16 avril 2008

Vive les blogs de gauche

Didier B. pointe sur une nouvelle démonstration de la communication de la droite visant à faire porter le chapeau « aux fainéants ». Je résume. La fraude aux prélèvements obligatoires représente entre 29 et 40 milliards d’euros par an… Pour l’illustrer, Eric Woerth utilise le RMI… qui n’est pas un prélèvement obligatoire et oublie de dire 69% de la fraude est celle des entreprises et 11% des gros patrimoines. Toujours la même stratégie : « diviser pour mieux régner » : on remonte les « travailleurs » contre ceux qui vivent de « l’assistanat » pour faire avaler des couleuvres.

Marc Vasseur montre que « la chasse aux pauvres est désormais ouverte… De la carte famille nombreuse, ces salauds de chômeurs, au déremboursement des lunettes, voilà qu’aujourd’hui c’est la question de la majoration des allocations familiales à partir de 11 ans qui le temps de quelques heures s’est vu reculée à 14 ans. » Dagrouik confirme : « C'est assez ignoble et étalé dans le temps, mais au final les familles avec adolescent voient leur revenu diminuer, à cause de l'état. C'est de la rigueur, malgré les déclarations du porte-parole de l'UMP. Un sacré menteur. »

Un peu plus tôt dans la journée, Juan avait constaté que « la prévision du déficit public a été revue à la hausse pour 2009. Il devrait atteindre 2% du PIB, le produit intérieur brut, et non 1,7% comme prévu initialement. »

O16o en a profité pour résumer ce qu’est devenu le Sarkozysme : « Où en sommes-nous avec le sarkozysme, alors? […] la fin, tout simplement, du sarkozysme. Finie la "rupture", fini le "choc de confiance", abandonnées au bord de la routes toutes les promesses de modernisation, d'énergie, d'une révolution qui allait mettre fin à tout ce que l'on n'aimait pas dans la réalité pour le remplacer avec le pays dont tout le monde a toujours rêvé. Finie, aussi, la crédibilité de celui qui promettait à Gadrange que l'Etat pouvait tout. Ne reste du sarkozysme que ce qu'il a hérité des Juppé, Balladur et Chirac d'antan : la rigueur budgétaire, la défense de privilèges, l'assaut contre l'Etat-Providence. » En fait, O16o se trompe sur un point : un principe du Sarkozysme reste : remonter les gens les uns contre les autres.

Voilà où on en est. Pendant ce temps, je mène un blogage de droite : j’exploite l’excellent boulot de mes collègues blogueurs pour faire mon billet du soir.

Je vais en profiter pour ne pas faire de compte rendu de la soirée d’hier avec Olivier, sympathique blogueur Castelroussin Socialo, et exploiter le sien. Ca m’a fait bien plaisir de le lire : la dernière fois que j’ai bu un coup avec blogueur, il avait eu du mal à rentrer chez lui.

(dessin)

12 commentaires:

  1. Allez, je plaisante, je vais faire un vrai commentaire :
    Sarkozy avait donc changé en début de campagne. Il avait pendant cette période énoncé tout un tas de truc qui pouvait séduire (notamment les vieux parce qu'ils entendent pas bien et qu'ils n'ont plus toute leur tête !).
    Mais récemment, je te rappelle qu'il a re-changé !
    Il est donc redevenu de droite : le kärcher contre les banlieues et le tout sécuritaire contre les pauvres !
    CQFD !

    :-)

    RépondreSupprimer
  2. David75 dit...

    On connaiten effet la question de la fraude enormissime des entreprises qui oublient de payer(qui fraudent) le fisc et de réglerleurs cotisations aux organismes sociaux qui s'élèvent d'après les experts à près de 60 milliards d'€uros et un bien étrange silence de l'état sur ce sujet, une vraie chappe de plomb sur cette quetion.

    RépondreSupprimer
  3. Sarkozy c'était le président du pouvoir d'achat, oui mais le sien et celui de ses potes,enfin des ses potes de bistrot peut-être!

    RépondreSupprimer
  4. Merci Nicolas, j'aime bien ton blog de droite aussi :-)
    En plus, je préfère ton résumé à mon billet. C'est plus clair et concis.

    Ceci dit, le "Diviser pour régner" a encore de beaux jours devant lui.
    On peut toujours rêver d'une dissolution, comme je l'ai lu quelque part sur un blog, mais pour en faire quoi...

    RépondreSupprimer
  5. Pas un seul billet aujourd'hui sur le Medef qui "souhaite la suppression du smic jugé trop élevé" ?
    je suis en train de le travailler, parce que là, il y a vraiment matière àécrire !
    Moins que le smic je vois pas, "plus blanc que blanc c'est transparent" !Disait Coluche !Et là, c'est plutôt glauque les conneries du Medef .

    RépondreSupprimer
  6. Fanette : si, j'avais parlé du smic dès hier en commentaire par ici ! Il faut toujours lire le Figaro ! :-)))

    [nan, pour le Figaro, je plaisante !]

    RépondreSupprimer
  7. Poireau,

    Oui. Il a changé tellement de fois qu'il est fidèle à lui même.

    David,

    Oui. A force de monter des commissions, ils finiront bien par faire sortir la vérité.

    Tu vas voir que d'ici peu, le nombre de commission va baisser...

    Christie,

    Crois tu vraiment qu'il a des potes de bistro ?

    Didier,

    Si ton billet n'avait pas été là au moment où j'ai fini le boulot, le mien n'aurait pas existé !

    Fanette,

    Non ! Il faut voir le problème de l'autre côté (et mon propos n'est pas vraiment gauchiste) : augmenter le SMIC équivaut à augmenter le nombre de smicard. J'illustre : imaginons que le SMIC soit à 1000 euro. Tu l'augmente de 5%, il passe donc à 1050. Le type qui était avant à 1050 se retrouve smicard.

    Le SMIC, tel qu'il a défini par nos ancètres était une belle chose... mais il est en train de devenir un salaire de référence.

    Poireau,

    Figure toi que je lis le Figaro tous les jours (le hasard, ne va pas imaginer que je l'achète !) !

    RépondreSupprimer
  8. des familles d'ados ?
    Est-ce que l'on est ado à 11 ans ?
    Pour ma part et dès le 1 mai prochain c'est tout simplement 101 euros de moins chaque mois, 7 % de mon budget mensuel.
    Belle solidarité, en effet.
    J'ai donc moi aussi commis un article à ce sujet où je qualifie Sarkozy, Fillon et Morano de "règne des racketteurs" !

    RépondreSupprimer
  9. Nicolas : ah mais faire le sudoku, ce n'est pas lire le Figaro !
    :-)))

    RépondreSupprimer
  10. Circé,

    Racketteur est un bon mot.

    Poireau,

    Je dois avouer...

    RépondreSupprimer
  11. BiBi a eu l'honneur de recevoir un carton d'invitation pour la répétition de la Conférence de Presse de jeudi. BiBi est en mesure de vous assurer que l'entretien télévisé se fera en... 6 actes ( sans coupures publicitaires).BiBi sur son site www.pensezbibi.com lève le voile pour les lecteurs internautes de Wikio. Ne manquez pas cette répétition que nul autre site que celui de www. pensezbibi.com n'est en mesure de vous offrir.
    En prime vous pourrez y déposer votre commentaire.
    BiBi

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.