire il n'y est pour rien. Les matières premières bondissent sous l'effet demande/offre et la spéculation qui a suivi la crise des subprimes sur les marchés...

    Critiquer sa politique oui, lui attribuer des échecs fictifs non ;-)

    Bonne Journée

    RépondreSupprimer
  29. Seb,

    J'avais bien cru comprendre que tu étais de droite.

    Je me répète : je n'attribue pas l'inflation à NS, elle est due à un système global foireux (mais on n'a jamais trouvé mieux). Je repproche à NS d'avoir été "le candidat du pouvoir d'achat", d'avoir menti sur un tas de conneries, ... (remarque ! les gens l'ont cru !).

    Se politique est mauvaise parce qu'il n'en a pas, mais je juste de "la communication sur l'idéologie".

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.